Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Saint-Serge : église paroissiale Saint-Serge (détruite)
    Saint-Serge : église paroissiale Saint-Serge (détruite) Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Saint-Serge - isolé - Cadastre : 1811 A 199 2019 A1 146
    Historique :
    Une église paroissiale est attestée à Saint-Serge dès le 13e siècle. A cette époque, elle dépend du Saint-Serge et de Coutretôt sont vendus comme biens nationaux le 9 fructidor de l’An IV (26 août 1796) à Louis-Martin Brette. L’église et l’ancien presbytère figurent en plan sur le cadastre de 1811 et , au début des années 1830). La municipalité fait détruire l’église et met en vente par adjudication le la fabrique de Trizay en 1839 et le cimetière en 1840 par la commune. Mis à part les deux plans cités
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    le toit de l’édifice.
  • Bourg : église paroissiale Saint-Sulpice (route de Rosnay)
    Bourg : église paroissiale Saint-Sulpice (route de Rosnay) Lingé - Bourg - route de Rosnay - en village - Cadastre : 2015 AB 386 1813 C 1622
    Historique :
    L'église et la paroisse de Lingé auraient dépendu de l'abbaye de Saint-Cyran dès le Moyen Age (Lamy 13e siècle (Montigny et al. 2006). Le bâtiment a été remanié au 19e siècle ; le clocher-porche est l'Indre, 2O/96/5). Le coq sommital du toit du clocher a été changé en 1993. Le procès-verbal d'une visite
    Référence documentaire :
    LAMY, Eustache. Archiprêtré du Blanc. Bulletin de la société académique du Centre. 1901.
    Illustration :
    L'église est portée sur le plan cadastral de 1813 (parcelle C 1622), dans le bas de l'image
  • Église Notre-Dame-du-Bout-des-Ponts (rue de Blois)
    Église Notre-Dame-du-Bout-des-Ponts (rue de Blois) Amboise - rue de Blois - en ville
    Historique :
    impliquerait que le faubourg ait été abandonné à la suite de ce saccage, et qu'il n'ait été réinvesti qu'au début du 16e siècle. Sur le plan cadastral dit napoléonien (1808-1810), le bâti est cependant encore très lâche. L'habitat se répartit le long des routes de Nazelles, de Pocé et quelque peu le long de la Loire, route de Blois. Le faubourg prend véritablement son essor au 18e siècle, lorsque la route position stratégique du lieu sur une route de passage. Elle insiste sur le fait que cette situation existait déjà, dans une moindre mesure, dès le 16e siècle, lorsque la route d'Espagne traversait la Loire à Amboise. À partir de 1846, avec l'implantation de la ligne de chemin de fer, le secteur se développe
1