Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Pont médiéval (détruit)
    Pont médiéval (détruit) Blois - quai de la Saussaye quai Villebois Mareuil - en ville
    Historique :
    don de deux moulins sur le pont au prieuré de Saint-Jean-en-Grève ; rien ne permet d' affirmer que ce 13e siècle et 14e siècle lors de la construction des fortifications. Le pont comportait au 14e siècle arche unique pour faciliter le passage des bateaux. La chapelle Saint-Fiacre est rebâtie dans les tours du côté du faubourg de Vienne ; lors de la débâcle du 5 février 1716, le pont s' écroule sur deux tiers de sa longueur : de la porte de ville à la tour du pont ; le 20 août on procède à l' adjudication des matériaux de la démolition le 14 novembre le régent autorise la construction d' un nouveau pont.
    Référence documentaire :
    HARDEL, Ch. Une fondation à la chapelle Saint-Fiacre de l'ancien pont de Blois. In : Le Loir-et Nov.-Déc. 1936, n° 21. CHAVIGNY, J. L'ancien et le nouveau pont de Blois. Le flambeau du Centre. toises (11,5 cm sur l'original), copie sur calque d'après "le sieur Poictevin ingénieur et architecte du Travaux Publics. Paris le 4 novembre 1871". (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois)
    Texte libre :
    Le pont de pierre, qui franchit la Loire dans le prolongement de la grande voie nord-sud, est l'un moitié du XIe siècle, le pont de pierre ne paraît pas antérieur au début du XIIIe. Cette construction parachève le développement de la ville, dont la vocation fluviale initiale s'enrichit d'une voie de passage importants, favorisant les échanges et les activités commerciales. Le pont, d'une longueur d'environ 320 m , un "duit" -petit barrage de pilotis- détournait le courant vers l'arche centrale, plus large afin d'augmenter le tirant d'eau pour le passage des gabares ; mais cet aménagement ne date peut-être que du XVIe la navigation. Le pont possédait, nous l'avons vu, son propre système défensif composé de trois tours commandant le faubourg de Vienne. La porte Saint-Fiacre ou porte du pont n'était pas construite le relevé de Poictevin effectué en 1716, et qui a été confirmée par les fouilles de 1940 (102). Elles ont mis en évidence un raccordement maladroit entre la porte et le mur de ville, et ont dégagé une
  • Fortification d'agglomération : tours dites tour des Carmélites, des Cordeliers, de Guise, de l'Angellier
    Fortification d'agglomération : tours dites tour des Carmélites, des Cordeliers, de Guise, de l'Angellier Blois - mail Clouseaux rue Gallois place de la République rue Trouessart - en ville - Cadastre : 1980 DN 35 39 DO 149 530 133
    Référence documentaire :
    nord. Le 14 brumaire An XIII. archéologique du Centre de la France. [En ligne], Tome 56 | 2017, mis en ligne le 05 juillet 2017, consulté le
    Texte libre :
    restitué le tracé général et analysé quelques éléments à l'occasion de travaux ponctuels, sur les édifices -entre le XIIIe et le XIVe siècle-, et la rareté des vestiges monumentaux. Nous ne prétendons pas apporter ici une réponse assurée dans le domaine chronologique, encore moins tenter une analyse des ouvrages et le détail des travaux ; ainsi les textes contemporains des chevauchées du Prince Noir le courant du XIVe siècle. A la lecture des documents contemporains des grandes chevauchées, J. Soyer contrôle d'un certain nombre de villes du royaume. Au même moment à Tours, en 1354, Jean le Bon accorde le Bourgneuf et au sud la porte du Pont, plus tard Saint-Fiacre, commande l'entrée du pont. A l'ouest la porte Clouseau et au sud-est la porte Guichard marquent le passage vers les Haut et Bas Bourg nom. Le tracé de l'enceinte médiévale Quelques documents figurés et des plans de la ville permettent de restituer le tracé de l'enceinte médiévale et d'en localiser les ouvrages de flanquement. Le
    Illustration :
    Cordeliers, front nord (le raccordement avec l'enceinte du milieu du XIVè siècle se fait à gauche au niveau Enceinte du milieu du XIVè siècle, front sud. Porte Garnaud et mur longeant le cimetière de l'Hôtel Enceinte du milieu du XIVè siècle, front nord. Tour de Langellier (rue des Rouillis). Le fossé de Front sud-est, rue Vauvert. Vestiges du mur d'enceinte du milieu du XIVe siècle, isolant le
  • Palais de justice, halle aux grains (détruit, rue du Palais)
    Palais de justice, halle aux grains (détruit, rue du Palais) Blois - rue du Palais - en ville - Cadastre : 1810 A 980 981 982 983 984
    Historique :
    1553, sur le pignon sud : encadrement des ouvertures, décor. L' adjonction de bâtiments en appentis le bâtiment qui sera délaissé en 1836 pour le nouveau palais de justice construit dans l' ancien jardin des
    Référence documentaire :
    de documents sur le palais de justice et la halle. (1641-1738). CAUCHIE, A. Le siège de la justice à Blois du Xe au XXe siècle. Mémoires de la société des Sciences
    Illustration :
    la halle aux grains et le palais de justice IVR24_19924100244XA
1