Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 217 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Renauderies : ferme (16 rue de l'Étrier Blanc)
    Renauderies : ferme (16 rue de l'Étrier Blanc) Sauzelles - Les Renauderies - 16 rue de l'Étrier Blanc - en écart - Cadastre : 1987 E 763, 1003
    Localisation :
    Sauzelles - Les Renauderies - 16 rue de l'Étrier Blanc - en écart - Cadastre : 1987 E 763, 1003
    Titre courant :
    Renauderies : ferme (16 rue de l'Étrier Blanc)
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis le sud. IVR24_20123600232NUC2A
  • Sables : maison (9 route du Blanc)
    Sables : maison (9 route du Blanc) Tournon-Saint-Martin - Les Sables - 9 route du Blanc - en écart - Cadastre : 2013 E 178
    Historique :
    La maison a été construite à la toute fin du 19e ou dans le premier quart du 20e siècle. Il
    Description :
    longs pans en ardoise. Une annexe en appentis s’appuie sur le mur gouttereau du bâtiment le plus à l’est
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Les Sables - 9 route du Blanc - en écart - Cadastre : 2013 E 178
    Titre courant :
    Sables : maison (9 route du Blanc)
  • Bourg : boutique (3 rue du Blanc)
    Bourg : boutique (3 rue du Blanc) Tournon-Saint-Martin - Bourg - 3 rue du Blanc - en village - Cadastre : 2013 AB 65
    Description :
    Le bâtiment est en rez-de-chaussée à surcroît et aligné à la rue par son mur gouttereau ouest. La
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - 3 rue du Blanc - en village - Cadastre : 2013 AB 65
    Titre courant :
    Bourg : boutique (3 rue du Blanc)
  • Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc)
    Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc) Sauzelles - Bourg - 9 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 28, 29 1987 M 1170
    Historique :
    Des bâtiments représentés sur le plan cadastral de 1812, seules les deux étables au sud-est de la cour pourraient effectivement dater du 18e siècle. La grange et le hangar ont pu être construits à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle. Plusieurs bâtiments ont été détruits, le four a été
    Localisation :
    Sauzelles - Bourg - 9 route du Blanc - en village - Cadastre : 1812 I 28, 29 1987 M 1170
    Titre courant :
    Bourg : ferme, actuellement maison (9 route du Blanc)
    Illustration :
    Les étables sur le plan cadastral de 1812, en bas à gauche de l'image (parcelles I 28 et 29 Vue générale de la ferme depuis le sud. IVR24_20123600081NUC2A
  • Sables : maison de notable (19 route  du Blanc)
    Sables : maison de notable (19 route du Blanc) Tournon-Saint-Martin - Les Sables - 19 route du Blanc - en écart - Cadastre : 2013 E 165
    Historique :
    , d'abord à la sortie du bourg, le long de la route du Blanc.
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Les Sables - 19 route du Blanc - en écart - Cadastre : 2013 E 165
    Titre courant :
    Sables : maison de notable (19 route du Blanc)
  • Ruffec-le-Franc : ferme 02
    Ruffec-le-Franc : ferme 02 Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 637 1987 C 121, 383, 394
    Historique :
    Seul le logement à accès en mur-pignon est antérieur au plan cadastral de 1812. Les autres bâtiments ont été construits probablement à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle. Le bâtiment
    Description :
    situe un logement en rez-de-chaussée se prolongeant par une étable surmontée d'un fenil aménagé dans le comble à surcroît. Le logement est à accès en mur-pignon (porte et porte haute d'accès au comble), le
    Localisation :
    Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 637 1987 C 121, 383, 394
    Titre courant :
    Ruffec-le-Franc : ferme 02
    Illustration :
    Le logement sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelle C 637
  • Ruffec-le-Franc : ferme 01
    Ruffec-le-Franc : ferme 01 Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 591, 592 1987 C 398, 400
    Historique :
    -être du 18e siècle. Le bâtiment d'habitation et les étables formant deux corps de bâtiment en retour
    Description :
    d'équerre, des étables et un fenil aménagé dans le comble à surcroît, couverts d'une toiture à longs pans en
    Localisation :
    Sauzelles - Ruffec-le-Franc - en écart - Cadastre : 1812 C 591, 592 1987 C 398, 400
    Titre courant :
    Ruffec-le-Franc : ferme 01
    Illustration :
    La ferme sur le plan cadastral de 1812, au centre de l'image (parcelles C 591, 592). (Archives
  • Trophée sportif (n°3) : Le Génie humain
    Trophée sportif (n°3) : Le Génie humain Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    "le génie humain" (sur la sculpture). "ad ignotum" (sur la sculpture). "Challenge offert par le Petit Parisien" (sur le socle).
