Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (29 rue Saint-Euverte)
    Maison (29 rue Saint-Euverte) Orléans - 29 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 193
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Historique :
    peut-être le 31 de l'actuelle rue Saint-Euverte. Les sources rapportent également que les religieuses de la Visitation auraient occupé les n° 25, 27 et 29 de la rue Saint-Euverte de 1804 à 1838
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint
    Localisation :
    Orléans - 29 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 193
    Titre courant :
    Maison (29 rue Saint-Euverte)
  • Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte)
    Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte) Orléans - 18, 20 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 31, 32
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Historique :
    s'installent rue Saint-Euverte, face au Petit Saint-Loup. Il est probable que l'école occupait alors les actuels n°18 et 20 de la rue Saint-Euverte. En effet, un plan daté de 1773 dressé par P. Perdoux et un ensuite été chassés lors de la Révolution. Ils s'installent à nouveau rue Saint-Euverte lors du Concordat actuellement au 36 rue du Bourdon-Blanc. En 1880, ils s'installent dans l'abbaye Saint-Euverte. Le cadastre situées au 18 et au 20 rue Saint-Euverte. Les archives municipales nous apprennent que quelques années Saint-Euverte comprenait une chapelle, 4 cellules et une chambre commune de trois lits au premier étage indiquent ainsi qu'en 1863, le 18 rue Saint-Euverte comprend un salon, une salle à manger et une cuisine au rez-de-chaussée, 4 chambres et 2 cabinets aux étages. Concernant le 20 rue Saint-Euverte, elles nous
    Référence documentaire :
    doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823. Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint
    Localisation :
    Orléans - 18, 20 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 31, 32
    Titre courant :
    Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte)
    Illustration :
    A gauche de l'abbaye Saint-Euverte sur le plan, un carré noir indique l'emplacement de l'Ecole des Frères des Ecoles chrétiennes, 18-20 rue Saint-Euverte. IVR24_19774500466X Vue d'ensemble des façades antérieures des maisons donnant sur la rue Saint-Euverte et de la façade latérale du 20 rue Saint-Euverte donnant sur la rue du Petit-Saint-Loup. IVR24_20144500733NUC4A
  • Cale dite cale abreuvoir en long simple (port Saint Charles ou des Augustins)
    Cale dite cale abreuvoir en long simple (port Saint Charles ou des Augustins) Orléans - quai des Augustins - en ville
    Historique :
    La cale abreuvoir en long simple du port Saint-Charles a été construite au début du XIXe siècle
    Description :
    dans le lit du fleuve (peu visible actuellement car ensablée). Une cale du même type existe à Saint
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir en long simple (port Saint Charles ou des Augustins)
  • Statue : ange
    Statue : ange Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    La chaire, placée à l'angle nord-ouest de la croisée du transept de la chapelle Saint-Charles, fut
    États conservations :
    La figure constituait le support de la cuve de la chaire à prêcher de la chapelle Saint-Charles et
  • Tableau : l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans
    Tableau : l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Représentations :
    Représentation de l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans ; à droite, la cathédrale Sainte-Croix.
  • Tabernacle
    Tabernacle Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    Il s'agit du tabernacle de l'ancien maître-autel de la chapelle Saint-Charles.
  • Hôtel-Dieu
    Hôtel-Dieu Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    Le projet de déplacement du vieil hôtel-Dieu situé près de la cathédrale Sainte-Croix prit corps au , restèrent sans suite ; parmi ceux-ci, le transfert à l'hôpital Saint-Louis (ou grand Sanitas) établi dans le Jacobins situé près de l'hôtel-Dieu. Le 19 vendémiaire an V (10 octobre 1796), l'ancien hôpital Saint galerie ouverte. En 1807, la réhabilitation d'une partie des bâtiments de l'ancien couvent Saint-Euverte périmètre, d'adjoindre plusieurs propriétés particulières et de supprimer la partie sud de la rue Saint vue de leur vente, les matériaux de la salle Saint-Lazare qui n'était pas encore entièrement démolie
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série 3Q/46 à 48 : Bâtiments. Hôtel-Dieu, place Sainte-Croix hospitalières de l'ordre de Saint-Augustin.
