Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 26 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ville de Blois
    Ville de Blois Blois - en ville - Cadastre : 1980 DN DO
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    agglomération en bordure de Loire sur la voie Chartres Bourges ; Haut Moyen Age : résidence comtale sur l ' éperon, sanctuaires dédiés à Saint-Pierre sur le coteau est et à la Vierge au pied de l' éperon ; 10e siècle : fondation de l' abbaye Saint-Lomer au faubourg du Foix ; 11e siècle : constitution du réseau des et de l' église Saint-Solenne, charte de liberté accordée aux habitants de Blois ; 13e siècle : mise en place de la trame urbaine, églises paroissiales et cimetières, édifices publics, réseau des rues fortifications, vente du comte de Blois à la maison d' Orléans ; 1498 : Blois devient ville royale à l' avènement de Louis II d' Orléans, afflux de population, reconstruction des demeures, aménagement du port neuf , construction de la maison commune ; 1ère moitié 17e siècle : reconstruction de l' hôtel-Dieu, implantation dans les faubourgs de couvents liés à la contre-réforme ; 1697 : création de l' évêché de Blois, premières atteintes aux fortifications ; 1717, 1724 : reconstruction du pont ; de 1730 à 1760 : aménagement des quais
    Référence documentaire :
    exemplaires originaux en très mauvais état sont déposés aux Archives municipales et au Service du Cadastre Plan de la ville de Blois, dressé par les soins de l'administration municipale. Bressler, géomètre Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 7 à 11 H 14. Actes Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 4. Journal des Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 3. Livre des Archives départementales de Loir-et-Cher. Série B : 1 B. Bailliage et siège présidial de Blois siècle. Thèse de 3e cycle d'Histoire, Tours 1982. JARRIGEON, A. Les journées historiques de juin 1940 à Blois. Tours, Arrault, 1940. ). Thèse de 3e cycle. Université F.R., Tours, 1982. Plan de la ville de Blois et de ses abords du côté de la Sologne. [s.n., s.d.], vers 1750. A.D
    Titre courant :
    Ville de Blois
    Annexe :
    -Vincent, et de la Cathédrale Saint-Louis. Archives municipales de la ville de Blois : Série B : Registres Documentation figurée Archives départementales de Loir-et-Cher : Fonds des cartes et plans : outre particulier les plaques sur verre de F. Lesueur pour le château et les édifices religieux. Archives municipales de la ville de Blois : Séries 0 et M : tous les documents graphiques, concernant la voirie et les Monuments Historiques entre 1940 et 1960. Bibliothèque Municipale de Blois : Rues et maisons du vieux Blois Sources manuscrites Archives départementales de Loir-et-Cher : Série B : 1 B : Bailliage et E (archives versées par la ville de Blois) Série L : Saisie des édifices religieux à la Révolution des délibérations municipales antérieures à la Révolution Série D : Registres de délibérations par Alain Gerrier, Directeur du service des Archives municipales. Archives des Monuments Historiques  : Registre de la chambre des comptes de Blois Série O : 01 : Archives de l'administration des bâtiments du
    Illustration :
    Plan topographique de la ville et occupation du site entre le IIe et le IVe siècle (hypothèse de Plan de la ville entre la fin du IXe siècle et le début du Xe siècle (hypothèse de restitution Plan de la ville à la fin du XIe siècle (hypothèse de restitution). IVR24_20064100020NUDA Plan de la ville à la fin du XIVe siècle et au début du XVe siècle (hypothèse de restitution Plan de la ville au milieu du XVIIe siècle (hypothèse de restitution). IVR24_20064100025NUDA Plan de la ville à la fin du XIIe siècle (hypothèse de restitution). IVR24_20064100021NUDA Plan de la ville pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle (restitution d'après plan n°225, A.D Plan de la ville en 1530 (hypothèse de restitution d'après F. de Belleforest et F. Lesueur Superposition de la voirie du quartier reconstruit et de la voirie antérieure à 1940 (d'après plan périmétral de remembrement, 1945, A.D. Loir-et-Cher). IVR24_20064100040NUDA
  • Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de génovéfains d'ermites de saint Augustin
    Historique :
