Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Nogent-le-Rotrou : statue de Rémy Belleau
    Nogent-le-Rotrou : statue de Rémy Belleau Nogent-le-Rotrou - rue de la Jambette - en ville
    Inscriptions & marques :
    Iché (à l'arrière) - REMI / BELLEAU / 1520 /1577 (sur une épaisse plaque apposée sur le socle).
    Historique :
    exécutée par Camille Gaté et inaugurée en 1897 sur le rond-point des Promenades.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Représentations :
    Le poète est assis sur un support (coquille ?) et joue de la lyre.
    Description :
    Le support est seulement épannelé à certains endroits.
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - rue de la Jambette - en ville
    Titre courant :
    Nogent-le-Rotrou : statue de Rémy Belleau
  • Église Notre-Dame, actuellement collège Arsène Meunier
    Église Notre-Dame, actuellement collège Arsène Meunier Nogent-le-Rotrou - - 1 rue de la Jambette - en ville
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    d'une part, et par sa proximité avec la salle capitulaire et le chevet de l'abbatiale d'autre part. Ces prieurés clunisiens. Le monastère est supprimé en 1788. Il est acheté par la municipalité de Nogent-le -Rotrou le 7 mars 1807. Elle y installe une caserne, un collège et un tribunal avec ses prisons. L'église entièrement reprises, notamment avec le parement de silex et les fenêtres en ciment, donnant à l'édifice le visage qu'on lui connait aujourd'hui. Le bâtiment accueille actuellement la scolarité du collège Arsène
    Référence documentaire :
    Plan du premier étage [...] Abbaye de Nogent-le-Rotrou. 1807. Relevé. (AN. F.21.1882 ; jaquette Nogent-le-Rotrou, collège / Trouvelot. 1937. Photographie. (Médiathèque de l'Architecture et du
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    une abside à trois pans contrebutée par des contreforts. Le bâtiment est à la fois accessible depuis une cour située à l'est et par le réfectoire (ancienne salle capitulaire) à l'ouest. Les deux niveaux le pan central de l'abside est ménagée sous un arc brisé portant les vestiges d'un remplage. A . Le niveau de sol d'origine est conservé dans le vide sanitaire prenant place sous l'édifice. Deux
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - - 1 rue de la Jambette - en ville
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
  • Dreux : statue de Jean de Rotrou
    Dreux : statue de Jean de Rotrou Dreux - place Rotrou - en ville
    Inscriptions & marques :
    LE PECQ 1943 (sur le côté droit). A LA MEMOIRE DE J. ROTROU - LIEUTENANT PARTICULIER AU BAILLIAGE DE DREUX - NE EN LA DITE VILLE LE 21 AOUT 1609 - MORT VICTIME DE SON DEVOUEMENT - POUR SES CONCITOYENS - LE 28 JUIN 1850 (sur le socle, de face). OEUVRES DE J. ROTROU - HERCULE MOURANT - ANTIGONE - DOM BERNARD DE CABRERE - SAINT-GENEST - COSROES - WENCELAS VIII (sur le côté gauche du socle). CE MONUMENT A ETE MAIRE DE LA DITE VILLE LE [...] OCTOBRE 1866 (sur le côté droit du socle). Le salut de mes concitoyens le péril où je me trouve ne soit fort grand puisqu’au moment où je vous écris on sonne pour la vingt
    Historique :
    Cette statue en pierre sculptée en 1943 par Robert Delandre aidé de Henri Le Pecq, constitue une Allasseur, et envoyée à la fonte le 4 mars 1942. Elle a remplacé l'original à son emplacement d'origine . Afin d'exécuter le testament de Louis-Eutrope Lamésange, ancien maire de Dreux, la ville lance un Jules Allasseur (lettre de remerciement adressée le 9 décembre 1861 au Conseil municipal). La statue Thiébaut Frères en 1865. Le premier projet du socle, refusé par le Conseil des Bâtiments civils, repousse l'inauguration du monument au 30 juin 1867. Le 4 mars 1942, la statue est saisie et envoyée à la fonte après avoir été moulée, permettant ainsi de réaliser cette transposition en pierre. Le théâtre et le musée de Dreux conservent le moulage en plâtre réalisé sur le bronze avant son envoi à la fonte, ainsi que deux maquettes refusées au concours (Inv. musée 2010.0.3 et 875.3.1). Deux maquettes en plâtre exécutées pour le
    Référence documentaire :
    statue de Rotrou, 14 janvier 1866 (5398f, corrigé en 5483f après contrôle), 3 mars 1866 pour le 2e projet
    Représentations :
