Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Austrasie : ferme
    Austrasie : ferme La Gaudaine - L'Austrasie - isolé - Cadastre : 1987 A 103
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La ferme n'apparaît pas en plan sur le cadastre de 1811. Elle semble avoir été construite dans la seconde moitié du 19e siècle. Sur le plan de l'instituteur daté de 1868, trois bâtiments apparaissent (dont deux subsistent : le logis et la grange-étable à l'est). Les autres bâtiments ont été construits par la suite, au troisième quart du 19e siècle ou au premier quart du 20e siècle, période à laquelle la grange-étable a été remaniée. Un hangar métallique date probablement du milieu du 20e siècle.
    Observation :
    Cette ferme subsiste dans un état proche de son état d'origine. Son plan régulier, quasi symétrique , et l'originalité du positionnement des étables, similaires à deux "pavillons d'entrée" à la cour (écho à une architecture savante) font de cette ferme un élément bâti d'intérêt patrimonial.
    Référence documentaire :
    La Gaudaine, L'Austrasie. Plan de localisation des bâtiments de la ferme./Florent Maillard (Parc Extrait du plan de la commune de La Gaudaine réalisé par l'instituteur en 1868. (Archives Plan de la commune (1868). (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 4 Fi 108).
    Description :
    deux écuries. Deux petites étables ferment la cour au sud. Au nord-est de la ferme se situe le fournil en dehors de la cour. Le hangar métallique se trouve au sud-ouest de la cour, en continuité de la sur les dépendances). Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en pierre de taille de calcaire ou en brique (ou les deux). Une corniche moulurée en pierre de taille de calcaire couronne les des bâtiments de part et d'autre du logis par lequel passe l'axe de symétrie. Elle comprend trois unique), entre un cellier et un toit à porcs. Orienté au sud, le logis est en rez-de-chaussée surélevé surmonté d'un comble à surcroît, éclairé par trois œils-de-bœuf. - A l'ouest, un second bâtiment regroupe . - A l'est, faisant face au précédent, le troisième bâtiment comprend une grange-étable encadrée de remise. Les murs sont en moellons de calcaire et de silex couverts d'un enduit plein (en partie dégradé
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    La Gaudaine - L'Austrasie - isolé - Cadastre : 1987 A 103
    Précision localisation :
    Communauté de communes du Perche
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la ferme (fonds : plan cadastral de 1987, section A1). par Extrait du plan de la commune réalisé en 1868. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 4 Fi 108 Vue générale de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20082800831NUCA Façade du logis sur la cour. IVR24_20082800833NUCA
  • Bourg : maison d'école puis maison
    Bourg : maison d'école puis maison Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 289, 290
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    -Serge et Saint-Jean-Pierre-Fixte dans une maison située à la Grande Borde au sud du bourg de Trizay mairie de la nouvelle commune de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge (suite à la fusion de 1835), une maison septembre 1878 : « Le logement de l’instituteur se compose de 2 pièces tout à fait malsaines. La salle de Dès 1834, l’instruction publique est dispensée aux enfants des communes de Trizay, Coutretôt, Saint , louée par la commune. Devenu rapidement insuffisante et face à la nécessité d’avoir un local pour la » ? certainement l’architecte) présente l’emprise au sol du futur édifice, de sa cour et du jardin de l’instituteur (terrain acquis par la commune le 27 novembre 1841 à Pierre Ducoeujoly). A la fin des années 1870 , l’édifice est devenu (à nouveau) insuffisant, comme le montre un rapport d’inspection de l’école daté du 14 Proust propose de le reconstruire in situ (destruction partielle et création d’un étage). Au final, le projet est rejeté par la municipalité lui préférant une construction ex nihilo. Dès l’édification du
    Référence documentaire :
    CALLAUD, Yves. Trizay-Coutretôt-Saint-Serge - 1835-2015 - Histoire de la commune. Juin 2015, 38 p. Archives départementales d’Eure-et-Loir, 4 Z 175. Église de Trizay, ancien cimetière de Saint-Serge Archives départementales d’Eure-et-Loir; 2 O 3462. Mairie-école de Trizay.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Construite au nord de la ferme dite « la métairie » au bourg, l’ancienne mairie-école comprend deux corps de bâtiment (sur les trois existants). Elle conserve l’ancien corps central qui abritait la salle de classe et la salle de la mairie, tandis que le corps latéral servait de chambre, de cellier et de taille calcaire (à l'exception de quelques ouvertures en brique). Les toits sont à longs pans et à croupe bûcher. Des cabinets d’aisances sont toujours présents contre le pignon est. Les murs sont en moellons de calcaire couverts d’un enduit plein. Les encadrements des baies et les chaînages d’angle sont en pierre de
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Plan de la maison d'école projeté dressé par l'architecte Maugey (?) le 1er mai 1841 - projet Reconstruction de la maison d'école : projet non retenu dressé par l'architecte Proust en 1878 . (Archives municipales de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge). IVR24_20192800173NUCA
1