    La charte de fondation d'un monastère dédié à la Vierge en 696 pourrait concerner l'abbaye Notre -Dame-de-Bourgmoyen de Blois ; fin 10e siècle : construction d'une église et d'une crypte (vestiges dégagés en 1943) ; 1122 : les chanoines séculiers sont remplacés par des chanoines réguliers de l' ordre de Saint-Augustin, reconstruction totale de l'église en conservant la crypte ; 13e siècle : seconde campagne de travaux, édification d'une église gothique sur des structures romanes, reconstruction des bâtiments abbatiaux, délimitation d'un vaste enclos en bordure de Loire ; 14e siècle : le mur sud de l'enclos se confond avec les fortifications de la ville, construction de la tour de Bourgmoyen ; 16e siècle : travaux aux bâtiments, construction d'une nouvelle salle capitulaire ; 1647 : réforme de Sainte-Geneviève , construction d'un nouveau dortoir ; milieu 18e siècle : vaste projet de reconstruction des bâtiments, projet inachevé à la veille de la Révolution ; 1790 : saisie de l'église et des bâtiments ; 1806 : démolition de
    Référence documentaire :
    p. 478. Archives nationales. Série K : K, 3, n°11. Charte de fondation de l'abbaye en 696, publiée Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Étude 10, liasse 113. Devis et Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Étude 19, liasse 97. Devis de Archives départementales de Loir-et-Cher. Série 0 : 18 O6 VII 80. Projet d'agrandissement des bâtiments du collège de Blois. 20 juin 1843. Archives départementales de Loir-et-Cher. Série 0 : 18 O6 VII Archives départementales de Loir-et-Cher. Série 0 : 18 O6 VII 80. Décret impérial concédant à la Archives départementales de Loir-et-Cher. Série Q 115. 24 novembre 1790. Archives départementales de Loir-et-Cher. Série Q : Q 911. Procès-verbal d'estimation de l'église Archives départementales de Loir-et-Cher. Série L : L 1178. Procès-verbal d'évacuation des Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : 3 H 110. Mandement de l'official de Chartres
    Statut :
    propriété de la région
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Annexe :
    à Monsieur le Recteur de l’Académie de Paris, le 8 mars 1921 (Source : Archives départementales de cantons de la vallée du Cher : Montrichard, Saint-Aignan, Selles, Mennetou, subissent l'attrait de Tours 4- Ecole d'agriculture d'hiver annexée au lycée de Vendôme Lettre du proviseur du lycée de Vendôme Loir-et-Cher, 7 M 234) J'ai l'honneur d'attirer votre bienveillante attention sur la situation de l’École d'Agriculture d'Hiver annexée au lycée de Vendôme et sur les débats qui auront lieu du Conseil Général, pendant la session de mars courant au sujet de son maintien à Vendôme ou de son transfert à Blois . Le principe de la création d'une école d'Agriculture en Loir-et-Cher a été adopté, en août 1919, par le Conseil Général et le Conseil de l'Office départemental agricole. Ces assemblées, rejetant comme trop onéreux le projet présenté par la directrion départementale des services agricoles de l'acquisition dans la banlieue de Blois d'une propriété où aurait été installée une école d'agriculture autonome
    Vocables :
    Notre-Dame-de-Bourgmoyen
    Illustration :
    l'abbaye en 1763). Etat en 1940. Photographie. Lecomte Cl. (photographe). (Bibliothèque municipale de Blois Report du plan d'ensemble sur le cadastre de 1980, (Les bâtiments qui subsistaient à la Révolution Report du plan d'ensemble (église et bâtiments) sur le cadastre de 1810 (section A de la ville Plan de l'enclos abbatial à la fin du Moyen-Âge. Hypothèse de restitution d'apeès plans de 1790 et de l'An XII. Dessin : A.M. Bonnard, A. Cospérec. IVR24_20194100071NUC Plan d'ensemble de l'abbaye vers 1760. Restitution d'après plans de 1790 et de l'An XII. Dessin Plan d'ensemble de l'enclos. Détail du plan de Blois et de ses abords. Non daté, vers le milieu du Plan général des bâtiments et de l'enclos de l'abbaye de Notre-Dame-de-Bourgmoyen cy-devant occupée par M.M. les chanoines réguliers de Sainte-Geneviève. Encre et aquarelle sur papier (0,68 x 0,45 m Plan de la nouvelle place des Boucheries avec l'église de Bourgmoyen et le percement de la rue du
  • Cale dite cale abreuvoir simple de Médine (Port de Médine)
    Cale dite cale abreuvoir simple de Médine (Port de Médine) Nevers - quai de Médine - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'ouvrage est mentionné pour la première fois sur un plan daté de 1812. Entre 1845 et 1848, la construction du port à la Houille, situé immédiatement en amont de l'ouvrage, a certainement nécessité une modification importante de la cale (le perré bas notamment) voire sa reconstruction totale.
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58194-9.