    Historique :
    début du 20e siècle, offert à l'occasion d'un challenge organisé par le Petit Parisien.
    Représentations :
    main droite une plume et un manuscrit, l'index de la main gauche à l'origine pointé vers le ciel.
    Description :
    Trophée sportif en bronze ou en régule (alliage métallique moins coûteux que le bronze) vissé sur
    Titre courant :
    Trophée sportif (n°3) : Le Génie humain
  • Trophée sportif (n°9) : le Football
    Trophée sportif (n°9) : le Football Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    "Football par Rigual" (sur le socle).
    Description :
    Trophée sportif en régule (alliage moins coûteux que le bronze) vissé sur un socle en bois.
    Titre courant :
    Trophée sportif (n°9) : le Football
  • Ville :  maison dite
    Ville : maison dite "Le Coin Souriant" (16 rue Martin Gardien) Château-Renault - 16 rue Martin Gardien - en ville - Cadastre : 2015 AN 152
    Description :
    comble est éclairé par une lucarne interrompant l'avant-toit. Les pignons découverts du toit et le
    Titre courant :
    Ville : maison dite "Le Coin Souriant" (16 rue Martin Gardien)
    Appellations :
    le Coin Souriant
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR24_20153700937NUCA
  • Hermitage (anciennement le Paradis) : ferme avec maison de notable
    Hermitage (anciennement le Paradis) : ferme avec maison de notable Tournon-Saint-Martin - anciennement Le Paradis L'Hermitage - isolé - Cadastre : 2013 D 129
    Historique :
    Cette ferme semble avoir été bâtie dans le dernier quart du 19e siècle. La maison de notable, quant à elle, date de 1901. Elle serait l’œuvre de l’architecte Denis de Lagarde (Plaux 2013). Le logement , rebaptisée "l'Hermitage", portait auparavant le nom de métairie du Paradis. Elle appartenait à la cure de Saint-Martin de Tournon (Plaux 1985). Elle n'est toutefois pas figurée sur le plan cadastral de 1812.
    Description :
    -étable avec remise agricole. Le sud de la ferme est clos par un mur. Son accès principal, encadré de , desservait directement la maison de notable par le nord. La maison de notable, à un étage carré et un étage en surcroît, offre, en élévation nord, une façade en symétrie axiale d’inspiration classique. Le mur , reposant sur des consoles en pierre surmontés de tympans moulurés. Le surcroît du mur est travaillé en faux tuile plate à longs pans. Un escalier extérieur, couvert, à trois volées occupe le nord de ce bâtiment en tuile plate. Une lucarne pendante trahit le petit surcroît des murs enduits. A l’ouest de la cour
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - anciennement Le Paradis L'Hermitage - isolé - Cadastre : 2013 D 129
    Titre courant :
    Hermitage (anciennement le Paradis) : ferme avec maison de notable
    Illustration :
    Vue de la cour de la ferme depuis le nord. IVR24_20133601257NUC2A Vue de la maison de notable depuis le nord. IVR24_20133601256NUC2A Vue du logement principal depuis le sud. IVR24_20133601261NUC2A Vue du logement d'ouvrier depuis le nord. IVR24_20133601258NUC2A
  • Champ-Rocher : maison de garde-barrière
    Champ-Rocher : maison de garde-barrière Lingé - Le Champ-Rocher - isolé - Cadastre : 2015 ZC 255
    Historique :
    La maison de garde-barrière, située sur l'axe ferroviaire Le Blanc-Argent, a été construite vers
    Référence documentaire :
    NICKSON, Geoffrey, MARTIN, Éric. Le chemin de fer du Blanc à Argent. Breil/Roya : éditions du Cabri DION, Lucienne. Le B.A. et l'ancienne gare de Lingé. Tapuscrit, 1992.
