Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 135 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François
    Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François Amboise
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Situé au nord-ouest de la ville, le faubourg Saint-François tient son nom du couvent des Cordeliers - ordre mendiant fondé par saint François d'Assise en Italie au XIIIe siècle - reconstruit à l'initiative de Pierre II d'Amboise dès 1412. L'édifice a disparu définitivement au XXe siècle. Plusieurs avaient été menés. Dans la frise, la présence des armes de Pierre II d'Amboise, entre autre vicomte de le faubourg Saint-François. Saint-Ladre (parcelle 300 du plan cadastral dit napoléonien) La
    Description :
    Définir la limite entre les faubourgs Saint-François et Saint-Denis n'est pas chose aisée. Ce
    Titre courant :
    Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François
    Annexe :
    Le faubourg Saint-François dans les comptabilités amboisiennes Les comptabilités amboisiennes rendent compte d'un puits au faubourg Saint-François : - Archives communales d'Amboise, CC109, f°30v ° : dans le compte de Leon Barre, Pierre Hardyon, cloutier, est rémunéré 31 s. et 8 d. t. pour avoir fourni -François est régulièrement réparée, comme en avril 1485 ou encore en janvier 1499 : - Archives communales la ville, notamment le chemin venant de Tours par le faubourg Saint-François : - Archives communales
  • Maison (78 rue Victor Hugo)
    Maison (78 rue Victor Hugo) Amboise - 78 rue Victor-Hugo - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    partage, notarié, en faveur de Pierre Berruer, daté du 5 août 1780 décrit la maison située hors les murs , sur la route de Montrichard, au faubourg de la porte Heurtault. Pierre Berruer, « charroyeur par terre
    Référence documentaire :
    universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    cependant d'origine. La façade sud-ouest donnant sur le jardin est construite en pierre de taille de tuffeau . Le module calibré des pierres, les traces d'outils et la couleur grisâtre du tuffeau laissent
  • Statue : saint Yves
    Statue : saint Yves Sublaines - Bourg - en village
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    Statue en pierre calcaire recouverte d'un badigeon blanc. Quelques manques laissent deviner une
  • Statue : Vierge à l'Enfant
    Statue : Vierge à l'Enfant Sublaines - Bourg - en village
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    Statue en pierre calcaire présentant des traces de polychromie au revers (bleu, rouge) et quelques
  • Statue : saint Jean
    Statue : saint Jean Épeigné-les-Bois - Bourg - en village
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    Statue en pierre calcaire polychrome.
  • Statue : Vierge en prière
    Statue : Vierge en prière Épeigné-les-Bois - Bourg - en village
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    Statue en pierre calcaire polychrome.
  • Amboise : secteur urbain du faubourg de la porte Heurtault
    Amboise : secteur urbain du faubourg de la porte Heurtault Amboise
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Annexe :
    jaune qui prennent place dans le promontoire castral, pour son puits construit en pierre de Lussault 1457 : « [...] Amener de la pierre de moeson des fauxbourgs de la porte Hurtault jusques au mur neuf de . t. pour : « [...] Ung quarteron de pierre du bas Lussault et 8 autres quartiers de pierre du hault Heurtault 8 grans pierres de hault Lussault et ung quarteron de quartiers de pierre du bas Lussault pour quittance, signée de Thenebot et Dupuy, atteste le paiement de Pierre de Bonnefoy et Mathurin Bernyn, tous voulte de pierres de taille du puiz estant es faubourg de la porte Heurtault et fourny de chaulx et janvier 1483, les comptes de François Bertin rapportent l'achat de « 300 toizes de boys carré et de
  • Bourg : château de Frazé
    Bourg : château de Frazé Frazé - le Bourg - 1 place du Château - en village - Cadastre : 1813 E2 312, 344, 345, 346 2016 AB 202
    Historique :
    Le châtelet, la tour Saint-François et la galerie sont construits à la fin du 15e siècle ou au
    Murs :
    grison pierre de taille grès pierre de taille calcaire pierre de taille
    Description :
    cour comprend le châtelet, la galerie ouest, la tour Saint-François, une tour nord-ouest (reconstruite parterres de buis). Les matériaux employés pour la construction des murs sont la pierre de taille de grison (soubassement des bâtiments de la haute cour), la pierre de taille de grès roussard (soubassement du pavillon du bourg), la pierre de taille calcaire et la brique. Les toits sont en tuile plate ou en ardoise.