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, 39,5 x 71 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives municipales de Nevers Encre et aquarelle sur papier, 95 x 63 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 22 Carte postale ancienne. (archives municipales de Nevers, 5 Fi 1979). (cf. illustration n municipales de Nevers, 3 O 227/2). (cf. illustration n° IVR24_20125800551NUCA). . Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n municipales de Nevers, 1 N 206.1). (cf. illustration n° IVR24_20125800396NUCA). (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800391NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, S 633). (cf. illustration n° IVR24_20125800388NUCA). Document imprimé avec ajouts manuscrits, 42 x 30, Ech. 1/1000e. Par Vicaire (ingénieur). (archives Encre sur papier, Ech. 1 cm pour 2 décamètres, format irrégulier (environ 160 cm de haut), détail
    Description :
    Située rive droite, à 250 mètres en amont du pont de pierre, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval. Elle mesure environ 5 mètres de large sur 44 mètres de long et est plus évasée à son pied . Elle est recouverte en partie par des alluvions et de l'herbe.
    Localisation :
    Nevers - quai de Médine - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de Médine (Port de Médine)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    . Mention de la cale simple. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 22). IVR24_20125800548NUCA erreur port de Médine), ingénieur ordinaire Verdevoye, 14 octobre 1857. Détail. (archives municipales de Vicaire. (archives municipales de Nevers, 3 O 227/2). IVR24_20125800551NUCA le port de Médine et le port Neuf. Carte postale ancienne. (archives municipales de Nevers, 5 Fi 1979 ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 cale. (archives départementales de la Nièvre, S 634). IVR24_20125800391NUCA l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur le port de Médine. (archives départementales de la ordinaire Verdevoye. (archives départementales de la Nièvre, S 11043). IVR24_20125800509NUCA Nevers, 30 mai 1879, ingénieur en chef Moreau. (archives départementales de la Nièvre, S 4823 Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres
  • Port dit port de Langeais
    Port dit port de Langeais Langeais - en agglomération
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    On trouve mention d'un port à Langeais en l'an 7 (1799) alors que les rampes de ce port sont à difficile de savoir si les ouvrages dont il est question correspondent aux cales représentées sur le cadastre napoléonien de 1829 (deux grandes cales divergentes). Ce qui est sûr c'est que le port est principaux ports de Loire du département d'Indre-et-Loire. En 1843, un projet d'amélioration du port de Langeais est proposé alors que des digues viennent d'être établies vis à vis de la ville pour ramener le l'époque) soit construite à cette période. La réalisation du pont suspendu de Langeais en 1848 a probablement un peu modifié le port puisqu'il est établi au milieu des deux cales existantes. Le port de Langeais est cité sur les listes des ports de Loire de 1857 et 1862. En 1869, il est desservi par trois
    Référence documentaire :
    de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113702048NUCA). Document imprimé, 1848-1858, détail. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, section I, Ech. 1/1250e, 1829, détail. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, 1847. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2038). (cf Encre et aquarelle sur calque, Ech. 1/1000e et 1/100e, 1869. (archives départementales d'Indre-et Encre sur papier, 1847. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2036). (cf. illustration n . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700158NUCA).
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    Situé rive droite, de part et d'autre du pont suspendu, le port de Langeais comprend une cale en
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Titre courant :
    Port dit port de Langeais
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1829. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/123/20 Plan du port de Langeais et de la ligne de chemin de fer reliant Tours à Nantes, dressé par . (direction départementale de l'équipement, Tours). IVR24_20113702048NUCA Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire, milieu XIXe siècle. Détail sur le port de Langeais. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). IVR24_20073700158NUCA l'ingénieur ordinaire le 24 février 1847. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2038 Plan du port de Langeais attaché au rapport daté du 13 septembre 1847 et relatif à l'occupation illicite du port par une baraque construite par le fermier du bac. (archives départementales d'Indre-et Extrait de la carte de la Loire par l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). IVR24_20113702041NUCA
  • Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine)
    Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine) Néons-sur-Creuse - Bourg - 12 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 35 1812 B 548
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    escalier d’accès à la maison était perpendiculaire au mur gouttereau (Archives municipales de Néons, 1 O). La maison semble en grande partie figurer sur le plan cadastral de 1812. Possiblement attribuable du 18e siècle pour ses parties les plus anciennes, elle a été modifiée à partir de la première moitié
    Observation :
    Observations réalisées uniquement de la voie publique. Propriété inaccessible.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    Description :
    enduite et en rez-de-chaussée surélevé avec un possible étage de soubassement (ou un sous-sol). Un lucarne à linteau délardé, couverte en bâtière. Une étable est accolée au nord, en retrait de l’élévation ouest de la maison. Elle est partiellement enduite et couverte de tuiles plates.
