Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de Médine
    Port dit port de Médine Nevers - quai de Médine - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    En 1751, un terrain situé sur "les grands pâtureaux de Nevers, paroisse Saint-Arigle, entre les rivières de Loire et de Nièvre » est concédé par le duc de Nevers à Pierre Babaud de La Chaussade qui décide d'y établir un port. Nous n'avons pas connaissance de la nature des aménagements du site portuaire durant les premières décennies d'utilisation. On sait seulement que la levée de Médine est construite durant cette période et que le port de Médine était le lieu d'où étaient expédiés les produits des forges de La Chaussade situées à Guérigny à une douzaine de kilomètres en amont de Nevers. Ce port était donc à l'origine un port privé réservé à un usage privé. Le 8 mars 1781, Pierre Babaud de La Chaussade vend au roi les forges de La Chaussade ainsi que "le fief de Médine (...) consistant en une maison et considérable sur la Nièvre, près la Loire". Les plans de 1793-1794, de 1812 et de 1865 mentionnent une corderie immédiatement en amont du port de Médine. Actuellement, la présence d'une "rue des Corderies" à cet emplacement
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, 100 x 67 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 13 Encre et aquarelle sur papier, 95 x 63 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 22 Encre sur papier, 101 x 62 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 51). (cf Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 m, non daté (1er quart XIXe siècle). (archives ). (archives départementales de la Nièvre, S 633). (cf. illustration n° IVR24_20125800388NUCA). (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800391NUCA). départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 0,005 m pour 4 m, 1812, détail. Par Tibord (ingénieur Encre sur papier, Ech de 1 cm pour 1 m, grand plan de format irrégulier, détail, 1790. Par Coinchon
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    Situé rive droite, entre la rivière de la Nièvre et la Loire (près de l'embouchure de la Nièvre ), le port de Médine était équipé d'une cale abreuvoir simple (côté Loire) et d'une grue (côté Nièvre ). De forme triangulaire, il mesurait environ 375 mètres de long pour une largeur en son milieu d'environ 40 mètres. Aujourd'hui, seules la cale simple et une partie de la levée qui formait sa limite côté
    Auteur :
    [propriétaire] Babaud de La Chaussade, Pierre
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Nevers - quai de Médine - en ville
    Titre courant :
    Port dit port de Médine
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    . (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 13). IVR24_20125800549NUCA . (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 22). IVR24_20125800548NUCA Nièvre. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 51). IVR24_20125800543NUCA l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur le port de Médine. (archives départementales de la ouvrages à leurs abords, par l'ingénieur Coinchon, 8 janvier 1812. Détail sur le port de Médine. (archives Plan du port de Médine, non daté (1er quart XIXe siècle). (archives départementales de la Nièvre La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de 1878 par Dumoulin (médiathèque de Nevers). IVR24_20155800001NUDA Plan général des abords de la levée du port de Nevers au coteau de Saint-Eloi présenté par Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres
  • Quai dit quais de Nevers
    Quai dit quais de Nevers Nevers - quai des Mariniers - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    les plus grands trous de la chaussée (vote d'un crédit de 455 F par le conseil municipal le 12 démantèlement des murailles s'opère pour une grande part au cours du XVIIIe. C'est dans ce contexte de destruction des murs de ville qu'il est décidé de construire des quais sur la rive droite (1731) et un nouveau : rectification de rues, construction de la Porte de Paris, ouverture d'une caserne, aménagement de promenades , transfert de cimetières en dehors de la ville. Le 31 août 1731, l'adjudication des quais de Nevers est attribuée au sieur Jean-Baptiste Moret. Il s'agit d'abaisser le mur de ville longeant la Loire et de construire des quais. Les matériaux de démolition des murailles sont utilisés pour la confection des quais . « Toutes les terres derrière le dit mur seront enlevées et égalées de niveau à un pied au-dessus des plus grandes eaux. Ce mur sera arasé jusqu'à 3 pieds au-dessus dudit terrain pour servir de banquette au dit quai. Au pied de cette banquette seront construites 200 toises de pavés de 15 pieds de largeur » (390 m
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (archives municipales de Nevers, 5 Fi 917). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, 98 x 63 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 31 Encre et aquarelle sur papier, 99,5 x 63 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 30 Encre et aquarelle sur papier, 100 x 62,5 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 29 Encre et aquarelle sur papier, 99 x 60,5 cm. (archives municipales de Nevers, Série O plan n° 28 Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 1158). (cf. illustration Photographie aérienne, non datée. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 1572). (cf Gravure couleur, 1878, détail. Par Michel (voyer municipal) ; Sonnet, L (graveur). (médiathèque de (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800390NUCA). Encre sur papier, 78 x 71 cm, Ech. 15 mm pm. Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de
    Description :
    Situés rive droite, depuis la Nièvre jusqu'en aval du pont de chemin de fer, les quais de Nevers s'étendent sur environ un kilomètre. Ils se composaient, de l'amont vers l'aval, des éléments suivants : - le port de la Nièvre (de l'île des Pâtis au pont de Loire) - une cale abreuvoir double située immédiatement en aval du pont de Loire - une cale en tablier à quai incliné s'étendant depuis l'embouchure de la Nièvre jusqu'à la cale simple située immédiatement en aval du pont de chemin de fer - le port de Billereux établi de part et d'autre du pont de chemin de fer On remarque que, de chaque côté du pont de pierre sur la Loire, le mur de quai n'est actuellement pas continu mais décalé du côté du fleuve en amont du pont. Cet état résulte des travaux de la déviation de la RN 7 entre 1958 et 1963 : le mur de quai situé en amont du pont a en effet été avancé vers la Loire d'une quinzaine de mètres.
    Titre courant :
    Quai dit quais de Nevers
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan d'alignement de 1856 : plan du bas quai de Loire. Détail. (archives municipales de Nevers Plan d'alignement de 1856 : plan du bas quai de Loire. Détail. (archives municipales de Nevers Plan d'alignement de 1856 : plan du bas quai de Loire. Détail. (archives municipales de Nevers Plan d'alignement de 1856 : plan du bas quai de Loire. Détail. (archives municipales de Nevers ancienne. (archives municipales de Nevers, 5 Fi 917). IVR24_20125800570NUCAB Aspect de la ville episcopalle de Nevers capitalle de Nivernois, Claude Chastillon, 1645. (archives provisoire en bois, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 janvier 1812, ingénieur ordinaire Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 635 ordinaire Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634). IVR24_20125800531NUCA janvier 1812, ingénieur ordinaire Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634
1