Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtel de Villebresme ou maison de Denis Papin (13 rue Pierre de Blois)
    Hôtel de Villebresme ou maison de Denis Papin (13 rue Pierre de Blois) Blois - 13 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 449
    Historique :
    et d' autre de la rue Pierre de Blois reliés par une passerelle de bois enjambant la rue
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Blois - 13 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 449
    Titre courant :
    Hôtel de Villebresme ou maison de Denis Papin (13 rue Pierre de Blois)
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la rue Pierre de Blois. IVR24_19814100924X
  • Blois : les hôtels particuliers
    Blois : les hôtels particuliers Blois
    Référence documentaire :
    LESUEUR, F. Les maisons du règne de François Ier. Congrès Archéologique de France, 88e session
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Texte libre :
    titulaires de charges importantes, Jean François de Cardonne et Michel Gaillard, généraux des finances de Bourgeois, médecin de François Ier et de Claude de France, André Dacquyn sommelier du roi, ou Jean de ni leur demeure : c'est le cas de Pierre de Daillon, de Jean de Dampière ou de Hubert Despal seigneur sa famille, l'hôtel Sardini (ci-contre), propriété d'un certain Pierre Bennelet au début du XVIe possédaient une résidence à Blois, tels les Viart, dont on peut localiser les demeures, rue Pierre de Blois et attendre la fin du séjour de François Ier à Blois pour qu'apparaissent à l'hôtel Denis Dupont, à l'hôtel , car les demeures du maréchal de Gié, de René de Prie ou de François d'Orléans-Longeville y côtoient , des Papegaults et Pierre de Blois. Cette densité, attestée par les sources du début du XVIe siècle adaptation : faute d'espace, l'hôtel de Villebresmes (ci-contre) situé rue Pierre de Blois, ne possède pas de l'avènement et sous le règne de Louis XII, se différencient de ceux construits, durant le séjour de François
  • Hôtel Hurault de Vibraye (détruit, 4 rue Haute)
    Hôtel Hurault de Vibraye (détruit, 4 rue Haute) Blois - 4 rue Haute - en ville - Cadastre : 1810 A 1270
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • Les maisons et immeubles de Blois
    Les maisons et immeubles de Blois Blois - Cadastre : 1980 DN DO
    Référence documentaire :
    p. 180-186. LESUEUR, F. Les maisons du règne de François Ier. Congrès Archéologique de France, 88e
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Texte libre :
    revanche, les maisons situées, 6, rue Pierre de Blois, 9, rue Fontaine des Élus et 7, rue Porte-Chartraine . On peut, en effet, supposer qu'une maison à grand corps de logis sur rue (13 rue Pierre de Blois, 1 rue Pierre de Blois), qualifiée d'hôtel au XVIe siècle, est la survivance de l'hôtel médiéval. Par rue Pierre de Blois, etc...) ; mais la présence d'un bâtiment arrière, n'entraine pas obligatoirement passerelle de bois (13 rue Haute, 86 rue du Commerce, 44 rue Saint-Lubin etc...) ; les galeries de pierre ). Au sein de ce groupe, il ne subsiste que quatre maisons de pierre (52 rue Foulerie, 8 rue Chemonton du "logis neuf" semble décisive, car deux maisons de pierre ont un décor littéralement copié sur Renaissance de la maison "des Acrobates", et le médaillon orné d'un profil sosie de François Ier, 13 et 15 rue introduit même timidement un nouveau répertoire ornemental. Toutes ces maisons, qu'elles soient en pierre ou fastueuses. Cependant, le matériau le plus fréquemment utilisé est le bois, les galeries de pierre étant plus
    Illustration :
    Pierre-de-Blois (rue) 11 ; façade nord ; détail de la porte d'entrée. IVR24_19834100222X
  • Hôtel Salviati (18 rue Saint Lubin)
    Hôtel Salviati (18 rue Saint Lubin) Blois - 18 rue Saint Lubin - en ville - Cadastre : 1810 A 995
    Murs :
    pierre de taille
  • Maison (13 et 15 rue des Papegaults)
    Maison (13 et 15 rue des Papegaults) Blois - 13 et 15 rue des Papegaults - en ville - Cadastre : 1980 DO 429
    Murs :
    pierre de taille
  • Maison (3 rue Chemonton)
    Maison (3 rue Chemonton) Blois - 3 rue Chemonton - en ville - Cadastre : 1980 DN 154
    Murs :
    pierre de taille
  • Hôtel de Vareilles (5 rue du Puits Châtel)
    Hôtel de Vareilles (5 rue du Puits Châtel) Blois - 5 rue du Puits Châtel - en ville - Cadastre : 1980 DO 574
    Murs :
    pierre de taille
  • Maison (36 rue Saint Lubin)
    Maison (36 rue Saint Lubin) Blois - 36 rue Saint Lubin - en ville - Cadastre : 1980 DN 377
    Murs :
    pierre de taille
  • Maison (30 rue Foulerie)
    Maison (30 rue Foulerie) Blois - 30 rue Foulerie - en ville - Cadastre : 1980 DO 388
    Murs :
    pierre de taille
  • Ville de Blois
    Ville de Blois Blois - en ville - Cadastre : 1980 DN DO
    Historique :
    l'éperon, sanctuaires dédiés à Saint-Pierre sur le coteau est et à la Vierge au pied de l'éperon ; 10e
    Référence documentaire :
    Le vray portraict de la ville et chasteau de Bloys/ par François de Belleforest. Cosmographie
    Annexe :
    civil Les séries ont été consultées par Pierre et Frédéric Lesueur, lors de leur étude sur le château de
    Illustration :
    Vue de la ville basse (grands degrés Saint-Louis, rues Pierre de Blois et du Poids-du-Roi) prise de Vue sur la ville basse le château et Saint-Lomer, prise du nord-est depuis la rue Pierre de Blois Vue de la ville basse (quartiers des Juifs et Ave Maria) prise du nord depuis la rue Pierre de
1