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de soubassement
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 12 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 35 1812 B
    Titre courant :
    Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600028NUC2A La maison est en grande partie portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle B 548), dans le haut Vue de la ferme depuis le sud-ouest. IVR24_20153600164NUC2A Vue de la ferme depuis le sud. IVR24_20153600154NUC2A
  • Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne) Orléans - 106 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1175 2012 BN 268
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    sur l'emplacement de l'ancienne église paroissiale Saint-Victor. Il est déjà visible sur le cadastre napoléonien de 1823. L'édifice religieux a été supprimé par la Révolution et détruit peu après. Sur la façade de la rue des Pensées, les vestiges d'un piédroit de l'ancienne église sont encore visibles. Les fiches auxiliaires cadastrales indiquent qu'en 1909, la maison abrite un débit de boisson avec salle de
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne p.44 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle. Bulletin de la Société archéologique et historique de l´Orléanais, 1987, n° hors-série. 72 p.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois calcaire pierre de taille
    Description :
    Cet édifice d'angle est situé au carrefour des rues de Bourgogne et des Pensées. Rue de Bourgogne , l'édifice est construit en pan de bois à grille à deux étages carrés. Le rez-de-chaussée conserve un ancien local commercial, non occupé lors de l'étude de 2014. La parcelle se poursuit rue des Pensées où la façade est pour une partie en pan de bois à motif de grille, et pour le reste en maçonnerie enduite. La latérale permet d'avancer l'hypothèse de la présence d'une cave en sous-sol.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Orléans - 106 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1175 2012 BN 268
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue de détail de la façade latérale au niveau du rez-de-chaussée. Trace d'une ancienne maçonnerie en pierre de taille pouvant correspondre à l'église Saint-Victor détruite vers 1800
  • Bourg : maison (20 place de l'Église)
    Bourg : maison (20 place de l'Église) Lureuil - Bourg - 20 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 439 1812 B 500, 507
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison ainsi qu'un bâtiment agricole (aligné à l'ouest) sont portés sur le plan cadastral de 1812. La maison a été reconstruite ou a fait l'objet de modifications dans la seconde moitié du 19e
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil ; 1 G 3 ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre de diminution.
    Description :
    moellons en grès). Elle est en rez-de-chaussée à comble à surcroît. L'accès s'effectue par le mur
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 20 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 439 1812 B 500, 507
    Titre courant :
    Bourg : maison (20 place de l'Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    ), dans la gauche de l'image. (Archives départementales de l'Indre). IVR24_20153600439NUC2A Une maison et un autre bâtiment sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 500 et 507 Vue de la maison depuis le nord-est. IVR24_20153600569NUC2A
  • Bourg : maisons (12 place de l’Église)
    Bourg : maisons (12 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 12 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 347 1812 B 876, 877, 883, 884
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Des maisons sont portées sur le plan cadastral de 1812. En 1860 et 1872, les matrices cadastrales signalent deux conversions de "maison" en "bâtiment rural". Les bâtiments pourraient dater (reconstruction ?) de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. Ils ont été rénovés et modifiés à la fin du 20e siècle
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil ; 1 G 3 ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre de diminution.
    Description :
    partiellement enduits. Ils sont en rez-de-chaussée et à accès en mur gouttereau. La maison, alignée à la rue
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 12 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 347 1812 B 876, 877, 883
    Titre courant :
    Bourg : maisons (12 place de l’Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    centre de l'image. (Archives départementales de l'Indre). IVR24_20153600439NUC2A Des maisons sont portées sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 876, 877, 883, 884), dans le Vue de la maison depuis l'ouest. IVR24_20153600540NUC2A Vue de la dépendance depuis le sud. IVR24_20153600541NUC2A
  • Boisnière : château dit château de La Boisnière
    Boisnière : château dit château de La Boisnière Villedômer - La Boisnière - en écart - Cadastre : 1835 C2 140, 146, 149, 152 2012 C 140, 143, 149, 632
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Il s'agit d'un ancien fief relevant de Château-Renault. Le plus ancien seigneur connu est Jean Desselles en 1558. Il appartient à Pierre Targas, écuyer sieur de la Boisnière, gentilhomme ordinaire de la de Villedômer de 1816 à 1821. Le château est vendu en 1825 à Dominique Lenoir, ancien agent de change parisien qui s'en sépare peu de temps après au profit d'un Monsieur de Marèze. Au milieu du 19e siècle , Louis Félix de Forestier, comte de Coubert, entre en possession du château, dont il était l'intendant , après le décès de M. de Marèze, et épouse sa veuve. Il reste dans cette famille jusqu'au milieu du 20e utilisation sociale. Des harkis accueillis par la ville de Château-Renault, y sont logés entre 1962 et 1969 . Depuis 1969, il accueille un institut médico-éducatif. Les bâtiments du château, de la ferme et de l'orangerie sont présents sur le premier plan cadastral de 1835 mais aucun ne semble présent sur un plan de 19e siècle. Le corps de bâtiment du château situé à l'est de la cour principale pourrait dater du
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Carte. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/2). La Boisnière, extrait d'un plan, non daté (entre 1784 et 1835). (Archives départementales d'Indre Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Extrait du plan cadastral napoléonien, section C2 Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre des augmentations et diminutions CARRE de BUSSEROLLE, J-X. Dictionnaire géographique historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : J. Floch, 1966. communes de France). tome 1.