    Texte libre :
    Saint-François (en référence à la cordelière en pierre sculptée de Saint-François d’Assise qui ceinture , Catherine Charlotte de Gramont hérite de ses parents du domaine de Frazé. Elle épouse Louis François duc de . Proviennent de la démolition 31 700 ardoises, 33 000 briques, 132 pieds cubes de pierre dure et 2 500 pieds cubes de pierre tendre. En 1765, devant maître Clos, notaire à Paris, M. de Villeroi vend le domaine de cuite en partie inférieure ; de même pour la pierre de taille calcaire plus calibrée en partie concernent quelques parties de murs en brique ainsi que les encadrements d’ouverture en pierre de taille linteau d’une porte). Les pierres d’encadrements des baies en calcaire et les frontons triangulaires, trop trois autres angles - dont la tour Saint-François au sud-est -, l’imposant logis seigneurial occupant le galerie ouest, la tour nord-ouest reconstruite en 1780, la tour Saint-François et une échauguette en lieu de passage, est occupé par la salle du portier chauffée par une cheminée monumentale en pierre de
    Illustration :
    Anciens communs, châtelet et tour Saint-François, vue générale depuis le sud-ouest Châtelet et tour Saint-François, vue d'ensemble depuis le sud-ouest. IVR24_20162801083NUCA Tour Saint-François et église paroissiale Notre-Dame. IVR24_20172800412NUCA Tour Saint-François, corps nord du pavillon du bourg et jardin au premier plan, vue générale depuis Tour Saint-François et tourelle d'escalier, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20162801031NUCA Tour Saint-François, vue de détail des mâchicoulis et de la mise en oeuvre. IVR24_20162801036NUCA Tour Saint-François, vue de détail des mâchicoulis. IVR24_20162801034NUCA Tour Saint-François, vue de détail de la mise en oeuvre et de la cordelière de saint François Tour Saint-François, intérieur, vue de la cheminée. IVR24_20162801051NUCA Tour Saint-François, intérieur, vue de détail du piédroit de la cheminée. IVR24_20162801052NUCA
  • Hôtel Hurault de Vibraye
    Hôtel Hurault de Vibraye Blois - 4 rue Haute - en ville - Cadastre : 1810 A 1270
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Hôtel de Villebresme ou maison de Denis Papin
    Hôtel de Villebresme ou maison de Denis Papin Blois - 13 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 449
    Historique :
    et d' autre de la rue Pierre de Blois reliés par une passerelle de bois enjambant la rue
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Blois - 13 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 449
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la rue Pierre de Blois. IVR24_19814100924X
  • Chapelle Saint-Hubert
    Chapelle Saint-Hubert Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    1495-1496, dans le compte de construction établi pour une année, Pierre Minart, Casin Dutrec et Cornille Deneuf sont payés pour faire des « ymaiges de pierre» dans la chapelle du donjon du château voyage en 1635 ou encore Willem Schellinks ; l'architecte François Blondel (1617-1686) mentionne
    Référence documentaire :
    logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François Archives Nationales, KK 69. Compte de maistre Pierre Burdelot, compte des funérailles de la reine Penthièvre, tour des Minimes, logis sur Loire, vestibule de la tour des Minimes, logis François Ier, remparts VIII-François Ier. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Planothèque : 0082/037/2007). BABELON, Jean-Pierre. Le château d'Amboise. Arles, 2004, 184 p.
    Description :
    remplacer une rosace ; et de nombreuses pierres sculptées ou de parement qui ont été remplacées. Notons que désépaissi. Les cheminées, très discrètes, sont dépourvues d'ornement. La pierre du portail de la chapelle
    Annexe :
    La chapelle du Saint-Sépulcre dans les archives À une date indéterminée, Louis XI commande à Pierre : - BnF, ms. fr. 20685, f° 553 : « A Pierre André, peintre, 27 l. t. 10 s. pour les images de Saint Martin , Saint Marc et Saint François peintes d'or et d'azur et autres couleurs mises en la chapelle du chastel taillé en pierre, en tache, au temps dessusdit, ung petit ymaige de Dieu tenant en une main un monde et
    Illustration :
    -François Ier et fondations du logis Henri II. IVR24_20083700357NUCA
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    pierre de taille de tuffeau pour les chaînages et les encadrements de baies. Dès 1473, Estienne Leloup , ses biens auraient été saisis et adjugés en 1490 à Pierre Morin, qui devint trésorier de France et fit François Ier qui devint propriétaire du Clos. En 1516, le duc d'Alençon vendit le Clos à Louise de Savoie -Lucé, soit ses façades méridionales. On dit ce dessin réalisé à la demande de François Ier. Le Houssaye mit au jour une pierre tombale avec une inscription à demi-effacée où il put déchiffrer . En 1523, Louise de Savoie aurait cédé sa terre du Clos à Philibert Babou, argentier du roi François
    Référence documentaire :
