Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    1079. Un an plus tard, Geoffroy IV, à son tour seigneur de Nogent, place la communauté sous le patronage de l'abbaye de Cluny. Le prieuré fait l'objet d'une vaste campagne de construction durant la première moitié du 13e siècle. La séparation avec le siècle est affirmée par une enceinte et une tour porte église paroissiale (Saint-Laurent), à l'est les bâtiments conventuels et le chevet ont été reconstruits afin de satisfaire la liturgie clunisienne. Le doyenné est restructuré et en partie reconstruit durant la première moitié du 16e siècle. Désormais ouvert en direction de la rue Saint-Laurent, il est le théâtre d'un foyer littéraire au sein duquel le poète Rémy Belleau est formé. La communauté est supprimée en 1788. Ses bâtiments sont réaffectés en tribunal, prison, caserne et collège à partir de 1807. Le
    Référence documentaire :
    AD Eure-et-Loir. Série H : 2598-2645. Prieuré Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou. de Nogent-le-Rotrou. 1788. Musée-Château Saint-Jean (Nogent-le-Rotrou). Coustumes des pays, comte et baillage du grand Perche p. 10-60. CRESSON, André. Bernard le Clunisien, une vision du monde en 1144. Turnhout : Brepols Henri le Grand. Tome 5. Paris : [s.n.], 1788. , Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. l'édition de : Nogent-le-Rotrou, A. Gouverneur, 1856. p.141. GARAND, Monique-Cécile. Le missel clunisien de Nogent-le-Rotrou. Bruxelles : [s.n.], 1976. p. 30-33 MALCOR, Bernard. Le protestantisme à Nogent-le-Rotrou. In : LECUYER-CHAMPAGNE, Françoise . Le roman des Nogentais, de la Renaissance à la veille de la Révolution. Nogent-le-Rotrou : éd. Musée
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    des maisons disposées le long des rues encadrant l’église. Les bâtiments conventuels ainsi que l’église abbatiale sont situés à l’est. Le collège Arsène Meunier occupe actuellement l'église abbatiale et
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    Historique L'abbaye de Saint-Denis Fondation de l'abbaye Le terminus ante quem de la date de Rotrou. L’abbaye est implantée sur une pièce de terre située entre l’Huisne et le château seigneurial quatre moulins sur le même cours d’eau, auxquels s’ajoute l’église Saint-Hilaire, avec son droit de prier pour le salut de l’âme de leur fondateur et de celle des membres de leur maison, tant vivants que création le siège d’une seigneurie ecclésiastique. Kathleen Thompson a démontré que la charte de fondation . On ne connaît, ni la date exacte de fondation de l’abbaye, ni le statut des religieux qui la Rotrou II éprouve de grandes difficultés à lui succéder. Le corps de Geoffroy est inhumé selon sa volonté dans l’église de Saint-Denis, initiant ainsi le choix de l’abbatiale Saint-Denis comme lieu Le jeune seigneur de Nogent ne tarde cependant pas à s’imposer et à obtenir le titre de comte de Nogent à ces fins avant 1069. Le monastère n’est alors plus dirigé par un abbé mais par un recteur. Les
    Illustration :
    L'aile est, l'église mariale et le chevet de l'abbatiale vue du Sud. IVR24_20132800122NUC4A
  • Bourg : abbaye de la Sainte-Trinité
    Bourg : abbaye de la Sainte-Trinité Thiron-Gardais - Bourg - en village
    Historique :
    mise par écrit par un de ses contemporains, Geoffroy le Gros, cédant aux instances de l'évêque de -Denis de Nogent-le-Rotrou font pression sur les Rotrou pour récupérer la dîme des terres qu'occupait la fondation de son abbaye. La construction de l'église romane, vraisemblablement le premier édifice suivante : "Ici repose le vénérable père J.C., de bonne mémoire, Jean de Chartres, 15e abbé de cette église lui qui quitta ce monde le dernier jour de septembre de l'an du seigneur 1297". En 1428, les troupes font reconstruire le choeur de l'église dans le style gothique. La grange aux dîmes ainsi que le dendrochronologie : entre 1492 et 1498 pour la grange dîmière, en 1496 pour le colombier). Tout au long du 16e Ronsard, frère du poète (1563-1575) ; le cardinal de Birague (1578-1582) et le poète Philippe Desportes jamais le jour, mais les mauristes marquent tout de même de leur empreinte le monastère avec la l'abbaye. De 1802 à 1817, l'aile ouest du collège (ancien bras sud du transept) et le choeur de l'église
    Référence documentaire :
    CARBONNIER, Youri. L’abbaye et le collège de Tiron au XVIIe siècle : état et projets au début de FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire PITARD, J.-F. Fragments historiques sur le Perche, statistique par commune et par ordre SCHEFFER, Marie-Eve. La grange de l’abbaye de Thiron-Gardais. Fascicule réalisé par l’INRAP et le
    Illustration :
    Gravure de l'abbaye réalisée par le prieur Dom Huet en 1780. IVR24_20142800518NUC2A Vue générale depuis le nord (carte postale, 1er quart 20e siècle - collection particulière Victor Église abbatiale, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20142800130NUC4A Maison dîte "le laboratoire", vue générale depuis le nord-est. IVR24_20142800424NUC2A Guérite du garde de l'abbaye, vue depuis le sud. IVR24_20142800542NUC2A Remploi de pierres provenant de l’abbaye dans le pignon d’une ferme à la Brosse
1