    Description :
    couvert, en tuile mécanique. Un appentis s’appuie sur le mur-pignon est.
    Localisation :
    Lingé - Le Champ-Rocher - isolé - Cadastre : 2015 ZC 255
    Illustration :
    Vue de la maison du garde-barrière depuis le sud. IVR24_20163601287NUC2A
  • Denets : halte de voyageurs, actuellement maison
    Denets : halte de voyageurs, actuellement maison Lingé - Les Denets - - en écart - Cadastre : 2015 ZC 243
    Historique :
    La ligne Le Blanc-Argent est inaugurée le 17 novembre 1902. La halte a été construite peu de temps marchandises a été envisagé, mais le projet n'aboutit pas (Archives municipales de Lingé). Le tronçon le Blanc
    Référence documentaire :
    NICKSON, Geoffrey, MARTIN, Éric. Le chemin de fer du Blanc à Argent. Breil/Roya : éditions du Cabri DION, Lucienne. Le B.A. et l'ancienne gare de Lingé. Tapuscrit, 1992.
    Description :
    Argent-le Blanc. Le bâtiment principal est de type "BERRY" : chaînages d'angle et encadrements de portes et fenêtres en pierre de taille ; bandeau de céramique décorative en façade indiquant le nom de la
    Illustration :
    Vue de la halte, de la lampisterie et de la remise depuis le nord-ouest IVR24_20163601286NUC2A
  • Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty)
    Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    de le dater entre 1540 et la deuxième moitié du 16e siècle. La cave à cellules pourrait être plus -fripier. Un acte de 1765 décrit son organisation. En 1811, l’édifice est figuré sur le cadastre ancien sur rue entre 1890 et 1900. L’Ecu de Bretagne est inscrit aux Monuments historiques le 2 mars 1993. Il commune de Nogent-le-Rotrou.
    Référence documentaire :
    -le-Rotrou. 1648. p. 46. THOMASSU, J. L. F. M. Recherches historiques sur Nogent-le-Rotrou, l'abbaye de Thiron, le château de Villebon, les châteaux de Bélesme et Mortagne et l'abbaye de la Trappe. Nogent-le-Rotrou : [s.n p. 13. SIGURET, Philippe. Introduction Historique. Les coutumes du Perche. Nogent-le-Rotrou et le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    L'édifice situé au n°5 de la rue du Paty est implanté à l'alignement, en bas du coteau limitant le donne également accès à une cave à cellules creusée dans le coteau en fond de parcelle. Le bâtiment sur en moellons de pierre calcaire enduits. Le bâtiment en retour d'équerre directement accolé au premier de calcaire enduits. Enfin, le troisième bâtiment situé en continuité du précédent ne comprend qu'un plates. Un escalier tournant à retours disposé dans le deuxième bâtiment distribue l'ensemble des niveaux
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Annexe :
    joignant par le devant a ladicte rue doree ayant sur icelle (blanc) de longueur dautre par derriere au porte a sortir dans le creux chemin [...] Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). fol. 34 r°. AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). fol. 34 r°. Item la justice et jurisdiction sur cinq maisons et leurs nostredame, le sieur de mongobert et me philipes jacquelin chirurgean et autres se tenant lune l’autre et chemin neuf montant du bourg leconte a st jean d’un bout ladicte halle du bourg le conte et dautre bout a