    Description :
    nommaient Saint-Nicolas au nord-est (l'unique salle ayant toujours conservé son nom d'origine) et Froberville au sud-est ; au second niveau, Sainte-Angèle au nord-est et Sainte-Claire au sud-est ; les salles d´hommes se nommaient, au rez-de-chaussée, Besnard au nord-ouest et Saint-Paul au sud-ouest ; au second niveau, Saint-Lazare au nord-ouest et Saint-Laurent au sud-ouest. Chaque grande salle accueille a
    Annexe :
    avoisinantes, outre Porte-Madeleine, du Four-à-Chaux, de la Charpenterie, Saint-Jacques-le-Brûlé, du Corbillon concepteur de l'hôtel-Dieu et assura l'achèvement de la chapelle Saint-Charles. Il donna sa démission le 29
    Illustration :
    Salle Saint-Laurent, salle d'hommes au premier étage de l'aile sud-ouest (carte postale éditée par Salle Saint-Lazare, salle d'hommes au premier étage de l'aile nord-ouest (carte postale ancienne Salle Saint-Lazare, salle d'hommes au premier étage de l'aile nord-ouest (carte postale éditée par Salle Saint-Paul : salle d'hommes au rez-de-chaussée de l'aile sud-ouest, vers 1914 (carte postale Salle Sainte-Claire, salle de femmes au premier étage de l'aile sud-est (carte postale éditée par Salle Sainte-Amélie (à l'origine Sainte-Angèle, salle de femmes), salle mixte d'hommes au premier Salle Saint-Nicolas (à l'origine salle de femmes), au rez-de-chaussée de l'aile nord-est, salle de Aile sud-ouest (bâtiment A9), à l'origine salles d'hommes, Saint-Paul au rez-de-chaussée et Saint Aile sud-ouest (bâtiment A9), à l'origine salles d'hommes, Saint-Paul au rez-de-chaussée et Saint Porte d'accès à l'ancienne salle Saint-Paul, aile sud-ouest (bâtiment A9). IVR24_20124500392NUC4A
  • Garniture du maître-autel : quatre chandeliers et croix d'autel
    Garniture du maître-autel : quatre chandeliers et croix d'autel Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    Les chandeliers étaient posés sur le maître-autel de la chapelle Saint-Charles et la croix sur
  • Tableau : l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans
    Tableau : l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Représentations :
    Représentation de l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans ; à l'arrière la cathédrale Sainte-Croix et à
  • Ciboire des malades
    Ciboire des malades Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    Le ciboire des malades est utilisé pour porter le Saint Sacrement aux malades. Celui-ci fut exécuté dans la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul. Pierre-Henry Favier fut actif de 1846 à la fin de 1870
  • Orléans : statue de Jeanne d'Arc par la princesse Marie d'Orléans
    Orléans : statue de Jeanne d'Arc par la princesse Marie d'Orléans Orléans - 2 place de l'Etape - en ville
    Représentations :
    sainte Jeanne d'Arc en pied
  • Autel secondaire : autel, retable, tabernacle, gradin d'autel, emmarchement ; clôture de chapelle, 2 bénitiers
    Autel secondaire : autel, retable, tabernacle, gradin d'autel, emmarchement ; clôture de chapelle, 2 bénitiers Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    situé près de la cathédrale Sainte-Croix et démoli en 1845. Cette chapelle fut détruite en 1728 et un chapelle Saint-Charles où il se trouve toujours. Les autres éléments constitutifs (excepté le tableau du
    Référence documentaire :
    n° 3 [Exposition. Orléans, collégiale Saint-Pierre-le-Puellier. Avril 1982]. L’Art religieux en
  • Port refuge dit gare d'eau d'Orléans (projet)
    Port refuge dit gare d'eau d'Orléans (projet) Orléans - quai de Prague - en ville
    Historique :
    existants vis à vis l'hôpital Saint-Charles (rive gauche en amont du pont) dans lesquels les bateaux faisant pénétrer ses eaux par les fossés près de la porte Bourgogne, via les portes Saint-Vincent, Bannier , Saint-Jean et jusqu'au sud de la Porte Madeleine où le fleuve aurait regagné son lit. Des plans sont , propose de créer un refuge au bas de Saint-Loup, dans le ruisseau de l'Egoutier (commune de Saint-Jean-de
1