    de la main droite un rouleau en désignant le sol et de la main gauche une lettre inspirée du faux
    Auteur :
    [sculpteur] Le Pecq Henri
    Illustration :
    Projet pour le monument à Jean de Rotrou (archives municipales de Dreux). IVR24_20102800019NUC2AB Le monument d'origine avec la statue en bronze. (carte postale, Archives Nationales Le monument d'origine avec la statue en bronze vue de face. (photographie, Archives Nationales Le monument d'origine avec la statue en bronze vue de dos. (photographie, Archives Nationales
  • Austrasie : ferme
    Austrasie : ferme La Gaudaine - L'Austrasie - isolé - Cadastre : 1987 A 103
    Historique :
    La ferme n'apparaît pas en plan sur le cadastre de 1811. Elle semble avoir été construite dans la seconde moitié du 19e siècle. Sur le plan de l'instituteur daté de 1868, trois bâtiments apparaissent (dont deux subsistent : le logis et la grange-étable à l'est). Les autres bâtiments ont été construits
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    bâtiments principaux et trois petits édifices. - Au centre, un premier bâtiment abrite le logis (à pièce unique), entre un cellier et un toit à porcs. Orienté au sud, le logis est en rez-de-chaussée surélevé sous le même toit une remise et deux granges. Les portes des granges sont couvertes d'arcs surbaissés . - A l'est, faisant face au précédent, le troisième bâtiment comprend une grange-étable encadrée de deux écuries. Deux petites étables ferment la cour au sud. Au nord-est de la ferme se situe le fournil en dehors de la cour. Le hangar métallique se trouve au sud-ouest de la cour, en continuité de la
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20082800831NUCA Logis et cellier (?), vus depuis le sud-ouest. IVR24_20082800832NUCA Le logis, vu depuis le nord-est. IVR24_20082800834NUCA
  • Bourg : maison d'école puis maison
    Bourg : maison d'école puis maison Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 289, 290
    Historique :
    (terrain acquis par la commune le 27 novembre 1841 à Pierre Ducoeujoly). A la fin des années 1870 , l’édifice est devenu (à nouveau) insuffisant, comme le montre un rapport d’inspection de l’école daté du 14 septembre 1878 : « Le logement de l’instituteur se compose de 2 pièces tout à fait malsaines. La salle de classe est mal entretenue : le plafond tombe, les murs en sont dégradés, les portes mal jointes. Le Proust propose de le reconstruire in situ (destruction partielle et création d’un étage). Au final, le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    de classe et la salle de la mairie, tandis que le corps latéral servait de chambre, de cellier et de bûcher. Des cabinets d’aisances sont toujours présents contre le pignon est. Les murs sont en moellons de
    Illustration :
    Plan de la maison d'école projeté dressé par l'architecte Maugey (?) le 1er mai 1841 - projet Vue d'ensemble depuis le sud. IVR24_20192800174NUCA Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20192800175NUCA
  • Chartres : monument à Noël Ballay
    Chartres : monument à Noël Ballay Chartres - square du Lycée - en ville
    Inscriptions & marques :
    " ; inscriptions concernant l'iconographie (sur le socle, de l'avant à dextre) : "A/ NOËL/ BALLAY/ SES / L'AFRIQUE OCCIDENTALE/ FRANÇAISE" ; "NE A/ FONTENAY-SUR-EURE/ EURE-ET-LOIR/ LE 14 JUILLET 1847/ MORT A / SAINT-LOUIS/ (SÉNÉGAL)/ LE 26 JANVIER 1902" ; "1870-1871/ AIDE-MAJOR/ AUX MOBILES/ D'EURE-ET-LOIR/ 1874
    Historique :
    -Occidentale française, mort en poste en 1902, se trouve à Conakry ( (Guinée-Conakry, ancienne Guinée), où le de confier sa réalisation à Jules Dalou mais le projet est abandonné et la commande échoit à Henri Allouard. Le monument est inauguré à Conakry en 1908 et disparaît en 1958. L'Association des Anciens élèves occidentale, Savorgnan de Brazza...). L'inauguration a lieu le 14 juillet 1904, date anniversaire de la naissance de Noël Ballay, après la présentation cette même année des plâtres au Salon (n° 2621). Le monument Robert Delandre avant refonte. Une nouvelle fonte est commandée au fondeur Marius Hohwiller par le Comité Pasteur-Ballay en 1948 ; les bronzes sont inaugurés lors d'une cérémonie, le 8 octobre 1950.
