Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église)
    Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 353 1812 A 899, 900, 901
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    un accès aux combles dans le mur-pignon ouest de la maison (Archives municipales de Lureuil, 1 O). sur le plan cadastral de 1812. Elle a été convertie en maison dans la seconde moitié du 20e siècle . L’ancien logement a été en partie remanié à partir de la fin du 20e siècle. Sa partie ouest a conservé une
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil, 1 O. Voirie. de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre Bourg de Lureuil. [ca 1950]. Carte postale. (Collection privée).
    Description :
    Cette ancienne ferme se compose aujourd’hui d’une maison (logement de ferme en partie remanié) et , en rez-de-chaussée (légèrement surélevé) et à accès en mur gouttereau. La toiture, en tuile plate , est à longs pans et à coyaux. La charpente de la partie ouest est à chevrons-formant-fermes, avec dans les faux-entraits et faisant office de panne. Une cheminée (remaniée) à cadre en bois est adossée à un mur de refend du logement (partie ouest). Une petite dépendance en appentis (cellier ou toit à porcs) prolonge l’extrémité de toiture de la maison (au sud). L’étable, également enduite et couverte de tuile plate, est implantée à l’est de la maison. Son accès est en mur gouttereau.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 353 1812 A 899, 900, 901
    Titre courant :
    Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    . (Archives départementales de l'Indre). IVR24_20153600439NUC2A La maison semble figurer sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 899), dans le centre de l'image L'ancienne ferme (avec l'ensemble des bâtiments agricoles) est visible dans le haut-droit (près de Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20153600535NUC2A Vue du mur-pignon sud de la maison. IVR24_20153600536NUC2A Vue de l'étable depuis le sud-est. IVR24_20153600534NUC2A Vue de la charpente de la partie ouest de la maison. IVR24_20163600344NUC2A
  • Monteboeuf : maison 02
    Monteboeuf : maison 02 Néons-sur-Creuse - Monteboeuf - - en écart - Cadastre : 2015 A 506
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    , selon les matrices cadastrales. L'édifice a fait l'objet de remaniements à la fin du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de diminution.
    Description :
    La maison, remaniée, se compose de deux bâtiments alignés à la route (orientés nord-sud) et implantés sur la pente d'un versant. Elle est enduite et en rez-de-chaussée à surcroît avec un étage de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de soubassement
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis l'est. IVR24_20163600673NUC2A Vue de la maison depuis le sud-ouest. IVR24_20163600674NUC2A
  • Bourg : presbytère (14-16 place des Marronniers)
    Bourg : presbytère (14-16 place des Marronniers) Néons-sur-Creuse - Bourg - 14-16 place des Marronniers - en village - Cadastre : 2015 C 2, 3 1812 C 52, 53
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    presbytère (Archives municipales de Néons, 1 O). Il est encore visible sur une vue aérienne du milieu du 20e Le presbytère de Néons a été bâti en 1783. L’inscription où figure cette date cite le commanditaire de cette construction, Mélaine Guyonnet, curé de la paroisse Saint-Vincent de Néons de 1767 à 1809 , prenant le surnom de Mathieu (Sécheresse, Jean, 2019, Plaux, 2013). L’édifice a subi de légers remaniements au cours du 20e siècle et au début du 21e siècle, lors de sa dernière rénovation. La dépendance figure sur le plan cadastral de 1812. Sa construction pourrait être contemporaine de celle du presbytère . Elle a été rénovée à la fin du 20e siècle. Un mur de clôture fermait, en 1900, la propriété du siècle (Lerat, 2002). Le four à pain à la fin des années 1990. Il provient de la ferme de la Petite
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers). Archives municipales de Néons-sur-Creuse, 2 M (série M : Biens communaux, édifices). Église : Comité Municipal d'Animation de Néons-sur-Creuse, 1994 (seconde édition augmentée en 2019 par Collection privée. Histoire de Tournon-St-Martin et ses environs. SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse l'Association touristique de Néons-sur-Creuse). de la Brenne, Association touristique de Néons-sur-Creuse, 2013.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Le presbytère se compose de deux bâtiments accolés et orientés nord-ouest/sud-est. Ils sont partiellement enduits et couverts de tuile plate. Le bâtiment ouest est en rez-de-chaussée et à accès en mur -est). Sa toiture est à longs pans et à pignons couverts. Les ouvertures de l’édifice sont, pour la plupart, cintrées et feuillurées. Celles du bâtiment ouest montrent des pleins-de-travée, en partie haute , appareillés. Une inscription en latin et une date figurent au dessus de l’entrée principale : SUMPTIBUS DOMINI / MELANII GUYONNET / RECTORIS DE NEON: ANNO / .1783. Au sud du presbytère, se dressent, alignés, une couvert. Les accès sont en mur gouttereau ; celle de l’étable est à jambages chanfreinés. Une pompe à eau se trouve dans les jardins de la Cure.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    (parcelles C 52 et 53), dans la droite de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137 Le presbytère et sa dépendance (sans le four à pain) est porté sur le plan cadastral de 1812 Le presbytère et son mur de clôture sont visibles sur cette vue aérienne du bourg de Néons-sur Vue du presbytère, de sa dépendance et du four à pain depuis l'est. IVR24_20153600234NUC2A Vue de la dépendance depuis le nord-est. IVR24_20153600219NUC2A Vue du four à pain (provenant le ferme de la Petite Couture). IVR24_20153600222NUC2A Vue du puits-pompe à eau du jardin de la Cure. IVR24_20153600152NUC2A Vue de la porte à encadrement chanfreiné de la dépendance. IVR24_20153600220NUC2A Vue de l'inscription en latin au dessus de la porte d'entrée du presbytère, et de la date portée Vue d'une ferme de la charpente du presbytère. IVR24_20153600230NUC2A
  • Bigoureau : maison
    Bigoureau : maison Lureuil - Le Bigoureau - 1 - en écart - Cadastre : 2015 D 1096 1812 D 594, 595-597
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Il ne reste rien des bâtiments représentés sur le plan cadastral de 1812. L'édifice actuel aurait
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil ; 1 G 3 ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre de diminution.
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    ), dans le haut de l'image (gauche de la route). (Archives départementales de l'Indre Des bâtiments (disparus) sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles D 594, 595, 597 Vue de la maison depuis le sud. IVR24_20163600159NUC2A
1