Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand
    Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand Nohant-Vic - 2 place Sainte-Anne - en village - Cadastre : 2016 0C 342 à 358
    Historique :
    Dupin, plus connue sous le pseudonyme de George Sand. Marie-Aurore de Saxe, comtesse de Horn, puis Madame Dupin de Francueil, grand-mère de George Sand, acquiert la propriété du domaine le 23 août 1793 George Sand et séjourne fréquemment à Nohant. Ayant une très bonne connaissance de la botanique, elle feuillages colorés, etc. En 2004, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de George Sand, un tulipier
    Observation :
    de la Culture. Le label de Maison des illustres lui a été attribué. Les arbres du domaine de George
    Référence documentaire :
    AURICOSTE, Isabelle, FOULON, Anne. Parc de la Maison de George Sand à Nohant étude préalable de la CAMBIUM. Domaine de la maison de George Sand : Étude Technique du patrimoine arboré. Ministère de DE BREM, Anne-Marie. La Maison de George Sand à Nohant. Paris : Centre des monuments nationaux Domaine de Georges Sand. APJRC. Avril 2008. [dossier]. -Vic, Parc de George Sand. Union Régionale des CAUE pour l'APJRC. Septembre 1994. [dossier].
    Description :
    la serre. Au nord-ouest du mur d’enceinte, une porte permet d’accéder au cimetière familial où George
    Titre courant :
    Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand
    Appellations :
    Jardin du domaine de George Sand
    Illustration :
    Vue aérienne du domaine de George Sand, orthophotographie en 2010-2011 de Géo-Centre La demeure de George Sand depuis la cour d’entrée. Des massifs d'Hydrangea fleurissent les abords La tombe de George Sand dans le cimetière familial, séparé du cimetière communal, prend place sous Les deux cèdres plantés à la naissance des enfants de George Sand, à l'arrière de la demeure
  • Maison (16 grands degrés Saint Louis)
    Maison (16 grands degrés Saint Louis) Blois - 16 grands degrés Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 448
    Localisation :
    Blois - 16 grands degrés Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 448
    Titre courant :
    Maison (16 grands degrés Saint Louis)
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la place Saint-Louis. IVR24_19814101324XB Façades sur Degrés Saint-Louis. IVR24_19814101036X Vue d'ensemble prise depuis la place Saint-Louis. IVR24_19844100105X
  • Ciboire
    Ciboire Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de l'orfèvre orléanais Louis Sionnest : losange vertical portant les lettes L S, un seau
    Historique :
    Ce ciboire fut exécuté par l'orfèvre orléanais Louis Sionnest (1743-1811), établi 3 rue Royale. On
    Observation :
    Ciboire exécuté par l'orfèvre orléanais Louis Sionnest (1743-1811).
    Auteur :
    [orfèvre] Sionnest Louis
  • Amboise : jardin d'agrément du château
    Amboise : jardin d'agrément du château Amboise - Château d'Amboise - en ville - Cadastre : 2019 BI 151 à 157 ; 159 à 160 ; 176 à 177 ; 194
    Historique :
    les fossés pour Roger Ducos. Vers 1840, Louis-Philippe transforme les réalisations antérieures par un décision du Comte de Paris, président de la Fondation Saint-Louis qui gère dorénavant le site. A partir de 1994, Jean-Louis Sureau, conservateur du château d’Amboise, inaugure une réhabilitation des jardins en
    Référence documentaire :
    Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI LEROUX, Jean-Baptiste, SUREAU, Jean-Louis. Jardins en Touraine. Tours : Conseil Général d’Indre-et
    Représentations :
    porc-épic de Louis XII
    Statut :
    propriété privée La Fondation Saint-Louis est une institution reconnue d’utilité publique pour
    Description :
    l'arrivée du jardinier, en témoignent certaines parties du compte de construction de 1495-1496. Louis XII porte qui semble avoir été redécouverte en 1832. Elle est surmontée du porc-épic de Louis XII, et les anciens auteurs ont sans doute attribué le jardin à Louis XII à cause de cet emblème. Il est donc impossible de connaître la part de création revenant à Charles VIII et celle appartenant à Louis XII. On Charles VIII et Louis XII, et donc que sa conversion en logis canonial soit postérieure au départ surmontée du porc-épic de Louis XII ceint d'une frise renaissante, donnait accès à une terrasse haute à
    Auteur :
    [auteur commanditaire] de Bourbon Louis-Jean-Marie
    Annexe :
    fragment de compte daté de l'année 1501 livre quelques informations sur les travaux réalisés par Louis XII ainsi dédommagé en 1496 : - Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour 1495-1496 (Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour l'année 1495-1496, f
    Texte libre :
    sur la terrasse nord face à la façade Louis XII. Respectant la structure originelle historique, cette
    Illustration :
    Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis
  • Ciboire
    Ciboire Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Inscriptions & marques :
    Poinçon de l'orfèvre orléanais Louis Sionnest : losange vertical portant les lettres L S, un seau
    Historique :
    , par un (ou deux) orfèvre (s) inconnu (s), et la coupe par l'orfèvre orléanais Louis Sionnest (1743
    Auteur :
    [orfèvre] Sionnest Louis
  • Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
    Historique :
    l'église pour l'aménagement de la place Louis XII, affectation des bâtiments au collège ; 1843
    Référence documentaire :
    p. 525-527. BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol.
    Localisation :
    Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
  • Ville de Blois
    Ville de Blois Blois - en ville - Cadastre : 1980 DN DO
    Historique :
    royale à l'avènement de Louis II d'Orléans, afflux de population, reconstruction des demeures
    Référence documentaire :
    BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. DE LA SAUSSAYE, Louis. Essai sur l'origine de Blois et sur ses accroissements jusqu'au Xe siècle DE LA SAUSSAYE, Louis. Guide historique du voyageur à Blois et aux environs. Blois : Marchand, 1846. p. 317-328. MELOT, Michel. Politique et architecture, essai sur Blois et le Blésois sous Louis XII SOYER, Jacques et TROUILLARD, Georges. Cartulaire de la ville de Blois, suivi de notices TOUCHARD-LAFOSSE, Georges. Histoire de Blois et de son territoire. Blois : Jahier, 1846.
    Annexe :
    -Vincent, et de la Cathédrale Saint-Louis. Archives municipales de la ville de Blois : Série B : Registres
    Illustration :
    Vue de la ville basse (grands degrés Saint-Louis, rues Pierre de Blois et du Poids-du-Roi) prise de l'est depuis les grands degrés Saint-Louis. IVR24_19834100231X degrés Saint-Louis. IVR24_19834100229X Vue sur la ville haute (quartiers Saint-Honoré et Saint-Louis) prise du sud-ouest depuis la place -Louis. IVR24_19844100403X depuis les grands degrés Saint-Louis. IVR24_19844100408X Vue de la ville basse prise du nord-est depuis les grands degrés Saint-Louis. IVR24_19844100404X grands degrés Saint-Louis. IVR24_19844100409X Vue de la ville haute (quartiers Saint-Louis, des Rouillis et de la Préfecture) prise du sud-est Vue de la ville haute (quartiers Saint-Louis, Saint-Honoré, des Rouillis et des Cordeliers) prise
  • Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne) Orléans - 106 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1175 2012 BN 268
    Référence documentaire :
    p.44 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe
  • Cierge de confrérie de Saint-Vincent
    Cierge de confrérie de Saint-Vincent Épeigné-les-Bois - le bourg - en village
    Historique :
    communes de Francueil et de Saint-Georges-sur-Cher (département du Loir-et-Cher) où l'église paroissiale
  • Boisnière : château dit château de La Boisnière
    Boisnière : château dit château de La Boisnière Villedômer - La Boisnière - en écart - Cadastre : 1835 C2 140, 146, 149, 152 2012 C 140, 143, 149, 632
    Historique :
    , Louis Félix de Forestier, comte de Coubert, entre en possession du château, dont il était l'intendant
  • Bédonnière : manoir puis ferme
    Bédonnière : manoir puis ferme Lingé - La Bédonnière - isolé - Cadastre : 2015 AE 16 1813 D 427, 428, 429
    Historique :
    , fils de Pierre de Besdon, écuyer, seigneur de Mousseaux et des Aubiers épouse Louise de Vaillant, fille
1