    Représentations :
    Le portrait en buste de Noël Ballay surmonte l'ensemble du monument. Le socle porte deux figures Négresse" tendant une palme vers le buste ; à l'arrière les armes de la Guinée coloniale. A l'arrière se
    Description :
    Le monument est situé dans le square devant le lycée Marceau où Noël Ballay fit ses études. Le . L'ensemble est repris du monument de Conakry plus complet et disparu en 1958 : le socle haut soutient la
    États conservations :
    Le bronze de la "petite négresse" est réparé en 1907 par la maison Durenne qui avait été chargée de
    Illustration :
    Vue générale avec le lycée Marceau en arrière-plan. IVR24_20142800221NUC4A
  • Chartres : monument à Louis Pasteur
    Chartres : monument à Louis Pasteur Chartres - place de la République - en ville
    Inscriptions & marques :
    . Hohwiller - fondeur Paris" ; inscription concernant l'iconographie (sur le cartouche sous le buste
    Historique :
    Le monument à Louis Pasteur de Chartres est un hommage aux effets bénéfiques des recherches du contre le charbon du mouton, à laquelle Pasteur n'a cependant pas pris part directement. La souscription lancée par le comité à l'initiative du projet recueille 11 301 francs au 28 juin 1901, alors que la dépense pour le projet de Paul Richer est évaluée à 18 550 francs. Ce dernier, sculpteur proche de Jules 1902. Le monument est inauguré le 7 juin 1903 sur la place Saint-Michel à Chartres (décision du 12 mars . L'enlèvement des bronzes sous l'Occupation touche le monument qui perd son grand relief (poids du bronze francs nécessaire, le fondeur Hohwiller est chargé des nouveaux bronzes, qui sont inaugurés le 8 octobre
    Observation :
    non simplement le grand homme) et du contexte artistique (avec la fusion des socles et des statues relief de Paul Richer, qui s'inscrit dans le corpus des monuments officiels créés par et autour de Jules
    Représentations :
    Beauce d'où émergent à gauche un village et à droite la cathédrale de Chartres. Le buste de Pasteur qui surmonte le monument est une représentation à l'antique du scientifique, identifié par sa coiffure moderne et le cartouche.
    Description :
    Le monument se compose d'une partie architecturée d'une monumentalité académique en pierre , encadrant un grand relief en bronze, couronné du buste en marbre de Louis Pasteur, légèrement penché vers le
    Annexe :
    découverte du microbe du charbon annoncée à l'Académie des sciences le 18 février 1881 et les expériences faites en Eure-et-Loir, sous les auspices du Conseil général et particulièrement l'expérience faite le 26 juillet 1881 à la ferme de Lambert, commune de Barjouville qui démontra le caractère contagieux de l'épidémie charbonneuse et l'efficacité de l'inoculation du virus. Le professeur Proust de l'académie de médecine disait en présence de la statue : « Le souvenir qu'elle doit fixer, l'évènement qu'elle relate, il définitivement fixé place Saint Michel le 12 mars 1902. L'inauguration eut lieu le dimanche 7 juin 1903, lors du comice agricole. Sur l'estrade on remarquait MM. Roujon, directeur des Beaux-Arts, représentant le sciences, délégué de l'Institut et de la Société de Biologie, le Dr Proust, le Dr Roux, le Dr Chamberland , représentant le Gouvernement. Le sculpteur du monument est le docteur Paul Richer de l'Académie de Médecine. La feuillage. Le sujet représenté sur le bronze a un caractère local. C'est la plaine de Beauce, au nord de
    Illustration :
    Le monument Pasteur place Saint-Michel, son premier emplacement. (L'Illustration, n° 4164, 23 Vue latérale de la partie architecturale et du buste couronnant le monument. IVR24_20122800159NUC4A
1