Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 24 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Béard (Nièvre) : église Saint-Laurent, 10 verrières de Jean Mauret
    Béard (Nièvre) : église Saint-Laurent, 10 verrières de Jean Mauret Béard - rue de la Fontaine Bonne Dame - en village
    Historique :
    l'association votent pour choisir un projet de création et en mars 1998 que l'une des propositions de Jean détruite, il est demandé à Jean Mauret de réaliser un autre vitrail pour la baie ouvrant sur cette partie
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    Les 10 vitraux réalisés par Jean Mauret dans l'église de Béard présentent tous une composition parties basses des verrières (baies 1, 2 et 7). Afin de donner une unité à l'ensemble, Jean Mauret a
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Béard (Nièvre) : église Saint-Laurent, 10 verrières de Jean Mauret
  • Saint-Amand-Montrond (Cher) : boucherie-charcuterie, verrière de Jean Mauret
    Saint-Amand-Montrond (Cher) : boucherie-charcuterie, verrière de Jean Mauret Saint-Amand-Montrond - 1 avenue du Général de Gaulle - en ville
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    Le vitrail réalisé par Jean Mauret représente la vitrine d'une boucherie-charcuterie. Les verres
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Saint-Amand-Montrond (Cher) : boucherie-charcuterie, verrière de Jean Mauret
  • Saint-Outrille (Cher) : collégiale Saint-Austrégésile, verrière de Jean Mauret
    Saint-Outrille (Cher) : collégiale Saint-Austrégésile, verrière de Jean Mauret Saint-Outrille - rue de l'Église - en village
    Historique :
    -Outrille) réalisés par le verrier André Ropion pour l'atelier de Jean Mauret en 1994 (baies 3 et 4) et une création de Jean Mauret réalisée en 2000 (baie 11). En 1999, l'architecte des bâtiments de France, Madame Merceron, demande un devis à Jean Mauret en vue de restaurer certains vitraux de l'église (nef et absidiole proposée ainsi que des maquettes de création originale dessinées par Jean Mauret. En septembre 1999
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    Le vitrail réalisé par Jean Mauret dans l'église de Saint-Outrille est placé dans la baie est du
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Titre courant :
    Saint-Outrille (Cher) : collégiale Saint-Austrégésile, verrière de Jean Mauret
    Illustration :
    réalisé par Jean Mauret. IVR24_20151800062NUDA
  • Créations (recherches personnelles) de Jean Mauret réalisées de 1995 à 2002
    Créations (recherches personnelles) de Jean Mauret réalisées de 1995 à 2002 Saint-Hilaire-en-Lignières
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Créations (recherches personnelles) de Jean Mauret réalisées de 1995 à 2002
    Annexe :
    -Liens (+ 1 panneau d’essai) 1998 : Perpignan (Pyrénées-Orientales), chapelle Saint-Jean l’Évangéliste (Indre), église prieurale Saint-Laurent 2000 : Blois (Loir-et-Cher), cathédrale Saint-Louis, réalisation
    Texte libre :
    A partir de la seconde moitié des années 1990, Jean Mauret crée des vitraux aux dispositions moins ). Dans certaines de ses compositions, Jean Mauret donne de la force aux éléments verticaux jusque-là 2000, Jean Mauret demeure très attaché au plein cintre des baies. Il redessine parfois une forme plein également un travail sur le carré, forme récurrente chez Jean Mauret et particulièrement présente dans ses . Concernant les techniques et les matériaux, Jean Mauret continue d’utiliser des verres opalescents auxquels
    Illustration :
    cm. Dominante jaune, feuilles de différentes couleurs. Atelier de Jean Mauret à Saint-Hilaire-en
  • Saint-Amand-Montrond (Cher) : église du couvent des Carmes, projet de Jean Mauret pour 10 verrières
    Saint-Amand-Montrond (Cher) : église du couvent des Carmes, projet de Jean Mauret pour 10 verrières Saint-Amand-Montrond - 1 rue Jean Valette - en ville
    Historique :
    Jean Mauret rédige un devis en octobre 2000 pour la création de vitraux dans les têtes de lancettes
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    d'écoinçons. Les maquettes dessinées par Jean Mauret proposent d'animer les têtes de lancettes et les
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Localisation :
    Saint-Amand-Montrond - 1 rue Jean Valette - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Saint-Amand-Montrond (Cher) : église du couvent des Carmes, projet de Jean Mauret pour 10 verrières
