Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons
    Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons Brunelles - Le Moulin d'Arcisses - en écart - Cadastre : 1811 A 33, 37 1992 A 29
    Précision localisation :
    commune fusionnée après inventaire Arcisses
  • Gâtines : abbaye de Gâtines
    Gâtines : abbaye de Gâtines Villedômer - Gâtines - en écart - Cadastre : 1835 A1 82 1835 A1 85 1835 A1 97 1835 A1 100 1835 A1 101 2013 A 127 2013 A 136 2013 A 137
    Historique :
    1882 mais abandonné en raison de son coût. Après la Première Guerre mondiale, le propriétaire veut
    Annexe :
    escaliers en bois qui communique à celui ci-après ; un autre corridor au premier étage au-dessus de celui ci ; au bout dudit corridor vers le midi est un escalier pour monter dans le grenier ci-après ; un grenier cuisine ayant deux entrées, une par le premier corridor ci-dessus et l'autre par la cour ci-après, les levant et couchant de murs, d'une part les bâtiments ci-dessus et d'autre part les bâtiments ci-après. Un chambre à cheminée à gauche en entrant éclairé par une croisée donnant sur la cour ci-après, à droite vestibule et entre les deux dernières chambres un escalier pour monter au grenier ci-après ; un grenier au lequel est l'escalier pour monter dans les chambres ci-après ; deux chambres à cheminées au-dessus dudit vestibule et écurie ci-après, éclairées l'une par une croisée à petit bois et l'autre par une autre en plomb (...) Fait et arrêté ville de Châteauregnault après avoir vacqué sur les lieux et à la rédaction des
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de l'abbaye de Gâtines réalisé d'après le plan cadastral. Dessin
  • Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
    Annexe :
    par la presse la création de cette école qu'en octobre, c'est à dire après la rentrée des . Finalement la décision ci-après a été adoptée : le Conseil Général sur la proposition de MM Berger, Johannet
    Illustration :
    ont été détruits après 1940). Restitution et croquis schématique : A. Cosperec (d'après plans A.D. 41 ). Restitution et croquis schématique : A. Cosperec (d'après plans A.D. 41. Cartes et plans. n°43(1) et 1318 Plan d'ensemble de l'abbaye vers 1760. Restitution d'après plans de 1790 et de l'An XII. Dessin Eglise abbatiale. Plans superposés de la crypte et de l'église d'après les fouilles de 1942 et le
  • Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte Orléans - 28 rue de l'Ételon - en ville - Cadastre : 1981 BN 354
    Historique :
    12e siècle par des chanoines réguliers de Saint-Victor. Après sa destruction par un incendie qui reconstruite entre 1513 à 1527 puis, après une nouvelle destruction pendant les Guerres de Religion, est à la fabrication de poudre de canon, jusqu'en 1818. Après le Concordat de 1801, l'église est
    Annexe :
    réguliers de Saint-Victor s'établissent à Saint-Euverte. Après sa destruction par un incendie qui ravage le 23 octobre. Après le siège et les années suivantes où règne toujours un climat d'insécurité dû aux (5 mai 1801). Après le Concordat de 1801, l'église est rattachée à l'église Sainte-Croix. Vers 1802 Sainte-Croix. Après avoir servi d'entrepôt de bois, l'église devient, en 1832, entrepôt des douanes par ) longeant le boulevard Saint-Euverte. Après la publication de la loi du 27 février 1880 relative au Conseil collège. La dépose du dôme menaçant ruine et la pose d'une toiture provisoire sont décidées après
    Illustration :
    Charles Inselin (1673-après 1715), daté de la fin du 17e siècle. IVR24_19764500222X cavalière dressé dans les années 1840, présentant les bâtiments principaux, d'après le "Plan pittoresque de "L'église Saint-Euverte et la tour à Pinguet vers 1824" (d'après une peinture de Jacques Salmon en 1877 d'après des documents inédits). IVR24_19904500932X Plan de l'église Saint-Euverte (d'après un plan figurant dans "L'église Saint-Euverte d'Orléans Chronologie des bâtiments (d'après le plan cadastral de 1969, remis à jour en 1981, section BN
  • Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas
    Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas Blois - rue Saint Lomer quai Abbé Grégoire - en ville - Cadastre : 1980 DN 452, 807, 808
    Historique :
     : l' hôtel-Dieu est transformé en hôpital, dégradation intérieure des bâtiments ; après le transfert
    Illustration :
    Bâtiments abbatiaux et jardins : plan d'ensemble après l'installation de l'Hospice Civil et
  • Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Texte libre :
    éclat nouveau à la fondation Denisienne. Jamais avant ou après Rotrou III, le prieuré n’obtint autant de ses aïeux. Après avoir confirmé les biens du prieuré en 1160 contre le salut de son âme, il donne aux Toussaint de Mortagne avant de consentir à sa construction, après obtention du titre de chanoine et confrère inexistants après 1250. Le nouveau seigneur de Nogent, Jacques de Château-Gontier, n’a ni le titre, ni deux parties. L’affaire traine en longueur, après deux tentatives d’arbitrage en 1304 et 1313, un
  • Bourg : abbaye de la Sainte-Trinité
    Bourg : abbaye de la Sainte-Trinité Thiron-Gardais - Bourg - en village
    Historique :
    Chartres, Geoffroy de Lèves. Après un premier établissement en forêt de Savigny, près de Fougère (Ille-et octroie un nouveau domaine près de Gardais par une charte de 1114. En 1116, Bernard meurt, deux ans après incendie détruit une partie du monastère, dont la bibliothèque. Cinq ans après, en 1791, l'abbaye ferme et
1