    Représentations :
    La terrasse surmontant l'aile hexagonale du château possède un garde-corps orné de croix pattées et la terrasse de l'aile sud est couronnée de balustres en poire. Les baies du rez-de-chaussée et de l'étage de la façade est sont surmontées d'une corniche à l'exception des trois baies centrales permettant l'accès intérieur surmontées de frontons triangulaires reposant sur des consoles. La porte de la façade fleurs de lotus en bougie. Une porte d'entrée est encadrée de pilastres doriques surmontés d'un fronton
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Le château se compose de deux corps de logis en L placés de part et d'autre d'une cour. Le corps de logis, à l'est de la cour, possède un étage carré avec rez-de-chaussée surélevé (façade est) et étage en surcroît. Il est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angle, encadrements des baies , corniche) et couvert de toits à longs pans et à croupes en ardoise. Ce corps de logis est prolongé vers le sud par une aile rectangulaire en rez-de-chaussée et vers le nord par une aile hexagonale toutes les deux surmontées d'une terrasse. A l'ouest de la cour, le second corps de logis, à un étage carré et étage de comble, est construit en moellon enduit et pierre de taille (encadrement des baies, chaînes compose d'un corps de bâtiment en L et d'un bâtiment rectangulaire indépendant, organisés autour d'une cour carrée à l'origine fermée (piliers en pierre). Le bâtiment indépendant au sud-est de la cour servant à l'origine de grange est construit en moellon crépi et couvert d'un toit à croupe en tuile plate
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Boisnière : château dit château de La Boisnière
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait d'un plan de la route de Tours à Vendôme dans la généralité de Tours, 1784. (Archives Plan de localisation des bâtiments de La Boisnière, réalisé d'après le plan cadastral de 2012 Extrait d'un plan, non daté (entre 1784 et 1835). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206 Extrait du plan cadastral napoléonien, section C2, 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Vue d'ensemble, façade est du corps de bâtiment oriental du château. IVR24_20133700567NUC2A Vue d'ensemble, façade nord du corps de bâtiment oriental du château. L'extension à cinq pans Vue d'ensemble, façades ouest et nord du corps de bâtiment oriental du château Vue d'ensemble, façades ouest et sud du corps de bâtiment oriental du château Détail de la façade est du corps de bâtiment oriental du château. IVR24_20163702640NUCA Détail d'une baie en plein cintre encadrée de pilastres doriques et surmonté d'un fronton
  • Ville :  orangerie, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Ville : orangerie, actuellement hôtel de ville (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 187 2014 AD 29
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Bâtiment datant du début du 19e siècle (entre 1784 et 1835), ayant servi initialement de pressoir accueillir des services administratifs de la mairie.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 J 192. Pièces concernant le château de Château-Renault Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien. 1835-1836.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est en rez-de-chaussée, construit en moellon crépi et pierre de taille (chaînes d’angles
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Ville : orangerie, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Destinations :
    hôtel de ville
    Illustration :
    généralité de Tours, 1784. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/2). IVR24_20143703467NUCA Extrait du plan de la route de Tours à Paris par Château-Renault et Vendôme dans l'étendue de la Plan de situation des bâtiments, état actuel. IVR24_20173701084NUDA Extrait du plan cadastral napoléonien, section B, 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire
  • Bourg : maison (7 rue de la Vieille Croix)
    Bourg : maison (7 rue de la Vieille Croix) Néons-sur-Creuse - Bourg - 7 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 C 50 1812 C 112, 113, 114, 116, 117
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    du 19e siècle. La dépendance est un cellier en 1886 (Archives municipales de Néons, 1 O). La maison figure sur le plan cadastral de 1812. Elle a été modifiée certainement à partir de la fin
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers). . Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre , sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur
    Description :
    La maison, orientée nord-ouest/sud-est, est perpendiculaire à la rue de la Vieille Croix. Elle est enduite, en rez-de-chaussée et à accès en mur gouttereau. Sa toiture, à longs pans, est en tuile plate . Une dépendance, enduite et couverte de tuiles mécaniques, est alignée à la rue.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 7 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 C 50 1812 C
    Titre courant :
    Bourg : maison (7 rue de la Vieille Croix)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600028NUC2A Les bâtiments sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelle 112,113,114,116,117), dans le bas Vue de la maison depuis le sud-ouest. IVR24_20153600111NUC2A Vue du mur-pignon de la maison depuis l'ouest. IVR24_20153600150NUC2A Vue de la petite dépendance (cellier) de la maison. IVR24_20153600151NUC2A
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Brèche (port de Bréhémont)