  • Maisonnais (Cher) : église Saint-Pierre et Saint-Paul, 4 verrières de Jean Mauret
    Maisonnais (Cher) : église Saint-Pierre et Saint-Paul, 4 verrières de Jean Mauret Maisonnais - Place de l'Église - en village
    Historique :
    Trois devis sont rédigés par Jean Mauret entre janvier 1997 et août 1999 concernant les vitraux de
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    Les quatre vitraux réalisés par Jean Mauret dans le chœur de l'église de Maisonnais (baies 0, 1, 2
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Maisonnais (Cher) : église Saint-Pierre et Saint-Paul, 4 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    réalisés par Jean Mauret. IVR24_20151800174NUDA
  • Vierzon (Cher) : musée municipal des Fours Banaux, verrière de Jean Mauret
    Vierzon (Cher) : musée municipal des Fours Banaux, verrière de Jean Mauret Vierzon - 7 rue du Château - en ville
    Historique :
    armoiries des seigneurs de Vierzon et de la ville doivent être intégrées dans le projet. Alors que Jean
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Vierzon (Cher) : musée municipal des Fours Banaux, verrière de Jean Mauret
    Illustration :
    Localisation du vitrail réalisé par Jean Mauret au musée des fours banaux, salle du beffroi à
  • Lury-sur-Arnon (Cher) : église Saint-Paul, verrière de Jean Mauret
    Lury-sur-Arnon (Cher) : église Saint-Paul, verrière de Jean Mauret Lury-sur-Arnon - Place de l'Église - en village
    Historique :
    Les premières interventions de Jean Mauret dans l'église consistent en des restaurations : deux
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    , aujourd'hui, à jamais". Lors de la commande, il est demandé à Jean Mauret de faire figurer ces éléments sur la
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauret Jean
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Lury-sur-Arnon (Cher) : église Saint-Paul, verrière de Jean Mauret
    Illustration :
    par Jean Mauret. IVR24_20151800056NUDA
  • Palluau-sur-Indre (Indre) : église prieurale Saint-Laurent, 4 verrières de Jean Mauret
    Palluau-sur-Indre (Indre) : église prieurale Saint-Laurent, 4 verrières de Jean Mauret Palluau-sur-Indre - rue Saint-Laurent - en village
    Historique :
    l'origine l'église d'un prieuré dépendant de l'abbaye de Saint-Genou. Sa restauration a notamment permis la ). Les vitraux : En décembre 1976 Colette Di Matteo, inspecteur des Monuments historiques, demande à Jean murales dirigés par l'architecte en chef des Monuments historiques Jean-Jacques Sill au début des années Daniel Auclert en mars 1994) et des créations (devis de Jean Mauret de décembre 1996, janvier 1998 et des vitraux par Jean Mauret est envoyée en décembre 2000 au propriétaire de l'église.
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Description :
    Les quatre verrières réalisées en 2000 par Jean Mauret dans le chœur de l'ancienne église prieurale
    Auteur :
    [] Mauret Jean
    Titre courant :
    Palluau-sur-Indre (Indre) : église prieurale Saint-Laurent, 4 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    des vitraux réalisés par Jean Mauret. IVR24_20163600929NUDA Vue de l'abside, fresque romane de la Vierge en majesté et verrières de Jean Mauret Vue du choeur et de l'abside, les peintures monumentales romanes et la verrière de Jean Mauret Vue de l'abside : la Vierge en majesté peinte sur l'abside et deux verrières de Jean Mauret La partie supérieure d'une verrière de Jean Mauret (baie 2) et le haut d'un pilier
  • Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source
    Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source Orléans - Avenue Parc floral - en ville - Cadastre : 2018 EI 28, 61
    Historique :
    1964 à Albert Poyet, ingénieur horticole. Un pavillon est construit en 1964 par Louis Arretche avec Jean Prouvé comme collaborateur. Un second pavillon est édifié. Face au succès de fréquentation du parc jardin de dahlias en 2002, le jardin d'iris créé en 1997 par Jean Grelier et redessiné en 2015, la serre
    Observation :
    Jean Prouvé est l'un des artisans principaux. Créé en 2016, ce label est également décerné par le
    Précisions sur la protection :
    1967 par l'architecte Louis Arretche et par l’ingénieur Jean Prouvé. La serre-restaurant en totalité et
    Représentations :
    Cerf de Louis Leygue. Voir les annexes pour le détail de ces installations artistiques.
