Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Pont médiéval (détruit)
    Pont médiéval (détruit) Blois - quai de la Saussaye quai Villebois Mareuil - en ville
    Historique :
    don de deux moulins sur le pont au prieuré de Saint-Jean-en-Grève ; rien ne permet d' affirmer que ce pour entrer dans la ville ; cette dernière était établie sur la première arche. La chapelle Saint arche unique pour faciliter le passage des bateaux. La chapelle Saint-Fiacre est rebâtie dans les
    Référence documentaire :
    la chapelle Saint-Fiacre.. 25 mai 1626. t. XXXIV, 1913. DUFAY, P. La destruction du pont et de la chapelle Saint Fiacre. Mémoires de la HARDEL, Ch. Une fondation à la chapelle Saint-Fiacre de l'ancien pont de Blois. In : Le Loir-et p. 78-79 LESUEUR, Frédéric. La chapelle Saint Fiacre. In : Les églises du Loir-et-Cher. Paris
    Texte libre :
    variaient considérablement : les cinquième et quartorzième piles, qui supportaient, la chapelle Saint-Fiacre ouvrages militaires, la porte Saint-Fiacre côté ville, la tour du pont aux deux tiers de l'ouvrage et les tours commandant le faubourg de Vienne. La porte Saint-Fiacre ou porte du pont n'était pas construite éléments de fortification, la chapelle Saint-Fiacre était l'une des plus importante : elle avait remplacé fleuve, ils dépendaient du domaine comtal ou de fondations monastiques, comme ceux du prieuré Saint-Jean bourg Saint-Jean. Au XIIIe siècle, la construction d'édifices civils revêt une importance capitale pour
  • Port dit port du Bec d'Allier
    Port dit port du Bec d'Allier Cuffy - Bec d'Allier - en écart
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, 1869, détail. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de
    Illustration :
    Plan du Bec d'Allier, 1869. Détail. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la
  • Fortification d'agglomération : tours dites tour des Carmélites, des Cordeliers, de Guise, de l'Angellier
    Fortification d'agglomération : tours dites tour des Carmélites, des Cordeliers, de Guise, de l'Angellier Blois - mail Clouseaux rue Gallois place de la République rue Trouessart - en ville - Cadastre : 1980 DN 35 39 DO 149 530 133
    Historique :
    ' abbaye Saint-Lomer et au couvent des cordeliers ; 1ère moitié 16e siècle : lors de l' aménagement du Port  : travaux importants de remise en état ; 1596 : construction de l' éperon de Saint-Lomer en remplacement d  : l' écroulement du pont entraîne la chute de la porte Saint-Fiacre et de la tour du Pont ; 1724  : arasement du mur de ville bordant BourgMoyen et Saint-Lomer ; 1734 : comblement du fossé ouest pour l
    Texte libre :
    le Bourgneuf et au sud la porte du Pont, plus tard Saint-Fiacre, commande l'entrée du pont. A l'ouest Saint-Jean ; enfin la porte du Foix, débouché de l'axe est-ouest, constitue l'entrée du faubourg du même sur le port Garnaud, (proche de Saint-Lomer et des grèneteries de Marmoutier) et sur le Port-Vieil hors-les-murs des foulons et des tanneurs. A l'entrée du Bas Bourg Saint-Jean, le mur bifurquait à -Guichard, au nord, la porte Clouseaux, la porte Saint-Jean n'étant peut-être pas antérieure au XVIe siècle dernier quart du XIVe siècle et au premier quart du XVe, pour intégrer l'abbaye Saint-Lomer et le couvent de défense de l'abbaye Saint-Lomer, le mur de ville est en effet prolongé jusqu'à la façade nord de , la mise en état de défense de Saint-Lomer vers 1360, correspondant à quelques années près aux travaux , comme les portes Chartraine et Saint-Fiacre, se distinguaient par une architecture militaire plus activités commerciales, au sud notamment, où elle ouvraient sur des installations portuaires. Près de Saint
    Illustration :
    Saint-Fiacre. IVR24_19884100672X Saint Lomer. Angle fronts sud et ouest. En bas à gauche : tour de Saint Lomer. En bas au milieu : porte Enceinte du milieu du XIVè siècle, front est. De bas en haut : tour des poudres, porte Saint Jean Modification de l'enceinte à la fin du XVIè siècle. Eperon de l'abbaye Saint Lomer (1596). Plan de Extension de l'enceinte à la fin du XIVè siècle (mise en état de défense de l'abbaye Saint Lomer
1