Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (47 rue des Carmes)
    Maison (47 rue des Carmes) Orléans - 47 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La maison à boutique du numéro 47 occupe l'extrémité de l'emplacement du couvent des Carmes rasé à la Révolution, mais échappe à l'entreprise immobilière réalisée par l'architecte Benoît Lebrun. Elle
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison à boutique avec enseigne fait l'angle de la rue des Carmes et de la rue des Charretiers , détruit à la Révolution. À l'origine haute de deux étages carrés, la maison, pour son corps de logis taille et à la forme du toit original. Le toit à pans brisés incurvé accueille une lucarne, preuve que le comble brisé très redressé est aménagé. L'ajout a conservé la structure globale de l'édifice avec chaîne persiennes en bois qui descendent jusqu'au balconnet de fer, c'est-à-dire sans obturer la totalité de la piétonne. La maison joue sur les camaïeux de blanc : blancheur de la pierre d'angle, des encadrements de fenêtre, du bandeau séparateur marquant la surélévation d'un côté, enduit cassé du reste de la façade de l'autre. La surélévation a permis d'agrémenter l'ensemble de touches colorées, en jouant sur un matériau complémentaire : rouge et jaune de la brique, rouge aussi des corbeaux. Le décor est aussi formel, entre l'agencement des briques créant des motifs simples et la série de trois boules grises qui viennent couronner
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Rue des Charretiers, vue sur la cour de la parcelle 144 qui donne sur la rue des Carmes, au 47
  • Maison à boutique (70 rue des Carmes)
    Maison à boutique (70 rue des Carmes) Orléans - 70 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Le bâti a été remanié au cours du temps. La pente modifiée du toit sur rue, plus douce que l'autre versant, certainement original, suggère une surélévation d'un étage, peut-être au 18e siècle. La façade est une des rares dans la rue à n'avoir pas été touchée par l'opération d'alignement planifiée en 1813.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    taille, de même que sur la façade sur cour, qui laisse apercevoir des modifications postérieures - telle de la rue des Carmes et de la rue des Grands Champs. L'édifice a subi des remaniements au cours du trumeau qui servait anciennement à délimiter la porte piétonne. L'angle a été refait : il est recouvert de aperçoit plus en profondeur dans la rue une porte de garage. La façade est entièrement appareillée en pierre de taille. L'étage noble est composé de trois baies avec chambranle mouluré sommé, en surface de caractéristique de la première Renaissance. Les baies sur rue y révèlent un traitement d'encadrement en pierre de La maison à boutique avec enseigne du numéro 70 occupe une parcelle étroite et profonde à l'angle carrés à trois travées régulières, avec un toit à longs pans recouvert d'ardoise. Le rez-de-chaussée est occupé intégralement par la boutique - on remarque à l'intérieur du commerce, à l'extrême droite, le pierre reconstituée, mais l'opération est indépendante du plan d'alignement qui a épargné la façade
    Illustration :
    Vue cavalière de la pharmacie des Carmes, carrefour de la rue des Grands Champs Pharmacie vue depuis la rue des Grands-Champs. IVR24_20084500187NUCA Deuxième étage : encadrement de fenêtre mouluré, fenêtre et appui de fenêtre décoré avec deux
1