Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Écurie (7 rue Louis XI)
    Écurie (7 rue Louis XI) Amboise - 7 rue Louis-XI - en ville
    Historique :
    Le 7 rue Louis XI marque l'angle de la rue de la Concorde. Le pignon dressé sur la rue de la côté rue Louis XI, a été réédifiée probablement au 18e siècle. À l'intérieur, les aménagements semblent
    Localisation :
    Amboise - 7 rue Louis-XI - en ville
    Titre courant :
    Écurie (7 rue Louis XI)
    Illustration :
    Vue générale du 7 rue Louis XI. IVR24_20073700719NUCA
  • Maison (7 rue Jean-Jacques Rousseau)
    Maison (7 rue Jean-Jacques Rousseau) Amboise - 7 rue Jean-Jacques-Rousseau - en ville
    Historique :
    Jean-Jacques Rousseau, notamment sur cette maison. Cette maison est la seule de la rue susceptible
    Localisation :
    Amboise - 7 rue Jean-Jacques-Rousseau - en ville
    Titre courant :
    Maison (7 rue Jean-Jacques Rousseau)
    Illustration :
    Vue générale du pignon sur cour, en pan-de-bois, du 7 rue Jean-Jacques Rousseau depuis l'hôtel de
  • Ouvrage d'entrée dit Tour Cormeray (2 rue Jean-Jacques-Rousseau ; 5 quai Général-de-Gaulle)
    Ouvrage d'entrée dit Tour Cormeray (2 rue Jean-Jacques-Rousseau ; 5 quai Général-de-Gaulle) Amboise - 2 rue Jean-Jacques-Rousseau 5 quai Général-de-Gaulle - en ville
    Historique :
    des n° 2 et 2 bis de la rue Jean-Jacques Rousseau, mais elle n'est pas davantage accessible depuis ces loin de la porte Tripière qui ouvrait l'enceinte au niveau de la rue Jean-Jacques Rousseau. La tour
    Localisation :
    Amboise - 2 rue Jean-Jacques-Rousseau 5 quai Général-de-Gaulle - en ville
    Titre courant :
    Ouvrage d'entrée dit Tour Cormeray (2 rue Jean-Jacques-Rousseau ; 5 quai Général-de-Gaulle)
  • Jardin du Château d'Amboise
    Jardin du Château d'Amboise Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Référence documentaire :
    Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI, rez dit de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Plan géométral du château d'Amboise/Jean-Bernard Jacquemin. Plume et lavis à l'encre de Chine Porte découverte en 1832 sur la terrasse du château d'Amboise/ Jean-Baptiste-Joseph Jorand, dessin assurément du règne de Louis XII (1498-1515) et non de Charles VIII (1483-1498)], n.s. n.d. (Médiathèque de Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par BOUDON, Françoise, BLECON, Jean, collab. GRODECKI, Catherine. Le château de Fontainebleau de
    Représentations :
    porc-épic de Louis XII
    Description :
    . Il est indéniable que Louis XII (1498-1515) acheva le chantier de Charles VIII et que par ailleurs il -épic de Louis XII, et les anciens auteurs ont sans doute attribué le jardin à Louis XII à cause de cet appartenant à Louis XII. On pourrait supposer que les buttes situées derrière le jardin et tout au long du du jardin de Charles VIII et Louis XII, et que sa conversion en logis canonial soit postérieure au frontons au sommet des lucarnes, ne saurait dater des travaux de Charles VIII (1483-1498), ni même de Louis de Louis XII ceint d'une frise renaissante, donnait accès à une terrasse haute à laquelle on montait
    Annexe :
    fragment de compte daté de l'année 1501 livre quelques informations sur les travaux réalisés par Louis XII ainsi dédommagé en 1496 : - Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour 1495-1496 (Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour l'année 1495-1496, f . D'ailleurs sur le plan géométral levé par Jean-Bernard Jacquemin le 20 juin 1807, l'empreinte des galeries se
    Illustration :
    Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur
  • Enceinte castrale
    Enceinte castrale Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Référence documentaire :
    Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI, rez logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François dit de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII Vüe de l'entrée du château d'Amboise/ Jean-Philippe Sarazin, lavis à l'encre de Chine, 1775 des restaurations de la chapelle Saint-Jean (1963). Girardet. Lithographie. n.s., n.d, dans BOSSEBOEUF, Louis-Auguste. Amboise, le château, la ville et le
    Description :
    logis de Louis XI. Aucun des documents dont nous disposons ne permet de dire si la base de la tour
    Illustration :
    Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis du logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur
  • Voirie
    Voirie Blois
    Illustration :
    VOIRIE Route royale n° 152 de Briare à Angers : traverse de Blois. Détail : quai Saint-Jean VOIRIE Route royale n° 152 de Briare à Angers : traverse de Blois. Détail : quai Saint-Jean VOIRIE Route royale n° 152 de Briare à Angers : traverse de Blois. Détail : quai Saint-Jean VOIRIE Aménagement de la place Louis XII et agrandissement avec projets de Théâtre et de Fontaine VOIRIE Place Louis XII, état vers 1900. Vue prise du sud-est. IVR24_19874100065XB VOIRIE Aménagement de la place Louis XII. Premier projet d'ouverture d'une place à l'emplacement de VOIRIE Place Louis XII, état vers 1900. Vue prise de l'ouest vers la rue des Orfèvres Quai Saint-Jean et Mail aménagés en 1730. IVR24_19764101846XB Aménagement de la place Louis XII et agrandissement avec projets de Théâtre et de Fontaine (non Aménagement de la place Louis XII et agrandissement avec projets de Théâtre et de Fontaine (non
  • Manoir dit Le Prieuré (47 avenue Léonard de Vinci)
    Manoir dit Le Prieuré (47 avenue Léonard de Vinci) Amboise - 47 avenue Léonard-de-Vinci - en ville
    Historique :
    celle du Prieuré Saint-Thomas. Tout le problème est de trouver la dénomination correcte pour le décrire Prieuré plutôt comme un manoir. Notons enfin que cet édifice est le seul manoir amboisien construit en historiques. Dans sa fiche d'inscription, l'édifice est décrit comme le logis du prieur. Il aurait été présente des arcades de l'ancien Prieuré Saint-Thomas, ornées de billettes. L'édifice a été construit en la fin du Moyen Âge. À présent l'édifice accueille un restaurant appelé Le Prieuré. L'étude s'est
    Titre courant :
    Manoir dit Le Prieuré (47 avenue Léonard de Vinci)
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Historique :
    Leloup, maître d'hôtel et premier huissier d'armes du roi Louis XI, par le roi lui-même, le 26 mai 1471 ailes, le logis fut reconstruit avec les matériaux à la mode sous Louis XI, à savoir la brique et la Charles VIII, le Clos-Lucé revint à son cousin, le capitaine Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol . Après Louis de Luxembourg, ce fut le duc d'Alençon, époux de Marguerite de Navarre et soeur du futur François Ier qui devint propriétaire du Clos. En 1516, le duc d'Alençon vendit le Clos à Louise de Savoie . En 1523, Louise de Savoie aurait cédé sa terre du Clos à Philibert Babou, argentier du roi François XVIIe siècle, les archives donneraient Jean-Gabriel Polastron de La Hillière, comme dixième possesseur
    Description :
    blasons aux armes de France et de Savoie. Ces armoiries sont bien celles de Louis XI qu'Estienne Leloup
    Annexe :
    apartenant a la prieuré de Monee et admenez au chastel d'Amboise, emploié au pont de la poterne dudit chastel d’Étienne Leloup, sous Louis XI (1461-1483). Nous avons fait le choix de détailler ces deux campagnes de
  • Rue des Carmes
    Rue des Carmes Orléans - rue des Carmes - en ville
    Référence documentaire :
    NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville d'Orléans CHASTEL, André, GUILLAUME, Jean (sous la dir. de). La maison de ville à la Renaissance, recherches : Picard, 1983. (De Architectura). CHASTEL, André, GUILLAUME, Jean (sous la dir. de). La maison de ville à . Bruno Malinverno, Jean Davoigneau, Anne-Claire Viron-Rochet. 2e éd. Paris : Ministère de la culture et GAILLARD, Louis (abbé). Histoire des noms des rues d'Orléans. Romorantin : Communication-Presse GUILLAUME, Louis. Benoist Lebrun, architecte à Orléans, 1754-1819. Orléans : imprimerie Auguste LAVEDAN, Pierre, HUGUENEY, Jeanne, HENRAT, Philippe. L'urbanisme à l'époque moderne. XVIe-XVIIIe , 2002. 2 vol. Mémoire de maîtrise. 2001-2002, dir. Jean-Baptiste Minnaert. Figure de la ville d'Orléans / Jean Fleury. 1640. (Bibliothèque municipale d'Orléans, Rés ZHOO34). BOISSIÈRE, Jean. Une source capitale pour la connaissance d'Orléans à la fin du XVe siècle : le
    Texte libre :
    dessin de la seconde accrue décidé par Louis XI au sortir de la guerre de Cent Ans, fin 1466, ne Louis XII, en 1485-1486, de faire édifier la quatrième et dernière enceinte, correspondant à la dernière -Jean). III. LES STIGMATES DE L'HISTOIRE : LA RUE DES CARMES ENTRE BOMBARDEMENTS, RECONSTRUCTION ET débâcle française qui s'ensuivit, le soldat Jean Villette décrivit les ruines de la ville meurtrie
  • Les jardins remarquables de la région Centre-Val de Loire
    Les jardins remarquables de la région Centre-Val de Loire
    Annexe :
    floral d’Apremont-sur-Allier (18), jardins du Prieuré d’Orsan (18), jardin de Marie (18), jardins du floral d’Apremont-sur-Allier, jardins du Prieuré d’Orsan, jardin de Marie, jardin des Prés-Fichaux
    Texte libre :
    ensemble d'autres mesures souhaitées par le ministre Jean-Jacques Aillagon, visait à protéger davantage les , recréé dans l'esprit des lieux ou encore les jardins du prieuré d'Orsan (Cher), évocation de jardins médiévaux à proximité d'un prieuré fondé au début du 12ème siècle. Les jardins les plus récents (à la limite jardins (renouvelés chaque année) initié par Jean-Paul Pigeat depuis les années 1990 et développé par la paysagiste Louis Benech, inauguré en 2012. Le Festival permet de découvrir de nouveaux talents parmi les Maurières (création d'une roseraie au parc floral de la Source) ou Louis Benech au domaine régional de château et 17% à un autre bâtiment (prieuré, évêché, manoir...). 47% des jardins sont protégés au titre
  • Pont
    Pont Amboise - Pont d'Amboise - en ville
    Référence documentaire :
    MESQUI, Jean. Chemins et ponts. Liens entre les hommes. Cahors : Desclée de Brouwer, 1994. 144 p.
