Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Austrasie : ferme
    Austrasie : ferme La Gaudaine - L'Austrasie - isolé - Cadastre : 1987 A 103
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La ferme n'apparaît pas en plan sur le cadastre de 1811. Elle semble avoir été construite dans la seconde moitié du 19e siècle. Sur le plan de l'instituteur daté de 1868, trois bâtiments apparaissent (dont deux subsistent : le logis et la grange-étable à l'est). Les autres bâtiments ont été construits par la suite, au troisième quart du 19e siècle ou au premier quart du 20e siècle, période à laquelle la grange-étable a été remaniée. Un hangar métallique date probablement du milieu du 20e siècle.
    Observation :
    Cette ferme subsiste dans un état proche de son état d'origine. Son plan régulier, quasi symétrique , et l'originalité du positionnement des étables, similaires à deux "pavillons d'entrée" à la cour (écho à une architecture savante) font de cette ferme un élément bâti d'intérêt patrimonial.
    Référence documentaire :
    La Gaudaine, L'Austrasie. Plan de localisation des bâtiments de la ferme./Florent Maillard (Parc Extrait du plan de la commune de La Gaudaine réalisé par l'instituteur en 1868. (Archives Plan de la commune (1868). (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 4 Fi 108).
    Description :
    deux écuries. Deux petites étables ferment la cour au sud. Au nord-est de la ferme se situe le fournil en dehors de la cour. Le hangar métallique se trouve au sud-ouest de la cour, en continuité de la sur les dépendances). Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en pierre de taille de calcaire ou en brique (ou les deux). Une corniche moulurée en pierre de taille de calcaire couronne les des bâtiments de part et d'autre du logis par lequel passe l'axe de symétrie. Elle comprend trois unique), entre un cellier et un toit à porcs. Orienté au sud, le logis est en rez-de-chaussée surélevé surmonté d'un comble à surcroît, éclairé par trois œils-de-bœuf. - A l'ouest, un second bâtiment regroupe . - A l'est, faisant face au précédent, le troisième bâtiment comprend une grange-étable encadrée de remise. Les murs sont en moellons de calcaire et de silex couverts d'un enduit plein (en partie dégradé
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    La Gaudaine - L'Austrasie - isolé - Cadastre : 1987 A 103
    Précision localisation :
    Communauté de communes du Perche
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la ferme (fonds : plan cadastral de 1987, section A1). par Extrait du plan de la commune réalisé en 1868. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 4 Fi 108 Vue générale de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20082800831NUCA Façade du logis sur la cour. IVR24_20082800833NUCA
  • Chesnaye : ferme actuellement coopérative vinicole
    Chesnaye : ferme actuellement coopérative vinicole Athée-sur-Cher - La Chesnaye - en village - Cadastre : 2012 OB 357
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    ceux de la ferme du château voisin de la Chesnaye. Cette ferme a été construite en 1882-1883 pour et s'harmonisant avec l'architecture de la demeure. Les plans datent de 1882 et ont été publiés en Les différents bâtiments qui aujourd'hui constituent la coopérative vinicole étaient initialement remplacer la première ferme du château. Pierre Collinet, propriétaire du château, fit appel à l'architecte 1883. En 1949 les bâtiments sont modifiés, y compris en sous-sol, pour créer la coopérative vinicole.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. Wulliam et Farge (dir). Château de la Chesnaye (Indre-et
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    fosse à fumier, actuellement comblée. Les façades donnant sur la cour sont toutes en pierre de taille Les bâtiments s'organisent autour d'une vaste cour rectangulaire qui accueillait en plein milieu la façade nue parfaitement appareillée. Les lucarnes de ce bâtiment, comme celles des pavillons latéraux à
    Localisation :
    Athée-sur-Cher - La Chesnaye - en village - Cadastre : 2012 OB 357
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Vue d'ensemble, au sud, de l'ancienne aile nord des communs du château de la Chesnaye, actuellement Vue d'ensemble au sud de la galerie et du pavillon est. IVR24_20123701384NUCA Vue de l'aile nord des ancien communs du château de la Chesnaye, partie ouest Plan d'aménagement du cellier : rez-de-chaussée ; état ancien et état nouveau. Archives privées Bâtiments fermant la cour au sud-est. IVR24_20123701385NUCA Lucarne du pavillon ouest de l'aile nord des communs. IVR24_20123701391NUCA Plafond du couloir du rez-de-chaussée : entrevous en berceau segmentaire. IVR24_20123701399NUCA Plafond d'une salle du rez-de-chaussée à entrevous en berceau segmentaire. IVR24_20123701400NUCA Vue d'ensemble du couloir du rez-de-chaussée avec plafond à entrevous transversaux en berceau Plafond d'un couloir du rez-de-chaussée à entrevous en berceau segmentaire disposés
  • Villepou : ferme
    Villepou : ferme Cigogné - Villepou - isolé - Cadastre : 1823 A2 386 2010 YA 39
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    L'un des logis date de la fin du 18e ou du début du 19e siècle. Le premier plan cadastral indique construction initiale est inconnue mais il figurait sur le cadastre de 1823. La grange qui lui est accolée, à l'est, lui est postérieure. Au 19e siècle, une mare se trouvait au centre de la cour. qu'au cours du premier quart du 19e siècle, la cour était fermée à l'ouest par un bâtiment qui a disparu de nos jours. Le second logis a été fortement remanié au milieu du 20e siècle. Sa date de
    Description :
    La ferme s'organise en deux rangées parallèles de bâtiments accolés, orientés est-ouest. Elle comprend deux logis et quatre granges. Ensemble de bâtiments situé au nord de la cour, de l'est : la bâtiment qui fermait la cour à l'ouest s'élève de nos jours un hangar en tôle ondulée, en mauvais état . Ensemble des bâtiments situés au sud de la cour, de l'est : vestiges d'un ancien logis en moellons, avec souche de cheminée en pierre de taille. En face : bâtiment abritant un four à pain, couvert en tuile plate et ardoise, de même que la grange accolée dont les piédroits de la porte dépassent légèrement la hauteur des murs gouttereaux. A l'ouest, troisième corps de bâtiment remanié en parpaings et dont la grange en moellons est couverte d'un toit à longs pans en tuile mécanique, le logis en rez-de-chaussée est surmonté d'un comble auquel on accède par une lucarne en façade interrompant l'avant-toit. La couverture a été refaite en tuile plate en 2010. La façade est recouverte d'un crépi peint en bleu. La grange
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
1