    Auteur :
    [architecte paysagiste] Grelier Jean
  • Amboise : jardin d'agrément du château
    Amboise : jardin d'agrément du château Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Historique :
    1994, Jean-Louis Sureau, conservateur du château d’Amboise, inaugure une réhabilitation des jardins en les fossés pour Roger Ducos. Vers 1840, Louis-Philippe transforme les réalisations antérieures par un décision du Comte de Paris, président de la Fondation Saint-Louis qui gère dorénavant le site. A partir de
    Référence documentaire :
    LEROUX, Jean-Baptiste, SUREAU, Jean-Louis. Jardins en Touraine. Tours : Conseil Général d’Indre-et Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI BOUDON, Françoise, BLECON, Jean, collab. GRODECKI, Catherine. Le château de Fontainebleau de colloque tenu à Tours du 1er au 4 juin 1992, sous la direction de Jean Guillaume, Paris, 1991, p. 137-183. Poitiers : mémoire de Maîtrise, sous la direction de Jean Guillaume : 1991. 3 vol., 182 p., 206 p. et 44 p GUILLAUME, Jean. Le jardin mis en ordre, jardins et château en France du XVe au XVIIe siècles. In colloque tenu à Tours du 1er au 4 juin 1992, sous la direction de Jean Guillaume, Paris, 1991, p. 103-136. GUILLAUME, Jean. Y a-t-il un « jardin de la Renaissance ? Introduction aux actes du colloque tenu à au XVe et XVIe siècles, sous la direction de Jean Guillaume, Paris, 1991, p. 7-8.
    Représentations :
    porc-épic de Louis XII
    Statut :
    propriété privée La Fondation Saint-Louis est une institution reconnue d’utilité publique pour
    Description :
    l'arrivée du jardinier, en témoignent certaines parties du compte de construction de 1495-1496. Louis XII porte qui semble avoir été redécouverte en 1832. Elle est surmontée du porc-épic de Louis XII, et les anciens auteurs ont sans doute attribué le jardin à Louis XII à cause de cet emblème. Il est donc impossible de connaître la part de création revenant à Charles VIII et celle appartenant à Louis XII. On Charles VIII et Louis XII, et donc que sa conversion en logis canonial soit postérieure au départ surmontée du porc-épic de Louis XII ceint d'une frise renaissante, donnait accès à une terrasse haute à
    Auteur :
    [auteur commanditaire] de Bourbon Louis-Jean-Marie
    Annexe :
    fragment de compte daté de l'année 1501 livre quelques informations sur les travaux réalisés par Louis XII ainsi dédommagé en 1496 : - Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour 1495-1496 (Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour l'année 1495-1496, f . D'ailleurs sur le plan géométral levé par Jean-Bernard Jacquemin le 20 juin 1807, l'empreinte des galeries se
    Texte libre :
    sur la terrasse nord face à la façade Louis XII. Respectant la structure originelle historique, cette
    Illustration :
    Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis
  • Jalognes : parc et jardin d’agrément du château de Pesselières
    Jalognes : parc et jardin d’agrément du château de Pesselières Jalognes - Château de Pesselières - en village - Cadastre : 2016 F 131 ; 134 à 136 ; 200 ; 211 à 213 ; 356 ; 360 ; 362 ; 365 à 367 ; 390 à 391
    Historique :
    pourraient témoigner de l’existence d’un jardin régulier commandé par Jean de Guibert au 17ème siècle. Au paysagiste nivernais, Louis Cottin, entreprend de grands travaux qui donnent aux parc, jardins, potagers et été cependant qu’en partie naturalisée. En 1880, Jean-Baptiste Collard entreprend la dernière campagne
    Référence documentaire :
    Plan du projet / Louis Cottin pour Jean-Baptiste Collard, 1882. 1 plan : en coul. [Échelle non
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Collard Jean-Baptiste [paysagiste] Cottin Louis [auteur commanditaire] Guibert (de) Jean
    Illustration :
    Plan du projet de Louis Cottin pour Jean-Baptiste Collard. 1882. (Archives privées du château de
  • Chaumont-sur-Loire : parc et jardin d'agrément du château