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    Regnouard, messire Nicolas Lormeau, le sieur de Montgobert, Philippes Jacquelin et autres. Bertrand Louise Le Sueur. Le couple possède plusieurs propriétés à Nogent-le-Rotrou, dont certaines sont situées possession de Mortagne, avant d’être cédé en 1755 à Gabriel Legindre, marchand-fripier. L’acte de 1765 le commodités et une cave sur laquelle des galetas prennent place. En 1811, l’édifice est figuré sur le cadastre rue entre 1890 et 1900. L’Écu de Bretagne est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques le 2 détenue par la commune de Nogent-le-Rotrou. DESCRIPTION Situation et composition d’ensemble La parcelle au sol de 564 m². Elle est implantée entre la rue du Paty à l’ouest, et le coteau limitant le plateau Saint-Jean à l’est. La rue des Marches, également située à l’est, prend place le long des pentes du plateau Saint-Jean. Elle borde le second niveau des bâtiments de l’édifice, situés en fond de cour. La rue du Paty est un des tronçons qui compose l’axe principal de Nogent-le-Rotrou, tandis que la rue des
  • Boutetterie : pont
    Boutetterie : pont Tournon-Saint-Martin - La Boutetterie - en village - Cadastre :
    Historique :
    de la voie Port-des-Piles-Le Blanc (en 1886). Ce pont, qui enjambe le chemin de fer, a certainement été construit peu de temps après la création
  • Bourg : ferme dite du Dauphin (36 place de l’Église)
    Bourg : ferme dite du Dauphin (36 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 36 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 491 1812 B 546, 547
    Historique :
    La maison à étage a été bâtie dans le troisième quart du 15e siècle ; la mise en oeuvre de la charpente étant datée de 1465-1470 par dendrochronologie (Arc16/R4177D). Trois bâtiments dont le logement sont portés sur le plan cadastral de 1812. Il pourrait s’agir de la “métairie du Dauphin” comprenant mentionnée dans le terrier de la commanderie de Lureuil vers 1736 (Archives départementales de l'Indre, H 616 ). Si le logement est médiéval (avec des remaniements de baies aux 18e et 19e siècles), les bâtiments dans le premier quart du 20e siècle. Une grange à porteau a été complètement remaniée et transformée en
    Description :
    (dont une ancienne grange). Le logement, orienté est-ouest, est à un étage carré. Il est partiellement chanfreins). Les espaces d’habitation sont repartis sur les deux niveaux de deux pièces. Le rez-de-chaussée
    Appellations :
    le Dauphin
    Annexe :
    . Ceux des fermes-maîtresses reposent sur des poteaux engravés. Le plafond de la pièce ouest est composé de 11 solives numérotées arbitrairement depuis le nord. Les éléments architecturaux en place ont été échantillonnés manuellement à la sonde finlandaise (diamètre du prélèvement 5 mm), le 27 janvier 2016. Datations
    Illustration :
    Le logement de la ferme (en jaune) et des bâtiments agricoles (en rouge ; disparus) sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 546, 547), dans le bas de l'image. (Archives départementales Vue générale de la ferme et de son entrée depuis le nord. IVR24_20153600583NUC2A Vue du logement de la ferme depuis le nord. IVR24_20193601166NUCA seconde moitié du 20e siècle) située au sud de la cour, depuis le nord. IVR24_20163600380NUC2A Vue de la fenêtre à linteau chanfreiné de la pièce ouest de l'étage, depuis le sud Vue de la fenêtre à coussiège, d'une fenêtre condamnée (ancienne entrée ?) et d'une niche dans le Vue d'un des poteaux engravés dans le mur sud de la pièce est de l'étage. IVR24_20163600395NUC2A
  • Reugny : église paroissiale Saint-Médard
    Reugny : église paroissiale Saint-Médard Reugny - place de Verdun - en village - Cadastre : 1819 G1 107 2009 G 257
    Historique :
