Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 57 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Nogent-le-Rotrou : surmoulage du buste de Sully
    Nogent-le-Rotrou : surmoulage du buste de Sully Nogent-le-Rotrou - rue du château - en ville
    Historique :
    Outre le mausolée attenant à la chapelle contenant le tombeau de Sully et de son épouse, l'hôtel -Dieu de Nogent-le-Rotrou conservait également un buste en bronze du ministre d'Henri IV, inauguré avant
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Représentations :
    Le duc de Sully est représenté en buste, en cuirasse, une écharpe passée autour du cou, qui s'orne
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - rue du château - en ville
    Titre courant :
    Nogent-le-Rotrou : surmoulage du buste de Sully
  • Bellegarde : oeuvre préparatoire pour le monument à Jehan de Meung
    Bellegarde : oeuvre préparatoire pour le monument à Jehan de Meung Bellegarde - cour Antin - en ville
    Historique :
    Le modèle, exécuté par Charles Desvergnes entre 1897 et 1908, est présenté à la même échelle que le Desvergnes, originaire de Bellegarde, exposée dans le pavillon d'Antin du château.
    Représentations :
    Le poète est représenté en buste, s'inclinant légèrement vers une jeune femme qui lui tend des
    Description :
    Le buste en plâtre patiné, plus grand que nature, est placé sur un haut socle sur lequel est
    Titre courant :
    Bellegarde : oeuvre préparatoire pour le monument à Jehan de Meung
  • La Châtre : oeuvre préparatoire pour le buste de George Sand à Versailles
    La Châtre : oeuvre préparatoire pour le buste de George Sand à Versailles La Châtre - en ville
    Historique :
    ). Il s'agit sans doute d'une œuvre préparatoire pour le portrait officiel commandé en 1876 pour le
    Titre courant :
    La Châtre : oeuvre préparatoire pour le buste de George Sand à Versailles
  • Buste à l'antique de Pierre Patout
    Buste à l'antique de Pierre Patout Tours - Quartier sinistré nord - 2bis avenue André-Malraux - en ville
    Historique :
    Ce buste de Pierre Patout a été exécuté par le sculpteur parisien Alfred-Auguste Janniot (1889-1969 technique nettement moins monumentale, le portrait de Pierre Patout reflète un autre pan important et tout décès en 1965, le buste a été offert à la Bibliothèque de Tours il y a plus d'une vingtaine d'années.
    Emplacement dans l'édifice :
    surmonte la première pierre dans le hall monumental du premier étage de la bibliothèque
    Dimension :
    h = 40 Dimensions du buste sans le socle en bois.
  • Blois : maquette du buste de Paul Besnard
    Blois : maquette du buste de Paul Besnard Blois - place du Château - en ville
    Historique :
    , exécuté par Albert Chartier et inauguré en 1933 dans le square Ferdinand-Buisson de Romorantin-Lantenay.
    Représentations :
    Paul Besnard est représenté le regard baissé, l'écharpe relevée sur l'épaule gauche.
    États conservations :
    Le nez a partiellement disparu.
    Illustration :
    Vue d'ensemble avec le piédestal. IVR24_20144100144NUC4A
  • Bellegarde : maquette du buste du Docteur Camille Ernest Denance
    Bellegarde : maquette du buste du Docteur Camille Ernest Denance Bellegarde - - cour Antin - en ville
    Historique :
    Le buste en plâtre du docteur Denance (1852-1907), spécialisé dans la lutte contre la tuberculose -Changy (Loiret), commune dont il fut maire, le 20 avril 1908. Ce bronze est fondu en 1942 et un nouveau buste, réalisé en pierre à partir de ce plâtre, est inauguré le 8 mai 1949 au même emplacement, sur le Desvergnes, originaire de Bellegarde, exposée dans le pavillon d'Antin du château.
    Représentations :
    Le Docteur Denance est figuré en buste.
  • Chartres : monument à Noël Ballay
    Chartres : monument à Noël Ballay Chartres - square du Lycée - en ville
    Inscriptions & marques :
    " ; inscriptions concernant l'iconographie (sur le socle, de l'avant à dextre) : "A/ NOËL/ BALLAY/ SES / L'AFRIQUE OCCIDENTALE/ FRANÇAISE" ; "NE A/ FONTENAY-SUR-EURE/ EURE-ET-LOIR/ LE 14 JUILLET 1847/ MORT A / SAINT-LOUIS/ (SÉNÉGAL)/ LE 26 JANVIER 1902" ; "1870-1871/ AIDE-MAJOR/ AUX MOBILES/ D'EURE-ET-LOIR/ 1874
    Historique :
    -Occidentale française, mort en poste en 1902, se trouve à Conakry ( (Guinée-Conakry, ancienne Guinée), où le de confier sa réalisation à Jules Dalou mais le projet est abandonné et la commande échoit à Henri Allouard. Le monument est inauguré à Conakry en 1908 et disparaît en 1958. L'Association des Anciens élèves occidentale, Savorgnan de Brazza...). L'inauguration a lieu le 14 juillet 1904, date anniversaire de la naissance de Noël Ballay, après la présentation cette même année des plâtres au Salon (n° 2621). Le monument Robert Delandre avant refonte. Une nouvelle fonte est commandée au fondeur Marius Hohwiller par le Comité Pasteur-Ballay en 1948 ; les bronzes sont inaugurés lors d'une cérémonie, le 8 octobre 1950.
