Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble des bâtiments conventuels de l'abbaye Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier
    Ensemble des bâtiments conventuels de l'abbaye Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    , attestent de la construction de l’aile ouest durant la première moitié du 13e siècle. Le rez-de-chaussée éclairé par de riches ouvertures, il devait être dédié à un espace de réception et/ou d’accueil. Le
    Référence documentaire :
    AD Eure-et-Loir. Série N : 4 N 114. Abbatiale Saint-Denis. Collège de Nogent-le-Rotrou. 1898. AD Eure-et-Loir. Série N : 4 N 116. Échange entre le département et la ville de Nogent-le-Rotrou Musée-Château Saint-Jean (Nogent-le-Rotrou). Coustumes des pays, comte et baillage du grand Perche Feuille A3 Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Le tribunal et la maison d'arrêt. Avant 1913. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-château Saint Plan du premier étage [...] Abbaye de Nogent-le-Rotrou. 1807. Relevé. (AN. F.21.1882 ; jaquette Tribunal d'instance de Nogent-le-Rotrou/ H. Sedillot. 1997. Plans. (Archives du Tribunal de Nogent -le-Rotrou). p. 97. DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye justice de Nogent-le-Rotrou. Rapport d'expertise. Le Chatelard : 2012, p. 8.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    le long du côté est de la rue Saint-Denis. L’aile est est construite dans le prolongement du transept un contrefort d’angle sont visibles sur son élévation est. Le bâtiment prend place sous une voûte -chaussée. Le premier étage comporte des traces de deux fenêtres géminées dont les colonnes centrales
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette - en ville
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    membres de la communauté. Seul le scriptorium est indirectement attesté par la production de deux ouvrages entre le dernier quart du 11e siècle et la première moitié du 12e siècle. La première mention textuelle , effectuée en 1690, décrit le doyenné, il est alors composé : "[d'un] grand corps de logis prieural et cloistre et longueur régulier où sont les dortoirs, le chapitre, réfectoire, la cuisine, une basse-cour en Sieur Rouvray le 11 décembre 1797. L’ancien monastère est acheté par la municipalité de Nogent-le -Rotrou le 7 mars 1807, elle y installe une caserne, un collège et un tribunal ainsi que ses prisons. Le perpendiculairement à cette dernière. Celle-ci accueille le réfectoire au rez-de-chaussée et les logements des réservé à une salle d’étude. Le collège est desservi par deux escaliers, tous deux composés de deux volées droites. Le premier prend place entre les ailes sud et est, le second entre la dite « église » et l’aile est. Le tribunal prend place au premier étage de l’aile ouest. Les cellules sont disposées de plain
  • Coutretôt : église Saint-Brice, actuellement en ruine
    Coutretôt : église Saint-Brice, actuellement en ruine Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Coutretôt - en village - Cadastre : 1811 A 103 2019 D1 202
    Historique :
    tendent à le montrer les contreforts plats visibles sur une carte postale ancienne, et sur le plan de 1852 de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge créée en 1835. A cette époque, l’église est désaffectée depuis le sacristie se découvre, les lambris tombent, le clocher penche et la commune n’a pas besoin de deux églises monuments funéraires enlevés. Un nouveau projet de restauration est à la l’étude en 1938, rejeté par le conseil municipal. Le général Jules Luce de Trémont, ennemi politique du maire Amédée Dordoigne, propose alors d’acheter l’édifice pour le restaurer et s’y faire inhumer avec sa femme. La proposition est rejetée par le conseil municipal et le général de Trémont se fait construire une chapelle sur sa propriété la dénonciation de l’assurance et le conseil municipal décide « de faire enlever les tuiles, la dans l’allée d’entrée du château. Aujourd’hui, il subsiste le mur sud et le pignon est du chœur
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20192800185NUCA
1