Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Avenue du Général-de-Gaulle
    Avenue du Général-de-Gaulle Tours - Quartier du Sanitas - avenue du Général-de-Gaulle - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    La présence des installations ferroviaires situées au sud de la gare de Tours constituait, depuis le milieu du XIXe siècle, une gêne pour la circulation entre les quartiers est et ouest de la ville , d'Extension et d'Embellissement (PAEE) conçu par Donat-Alfred Agache en 1933, sans toutefois aboutir. Les destructions causées dans cette zone par les bombardements alliés de 1943 et 1944 remirent cette question à
    Référence documentaire :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 21984-2). (cf. illustration n Archives municipales de Tours. Série D : 3 D 1. Plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension Archives municipales de Tours. Série W : 149 W 5. Premier modificatif du plan d'aménagement et de
    Canton :
    Tours-Est ; Tours-Sud
    Description :
    -de-Tassigny. Plus à l'est encore, un pont ferroviaire permet à l'artère de passer sous les voies de
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - avenue du Général-de-Gaulle - en ville
    Texte libre :
    ferroviaires de la gare de Tours constitua, dès le milieu du XIXe siècle, une gêne pour les circulations entre les quartiers est et ouest de la ville. Le quartier Velpeau était en particulier isolé de l'avenue de les rues Galpin-Thiou et du Hallebardier, dont l'élargissement était prévu. Plus au sud, Donat-Alfred la gare, et reliant directement le quartier Velpeau à la place de la Liberté. Les projets après -guerre Un schéma relativement proche fut retenu en 1946 par Jean Dorian, sur les bases du PAEE. Le boulevard en arc-de-cercle, ponctué de tours, était maintenu sur un tracé voisin, tandis que de multiples voies nouvelles, d'un gabarit plus réduit, suturaient le tissu viaire entre les quartiers Velpeau et Grammont. Les ultimes études de Jean Dorian rétablirent le second boulevard transversal prévu par Agache . La création de l'avenue du Général-de-Gaulle dans les années 1960 Traversant le sud du quartier du place de la Liberté, croisement avec l'avenue de Grammont, à la rue Edouard Vaillant, qui dessert les
    Illustration :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 21984-2). IVR24_20103701531NUC1A arch., 1933. (archives municipales de Tours, 3 D 1). IVR24_20103701810NUC2A . (archives municipales de Tours, 149 W 5). IVR24_20113700607NUC2A
  • Amboise : avenue des Martyrs de la Résistance
    Amboise : avenue des Martyrs de la Résistance Amboise - avenue des Martyrs de la Résistance - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    . Pourtant, dans sa thèse en 1972, Jacqueline Melet-Samson écrit à propos de la Papelardière que « les maison fort ou la Papelardière était un domaine seigneurial relevant de l'Archevêché de Tours [...]. Il restait encore récemment un épais contrefort massif de 2 m, mais on pouvait voir auparavant les traces de milieu du Moyen Âge - pour l'abbé Bosseboeuf au 11e siècle -, avant que la ville ne soit réunie entre les
    Référence documentaire :
    p. 113-114. GABEAU, Alfred. La Vallière, le château, la châtellenie et les fiefs qui en dépendaient . Tours : Imprimerie Paul Bousrez, 1903. BOSSEBOEUF, Louis-Auguste. Amboise, le château, la ville et le canton. Tours : Société
1