Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtels d'Amboise et d'Epernon
    Hôtels d'Amboise et d'Epernon Blois - rive droite - 4 et 6 place du Château - en ville - Cadastre : 2011 DN 409, 413
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    De Decker Aurélie
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    rythme de la façade se retrouve dans l'emplacement et la taille de la plupart des baies. Par ailleurs Louis XII (1498-1515), à proximité immédiate de la façade Louis-XII du Château. Une importante restauration fut menée en 1890 par l'architecte blésois Arsène Lafargue, auteur également de la restauration de , l'incendie provoqué par le bombardement de la ville basse menaçant le château, on fit sauter les deux hôtels à la dynamite. Ils furent alors réduits à l'état de ruine comme l'ensemble des bâtiments qui longeaient le côté sud de la place du Château. Au cours de l'élaboration du plan de reconstruction et d'aménagement de la ville de Blois, et après un débat animé, il fut décidé que les hôtels seraient les deux seuls édifices reconstruits au sud de la place. Ainsi seraient restitués les deux hôtels protégés permettant de rendre à la prestigieuse façade Louis-XII un écrin et une échelle. Charles Dorian, chargé de l'étude spéciale d'architecture de la place du Château, proposa de reculer légèrement leur façade afin
    Référence documentaire :
    Blois, passé, présent, Société d'excursions artistiques de Loir-et-Cher, Blois, 1901. Dessin à la HUBERT-FILLAY. La grande pitié de la ville de Blois. Dessins par Etienne Gaudet. Blois : éditions du jardin de la France, Juin 1940. plume, non signé, reproduit dans ' Blois, passé, présent ', Société d'excursions artistiques de Loir-et photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de l'architecture et du photog n. et b. Par Millet, René (photographe). ( Fonds René Millet, Archives départementales de photog n. et b. Par Millet, René (photographe). ( Fonds René Millet, Archives départementales de Photog., n. et b. Par Lecomte, Charles (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher Plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte ). (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). (cf. illustration n° IVR24_20104100574NUC2A).
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    -est de la façade Louis-XII du monument. Il s'agit de deux édifices construits en pierre de taille et Les hôtels d'Amboise et d'Epernon sont les seuls immeubles de la place du Château implantés au sud motifs d'une architecture de la fin du Moyen-Age et de la Renaissance : lucarne monumentale à gâble souches de cheminées.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Illustration :
    , rive droite (détail). Le plan prévoit la reconstruction des hôtels d'Amboise et d'Epernon. (Ville de depuis le fond de la place. Cette vue figure les hôtels d'Amboise et d'Epernon reconstruits. (Archives Vue aérienne de la place du Château en 1949. Les hôtels sont en grande partie construits Vue aérienne de la ville en 1951 montrant que les hôtels sont reconstruits mais le reste de l'aménagement de la place du Château est à peine entamé. IVR24_19924100329N Vue des façades depuis la place, avant restauration fin XIXème. IVR24_19874100070X Plan de Reconstruction et d'Aménagement de Blois de Charles Nicod, approuvé par arrêté 6-11-1942 Dossier administratif du projet de Charles Nicod, mars 1942, annexe 11.- Vue perspective du château départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1588 W 14). IVR24_20104101001NUC2A Les hôtels d'Amboise et d'Epernon en ruines après les destructions de juin 1940. (Archives
  • Hôtel du Gouverneur (14 rue Chemonton)
    Hôtel du Gouverneur (14 rue Chemonton) Blois - 14 rue Chemonton - en ville - Cadastre : 1980 DN 35
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    bâtiment nord en retour d'équerre ; 3e quart 19e siècle : destruction de la tour carrée ; milieu 20e 13e siècle : haute tour carrée accolée au bâtiment est ; 1er quart 14e siècle : vestiges de
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Etude 26, liasse 1153. Hypothèque Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Etude 26, liasse 993. Acte de vente p. 563 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 99 COSPEREC, Annie. Blois : la forme d'une ville. Paris : Imprimerie nationale, 1994. (Cahiers
    Représentations :
    Support : chapiteau remonté dans la cour.
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Illustration :
    Façade sur rue, état actuel (emplacement de la tour). IVR24_19844100567X Tour flanquant la façade sur rue au XIXe siècle. IVR24_19814100858X
  • Hôtel (16 place Richelieu)
    Hôtel (16 place Richelieu) Amboise - 16 place Richelieu - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    construction en pierre de taille et les deux lucarnes qui percent le toit informent sur son statut d'hôtel et non de simple maison, mais orientent aussi la datation de l'édifice vers le milieu du XVIe siècle.
    Référence documentaire :
    GAUGAIN, Lucie. Amboise, un château dans la ville. [Publication de Thèse]. Rennes : presses universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Description :
    La description qui suit se réfère au cliché ancien présentant un état proche de l'état primitif corniche qui s'interrompait au niveau des lucarnes, si bien que les allèges en pierre de taille nue , comme sur l'hôtel de la placette Saint-Florentin par exemple. Aujourd'hui, une vis placée dans une tourelle en pan-de-bois et brique assure la distribution ; il est possible qu'elle soit originale. Le . Présentant sa rive sur l'actuelle place Richelieu, l'hôtel s'élevait sur trois niveaux, dont un niveau de élançaient la construction encore davantage. Les rampants du toit semblent avoir reçu une cape à la française visibles sur les clichés, la construction pourrait dater du milieu du XVIe siècle.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue générale ancienne de la façade donnant sur la place Richelieu, vers 1950, cliché Bernard Vitry Vue de la tourelle d'escalier en pan-de-bois. IVR24_20073700763NUCA
1