Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul Blois - place Victor Hugo - en ville - Cadastre : 1980 DP 405 1980 DP 406 1980 DP 732
    Historique :
    construction de l' église Saint-Louis, commencée cette même année sur les plans du père Martellange. Cette
    Référence documentaire :
    t. 45, p. 125-142 CABARRAT, Jean-Pierre et Madeleine. L'église Saint-Louis des Jésuites, nouveaux p. 142-152. MIGNOT, Claude. L'église Saint-Louis des Jésuites. Congrès archéologique de France
    Auteur :
    [maître maçon] Habert Jean
    Titre courant :
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint
    Vocables :
    Saint-Louis
    Illustration :
    Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Plan et coupe de la Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Projet de façade de Eglise Saint-Louis-des-Jésuites, coupe longitudinale IVR24_19964100053X Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Elévation extérieure du Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Coupe longitudinale de Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Projet de façade de église Saint-Louis-des-Jésuites, coupe longitudinale IVR24_19964100054XA Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Plan et coupe de la Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Coupe longitudinale de Eglise Saint-Louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul. Elévation extérieure du
  • Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean)
    Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - Château Saint-Jean - en ville - Cadastre : BM 83
    Historique :
    castrum (Saint-Jean et Saint-Etienne, en 1194), Saint-Étienne n’est plus mentionnée comme ecclésia, mais comme chapelle. L’édifice desservi par les chanoines de Saint-Jean assure alors le rôle de capella au s’accompagne de la refondation du collège Saint-Jean. La chapelle est certainement reconstruite à cette de la prison du château Saint-Jean. La date de sa destruction n'est pas connue.
    Référence documentaire :
    -Jean. 1202-1704. p.182 sq. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - Château Saint-Jean - en ville - Cadastre : BM 83
    Titre courant :
    Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean)
    Texte libre :
    -Jean. Le texte date du 15e siècle, il est donc distant de trois siècles des faits qu’il relate l’obituaire du chapitre Saint-Jean. Lors de sa création, le chapitre est ainsi doté parla comtesse Béatrice II et V du cartulaire de Saint-Denis, attestent de la donation des églises Saint-Jean et Saint donc placée sous l’autorité religieuse du prieuré. La communauté est constituée de 5 chanoines. Le chapitres Saint-Étienne et Saint-Jean L’Obituaire de Saint-Jean fait mention de la création par Geoffroy V , comte du Perche de 1191 à 1202, d’un second chapitre attaché à l’église Saint-Jean. La fondation du collège de Saint-Jean fut régulièrement associée par les érudits locaux, à la disparition de son homologue Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou, signe de la suppression du collège Saint-Étienne. La chapelle Saint ecclésia, mais comme chapelle. L’édifice desservi par les chanoines de Saint-Jean assure alors le rôle de seigneurial s’accompagne de la refondation du collège Saint-Jean. La chapelle est certainement reconstruite à
    Illustration :
    Château Saint-Jean, plan de distribution, avec emplacement supposé de la chapelle Saint-Etienne
  • Église abbatiale Saint-Denis, caserne Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier
    Église abbatiale Saint-Denis, caserne Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier Nogent-le-Rotrou - 9 rue Saint-Denis - en ville
    Référence documentaire :
    Vue de Villebon. Après 1624. Peinture (copie). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Abbaye de Saint-Denis / dressé par G. Massiot. Vers 1948. Aquarelle. (Musée-Château Saint-Jean p. 197. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer
    Texte libre :
    consacrer les huit autels de l’église. Le prieuré clunisien Avant 1069, Rotrou II fait appel aux moines de de cette date, la communauté réformée devient prieuré de l’abbaye de Cluny. La charte de fondation de 27 moines, soit le nombre nécessaire à l’obtention du statut de prieuré. Le prieuré-doyenné clunisien Les moines n’étant plus assez nombreux, la communauté religieuse perd son statut de prieuré pour du prieuré est à mettre en relation avec la disparition du dernier membre de la famille Rotrou en 1226. La disparition de la cour et de la familia Rotrou, principaux bienfaiteurs du prieuré, entraîne une baisse du nombre de dons auprès du prieuré, rares voire inexistants après 1250. Dès lors la de Saint-Denis, le différend entre l’Hôtel-Dieu et le prieuré au sujet de la maîtrise des cloches clocher menaçant péril est abattu. L'ancienne abbaye propriété de la commune L’ancien prieuré est -Jean. Les collatéraux ne sont plus éclairés qu’au sud où l’on observe trois fenêtres alternativement
    Illustration :
    ). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). IVR24_20132800541NUC4A Aquarelle, aile est et bras sud du transept, vue de l'ouest (avant 1948). (Musée-Château Saint-Jean Aquarelle, chevet et tour d'escalier, vue du sud-est (avant 1948). (Musée-Château Saint-Jean, fonds Aquarelle : choeur, abside, détail des chapiteaux (avant 1948). (Musée-Château Saint-Jean, fonds Aquarelle, chapelle axiale, intérieur, vue du nord (vers 1948). (Musée-Château Saint-Jean, fonds
  • Église Saint-Pierre-du-Martroi
    Église Saint-Pierre-du-Martroi Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi - en ville
    Historique :
    dégager les murs et les fossés de la ville. Après la libération d'Orléans par Jeanne d'Arc, un cimetière choeur. Restaurée à la fin du 16e siècle, l'église est consacrée le 15 novembre 1590 par Jean de . Au cours du 18e siècle, l'église est notablement agrandie et embellie. En 1722, alors que Jean peints vers 1738 par Jean Restout, qui représentent trois épisodes de la vie du saint dédicataire de des bas-côtés. L'autel nord est dédié à la mémoire de Louis XVI (ce que commémore une plaque). Le
    Référence documentaire :
    GOUZI, Christine. Jean Restout (1692 -1768) : peintre d'histoire à Paris. Paris : Arthena, 2000 [Exposition]. Rouen, Musée des Beaux-Arts de Rouen.1970. Jean Restout (1692-1768). Réd. Pierre
    Annexe :
    : arrêté classant trois toiles de Jean Restout. 1904.
  • Bourg : église abbatiale de la Sainte-Trinité, actuellement église paroissiale de la Sainte-Trinité
    Bourg : église abbatiale de la Sainte-Trinité, actuellement église paroissiale de la Sainte-Trinité Thiron-Gardais - Bourg - rue de l'Abbaye - en village - Cadastre : 1814 B1 Non cadastré 2014 AB 65
    Illustration :
    Gravure de l'abbaye réalisée par le prieur Dom Huet en 1780. IVR24_20142800518NUC2A
  • Église Notre-Dame de Recouvrance
    Église Notre-Dame de Recouvrance Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Historique :
    du 15e siècle, la partie occidentale de l'enceinte d'Orléans est désaffectée. Le duc Louis II donne montant de la Loire vers la tour André. Villebresme les cède le 13 novembre 1494 à Macé Droyneau et Jean restauration commence aussitôt. Sous Louis XIII, le portail central est reconstruit. Les voûtes actuelles du
  • Église Saint-Vincent
    Église Saint-Vincent Orléans - rue de l'Église Saint-Vincent - en ville
    Historique :
    et reste prieuré jusqu'à la Révolution. Comme de nombreuses églises d'Orléans, Saint-Vincent subit
    Référence documentaire :
    GAILLARD, Louis (abbé). François Narcisse Pagot, architecte orléanais (1780-1844). Bulletin de la
  • Coutretôt : église Saint-Brice, actuellement en ruine
    Coutretôt : église Saint-Brice, actuellement en ruine Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Coutretôt - en village - Cadastre : 1811 A 103 2019 D1 202
    Historique :
    Trizay. La cloche nommée « Louise » offerte par Mme de Trémont est récupérée par la famille, et placée
1