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Brèche (port de Bréhémont) Bréhémont - avenue du 11-Novembre - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    On trouve mention de la cale de la Brèche dès le tout début du XIXe siècle (cadastre napoléonien de port de 1858 présente une cale de la Brèche de 80 mètres de long sur 10 m de large avec une pente de
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37038-1.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, détail, 1867. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, détail, 1858. Par De Vésian (ingénieur). (archives départementales Encre sur calque, 102 x 30 cm, 1858. Par De Vésian (ingénieur). (archives départementales d'Indre ). (direction départementale de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113701926NUCA). Encre et aquarelle sur papier, sans Ech., 1867. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2045 Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/200e, 31 x 21 cm, 1872. (archives départementales d'Indre-et Encre et aquarelle sur papier, section F 1, Ech. 1/1250e, détail, 1813. (archives départementales
    Description :
    Située sur la rive gauche, près de l'église de Bréhémont, la cale abreuvoir simple de la Brèche est orientée vers l'aval. Elle mesure environ 8 mètres de large. On distingue deux types de pavages qui
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Brèche (port de Bréhémont)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Bréhémont, 28 mai 1858, ingénieur de Vésian : profil n°11 (cale de la Brèche). (archives départementales Plan et profil de la cale de la Brèche à Bréhémont, 16 novembre 1872. (archives départementales . (direction départementale de l'équipement, Tours). IVR24_20113701926NUCA Extrait du cadastre napoléonien de 1813 : mention du port de Bréhémont et d'une cale située près de l'église. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/084). IVR24_20113701862NUCA Projet d'exhaussement et de consolidation de la levée gauche de la Loire au droit du bourg de Plan de la cale de la Brèche et de la cale de la Hutellerie par le conducteur des Ponts-et -Chaussées, 10 septembre 1867. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2045). IVR24_20113701943NUCA Plan de la Loire à Bréhémont avec mention des cales de la Plaisse, de la Brèche et de la Hutellerie . Ce plan a été réalisé par l'ingénieur ordinaire de Vésian le 28 mai 1858 (daté par les profils
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne) Cosne-Cours-sur-Loire - quai Maréchal Joffre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    tout début du XIXe siècle. L'endroit est appelé "place du port de la Pescherie" sur le plan 1787 mais . Une cale est mentionnée pour la première fois sur un plan daté de 1807 (l'abordage du bac est large et peu pentue) mais aucune donnée historique ne permet de proposer une date de réfection. Le plan de 1894 figure une grue près de la cale. Cette grue appartient alors au sieur Chavannes et fait l'objet d'une pétition signée par des marchands de sable et des mariniers de Cosne demandant en 1894 sa suppression. Le sous-préfet refuse de céder car les raisons évoquées relèvent manifestement de la jalousie . En 1939, le conseil municipal demande à ce que la cale soit réparée mais l'administration estime que l'ouvrage n'est plus utile au service de la navigation et que la commune doit procéder elle-même aux
    Observation :
    de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58086-1.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, détail, 1836. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 2 (géomètre). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). (cf. illustration n . (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, DD 8). (cf. illustration n° IVR24_20125800187NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 75 x 58 cm. Par Boucaumont (ingénieur). (archives départementales de Encre sur calque, 31 x 21 cm. Par Sigault (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800348NUCA). Encre sur papier, Ech. 0,005 m pm, 35 x 525 cm. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). (cf. illustration n° IVR24_20125800524NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800346NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1000 m = 19,5 cm, détail, 1822. Par D'Haranguier de Quincerot
    Description :
    pont suspendu, la cale est orientée vers l'aval. Elle mesure 6 mètres de large sur 40 mètres de long et
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de Cosne)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    , port de la Madeleine et place du port de la Pêcherie). (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire Plan d'alignement de 1836, détail sur la cale située place de la Pêcherie. (archives municipales de . Détail sur la cale abreuvoir simple située place Dauphine. (archives départementales de la Nièvre, 10 J , non daté (probablement vers 1810). Détail sur la cale abreuvoir simple de la place Dauphine. (archives municipales de Cosne-Cours-sur-Loire, 1 O 1). IVR24_20125800350NUCA , 26 mars 1828. (archives départementales de la Nièvre, S 11009). IVR24_20125800496NUCA . (archives départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). IVR24_20125800524NUCA avril 1894. (archives départementales de la Nièvre, S 6632). IVR24_20125800482NUCA Plan de l'état actuel de la grande route traversant la ville de Cosne levé en 1787. Détail (quai Plan géométral des forges impériales de Cosne levé en mars 1807 par l'arpenteur Aré Guill Perrin
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie Nevers - rue de la Blanchisserie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    nouveau pont sur la Loire (1770-1776). Il est notamment mentionné sur un plan de situation des ouvrages du plateaux de la Bonne Dame (aval du pont) et de la Blanchisserie (amont du pont). Deux rampes assuraient l'accès à ces deux plateaux depuis l'ancienne route de Paris à Antibes (RN 7, actuelle D 907). Les deux plateaux, établis avec les remblais de l'île aux Boeufs supprimée pour la construction du pont, furent plantés d'arbres et de charmilles pour en faire une promenade publique. Cet état est représenté sur la vue aérienne de Villemin de 1849. En amont du pont, les ouvrages de la rive gauche subissent des dégâts importants lors de la crue du 13 novembre 1790 qui emporte également une partie du pont sur la Loire. Le plan reconstruit et figure sur le plan de 1812. Le plan de 1791 présente également un projet de levée destinée à protéger le Val de Saint-Antoine. Celle-ci n'est pas réalisée à cette période mais élevée entre 1855 et 1861, au moment de la réalisation de l'embranchement du canal latéral à la la Loire (levée de la
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 80 toises, 62 x 71 cm. (archives départementales de la Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,0005 m pm, 1857, détail. (archives départementales de la Gravure couleur, 1878, détail. Par Michel (voyer municipal) ; Sonnet, L (graveur). (médiathèque de Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises 1791, détail. Par Martin (ingénieur). (archives (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800389NUCA). ). (médiathèque de Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800433NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, 1855, détail. Par Verdevoye (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 8884). (cf. illustration n° IVR24_20125800448NUCA). ) ; Caillet, R (imprimeur). (médiathèque de Nevers, I 3 carton 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800425NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800393NUCA).
    Description :
    est orientée vers l'aval. Elle mesure 6 mètres de large sur 50 mètres de long.
    Localisation :
    Nevers - rue de la Blanchisserie - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan de situation des ouvrages du pont de Nevers au 1er janvier 1774. (archives départementales de ouvrages à leurs abords, par l'ingénieur Coinchon, 8 janvier 1812. Détail. (archives départementales de la en face de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 2 janvier 1855. (archives départementales de . (archives départementales de la Nièvre, S 8889). IVR24_20125800447NUCA Plan de la ville de Nevers par Michel, voyer municipal, 1878. Détail sur la rive gauche en amont du La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de 1878 par Dumoulin (médiathèque de Nevers). IVR24_20155800001NUDA Plan des environs du pont de Nevers et d'une levée projetée pour empêcher la rivière d'attaquer les . (archives nationales, F 14 1203). IVR24_20125800370NUCA Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port de la Chapelle-aux-Naux)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de la Chapelle-aux-Naux) La Chapelle-aux-Naux - les Taboureaux - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La première mention de l'ouvrage date de 1813 (cadastre napoléonien).
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37056-1.
    Référence documentaire :
    . (direction départementale de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113702640NUCA). Encre et aquarelle sur papier, section C, Ech. 1/2500e, 1813, détail. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, 1813, détail. (archives Encre et aquarelle sur papier, 1850. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et
    Description :
    Située rive gauche, la cale est orientée vers l'aval et mesure trois mètres de large. Des jeunes
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple (port de la Chapelle-aux-Naux)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0102 Extrait du cadastre napoléonien de 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0102 Plan de la Loire aux Taboureaux dressé par l'ingénieur ordinaire Cormier, 6 juin 1850. (archives départementale de l'équipement, Tours). IVR24_20113702640NUCA Plan des rives de la Loire dressé par l'ingénieur topographe Jarre, 1922. Détail. (direction
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf)
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf) La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    faute de crédit accordé par le conseil municipal. Le port Neuf est mentionné en 1799 alors qu'une rampe de ce port doit être réparée (pavé et blocage ). Il est difficile de savoir s'il s'agit de la cale actuelle. L'ouvrage figurant sur le cadastre napoléonien de 1831 semble quant à lui bien correspondre à la cale qui nous intéresse. En 1865, suite à la pétition de divers habitants qui demandent que la pente de la cale soit adoucie (de 0,11 m pm à 0,05 m pm ), un projet de remaniement de l'ouvrage est réalisé. Chargé du dossier, le conducteur des Ponts-et -Chaussées Germain considère que la cale existante (5,60 m de large) suffit pour les besoins de la navigation estime en revanche que la construction d'une nouvelle cale permettrait de consolider la levée et de
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-1.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, 20 x 31 cm, Ech. 1/1000e, 1865. (archives départementales d'Indre-et Encre et aquarelle sur papier, 35 x 22,5 cm, 1844. Par Cormier (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, section B, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales
    Description :
    mètres de large sur cent mètres de long. Un muret soutient le perré haut.
