Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (place de l'Église)
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (place de l'Église) Lureuil - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 36 1812 A 1284
    Référence documentaire :
    AUDE, André-Félix, DURANDEAU Jean-Claude, GROSJEAN, Patrick, VOISIN, Pierre. Lureuil, commanderie , GROSJEAN, Patrick, DURANDEAU, Jean-Claude, VOISIN, Pierre. Lureuil, commanderie de Malte en Berry (1453
    Titre courant :
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (place de l'Église)
    Vocables :
    saint Jean-Baptiste
  • Trophée sportif (n°1) : La Gloire
    Trophée sportif (n°1) : La Gloire Château-Renault
    Historique :
    Trophée réalisé, à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, à partir d'un modelage de Jean
    Auteur :
    [sculpteur] Germain Jean-Baptiste
  • Huvetière : ferme
    Huvetière : ferme Frazé - La Huvetière - isolé - Cadastre : 1813 B2 173 2016 B2 183
    Historique :
    . Les matrices cadastrales font mention de la reconstruction de l'habitation en 1842 pour Jean Manceau
    Auteur :
    [commanditaire] Manceau Jean
  • Autel et tabernacle dit maître-autel
    Autel et tabernacle dit maître-autel Auzouer-en-Touraine
    Auteur :
    [marbrier, sculpteur] Guiraud Jean
  • Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty)
    Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Historique :
    ancienne et remonter au 13e ou au 14e siècle. En 1748, l'édifice appartient au maître Jean Goislard, sieur
    Description :
    plateau Saint-Jean situé à l'est. Il est composé de trois bâtiments disposés autour d'une cour arrière qui
    Auteur :
    [propriétaire] Goislard Jean
    Annexe :
    chemin neuf montant du bourg leconte a st jean d’un bout ladicte halle du bourg le conte et dautre bout a
    Texte libre :
    Louise Le Sueur. Le couple possède plusieurs propriétés à Nogent-le-Rotrou, dont certaines sont situées Saint-Jean à l’est. La rue des Marches, également située à l’est, prend place le long des pentes du plateau Saint-Jean. Elle borde le second niveau des bâtiments de l’édifice, situés en fond de cour. La rue Marches permet un accès direct mais non carrossable au château Saint-Jean situé sur le plateau. L’édifice sur une cave creusée dans la craie à silex du plateau Saint-Jean. Seuls les bâtiments situés au n°5 étudiée n’est autre que Jean Goislard, également sieur du Puy. Dès lors, si l’on retient la datation de la
    Illustration :
    Faces est et nord, vue des marches Saint-Jean (nord-est). IVR24_20162801327NUCA
  • Trophée sportif (n°2) : Gloire aux sports
    Trophée sportif (n°2) : Gloire aux sports Château-Renault
    Inscriptions & marques :
    "E. Picault" (signature sur la sculpture). "Gloire aux sports" (sur la sculpture). "Challenge Louis
    Historique :
    ou au début du 20e siècle, offert à l'occasion d'un challenge baptisé challenge Louis Proust
  • Les maisons et immeubles de Blois
    Les maisons et immeubles de Blois Blois - Cadastre : 1980 DN DO
    Référence documentaire :
    p. 154-180. LESUEUR, F. Les maisons du règne de Louis XII. Congrès Archéologique de France, 88e p. 56-57. SAUVAGE, Jean-Paul. La maison blésoise au Moyen-Age. In : Blois, un amphithéâtre sur la
    Texte libre :
    lanière, peu profonde et traversante, rues du Puits-Chatel, des Papegaults et Grands degrés Saint-Louis suffisent à dégager leurs caractéristiques (3 place St Louis, 8 rue Chemonton, 31 et 33 rue St Lubin, 52 rue connaissons que deux à décor gothique : 3 place Saint-Louis et 3 rue Saint-Lubin, cette dernière détruite en celui de l'aile Louis XII. Pour les maisons de bois, quelques détails révèlent une évolution sensible du -Elus, 2 place Saint-Louis). Par ailleurs une baie éclairant le couloir occupe la place du fronton alentours de 1540. Dans quelques cas, (11 rue Fontaine des Elus, 2 place Saint-Louis) les cannaux de la
    Illustration :
    maison 4 quai Saint-Jean IVR24_19914100263XA maison quai Saint-Jean IVR24_19914100264XA maison quai Saint-Jean IVR24_19914100267XA maison quai Saint-Jean IVR24_19914100266XA maison quai Saint Jean et angle de la rue Jean de Saveuse IVR24_19914100268XA Bourg-Saint-Jean (rue du) 54 à 62 ; maison ; Façade sud ; vue prise d'ouest en est Maison, 16 place Saint-Louis. Façade sud. IVR24_19834100379X Maison, 12 place Saint-Louis. Façade sud. IVR24_19834100380X Maison, 10 place Saint-Louis. Façade sud. IVR24_19834100381X Maison, 14 quai Saint-Jean. Façade sud. IVR24_19904100140X
  • Chapelle Saint-Hubert
    Chapelle Saint-Hubert Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Historique :
    . Nous savons que Louis XI (1461-1483) fit construire un logis au château. Ce logis est difficilement concevable que Louis XI (1461-1483) et Charlotte de Savoie n'aient pas eu à leur disposition une sont commandées par Louis XI à une date indéterminée pour la chapelle du château. Enfin, à la mort de occupé. Depuis le docteur Bruneau, la plupart des auteurs ont repris cette idée. L'abbé Louis-Auguste VIII fit reposer par la suite la chapelle Saint-Hubert a été construit pour supporter un édifice. Louis chapelle du donjon du château de Louis XI (1461-1483) était donc bien dédiée au Saint-Sépulcre. Quant à la -Sépulcre, mais il est certain qu'elle appartient aux campagnes de construction de Louis XI (1461-1483).