    Description :
    générales menées sur les ponts par Jean Mesqui, la grande évolution s'opéra sous Louis XIV (1638-1715 arcs n'étant jamais mentionnées. Pour Jean Mesqui, les concepteurs des ponts semblent n'avoir suivi
  • Blois : architecture publique
    Blois : architecture publique Blois
    Illustration :
    Rue Alfred Halou. Plan du nouveau cimetière Saint-Louis, Saint-Nicolas. IVR24_19904100261XA Rue Alfred Halou. Plan du nouveau cimetière Saint-Louis, Saint-Nicolas. IVR24_19904100262XA
  • Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans Orléans - Cadastre : 2012 BN
    Texte libre :
    Jeanne d’Arc, actuelle résidence étudiante (50 rue du Bourdon-Blanc), illustre bien ce type de séparation
  • Ville de la Riche
    Ville de la Riche La Riche
    Précisions sur la protection :
    Site inscrit : Prieuré de Saint-Cosme et ses abords (31/07/1947) ; site classé : rive gauche de la
    Texte libre :
    subsistent rue des Tourelles, des Tonnelles ou Parmentières. Les jardins du Prieuré Saint-Cosme d'abord habitats individuels en zone d'aménagement concerté (ZAC du Prieuré, la Chevrette), ou ceux de la ZAC du Prieuré, les tracés des allées et perspectives du jardin disparu du prieuré sous-tendent la
    Illustration :
    Le nouveau tracé régulateur de la ZAC du Prieuré projeté sur un plan de la fin du 18e siècle Vue aérienne verticale prise en 1986 : quartier du prieuré Saint-Cosme (IGN - Géoportail Vue aérienne verticale prise en 1995 : quartier du prieuré Saint-Cosme (IGN - Géoportail Construction contemporaine rue Louis XI à l'ouest du parc botanique de Tours en arrière plan Rue Jean Félix : maisons de lotissement IVR24_20143704321NUC4A
  • Quartier Saint-Euverte
    Quartier Saint-Euverte Orléans
    Historique :
    , décidée par Louis XI, vient entourer ce secteur urbain à la fin du 15e siècle. La rue du Bourdon-Blanc se
    Référence documentaire :
    NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville d'Orléans GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle
    Texte libre :
    -1480), par décision de Louis XI. Celle-ci englobe les églises de Saint-Aignan et Saint-Euverte situées différentes cartes de la ville dès le 17e siècle, notamment sur le plan établi par Jean Fleury en 1640. Cet , l’évêque d’Orléans, Jean de Longueville, consacre une église sous le double vocable de Saint-Victor et de élevée et servait de station aux évêques lors de leur entrée dans la ville. A la demande de Jean de prieuré Saint-Magloire Une rue Saint-Magloire était mentionnée sur le plan Fleury en 1640 et apparaissait rapportent qu’une chapelle et un prieuré Saint-Magloire y étaient édifiés. Elles indiquent également que la rue du Bourdon-Blanc (comme le prouve la plaque émaillée créée par Jeanne Champillou pour l'ancien
    Illustration :
    Vue de l'enseigne du n°12 de la rue du Bourdon Blanc (oeuvre de Jeanne Champillou
  • Blois : architecture scolaire
    Blois : architecture scolaire Blois
    Illustration :
    Ecole Victor-Hugo ; Jean Laigret (avenue) IVR24_19914100232VA
  • Bourg de Lureuil
    Bourg de Lureuil Lureuil - Bourg - en village
    Référence documentaire :
    : Université Jean Moulin-Lyon III, 2004, 1 vol. Th. doct. : Histoire du Droit : Lyon III : 2004. BENARROUS, Renaud, DURANDEAU, Jean-Claude, GAUTHIER, Damien, GUILLEMOT, Hélène. [Exposition AUDE, André-Félix, DURANDEAU Jean-Claude, GROSJEAN, Patrick, VOISIN, Pierre. Lureuil, commanderie
  • Hôtel (9 rue Victor-Hugo ; 11 rue Victor-Hugo)
    Hôtel (9 rue Victor-Hugo ; 11 rue Victor-Hugo) Amboise - 9 rue Victor-Hugo 11 rue Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    Heurtault. Jean-Pierre Babelon désigne cet édifice comme la demeure du régisseur du château au XVIe siècle
  • Amboise : rue Victor Hugo (15 à 115 et 54 à 124 rue Victor Hugo)
    Amboise : rue Victor Hugo (15 à 115 et 54 à 124 rue Victor Hugo) Amboise - 15 à 115 et 54 à 124 rue Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    Porte-Heurtault. Elle prit le nom de rue Victor Hugo sous Louis-Philippe le 23 août 1833.
  • Mallet : écart
    Mallet : écart Néons-sur-Creuse - Mallet - en écart
    Référence documentaire :
    SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse