Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 28 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ville :  maison dite
    Ville : maison dite "Le Coin Souriant" (16 rue Martin Gardien) Château-Renault - 16 rue Martin Gardien - en ville - Cadastre : 2015 AN 152
    Description :
    comble est éclairé par une lucarne interrompant l'avant-toit. Les pignons découverts du toit et le
    Titre courant :
    Ville : maison dite "Le Coin Souriant" (16 rue Martin Gardien)
    Appellations :
    le Coin Souriant
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR24_20153700937NUCA
  • Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty)
    Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    de le dater entre 1540 et la deuxième moitié du 16e siècle. La cave à cellules pourrait être plus -fripier. Un acte de 1765 décrit son organisation. En 1811, l’édifice est figuré sur le cadastre ancien sur rue entre 1890 et 1900. L’Ecu de Bretagne est inscrit aux Monuments historiques le 2 mars 1993. Il commune de Nogent-le-Rotrou.
    Référence documentaire :
    -le-Rotrou. 1648. p. 46. THOMASSU, J. L. F. M. Recherches historiques sur Nogent-le-Rotrou, l'abbaye de Thiron, le château de Villebon, les châteaux de Bélesme et Mortagne et l'abbaye de la Trappe. Nogent-le-Rotrou : [s.n p. 13. SIGURET, Philippe. Introduction Historique. Les coutumes du Perche. Nogent-le-Rotrou et le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    L'édifice situé au n°5 de la rue du Paty est implanté à l'alignement, en bas du coteau limitant le donne également accès à une cave à cellules creusée dans le coteau en fond de parcelle. Le bâtiment sur en moellons de pierre calcaire enduits. Le bâtiment en retour d'équerre directement accolé au premier de calcaire enduits. Enfin, le troisième bâtiment situé en continuité du précédent ne comprend qu'un plates. Un escalier tournant à retours disposé dans le deuxième bâtiment distribue l'ensemble des niveaux
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Annexe :
    joignant par le devant a ladicte rue doree ayant sur icelle (blanc) de longueur dautre par derriere au porte a sortir dans le creux chemin [...] Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). fol. 34 r°. AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). fol. 34 r°. Item la justice et jurisdiction sur cinq maisons et leurs nostredame, le sieur de mongobert et me philipes jacquelin chirurgean et autres se tenant lune l’autre et chemin neuf montant du bourg leconte a st jean d’un bout ladicte halle du bourg le conte et dautre bout a
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    Regnouard, messire Nicolas Lormeau, le sieur de Montgobert, Philippes Jacquelin et autres. Bertrand Louise Le Sueur. Le couple possède plusieurs propriétés à Nogent-le-Rotrou, dont certaines sont situées possession de Mortagne, avant d’être cédé en 1755 à Gabriel Legindre, marchand-fripier. L’acte de 1765 le commodités et une cave sur laquelle des galetas prennent place. En 1811, l’édifice est figuré sur le cadastre rue entre 1890 et 1900. L’Écu de Bretagne est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques le 2 détenue par la commune de Nogent-le-Rotrou. DESCRIPTION Situation et composition d’ensemble La parcelle au sol de 564 m². Elle est implantée entre la rue du Paty à l’ouest, et le coteau limitant le plateau Saint-Jean à l’est. La rue des Marches, également située à l’est, prend place le long des pentes du plateau Saint-Jean. Elle borde le second niveau des bâtiments de l’édifice, situés en fond de cour. La rue du Paty est un des tronçons qui compose l’axe principal de Nogent-le-Rotrou, tandis que la rue des
  • Chaurais : maison de notable dit manoir
    Chaurais : maison de notable dit manoir Néons-sur-Creuse - A distinguer de Choré Chaurais - en écart - Cadastre : 2015 ZC 110, 111, 112
    Historique :
    La maison a été construite en 1900 par le propriétaire de la ferme de la Petite Couture (cf . dossier IA36010107) qui a rebaptisé le lieu en « Chaurais » (à distinguer de l’écart de Choré).
    Référence documentaire :
    blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6924).
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord-est. IVR24_20183600673NUCA Vue de la maison depuis le nord. IVR24_20183600672NUCA Vue de la dépendance depuis le nord-est. IVR24_20153600200NUC2A
  • Plessis : maison dite grande maison
    Plessis : maison dite grande maison Néons-sur-Creuse - Le Plessis - - en écart - Cadastre : 2015 D 393
    Historique :
    Le manoir a été construit en 1899-1900 (information orale). Il appartenait à la famille Keller
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Le Plessis - - en écart - Cadastre : 2015 D 393
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le sud-est (voie publique). IVR24_20163600789NUC2A
  • Ville :  maison (114 rue de la République)
    Ville : maison (114 rue de la République) Château-Renault - 114 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 66 2015 AC 126
    Historique :
    L'édifice présent sur le plan cadastral napoléonien est détruit pour faire place à l'édifice actuel Solidaire", société coopérative de consommation, fondée en 1900 par les ouvriers tanneurs. Le bâtiment
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20153700115NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20143703497NUCA
  • Monteboeuf : maison 03
    Monteboeuf : maison 03 Néons-sur-Creuse - Monteboeuf - - en écart - Cadastre : 2015 A 503 1812
    Description :
    Le mur gouttereau est de la maison comporte un placard extérieur avec pierre d'évier.
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord-est. IVR24_20163600672NUC2A
  • Bourg : maison (7 rue des Riollets)
    Bourg : maison (7 rue des Riollets) Néons-sur-Creuse - Bourg - 7 rue des Riollets - en village - Cadastre : 2015 C 329 1812
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20153600190NUC2A
  • Les maisons et immeubles de Blois
    Les maisons et immeubles de Blois Blois - Cadastre : 1980 DN DO
    Référence documentaire :
    DAUDIN, P. Dans le quartier au bas de la cathédrale. Brochure dactylographiée, s. d. vers 1960
    Texte libre :
     : située à l'arrière du bâtiment principal, le peu d'espace qui lui est réservé se trouve réduit par réservée à un milieu restreint. La forme de la parcelle, le plan, et l'élévation de la façade sur rue La aucune incidence sur le plan du bâtiment principal. Lorsque la parcelle est perpendiculaire à la rue, sa largeur moyenne se situe entre quatre et cinq mètres, et atteint rarement plus de sept mètres ; le le cas exceptionnel de parcelles traversantes qui peuvent atteindre vingt mètres. Ce découpage en basse et le long de la Grande Rue, son origine est certainement médiévale ; ailleurs, (rues Foulerie développement en profondeur, si bien que ces parcelles sont barlongues ou presque carrées. Le manque d'espace , dans la ville intra muros, et le tracé des rues lié à la topographie, expliquent en partie, ces faibles les faubourgs, au Foix, au Bourgneuf et en Vienne. En effectuant le repérage des demeures , certainement antérieure. Dans ce domaine, le début de la période royale, apparaît comme une charnière pour la
  • Ville :  maison dite
    Ville : maison dite "La Caburoche" (186 rue de la République) Château-Renault - 186 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 C 143 2015 AC 315
    Historique :
    Une maison mentionnée sur le plan cadastral napoléonien (1835) est détruite en 1846 et une maison proviennent vraisemblablement de la faïencerie Boulenger de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Le nom "caburoche
    Représentations :
    de carreaux de céramique vernissée verte (formes géométriques et cordons) rappelant le revêtement mural du métro parisien. Une frise de fleurs d'iris marque la séparation entre le rez-de-chaussée et
  • Bourg : maison (1 rue de la Lochetterie)
    Bourg : maison (1 rue de la Lochetterie) Néons-sur-Creuse - Bourg - 1 rue de la Lochetterie - en village - Cadastre : 2015 B 48
    Description :
    s'effectue par le mur gouttereau. Les murs présentent des solins à motifs géométriques. La toiture, en tuile
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord-est. IVR24_20153600113NUC2A Vue de la maison (partie gauche) depuis le nord-ouest. IVR24_20153600115NUC2A
  • Maison : cave (24 rue de la Concorde ; 22 quai Charles Guinot)
    Maison : cave (24 rue de la Concorde ; 22 quai Charles Guinot) Amboise - 24 rue de la Concorde 22 quai Charles-Guinot - en ville
    Description :
    murs comme les bois ont été très restaurés et sont peints ou enduits. Le mur côté Loire est doublé d'un second mur, construit 1 m en avant. Le premier mur mesurant 1,70 m d'épaisseur pourrait correspondre au . Elle repose sur un socle carré d'où monte un fût fuselé, sans base. Le chapiteau mouluré d'un simple
    Illustration :
    Vue du mur de la cave : le mur intérieur montre l'alignement du mur d'enceinte du Petit Fort, le mur extérieur, doublant le premier, a été ajouté à l'époque moderne, une fois construit le quai
  • Rues : maison
    Rues : maison Lureuil - Les Rues - 2 - en écart - Cadastre : 2015 A 589 1812 B 73, 78, 79
    Historique :
    Des bâtiments (disparus ou modifiés ) sont portés sur le plan cadastral de 1812. La maison parait
    Description :
    . Elle est partiellement enduite et en rez-de-chaussée surélevé. L'accès s'effectue par le mur gouttereau (sud). La toiture est à longs pans, en tuile plate. Un appentis délabré s’appuie sur le mur-pignon ouest. Un puits, arasé, se trouve le long de la route (peu visible).
    Illustration :
    Deux maisons et des dépendances sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 73, 78, 79 ), dans le centre de l'image. (Archives départementales de l'Indre). IVR24_20163600052NUC2A Vue de la maison depuis le nord-ouest. IVR24_20163600297NUC2A
  • Lochetterie : maison et forge, actuellement maison
    Lochetterie : maison et forge, actuellement maison Néons-sur-Creuse - La Lochetterie - 29 rue de la Lochetterie - en écart - Cadastre : 2015 B 100
    Historique :
    Un bâtiment disparu est porté sur le plan cadastral de 1812. Certains de ses éléments architecturaux ont été réemployés, tel le linteau chanfreiné d’un accès en mur gouttereau ouest. L’édifice semble
    Description :
    des poteaux fixés dans la rampe. Le linteau de l’entrée près de l’escalier est chanfreiné (réemploi
    Illustration :
    Vue de la maison et de son escalier extérieur depuis le nord-ouest IVR24_20153600336NUC2A Vue de l'escalier extérieur et du puits depuis le sud. IVR24_20153600329NUC2A
  • Bourg : maison (4 rue de la Mairie)
    Bourg : maison (4 rue de la Mairie) Lureuil - Bourg - 4 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 B 501
    Historique :
    L’édifice paraît avoir été construit dans le dernier quart du 19e siècle. Il abritait jusqu’au
    Description :
    trois bâtiments accolés, formant un carré. Le corps principal de bâtiment, parallèle à la rue de la Mairie présente un balcon à l’étage. L'accès principal s'effectue par le mur gouttereau (est). La toiture
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20153600528NUC2A Vue de l'édifice depuis le sud-ouest. IVR24_20153600527NUC2A Vue des bâtiments ouest depuis le sud-ouest . IVR24_20153600530NUC2A
  • Bourg : maison (7 rue de la Vieille Croix)
    Bourg : maison (7 rue de la Vieille Croix) Néons-sur-Creuse - Bourg - 7 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 C 50 1812 C 112, 113, 114, 116, 117
    Historique :
    La maison figure sur le plan cadastral de 1812. Elle a été modifiée certainement à partir de la fin
    Illustration :
    Les bâtiments sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelle 112,113,114,116,117), dans le bas Vue de la maison depuis le sud-ouest. IVR24_20153600111NUC2A
  • Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église)
    Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 353 1812 A 899, 900, 901
    Historique :
    sur le plan cadastral de 1812. Elle a été convertie en maison dans la seconde moitié du 20e siècle un accès aux combles dans le mur-pignon ouest de la maison (Archives municipales de Lureuil, 1 O).
    Illustration :
    La maison semble figurer sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 899), dans le centre de l'image L'ancienne ferme (avec l'ensemble des bâtiments agricoles) est visible dans le haut-droit (près de Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20153600535NUC2A Vue de l'étable depuis le sud-est. IVR24_20153600534NUC2A
  • Camusetterie : demeure
    Camusetterie : demeure Néons-sur-Creuse - La Camusetterie - - isolé - Cadastre : 2015 D 251, 252, 253, 255
    Historique :
    La ferme qui figure sur le plan cadastral de 1812 a disparu. Les anciens logements de ferme de la nouvelle en 1885. Le pavillon a servi dans la première moitié du 20e siècle de logement (double) pour les domestiques. Le chai a été remanié.
    Référence documentaire :
    p.81 LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton
    Description :
    enduits, hormis le hangar agricole. La maison de notable (à un étage carré et un étage de comble avec rez partie centrale en retrait, où se trouve l’accès principal. Le haut de ce mur gouttereau prend la forme également en frontons à redents. L’élévation nord, non ordonnancée, compte quant à elle trois travées. Le organisée en symétrie axiale. Le bâtiment abrite une sellerie. Le logement à l’ouest du chemin est en rez-de linteau marqué de la date "1911". Le logement à l’est du chemin, dit logis du métayer, est en rez-de -chaussée à surcroît. Son accès est également en mur gouttereau. Il porte la date de 1903. Le toit, à longs l’ouest de la maison. Le hangar agricole est partiellement enduit et couvert en ardoise. On compte au
    Illustration :
    Le lieu-dit ("la Camusetrie") figure sur la carte de Cassini, vers 1765. IVR24_20153600048NUC2B L'ancienne ferme de la Camusetterie (intégralement disparue) est portée sur le plan cadastral de Le manoir figure sur une carte postale datant du premier quart du 20e siècle (Lerat 2002 Vue de la maison depuis le sud. IVR24_20153600287NUC2A Vue du "pavillon" depuis le sud. IVR24_20153600283NUC2A Vue du "pavillon" depuis le nord-ouest. IVR24_20153600284NUC2A Vue d'un logement dit du métayer depuis le sud. IVR24_20153600290NUC2A Vue de la date portée (1903) sur le linteau de l'entrée du logement dit du métayer
  • Maison (22 quai Charles Guinot)
    Maison (22 quai Charles Guinot) Amboise - 22 quai Charles-Guinot - en ville
    Historique :
    Le 22 quai Charles Guinot correspond à la façade côté Loire du 24 rue de la Concorde.
    Description :
    Le balcon que l'on distingue au premier étage au-dessus de l'entrée de cave correspond bien au doublement du mur de cave côté Loire signalé dans la notice du 24 rue de la Concorde. Dans le cas de cet
  • Bourg : maison (26 place de l’Église)
    Bourg : maison (26 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 26 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 436 1812 B 526 à 530
    Historique :
    Des bâtiments, vraisemblablement disparus, sont portés sur le plan cadastral de 1812. La maison
    Description :
    Le corps principal de bâtiment de cette maison est orienté est-ouest, perpendiculairement à la rue bordure de rue. L’édifice est largement enduit (avec solin de mur) et en rez-de-chaussée. Le toit, à longs
    Illustration :
    Une maison et d'autres bâtiments sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 526 à 530
  • Bourg : maison (19 impasse du Charron ; 11 rue de l'École)
    Bourg : maison (19 impasse du Charron ; 11 rue de l'École) Néons-sur-Creuse - Bourg - 19 impasse du Charron 11 rue de l'École - en village - Cadastre : 2015 C 23
    Historique :
    L'aile ouest de la maison, peut-être portée sur le plan cadastral de 1812, pourrait être antérieure au 19e siècle même si elle a été modifiée. Le reste de l'édifice (à toiture en ardoise) a été
    Illustration :
    L'aile ouest de la maison est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelles C 72, 73), dans la Vue de la partie de la maison alignée à l'impasse du Charron, depuis le nord-ouest