    Chaumont-sur-Loire : parc et jardin d'agrément du château Chaumont-sur-Loire - Le château - en village - Cadastre : 2016 AD 262 2016 AE 119 à 120 ; 122 à 125 ; 127 ; 195 ; 197 à 198 2016 ZB 1
    Historique :
    en 1992 à l'initiative de Jean-Paul Pigeat et avec le soutien de la Région Centre. Le festival vise aménagée par le paysagiste Louis Benech en 2012, à l’occasion des 20 ans du festival. Ce parc accueille
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Pigeat Jean-Paul [architecte paysagiste] Benech Louis
  • Jubaudière : ferme, actuellement maison
    Jubaudière : ferme, actuellement maison Champrond-en-Perchet - La Jubaudière - en écart - Cadastre : 1811 C 119 1987 C 7
    Historique :
    pignon est) pour Jean Touzeau. Lors de récents travaux de restauration, à la fin du 20e siècle ou au
    Auteur :
    [commanditaire] Touzeau Jean
  • Triguères : jardin d'agrément du Grand Courtoiseau
    Triguères : jardin d'agrément du Grand Courtoiseau Triguères - - chemin rural Courtoiseau - en écart - Cadastre : 2018 ZY 35 ; 36 ; 48 à 51 ; 53 ; 54 ; 170
    Historique :
    Apollinaire, Hervé Bazin, Félicien Marceau, Louis Pauwels, Jean d’Ormesson, François Nourissier, Emmanuel Hodoard et Billard de Lorière. Entre 1770 et 1775, Jeanne-Geneviève Billard de Lorière épouse Antoine -Louis Désiré Dupré de Saint-Maur, agronome. Ce dernier finit de transformer le manoir en demeure de personnalités vivent ou sont accueillis sur le domaine (Hippolyte de Saint-Maur, Jean-Baptiste Augustin, Alfred -Léon Gérault-Richard, Jean Jaurès, Georges Clemenceau, Aristide Briand, Aristide Bruant, Guillaume Robles, Michel Tournier, Michel de Saint-Pierre, Mouloudji). En 1989, Guy Herdhebaut et Jean-Hervé
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Dussordet Jean-Hervé
  • Chançay : parc et jardin d'agrément du château de Valmer
    Chançay : parc et jardin d'agrément du château de Valmer Chançay - Valmer - - isolé - Cadastre : 2018 B 143 à 164 ; 166 ; 168 à 184 ; 703 à 707 ; 712 à 714
    Historique :
    propriétaire de Valmer. La famille Binet reste propriétaire du domaine pendant près d’un siècle. C’est à Jean troglodytique aménagée en 1525 et consacrée en 1529. Les jardins en terrasses datent de cette époque. Jean
    Référence documentaire :
    LEROUX, Jean-Baptiste, SUREAU, Jean-Louis. Jardins en Touraine. Tours : Conseil Général d’Indre-et
    Auteur :
    [commanditaire] Binet Jean
  • Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand
    Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand Nohant-Vic - 2 place Sainte-Anne - en village - Cadastre : 2016 0C 342 à 358
    Historique :
    Isabelle Auricoste, architecte-paysagiste, et Jean-Jacques Sill, architecte en chef des Monuments
    Auteur :
    [architecte des Monuments historiques] Sill Jean-Jacques
  • Chédigny : jardins d'agrément et jardin des plantes médicinales
    Chédigny : jardins d'agrément et jardin des plantes médicinales Chédigny - en village
    Observation :
    a obtenu en 2011 la rose Jeanne de Chédigny, créée pour le village par le célèbre obtenteur de
  • Bourg : colombier (rue du Pigeonnier)
    Bourg : colombier (rue du Pigeonnier) Lureuil - Bourg - rue du Pigeonnier - en village - Cadastre : 2015 B 338 1812 B 455
    Référence documentaire :
    AUDE, André-Félix, DURANDEAU Jean-Claude, GROSJEAN, Patrick, VOISIN, Pierre. Lureuil, commanderie BENARROUS, Renaud, DURANDEAU, Jean-Claude, GAUTHIER, Damien, GUILLEMOT, Hélène. [Exposition
  • Bourg : croix de mission (Jardins de la Cure)
    Bourg : croix de mission (Jardins de la Cure) Néons-sur-Creuse - Bourg - Jardins de la Cure - en village - Cadastre : 2014 C 4
    Historique :
    remplacée en 1931 (Sécheresse, Jean. 2019). Elle a fait l'objet d'une rénovation au début du 21e siècle au
    Référence documentaire :
    SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse