Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • École primaire et collège Anatole-France
    École primaire et collège Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 2 rue des Jacobins 1 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 290, 291
    Historique :
    , dans l'attente d'une reconstruction pérenne des deux établissements. Défini en janvier 1952, le projet de groupe scolaire préconise le regroupement des écoles Anatole-France et Voltaire sur le terrain de l'ancienne Manutention militaire, au sein d'un même édifice aligné le long du quai, d'après l'avant-projet l'augmentation des effectifs scolaires : le programme est redéfini afin de permettre la construction de dix . Le bâtiment connaît à partir des années 1970 de profondes mutations, d'abord en lien avec la mixité instaurée dans le milieu scolaire : les classes de collège sont redistribuées dans la partie est du bâtiment classes de primaire. Le département engage ensuite, en 1997, d'importants travaux d'agrandissement du collège. Une nouvelle aile est construite en deux temps par le cabinet d'architectes Levenez-Martin principal longeant le quai. Ces travaux s'achèvent à l'été 2005, après la réalisation d'un foyer au centre
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 31 janvier 1957. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 10 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 19 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 17 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 28 novembre 1944. Par Amalric, L. (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 4 février 1957. Par [Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte)]. (archives A la rentrée d'octobre, le groupe scolaire Anatole-France-Voltaire ouvrirait les portes de ses
    Description :
    L'école primaire et le collège Anatole-France se dressent au nord du terrain du groupe scolaire , composés de deux bâtiments actuellement disposés en équerre le long du quai et de la rue des Amandiers. Une primaire. Une seconde entrée située sur le côté opposé est réservée au collège, installé dans la partie est recouverte d'un parement de pierre de taille. Le soubassement en béton imite un bossage continu alternant ressortir neuf groupes de trois travées de fenêtres. Une faible corniche souligne également le troisième de ce même bâtiment, côté quai. Ces éléments sculptés représentent de façon stylisée le blason de la
    Annexe :
    intérieurs d'origine. Au rez-de-chaussée, un grand hall d'entrée jouxte le bureau du directeur et un vaste préau fermé. Une cloison amovible sépare le préau du réfectoire réservé au déjeuner des élèves. Cette toilettes filles et garçons s'alignent dans le prolongement de la cuisine. Un grand escalier partant du hall sud de l'édifice afin de tirer parti d'un ensoleillement maximum. Le sol du couloir et des différentes sciences biologiques et physiques au troisième étage. Le collège dispose par ailleurs d'un foyer, abrité
    Illustration :
    Projet d'agrandissement : élévation de la façade sur le quai, H. Lhéritier de Chézelle, H. Taté, A Vue depuis le quai du bâtiment réalisé, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques Vue depuis le quai du bâtiment réalisé, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques Façade principale du collège rue des Amandiers, vue depuis le quai. IVR24_20113700733NUC2A Façade principale du collège et de l'école primaire vue depuis le quai. IVR24_20103701038VA Entrée de secours du collège vue depuis le quai. IVR24_20103701032NUC2A
  • École primaire Blaise-Pascal - Denis-Diderot
    École primaire Blaise-Pascal - Denis-Diderot Tours - Quartier du Sanitas - 4 allée de Cangé - en ville - Cadastre : 2010 CR 74
    Historique :
    La construction d'un groupe scolaire destiné aux enfants habitant le secteur industrialisé du Marcel Tribut dès le début des études de plan-masse par Jacques Henri-Labourdette à l'été 1954. Alors position plus au nord, afin que le groupe profite également aux enfants habitant le centre-ville. Une Architurone. Le vœu du conseil municipal était alors de ne pas laisser à Jacques Henri-Labourdette le monopole premiers habitants dans le quartier. Une ouverture partielle fut finalement possible pour la rentrée 1959 , le reste de l'école primaire étant achevé en 1960. Dans le cadre de la convention ANRU conclue en
    Référence documentaire :
    Archives communales de Tours. Série W : 1257 W 1. Négociations entre la Ville et le ministère sur
    Description :
    Le groupe scolaire Blaise Pascal - Claude Bernard est constitué d'un corps de bâtiment en R+3 -chaussée les sanitaires et le restaurant scolaire, et dans un bâtiment en R+2 les logements de fonction du personnel. Le corps de bâtiment principal possède une structure en béton armé. Ses façades nord et sud sont parées de panneaux de tôle laquée de deux types. Les premiers, peints en gris et striés dans le sens
  • Ecole primaire dit Groupe Scolaire Paul Bert
    Ecole primaire dit Groupe Scolaire Paul Bert La Riche - Rue des Hautes-Marches - en ville
    Historique :
    Inscriptions: Une plaque en façade porte les inscriptions : L'AN 1933 / LE DIMANCHE 25 JUIN / CE GROUPE A ETE INAUGURE / SOLENNELLEMENT / PAR / LE PRESIDENT / CAMILLE CHAUTEMPS / MINISTRE DE L'INTERIEUR
    Description :
    Édifié sur un terrain au sud de la rue de la Mairie, le bâtiment central, de forme rectangulaire ordonnancée s'organise sur trois niveaux. Le registre supérieur est constitué d'un décor architectural (toit à
  • École primaire Claude-Bernard
    École primaire Claude-Bernard Tours - Quartier du Sanitas - 2 rue Eugène-Pic-Paris - en ville - Cadastre : 2010 CV 295
    Historique :
    centaines d'enfants ne pouvant être accueillis dans les groupes déjà existants, et en particulier dans le groupe Pascal-Diderot, réalisé dans le cadre de la première tranche. Connu comme "groupe SNCF II", un centrale. L'école maternelle Pauline-Kergomard était quant à elle transférée dans le secteur de la Rotonde , l'utilisation de procédés standardisés de préfabrication. Le modèle proposé par l'entreprise GEEP fut retenu à
    Description :
    , ouvrant en miroir sur une cour centrale. Les salles de classe sont orientées à l'est pour le bâtiment occidental, et à l'ouest pour le bâtiment oriental. Au sud de la cour commune, un petit bâtiment à un niveau , sont réalisés en parpaings enduits, le rez-de-chaussée recevant un bardage en ardoise identique à celui
1