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0104 Plan du Port Neuf, 16 septembre 1844, par l'ingénieur Cormier. (archives départementales d'Indre-et Projet de remaniement de la cale d'abordage de la rue des Parfaits au Port Neuf, plan dressé par le conducteur le 8 juillet 1865. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5004). IVR24_20063700052NUCA
  • Petit Préau : ferme
    Petit Préau : ferme Cigogné - Le Petit Préau - 20 rue de Courçay - en village - Cadastre : 1823 E2 932
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Le logis et la grange figurent sur le plan cadastral de 1823. Pour le bâtiment n°1 orienté nord-sud
    Description :
    La ferme est constituée de deux corps de bâtiments en rez-de-chaussée, construits en moellons et couverts de toits à longs pans en tuile plate. L'un, orienté nord-sud, abrite deux logis. L'autre comprend inférieure du versant sud du toit de la grange est reprise en ardoise.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Cigogné - Le Petit Préau - 20 rue de Courçay - en village - Cadastre : 1823 E2 932
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, section E2, 1823. (Archives départementales d'Indre-et-Loire , Tours). IVR24_20103700778NUCA Vue générale de la grange. IVR24_20103700904NUCA
  • Cale dite cale abreuvoir simple (rive droite)
    Cale dite cale abreuvoir simple (rive droite) Amboise - rue de Blois - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'ouvrage figure sur le cadastre napoléonien de 1809 et sur le plan de réalignement de 1835.
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37003-17.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, détail, 1835. (archives municipales d'Amboise, O 210). (cf Encre et aquarelle sur papier, section B2, Ech. 1/1250e, détail, 1809. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, planche de 103 x 64 cm, feuille 10, détail, non daté (milieu XIXe siècle). (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n
    Description :
    présence de deux escaliers et d'une échelle hydrométrique sur le perré haut.
    Localisation :
    Amboise - rue de Blois - en ville
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan de réalignement de 1835, planche n° 2, rive droite. (archives municipales d'Amboise, O 210 Extrait du cadastre napoléonien de 1809. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 003 002 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (service spécial de la Loire) : détail sur Amboise, rive droite, le Bout des Ponts, milieu XIXe siècle. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7 Le perré en aval de la cale. IVR24_20113701806NUCA Le perré en aval de la cale : escalier et échelle hydrométrique. IVR24_20113701805NUCA Le perré en aval de la cale : escalier et échelle hydrométrique. IVR24_20113701807NUCA
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port d'Amboise)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port d'Amboise) Amboise - quai Charles Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    En 1792, suite aux dégâts de la crue de 1790, on projette de réaliser un «remblai pour former un empattement de 2 pieds sur deux » et une cale de 28 toises de long sur 12 pieds de large (54 m x 3,9 m) le long du faubourg des Violettes. Il s'agit peut-être de l'ouvrage actuel. Le cadastre napoléonien de 1809 et le plan d'alignement de 1835 mentionnent une cale à cet endroit. Elle a probablement subi des modifications lors de l'installation du pont provisoire en 1940 et lors de son démontage dans les années 1950.
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37003-9.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, détail, 1835. (archives municipales d'Amboise, O 210). (cf Encre et aquarelle sur papier, section A, Ech. 1/1250e, détail, 1809. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, planche de 103 x 64 cm, détail, non daté (milieu XIXe siècle). (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700119NUCA).
    Description :
    . Elle présente une largeur de 3,5 mètres. Son emplacement correspond à l'implantation de la culée du
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan de réalignement de 1835, planche n° 10 : rive gauche en amont du pont. (archives municipales Extrait du cadastre napoléonien de 1809. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 003 001 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu du XIXe siècle : détail sur la rive gauche en amont du pont. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28
  • La Bergerie : four à chaux
    La Bergerie : four à chaux Céré-la-Ronde - La Bergerie - isolé - Cadastre : 1826 E1 105-112 2009 E01
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    La date de construction du four à chaux n'est pas connue mais il figure sur le premier plan cadastral daté de 1826 (parcelle 109).
    Observation :
    La localisation de la Bergerie sur le plan cadastral actuel est erronée. Le lieu-dit mentionné sur le plan "la Bergerie" est en réalité celui de Beauvoir. La Bergerie se situe au sud de Beauvoir , entre Crécousse et la taille de Montpoupon.
    Description :
    Four à chaux à cuve unique et une bouche de défournement, construit en moellon calcaire. Le four, à l'état de vestiges, est éventré au nord et la cuve envahie par la végétation.
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, section E, feuille 1,1826. (Archives départementales d'Indre-et -Loire, Tours, 3 P). IVR24_20113703180NUCA Vue d'ensemble avec la bouche de défournement au premier plan. IVR24_20093701103NUCA