Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtel Parseval, actuellement bibliothèque municipale (76 rue Gouverneur)
    Hôtel Parseval, actuellement bibliothèque municipale (76 rue Gouverneur) Nogent-le-Rotrou - 76 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BH 158
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    surbaissés et de plates-bandes permettent de dater l’hôtel du 18e siècle. Néanmoins le fait que le type de est attribuée à Pierre Parseval (1658-1728) conseiller du Roi, et maire perpétuel de Nogent-le-Rotrou . La présence de caves ne reprenant pas le tracé des bâtiments du rez-de-chaussée et l’irrégularité de
    Référence documentaire :
    Fol 25. Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    L’édifice est implanté selon un plan en H perpendiculaire à la rue Gouverneur. Le bâtiment voûtées en plein-cintre. Celles-ci sont en connexion avec les deux escaliers distribuant l’hôtel depuis le
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 76 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BH 158
    Annexe :
    Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 25. AN. Série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 25. " [...] Item deux sols de cens et vingt sept sols six deniers et me gilles sereau argentier de monsieur le prince assize en la parroisse de nostre dame dudict nogent en la rue doree devant le croyssant ce concistant en deux grands corps de logis l’un desquels qui perches de terre le tout en un tenant joignant par ledevant a ladicte rue doree ayant quattre vingtz unze
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
  • Charme : ferme, actuellement maison
    Charme : ferme, actuellement maison Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Charme - - en village - Cadastre : 1811 B 124, 127 2018 OB 116, 206, 209
    Historique :
    La Bouchère (paroisse de Mâle). En 1791, le procès-verbal d'adjudication comme Bien national du "lieu du Charme" dépendant du couvent des ursulines de Nogent-Le-Rotrou décrit sommairement la propriété premier cadastre, l'ensemble est propriété d'un chanoine de Nogent nommé Coissy. À cette époque, Le Charme comprend deux fermes. Celle située au sud, Le Petit Charme, a été détruite ; une maison a été reconstruite -ouest. Il fait également construire un second logement dans le bâtiment principal en 1883 pour son fils en façade nord. La ferme a été convertie en maison dans la seconde moitié du 20e siècle. Le bâtiment abritant le pressoir a été dissocié de la propriété, et transformé en maison.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    autour d'une cour ouverte : - Le bâtiment principal se trouve au nord de l'ensemble et possède une façade ancienne est précédée d'un palier et d'un escalier extérieur à emmarchement à quatre degrés. - Le bâtiment / écuries. - Le bâtiment abritant le pressoir se trouve à l'ouest des deux premiers. - Une remise, charpente
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Charme - - en village - Cadastre : 1811 B 124, 127 2018 OB 116, 206
    Illustration :
    Bâtiment principal, vue générale depuis le sud. IVR24_20182800293NUCA Bâtiment principal, appentis ouest, vue générale depuis le sud. IVR24_20182800294NUCA Bâtiment principal, vue générale depuis le nord. IVR24_20182800298NUCA Bâtiment secondaire, vue générale depuis le nord. IVR24_20182800301NUCA
  • Hôtel (2 rue de la Concorde)
    Hôtel (2 rue de la Concorde) Amboise - 2 rue de la Concorde - en ville
    Historique :
    - et qui devint par la suite, avec la construction de la tour des Minimes ordonnée par Charles VIII, le construction et le nom du commanditaire de l'hôtel du 2 rue de la Concorde demeurent inconnus ; toutefois la orientant la datation vers la seconde moitié du XVe siècle. Tournée sur le jardin vers la rue Louis XI, la modernes, datant probablement du XVIIe ou du XVIIIe siècle. Il en va de même pour le comble mansardé et la surélévation en pan-de-bois de la tour d'escalier, certainement réalisée pour desservir le nouvel étage du
    Description :
    L'hôtel présente un plan rectangulaire auquel deux tours ont été accolées sur le pignon sud tourné une porte ouvrant sur le jardin à la base de la tour d'escalier, on descend par un escalier droit à la construite en pierre de taille de tuffeau et présentant des traces de layage. La porte qui donne sur le quai
    Illustration :
    Vue de la façade du 2 rue de la Concorde depuis le promontoire du château. IVR24_20083700135NUCA Vue de la façade donnant sur le quai Charles Guinot de l'hôtel du 2 rue de la Concorde Vue de la façade donnant sur le quai Charles Guinot de l'hôtel du 2 rue de la Concorde
  • Maison (1 rue Joyeuse)
    Maison (1 rue Joyeuse) Amboise - 1 rue Joyeuse - en ville
    Description :
    . Le hourdis en brique est mis en valeur par un essentage d'ardoises clouées sur les colombes dont la recouvert le bois plutôt que de l'enduire, comme il était courant de le faire au XVIIIe siècle. Cet essentage masquant les bois complique l'analyse du bâti. Le pignon de la maison est tourné sur le quai des Marais, la rive donnant sur la rue Joyeuse. Les bois employés à la ferme débordante qui couvre le pignon . Les ouvertures - si elles sont en place - ont perdu leur caractère originel. Dans le comble, la principale a été renforcé par une poutre posée au sol, qui gêne le passage. Trois tirants en fer mécanique lient le renfort à l'entrait originel qui porte les solives du plafond du premier étage. La maison a porte charretière en pierre de taille date de cette époque. Dans le jardin et la cour arrière ont été
1