Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte Orléans - 28 rue de l'Ételon - en ville - Cadastre : 1981 BN 354
    Historique :
    autour de ces reliques. Au début du 9e siècle, la première église Saint-Euverte est construite, et Étienne de Tournai (1128-1203), et devient collégiale. Située dans un faubourg, donc hors les murs, elle installent et entreprennent de restaurer l'abbatiale. Au 18e siècle, de nouveaux bâtiments conventuels sont construits autour du cloître. A la Révolution, l'abbaye est supprimée, l'église désaffectée en 1790, et dernier tiers du 20 siècle et le premier quart du 21e siècle voient la vente de l'église à la ville d'Orléans (1977) et l'adjonction de plusieurs bâtiments scolaires (années 1970, 1985-1986, 1997, 2006-2007
    Référence documentaire :
    , plume et lavis. 1660-1670. (Archives Nationales. Cartes et plans, F/14/10066-3). . (Bibliothèque nationale de France, cartes et plans, GE C.3728). . (Bibliothèque nationale de France, cartes et plans. GE D.5401). et aquarelle ; 74 cm X 27,5 cm. (Archives municipales d'Orléans. Série O : dossier 82). . Papier calque contrecollé sur papier, encre de chine et aquarelle ; 57,3 cm X 41 cm. (Archives Jacques Augu et Alain Gueilhers, notaires associés 8 Place Albert-1er à Orléans. : dépose du dôme et pose d'une toiture provisoire. 1985-1989. Archives départementales du Loiret ; Série 50/J/937. Acte entre Mgr Coullié et le supérieur général concernant l'immeuble et l'église de Saint-Euverte. (s.d.). salpêtrière et filature de coton. 1807-1826.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    battant, portant la dédicace : SAINT EUVERTE, PRIEZ POUR NOUS (en haut de la robe) ; BOLLEE ET SES FILS : LOUIS BOLLEE ET SES FILS FONDEURS A ORLEANS (en haut de la robe) ; PENSIONNAT SAINT EUVERTE A ORLEANS
    Description :
    d'origine et fut conservé lors des reconstructions. Elle se compose d'un chœur, d'une nef à trois vaisseaux de sept travées et d'un transept flanqué à l'est de quatre chapelles (deux dans chaque bras). La quatre étages, dont le dernier est surmonté d'une terrasse et d'une coupole. Le dernier étage du clocher transept et un grand corps principal parallèle à la nef, dont le pavillon central est surmonté d'un fronton sur ses deux façades, complétés par un troisième corps fermant l'ancien cloître au sud-ouest et séparé
    Annexe :
    de la Manufacture et englobe le carrefour Bourgogne, jusqu'au faubourg Bourgogne. Des chambres bâtiments en dur étaient présents, bien que leur plan et leurs fonctions soient inconnus. Selon la tradition historique qu'archéologique, ne permet de connaître la destination du site entre le 5e et le 9e siècle. Il conserver sa vocation funéraire et devenir progressivement un lieu de culte organisé autour des reliques de saint Euverte et desservi par une communauté religieuse. Au début du 9e siècle, l'oratoire est détruit et remplacé par la première église Saint-Euverte dans laquelle on replace, en 875, les reliques du -1203), devenu abbé en 1167, et devient une collégiale. Les vestiges subsistant du cloître datent de 1358, à l'approche des compagnies anglaises conduites par Robert Knolles (né vers 1320-1325 et mort en 1407) qui envahissent la région de la Loire, et rapidement reconstruite. Elle est à nouveau détruite en 1368 devant la menace des troupes du Prince noir, et reconstruite à partir de 1373. A l'automne 1428
    Illustration :
    Abbaye Saint-Euverte, au milieu à droite (n° 24) sur le "Plan et profil au naturel de la ville d'Orléans", gravure sur cuivre imprimée entre 1637 et 1645 par Gilles Hotot (mort en 1672 Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan de la ville d'Orléans dessiné et gravé par Abbaye Saint-Euverte, au fond à gauche. Perspective générale d'Orléans et de ses environs . Lithographie par Charles Pensée, 1845-1846 (Musée historique et archéologique de l'Orléanais Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan de la ville d'Orléans, établi entre 1856 et 1869 "L'église Saint-Euverte et la tour à Pinguet vers 1824" (d'après une peinture de Jacques Salmon Église saint-Euverte, l'enceinte urbaine et la tour à Pinguet (dessin de Jules Dumas, lithographie Église Saint-Euverte, l'enceinte urbaine et la tour à Pinguet (dessin de Charles Pensée , lithographie de Lemercier, extrait de Histoire architecturale d'Orléans, Orléans : Gatineau et Darnault-Morand
1