    chastel du Clou ». Dans la première, Germain Badeau et Pierre Rousseau, maçons sont ainsi payés pour onze universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pierre de taille de tuffeau étant réservée aux chaînages et encadrements de baies. Sa couverture en carrée construite en moellon et pierre de taille de tuffeau couverte d'un toit en pavillon en ardoise. En
    Annexe :
    réparations à la porte Heurtault pour acheminer une pierre au Clos-Lucé : « (...) Pour avoir en la fin du moys grosse pierre que Estienne Le loup, escuyer maistre d'hotel du roy notre Sire, fesoient mener a force de de Françoys Bertin et Jehan Duruau, il est question des dépenses faites par Pierre Goussard, receveur 104, f°26 : le 2 décembre 1482, dans les comptes de François Bertin, Jehan le Vieil, sergent verdier devaient consister à changer le tuffeau en appui de fenêtres et à le remplacer par de la pierre de Richemart ; à refaire les soubassements en pierre dure locale ; à procéder au rejointoiement des briques au restaurations de 2003 se déroula en trois campagnes. Première campagne : maçonnerie et pierre de taille : purge . reprise en pierre de tuffeau (pierre de Villentrois en partie haute ; pierre d'Usseau en partie basse ) ; rejointoiement ; ragréages. Deuxième campagne : traitement biocide de la pierre, avec élimination des résidus
  • Hôtels particuliers
    Hôtels particuliers Blois
    Référence documentaire :
    LESUEUR, F. Les maisons du règne de François Ier. Congrès Archéologique de France, 88e session
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Texte libre :
    Beaune, les titulaires de charges importantes, Jean François de Cardonne et Michel Gaillard, généraux des , Louis Bourgeois, médecin de François Ier et de Claude de France, André Dacquyn sommelier du roi, ou Jean ni leur demeure : c'est le cas de Pierre de Daillon, de Jean de Dampière ou de Hubert Despal seigneur sa famille, l'hôtel Sardini, propriété d'un certain Pierre Bennelet au début du XVIe siècle, ou possédaient une résidence à Blois, tels les Viart, dont on peut localiser les demeures, rue Pierre de Blois et attendre la fin du séjour de François Ier à Blois pour qu'apparaissent à l'hôtel Denis Dupont, à l'hôtel , car les demeures du maréchal de Gié, de René de Prie ou de François d'Orléans-Longeville y côtoient , des Papegaults et Pierre de Blois. Cette densité, attestée par les sources du début du XVIe siècle , l'hôtel de Villebresmes situé rue Pierre de Blois, ne possède pas de cour, mais ses deux corps de logis XII, se différencient de ceux construits, durant le séjour de François Ier et jusqu'aux années 1530-40
  • Hôtel (2 rue de la Concorde)
    Hôtel (2 rue de la Concorde) Amboise - 2 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    pierre de taille. Les matériaux de construction cachés par un enduit seraient d'après la propriétaire , des pierres de taille de tuffeau, mais à l'extérieur de la tour, seuls les chaînages d'angle demeurent en pierre de taille. La vis est éclairée par un oeil de boeuf, deux baies à petits bois et deux construite en pierre de taille de tuffeau et présentant des traces de layage. La porte qui donne sur le quai
  • Hôtel (4 place Michel Debré)
    Hôtel (4 place Michel Debré) Amboise - 4 place Michel-Debré - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    cave et à l'escalier. La cave couverte d'un berceau surbaissé en pierre de taille de tuffeau s'étend place Michel Debré. L'escalier est une grande vis en pierre de taille. Les murs de cage (2,50 m de côté ) sont construits en pierre enduite, mais nous n'avons toutefois pas pu déterminer s'ils étaient en pierre de taille ou en moellon. L'escalier est éclairé de petits jours dont on ne peut vérifier
    Illustration :
    Départ de la vis en pierre à noyau tore. IVR24_20073700965NUCA
  • Bourg : presbytère actuellement maison
    Bourg : presbytère actuellement maison Céré-la-Ronde - Bourg - place Saint-Martin - en village - Cadastre : 2009 OC 122
    Représentations :
    crochets et d'un gâble couronne l’ensemble. A l'intérieur deux grandes cheminées en pierre de taille ont
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    l'édifice en pierre de taille de moyen appareil. Cette différence signale une reprise de la construction. Au longs pans en tuile plate dépassent deux hautes souches de cheminée en pierre de taille.
    Illustration :
    Détail du mur gouttereau es, appareillé en moellons au rez-de-chaussée et en pierre de taille à Pignon sud : détail de l'appreil en moellons au rez-de-chaussée et en pierre de taille à l'étage
  • Maison : cave (34 rue de la Concorde)
    Maison : cave (34 rue de la Concorde) Amboise - 34 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    , pourrait être celle de la première maison de ville. Elles sont construites en pierre de taille de tuffeau
  • Écurie (7 rue Louis XI)
    Écurie (7 rue Louis XI) Amboise - 7 rue Louis-XI - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    si le pignon et la maçonnerie sont bien contemporains l'un de l'autre. Le mur gouttereau en pierre de
  • Maison (1 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Maison (1 montée de l'émir Abd-el-Kader) Amboise - 1 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre moellon crépi pierre moellon pierre pierre de taille
1 2 3 4 7 Suivant