Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de Chailles
    Port dit port de Chailles Chailles - la Grange Saint-Jean - isolé
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Lors de la délibération du 12 mai 1846, le Conseil municipal de Chailles demande au Préfet de faire par ce même ingénieur de deux cales d'abordage sur la commune de Chailles confirme cette construction . Toutefois nous ne savons pas lequel des deux ouvrages est concerné par les travaux de 1846-1848. En 1857 , Chailles est mentionné sur la liste des ports de Loire dans le département du Loir-et-Cher.
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    Nous ne sommes pas en mesure de localiser sûrement le port de Chailles, probablement à l'extrémité de la route reliant le bourg au fleuve. Les deux cales figurant sur la carte dressée en 1848 par
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Titre courant :
    Port dit port de Chailles
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    sur la commune de Chailles avec mention de deux cales d'abordage. (archives départementales du Loiret Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Détail
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Poste 2
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Poste 2 Chouzy-sur-Cisse - la Poste - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    de la ligne de chemin de fer Orléans/Tours établie en 1846 (il existe une station à Chouzy). En 1851 Candé-sur-Beuvron et Chouzy-sur-Cisse au XIXe siècle. Dans un rapport daté de mai 1851, l'ingénieur du 2ème arrondissement explique la nouvelle importance du bac de Chouzy en raison du passage à proximité , l'accès au bac s'effectue sur la rive droite par une petite rampe de 1,8 mètre de large et présentant une pente de 0,16 m pm. Sur la rive gauche il n'y a pas de rampe. L'ingénieur propose la construction d'une nouvelle rampe sur chacune des rives. Ces ouvrages doivent mesurer 5 mètres de large et présenter une pente de 0,10 m pm. Il préconise également l'installation de pieux d'amarre à l'usage exclusif du passeur . Les travaux sont effectués en 1855. Les dispositions de la cale du bac de Chouzy sont communes aux rampes des bacs de Saint-Dyé et de Cour-sur-Loire.
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base DIREN : 41055-4.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille de 101 x 71 cm, détail. (archives Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille 11, planche de 107 x 70 cm, détail. (archives Encre et aquarelle sur papier, section C, Ech. 1/2500e, détail, 1810. (archives départementales du Encre et aquarelle sur papier, 77 x 41, Ech. 1/2000e, détail, 1851. (archives départementales du Encre et aquarelle sur papier, détail, 1812. Par Cabaille (ingénieur). (archives nationales, F 14 Encre et aquarelle sur papier. (archives nationales, CP F 14 10066/3). (cf. illustration n Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, 66 x 31, Ech. 1/200e, 1851. Par Delaitre (ingénieur). (archives
    Description :
    Située rive droite, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval et mesure 2 mètres de large . Le bas de la rampe est manquant. On note la présence d'un escalier et d'une échelle de crue.
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Poste 2
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1810. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2/55/4 . Détail sur le Pont de Chouzy (actuel lieudit la Poste). (archives nationales, F 14 608/1 Carte de la Loire, non datée (entre 1844 et 1858) : détail sur le lieudit la Poste. (archives Extrait de la carte des bords de la Loire, milieu XVIIIe siècle. Le pont de Chouzy correspond à l'actuel lieudit la Poste. (archives nationales, CP F 14 10066/3). IVR24_19794100436X Plan du cours de la Loire dans le département du Loir-et-Cher par l'ingénieur Cabaille, 2 mai 1812 Extrait de la carte de la Loire de Coumes de 1848 complétée par l'ingénieur en chef Collin, 22 mai 1858, détail. (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). IVR24_20104100367NUCA Plan du bac de Chouzy avec projet de réfection des cales d'abordages par l'ingénieur ordinaire, 15 juin 1851. Détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). IVR24_20104100451NUCA
  • Cale dite cale abreuvoir simple des Grouëts
    Cale dite cale abreuvoir simple des Grouëts Blois - les Grouëts - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    ). Avant 1846 (exécution du chemin de fer entre Orléans et Tours), la cale des Grouëts (dite aussi de La cale des Grouëts figure sur une carte datée de 1835 et sur la carte de l'ingénieur Coumes (1848 travaux de la voie ferrée est autorisé par le service de la navigation à utiliser cette cale pour le passage de ses voitures et procède par conséquent à l'élargissement de l'ouvrage (1845). La crue de 1846 emporte l'ouvrage remanié et en 1849, les propriétaires des Grouëts réclament que, dans le cadre de l'établissement des banquettes sur les levées de la Loire, une cale permettant l'accès aux chevaux et aux charrettes soit rétablie. L'administration accepte seulement de refaire un ouvrage aux dimensions de
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base DIREN : 41018-7.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, détail, 1835. (archives départementales du Loir-et ). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). (cf. illustration n° IVR24_20104100448NUCA). Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives
    Description :
    Située sur la rive droite, en aval de la ville de Blois, au lieudit "les Grouëts", la cale abreuvoir simple est orientée vers l'amont. Elle mesure 3 mètres de large. L'ouvrage s'élargit à mi pente.