    Référence documentaire :
    Jean Bourré. Général des finances du roy Louis XI et lettres de luy escrites. 1471. f°38, 41 et 89. Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI dit de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI, rez Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par des restaurations de la chapelle Saint-Jean (1963). La chapelle Saint-Hubert après les travaux de Louis-Philippe, lithographie, n.s., n.d., dans Louis
    Description :
    avec le premier étage du logis dit de Louis XI - quand Charles VIII (1483-1498) l'occupait ; la flèche logis de Charles VIII sur les jardins, mais aussi à la basilique Cléry-Saint-André, où Louis XI (1461
    Annexe :
    La chapelle du Saint-Sépulcre dans les archives À une date indéterminée, Louis XI commande à Pierre comme la chapelle de Louis XI (1461-1483) : - Bibliothèque municipale de Tours, ms. 1320, f°80r ° : manuscrit de la fin du XVIIIe recopié et déposé en 1814. Il écrit que Louis XI avait installé « (...) dans Saint-Louis, Compte de construction de 1495-1496, f°80r° : « A cornille de Neuf, ymagier, pour avoir
    Illustration :
    Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis du logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur
  • Boisnière : château dit château de La Boisnière
    Boisnière : château dit château de La Boisnière Villedômer - La Boisnière - en écart - Cadastre : 1835 C2 140, 146, 149, 152 2012 C 140, 143, 149, 632
    Historique :
    Il s'agit d'un ancien fief relevant de Château-Renault. Le plus ancien seigneur connu est Jean , Louis Félix de Forestier, comte de Coubert, entre en possession du château, dont il était l'intendant
  • Bourg : église paroissiale Saint-Médard (place de Verdun)
    Bourg : église paroissiale Saint-Médard (place de Verdun) Reugny - place de Verdun - en village - Cadastre : 1819 G1 107 2009 G 257
    Historique :
    l'achat de ce fief par Jean le Blanc, seigneur de la Vallière, en 1596. Elle est également appelée ensuite siècle qui se trouvent au sud de la nef. Les armes de Louis de Lavardin, seigneur de Boissay, de gueules
    Référence documentaire :
    TRICOT, Louis. Saint-Médard de Reugny. Notes manuscrites, 48 pages.
    Illustration :
    Clé de voûte figurant le blason de Louis de Lavardin, seigneur de Boissay (de gueules à trois Blason de Louis de Lavardin, seigneur de Boissay (de gueules à trois fleurs de lys d'or
  • Bourg : école, actuellement maison et résidence d'artistes (10-12 rue de l'École)
    Bourg : école, actuellement maison et résidence d'artistes (10-12 rue de l'École) Néons-sur-Creuse - Bourg - 10-12 rue de l'École - en village - Cadastre : 2015 C 33
    Historique :
    Néons", en 1946, lorsque l'établissement scolaire est devenu mixte (Sécheresse, Jean, 2019).
    Référence documentaire :
    SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse
  • Bourg : croix de mission (Jardins de la Cure)
    Bourg : croix de mission (Jardins de la Cure) Néons-sur-Creuse - Bourg - Jardins de la Cure - en village - Cadastre : 2014 C 4
    Historique :
    remplacée en 1931 (Sécheresse, Jean. 2019). Elle a fait l'objet d'une rénovation au début du 21e siècle au
    Référence documentaire :
    SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse
  • Hôtel Saint-Thomas (1 mail Saint-Thomas)
    Hôtel Saint-Thomas (1 mail Saint-Thomas) Amboise - 1 mail Saint-Thomas - en ville
    Historique :
    -Thomas. Il reprend en réalité la dénomination de l'ancien prieuré Saint-Thomas fondé au début du XIIe , au XVIIe siècle l'hôtel aurait appartenu à Jean Rouer qui se serait marié avec Catherine Pommiers , révèlerait qu'elle lui apporta en dot : « L'immeuble situé au Grand Marché de cette ville, sur le prieuré
    Annexe :
    maison située au Grand marché de cette ville, sur le prieuré Saint-Thomas, consistant en deux corps de
1