    l'achat de ce fief par Jean le Blanc, seigneur de la Vallière, en 1596. Elle est également appelée ensuite construite à la limite des 16e et 17e siècles pour servir de sépulture à la famille le Blanc, seigneur de la inscription. Les restes du corps de Laurent le Blanc, tué au siège d'Ostende le 15 mars 1602, enterré à , la crypte abritait les restes de Laurent le Blanc, seigneur de la Vallière, lieutenant au ancienne de l'église, datant du 12e siècle, a conservé son appareil cubique et une baie romane murée sur le mur extérieur nord de la nef, ainsi qu'un portail roman sur le mur sud (actuellement dans la sacristie ). Cependant la nef a fait l'objet de modifications comme en témoigne le changement d'appareil dans la partie haute sur le mur nord. Ces travaux pourraient être contemporains du mur pignon ouest qui a lui aussi été saint Médard. Le 1er juillet 1532, les fabriciers consentent à l'édification de la chapelle que le , la duchesse d'Uzès, propriétaire de la Vallière. En 1792, d'après le témoignage du curé de l'époque
    Référence documentaire :
    GABEAU, Alfred. Étude sur le marquisat de La Vallière et sur les fiefs qui en dépendent. Bulletin
    Représentations :
    crypte, un blason en pierre, représentant un lion léopardé (armes de la famille La Baume le Blanc Les seigneurs de la Vallière avaient droit de litre dehors et dedans, depuis au moins le milieu du sculptée avec un blason à trois fleurs de lys est également placé sur le mur sud de la travée. Dans la
    Description :
    des contreforts sur les mur nord et ouest. Le mur nord est percé de cinq baies : quatre de ces baies extérieur permet d'accéder à la charpente de la nef et au clocher dont la flèche est torse. Le mur sud sur le mur nord de la nef et une autre presque effacée sur le mur sud. Il s'agit des derniers vestiges porte, aujourd'hui murée, reliait le cimetière à la petite chapelle. A l'intérieur, la nef est divisée d'une voûte d'ogives à huit quartiers rayonnants et le choeur semi-circulaire, éclairé par sept baies
    Illustration :
    Carte postale, debut du 20e siècle. Vue d'ensemble depuis le sud. (Archives départementales d'Indre Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20123701688NUCA Vue de la chapelle nord et du chevet depuis le nord. IVR24_20123701695NUCA Détail des vestiges de la litre seigneuriale sur le mur nord de la nef. IVR24_20123701698NUCA Détail d'une baie et d'un blason peint sur le mur nord de la nef. IVR24_20123701699NUCA Vue de la nef, depuis le choeur. IVR24_20123701702NUCA Vue de la nef et des chapelles sud, depuis le choeur. IVR24_20123701703NUCA Clé de voûte figurant le blason de Louis de Lavardin, seigneur de Boissay (de gueules à trois Mur de la pièce située sous le choeur présentant des traces de peintures murales (remploi Mur de la pièce située sous le choeur. Détail d'un motif rappelant les trèfles représentés sur le
  • Tranchy : ferme
    Tranchy : ferme Lingé - Le Tranchy - en écart - Cadastre : 2015 AE 91, 92 1813 D 86 à 95
    Historique :
    Le lieu-dit ("Tranchis") figure sur la carte de Cassini (vers 1760). Une ferme (ou plusieurs ) comptant de nombreux bâtiments est portée sur le plan cadastral de 1813. De cet édifice, seuls les , reconstruits ou sont en ruines (comme les deux bâtiments à l’ouest des logements). Le logement ouest porte en ont été rehaussés avec de la pierre calcaire certainement entre 1898 et 1902. Si le logement ouest cellier). Le four , en mur-pignon est (peut-être associé à un toit à porcs,) a été détruit. En outre, un appentis s’appuyait, en 1895, sur le mur-pignon du logement ouest (possible toit à porcs). Les bâtiments nord-est de la cour (le long de l’étang) et qui ont été démolies au début du 21e siècle (voir
