Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Secteur urbain concerté du Sanitas
    Secteur urbain concerté du Sanitas Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Val de Loire et Reconstruction
    Historique :
    Après les dommages liés à l'invasion allemande de 1940, la ville de Tours subit de nouveaux dégâts situées au sud-ouest de la gare furent totalement détruites. Le Plan de Reconstruction et d'Aménagement à partir de juillet 1954 par Jacques Henri-Labourdette et s'inscrivit finalement dans le cadre de la tranches se poursuivirent à partir du mois de février 1958 jusqu'en 1969. Parallèlement, le quartier de la lors des bombardements alliés de 1943 et 1944. Parmi les zones touchées, les installations ferroviaires (PRA) de Jean Dorian engloba donc ce secteur. L'étude d'urbanisme qu'il produisit fut toutefois reprise recours à différents procédés de préfabrication. Dans ce contexte, le secteur urbain du Sanitas fut le premier grand ensemble de l'agglomération tourangelle. Les travaux de construction des quatre premières
    Référence documentaire :
    sciences de la ville, sous la direction de Michèle Cointet, Université de Tours François-Rabelais, 1993. d'histoire de l'art, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert, Université de Tours François-Rabelais, 1998 , Fontaines ; Du projet à la réalisation, procédures et formes urbaines, mémoire de DEA de sciences de la ville, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert, Université de Tours François-Rabelais, 1999. -1971, mémoire de Master 2 d'histoire de l'art, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert, Université , entre Reconstruction et grand ensemble, 1954-1971, mémoire de Master 2 d'histoire de l'art, sous la ), mémoire de Master 1 d'histoire de l'art, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert, Université de Tours siècle de mutation (1844-1944), mémoire de Master 1 d'histoire de l'art, sous la direction de Jean , mémoire de Master 2 d'histoire de l'art, sous la direction de Jean-Baptiste Minnaert, Université de Tours dynamique centrale de Tours, mini-projet individuel de maîtrise de Sciences et Techniques, sous la direction
    Description :
    centre-ville de Tours, au sud-est de la gare, et couvre une superficie d'une quarantaine d'hectares de la ville de Tours au moment de l'étude (2011). Comptant entre cinq et seize niveaux, les constructions prennent la forme de tours ou de barres. Les matériaux utilisés sont variés : de la pierre de taille au grès cérame en façade en passant par le béton armé pour la structure porteuse. . S'articulant autour d'un axe nord-sud (le boulevard de Lattre-de-Tassigny) et d'un autre axe est-ouest (l'avenue du Général-de-Gaulle), il regroupe des immeubles gérés, en quasi totalité, par le bailleur social
    Auteur :
    [maître d'ouvrage] Ville de Tours, OPMHLM
    Aires d'études :
    Val de Loire et Reconstruction
    Texte libre :
    pierre de taille et la distribution des logements par coursives, caractéristiques des deux premières toutefois par la qualité des matériaux employés (pierre de taille porteuse pour les deux premières tranches Important carrefour des voies de communication routières et ferroviaires, la ville de Tours fut urbain tourangeau. Le déplacement de la gare, dont la position en cul-de-sac pénalise la circulation sa réalisation. 1 - Le Sanitas : du Plan de Reconstruction et d'aménagement (PRA) à la politique des secteurs industrialisés Les destructions de la Seconde Guerre mondiale firent brutalement rejaillir cette problématique. Jean Dorian, urbaniste chargé du plan de reconstruction de la ville de Tours après la Libération ferroviaires. Il s'organisait autour de deux axes, l'un Nord-Sud, partant de la place de l'ancienne gare et la reliant à la nouvelle, et l'autre Est-Ouest, allant de la place de la Liberté à Saint-Pierre-des-Corps. Le refus des commerçants du centre-ville de voir la gare déplacée gela une fois de plus le projet. Les
    Illustration :
    Vue de la construction de la partie nord de la première tranche - 1958. (Archives communales de Plan général de situation. IVR24_20113702271NUDA Immeubles d'habitation faisant l'objet de l'étude IVR24_20113702237NUDA Tranches de construction des immeubles d'habitation IVR24_20113702240NUDA Date d'achèvement de construction des immeubles d'habitation IVR24_20113702241NUDA Plan général du réseau de voirie. IVR24_20113702272NUDA arch., 1933. (archives municipales de Tours, 3 D 1). IVR24_20103701810NUC2A Premier modificatif du plan d'aménagement et de reconstruction : état futur, J. Dorian arch., 1946 . (archives municipales de Tours, 149 W 5). IVR24_20113700607NUC2A Vue du site de construction du secteur industrialisé - 1954. (Archives communales de Tours, section
1