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    de la cale des Grouëts (lieudit le Carroir). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936 Plan du cours de la Loire sur les communes de la Chaussée Saint-Victor, Blois et Chousy, 15 décembre 1835, par l'ingénieur ordinaire. Détail sur la cale des Grouëts. (archives départementales du Loir Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Mention Construction d'une rampe (pas une cale d'abordage) au hameau de l'Hôtel Pasquier à Blois, 5 février 1872, ingénieur ordinaire. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). IVR24_20104100448NUCA
  • Port dit port Vieil
    Port dit port Vieil Blois - quai de la Saussaye - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    SIRS SA/CPIE Touraine Val de Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    conseil municipal de Blois projette d'établir un mail planté d'arbres sur le quai du Département (actuel Durant la période médiévale, l'enceinte de la ville empêche d'accéder au fleuve. Une poterne située première mention iconographique de cette installation portuaire modeste date d'une vue cavalière réalisée l'extérieur de l'enceinte. Un siècle plus tard, Claude Maugier propose une représentation du port Vieil très comparable : seul un mur de quai a été ajouté entre le port et le fleuve. La construction du nouveau pont sur la Loire en 1724 entraîne la suppression de l'enceinte à cet endroit ainsi que la séparation du pont et du port Vieil (le nouveau pont est construit un peu en amont de l'ancien). Cet état est connu grâce à un plan réalisé, lorsque les religieux de l'abbaye de Bourgmoyen réclament en 1765 une indemnité pour le terrain pris pour former le nouveau quai entre le pont et le faubourg de Foix. Le plan présente l'état avant les travaux de prolongement du quai. Il figure une esplanade demi-circulaire dénommée
    Référence documentaire :
    , 1575. Gravure sur bois, 0,44 x 0,35 cm, détail, vers 1575. (bibliothèque municipale de Blois, N° 518 Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, planche de 107 x 70 cm, détail, vers 1860. (archives Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille de 101 x 71 cm, détail, vers 1850. (archives . (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Fi 225/9). (cf. illustration n° IVR24_20104100714NUCA). Gravure coloriée, 51,5 x 40 cm, détail, vers 1575. (archives départementales du Loir-et-Cher, 33 Fi Carte postale ancienne. (archives départementales du Loir-et-Cher, 6 Fi 18/786). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales du Loir-et-Cher, 6 Fi 18/788). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales du Loir-et-Cher, 6 Fi 18/678). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales du Loir-et-Cher, 16 Fi 211). (cf. illustration n (ingénieur). (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Fi 839). (cf. illustration n° IVR24_20104100443NUCA).
    Localisation :
    Blois - quai de la Saussaye - en ville
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    . (bibliothèque municipale de Blois, N° 518). IVR24_19884100672X Vue cavalière de la ville de Blois vers 1575. Détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 33 Plan du nouveau quai de Blois, XVIIIe siècle. Détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 1 Plan du quai de la Galère jusqu'à la Croix du Foix à Blois au XVIIIe siècle, détail. (archives Plan du port de Blois en 1870 par l'ingénieur Jollois. Détail. (archives départementales du Loir-et La traversée de la Loire à Blois avec localisation des ports sur un fond de plan de 1845 et 1870 Le Vray Portraict de la ville de Bloys, vue cavalière vers 1575. Détail sur le port Vieil Vue de Blois au XVIIe siècle, copie de la vue de Maugier (1675) par A. Trouëssart, 1895. Détail sur le port Vieil. (conservation du château de Blois). IVR24_19814100952X Plan de l'abbaye de Bourgmoyen et du port Vieil à Blois dressé lorsque les prieur et chanoines de
  • Cale dite cale abreuvoir simple d'Ecures (port d'Ecures)
    Cale dite cale abreuvoir simple d'Ecures (port d'Ecures) Onzain - Ecures - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Une rampe existe au bout de la route reliant le bourg d'Onzain à Ecures depuis la première moitié du XIXe siècle sans qu'il soit possible de préciser la date de sa construction (première mention connue : carte de Coumes de 1848). L'ouvrage sert à l'abordage du bac reliant Onzain et Chaumont-sur -Loire. En 1849, on projette d'élargir la rampe d'Ecures (de 1,60 mètre à 5 mètres) qui ne peut servir que pour les piétons ou d'abreuvoir pour les chevaux mais le conseil municipal d'Onzain estime ses ressources insuffisantes pour assurer ces travaux. La grande crue de 1856 ouvre une brèche dans la levée à sûr c'est que la cale est déplacée un peu vers l'aval lors des travaux de construction du pont suspendu en 1858 (voir la carte de la Loire dans la traversée du Loir-et-Cher). L'endroit a en outre été bouleversé lors des destructions et reconstructions de l'ouvrage d'art en 1870, 1932, 1940 et 1967 . L'ouvrage actuel date donc probablement de la fin des années 1850, période de construction du pont suspendu.
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base DIREN : 41167-1.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, feuille de 101 x 71, Ech. 1/2000e, détail. (archives départementales ). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). (cf. illustration n° IVR24_20104100384NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille n° 6, planche de 107 x 70 cm, détail . (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, détail. (archives départementales du Loiret, Liasse 30 933). (cf Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives
    Description :
    mètres de large) et orientée vers l'aval. Le perré haut n'est pas pentu comme habituellement. Il est constitué de deux gradins construits en gros moellons.
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Carte de la Loire, non datée (entre 1844 et 1858). Détail sur Ecures. (archives départementales du Plan de la Loire entre Candé-sur-Beuvron et la limite Indre-et-Loire/Loir-et-Cher, début du XIXe siècle. Détail. (archives départementales du Loiret, Liasse 30 933). IVR24_20104100382NUCA Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin . (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). IVR24_20104100383NUCA Carte de la Loire dans la traversée du département du Loir-et-Cher, non datée (vers 1850). Détail . (archives départementales du Loir-et-Cher, 116 Fi feuille 6). IVR24_20104100385NUCA 1851. Détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). IVR24_20104100384NUCA Vue d'ensemble prise de la rive gauche. IVR24_20104100372NUCA
1