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    d’une étable (portés sur le plan de 1813). Les logements (double, à l’origine, pour celui de l'ouest avec de la pierre calcaire (en partie haute notamment pour le bâtiment est qui a été rehaussé vers 1898 . Le bâtiment est comprend un logement et un cellier. Une pierre d’évier est visible dans son mur
    Localisation :
    Lingé - Le Tranchy - en écart - Cadastre : 2015 AE 91, 92 1813 D 86 à 95
    Illustration :
    Le lieu-dit ("Tranchis") figure sur la carte de Cassini (vers 1760). IVR24_20163601077NUC2A Vue de la ferme sur le plan cadastral de 1813 (parcelles D 86 à 95). (Archives départementales de Aquarelle représentant les logements de la ferme (vus depuis le sud-ouest), réalisée le 25/08/1895 Vue de la ferme depuis le sud-ouest en 1990 (les étables, à l'arrière-plan, dans la droite du Vue des logements (à gauche, celui avec cellier, ancien fournil) depuis le sud-est Vue du logement (double) ouest, depuis le sud. IVR24_20163601103NUC2A
  • Baudrussais (ou Bornais) : ferme
    Baudrussais (ou Bornais) : ferme Lingé - Baudrussais - isolé - Cadastre : 2015 AC 260, 261 1813 B 682, 684
    Historique :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1760). Cette ferme a été fortement remaniée au
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Illustration :
    Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1760). IVR24_20163601077NUC2A Trois bâtiments sont portés sur le plan cadastral de 1813 (parcelles B 682, 684), dans le bas droit Vue du logement principal depuis le sud. IVR24_20163601373NUC2A Vue du logement indépendant (ouest de la cour) depuis le sud-est. IVR24_20163601371NUC2A Vue de l'étable-fenil et du logement principal (à droite) depuis le sud-ouest Vue de l'écurie et étable (chèvrerie) depuis le nord. IVR24_20163601375NUC2A Vue du hangar et du fournil (et pigeonnier) depuis le sud-ouest. IVR24_20163601374NUC2A
  • Pués : tuilerie (détruite) puis ferme
    Pués : tuilerie (détruite) puis ferme Tournon-Saint-Martin - Les Pués - en écart - Cadastre : 2013 D 1883, 1884 1812 D 1955-1959
    Historique :
    La ferme actuelle pourrait en partie dater du début du 20e siècle. Elle a été implantée sur le site du toit à porcs. Les autres dépendances de la tuilerie ont disparu, notamment le séchoir et les logements figurés sur le plan cadastral de 1812.
    Référence documentaire :
    2000. Le Blanc : imp. Chevalier, 2000. 54 p.
    Description :
    ouvre le mur-pignon nord sur la voie publique. Il est couvert d'une croupe munie d’une lucarne à la capucine. Plusieurs trous de boulins sont visibles dans le mur gouttereau non enduit de l’élévation le mur gouttereau de laquelle un toit à porcs, muni d’une lucarne, est accolé en retour d’équerre
    Illustration :
    La tuilerie et habitation du Pué (ou Puy) sur le plan cadastral de 1812. (Archives départementales Vue des logements alignés à la voie publique depuis le sud-ouest. IVR24_20133601520NUC2A Vue de l'entrée secondaire en mur-pignon de la grange depuis le nord-ouest. IVR24_20133601523NUC2A Vue de la grange depuis le nord-est. IVR24_20133601524NUC2A Vue de l'étable et du toit à cochons depuis le nord. IVR24_20133601519NUC2A
1 2 3 4 11 Suivant