    Représentations :
    Le portrait en buste de Noël Ballay surmonte l'ensemble du monument. Le socle porte deux figures Négresse" tendant une palme vers le buste ; à l'arrière les armes de la Guinée coloniale. A l'arrière se
    Description :
    Le monument est situé dans le square devant le lycée Marceau où Noël Ballay fit ses études. Le . L'ensemble est repris du monument de Conakry plus complet et disparu en 1958 : le socle haut soutient la
    États conservations :
    Le bronze de la "petite négresse" est réparé en 1907 par la maison Durenne qui avait été chargée de
    Illustration :
    Vue générale avec le lycée Marceau en arrière-plan. IVR24_20142800221NUC4A
  • Tours : monument au général Meusnier
    Tours : monument au général Meusnier Tours - rue Robert Salengro - en ville
    Inscriptions & marques :
    Sur le piédestal : H. VARENNE sculpt. 1902 (à gauche) - WIELORSKI Arch (à droite) - GENERAL
    Historique :
    Le monument au général Meusnier est commandé à Henri Frédéric Varenne et Jean-Frédéric Wielhorski son déplacement vers le jardin des Prébendes d'Oë, Varenne propose cette nouvelle version du buste qui est acceptée, exécutée en marbre et toujours conservée in situ. Le plâtre de la deuxième version
    Référence documentaire :
    GELLY, Hubert. Un Tourangeau que l’on ne peut oublier : le Général Meusnier, 1754-1793. Bulletin de
    Représentations :
    Le général Meusnier est représenté en buste. Le piédestal est orné de motifs géométriques (pointes
    Illustration :
    premier monument le 29 juillet 1888. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 1 M 412
  • Brèches : buste d'Alfred Velpeau
    Brèches : buste d'Alfred Velpeau Brèches - rue Velpeau - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur D'ESPELOSIN (sur le socle). A VELPEAU / LA COMMUNE DE / BRECHES (sur le socle).
    Historique :
    , est fondu en 1897 d'après le marbre de Dantan le Jeune, daté de 1857 et conservé dans l'église de
    Référence documentaire :
    Velpeau - Discours prononcé à Brèches au nom de l'école de médecine de Tours, le 11 juillet 1897, à l'inauguration du Monument Velpeau par M. le Dr. Le Double. Tours : imprimerie E. Arrault et Cie, 1897.
    Description :
    Le buste en bronze est légèrement sous-dimensionné par rapport au socle sur lequel il est posé
    Illustration :
    Buste en marbre de Velpeau, signé Dantan, dans l'église de Brèches, qui a servi de modèle pour le Buste en marbre de Velpeau signé Dantan, dans l'église de Brèches, qui a servi de modèle pour le
  • Orléans : monument à Léon Chenault
    Orléans : monument à Léon Chenault Orléans - - 10 rue Pierre 1er de Serbie - en ville
    Historique :
    Le monument est offert à la Ville d'Orléans par les Sociétés d'Horticulture et Horticole d'Orléans , il est inauguré dans le Parc Pasteur le 26 août 1935. Le buste en bronze est exécuté par Charles
    Description :
    Le buste en hermès en bronze surmonte un haut piédestal en granite rose des Vosges bouchardé, orné
    États conservations :
    Des éléments de céramique ont disparu. Le buste a été restauré en 1989 et l'ensemble en 2003. Un arbre tombé au cours d'une tempête en fin d'année 2017 a endommagé le buste qui a été déposé pour
    Illustration :
    Vue partielle : le buste et la figure en relief. IVR24_20124500153NUC4A
  • Orléans : monument à Charles Péguy
    Orléans : monument à Charles Péguy Orléans - square Charles-Péguy - en ville
    Inscriptions & marques :
    L'ENDROIT EXACT OU/ PEGUY FUT ATTEINT LE 5 SEPTEMBRE 1914."
    Historique :
    Le comité pour l'érection du monument à Charles Péguy (1873-1914), placé sous la présidence du subvention pour ce monument. La Ville choisit alors le faubourg Bourgogne, à l'emplacement du bâtiment de la Compagnie des Tramways, proche du domicile de la mère de Charles Péguy. Le devis de 42 000 francs se décompose comme suit : 25 000 f. pour le buste fourni par l'ami de l'écrivain, le sculpteur Paul Niclausse , 2 000 f. pour le socle réalisé par Charles Million (orné lors de l'inauguration de vers tirés de son et de cette entrée est de la ville, par le paysagiste Gitton. Le monument est inauguré le 22 juin 1930. Épargné dans un premier temps en 1942 par les envois à la fonte pendant l'Occupation, le monument février 1944. Comme l'indique l'inscription ajoutée en 1940 sur le socle, les bombardements de juin 1940 endommagent le buste sur la nuque et à l'arcade sourcilière gauche, à l'endroit où le poète aurait lui-même
    Référence documentaire :
    Le monument de Charles Péguy. L'Illustration, n°4557, 5 juillet 1930 (non paginé). (Bibliothèque
    Description :
    Sur le rond-point du faubourg-Bourgogne, le monument se dresse sur l'axe central et tourné vers le faubourg. Le buste en hermès, en bronze, est posé sur un socle en pierre qui porte une inscription sur sa
    États conservations :
    Le buste a été touché à l'arcade sourcilière gauche et en bas à gauche de la nuque lors des
    Annexe :
    déterminer les statues et monuments en alliage cuivreux à enlever en vue de la refonte ou à conserver dans le noter, que lors des combats d'Orléans, le 16 juin 1940, un éclat de bombe a causé à l'effigie de Péguy , une blessure à la tête identique, paraît-il, à celle que le héros lui-même reçut en 1914. Une légende
    Illustration :
    Le Monument de Charles Péguy, avec photographie du buste. (Article de l'Illustration, n°4557, 5 Vue d'ensemble du monument, avec le square Charles-Péguy en second plan. IVR24_20114501153NUC4A
  • Sancoins : buste de Jean Eugène Baffier
    Sancoins : buste de Jean Eugène Baffier Sancoins - route de Saint-Pierre-le-Moûtier - en ville
    Inscriptions & marques :
    F.E. POPINEAU 1936 (sur la plinthe à droite) - L. NAUDIN (sur le socle) - Alexis. Rudier / Fondeur . Paris (marque de fondeur à l'arrière du buste) - A / JEAN / BAFFIER / 1851 / 1920 (sur le socle, face / FRANCE ET / LE GARDIEN DES / ANCIENNES / COUTUMES DU / BERRY (sur le socle, face arrière).
    Historique :
    Ce buste est exécuté en 1936 par Émile Popineau et fondu par la fonderie d'art d'Eugène Rudier ; le
    Localisation :
    Sancoins - route de Saint-Pierre-le-Moûtier - en ville
    Illustration :
    Détail : signature du sculpteur et date sur le buste ; inscription sur le socle
  • Briare : monument à Frédéric Bapterosses
    Briare : monument à Frédéric Bapterosses Briare - square Frédéric-Bapterosses - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur socle indépendant en marqueterie niche) : "1904" ; inscription concernant le donateur (en mosaïque sur la base arrière du socle) : "[CE
    Observation :
    un chef d'entreprise à proximité de l'usine familiale) avec un lien entre le frère fondateur de la manufacture et le grand homme représenté. -Composition très représentative de son époque (tournant 19e-20e
    Représentations :
    Sur le médaillon, figurent les portraits de Frédéric Bapterosses, en costume moderne et portant des
    Description :
    Le monument est placé en hauteur, au fond du square Frédéric-Bapterosses qui fait face aux bâtiments de l'usine des émaux de Briare. Le monument est installé sur un emmarchement et entouré d'une colonnes engagées soutenant un fronton couronné d'un pot circulaire. Le buste en bronze de Frédéric feuilles de laurier en chute retenue par un nœud. Le fond de la niche, la frise la couronnant et l'arrière
    Illustration :
    Vue générale du square Frédéric Bapterosses, avec le monument contre la rue de Verdun Détail du ressaut avec le médaillon représentant les deux frères Bapterossses, avec l'inscription Détail de la signature du buste, sur le piédouche à gauche : "STECCHI". IVR24_20124500575NUC2A Détail de la marque de fondeur sur le piédouche à droite : "F. BARBEDIENNE FONDEUR Médaille du fondeur Émile Godard utilisant la composition de Stecchi pour le monument à Frédéric le monument à Frédéric Bapterosses. IVR24_20124500792NUC4A
  • Romorantin-Lanthenay : buste de Paul Besnard
    Romorantin-Lanthenay : buste de Paul Besnard Romorantin-Lanthenay - rue Georges Clémenceau - en ville
    Inscriptions & marques :
    A. CHARTIER (s. sur le côté gauche du dé) - FONDERIE DES ARTISTES PARIS (devant sur la plinthe ) - PAUL BESNARD / POETE / ET PEINTRE / DE LA SOLOGNE 1849-1930 (sur le piédestal, devant).
    Historique :
    par la Fonderie coopérative des Artistes et inauguré en 1933 dans le square Ferdinand Buisson à
    Représentations :
    Paul Besnard est représenté le regard baissé, l'écharpe relevée sur l'épaule gauche.
    Illustration :
    Vue d'ensemble dans le Square Ferdinand Buisson. IVR24_20134100013NUC4A Le buste de trois-quarts. IVR24_20134100016NUC4A Le buste de profil, avec la signature sur le dé : A. CHARTIER. IVR24_20134100015NUC4A
  • Briare : monument à Jean-Félix Bapterosses
    Briare : monument à Jean-Félix Bapterosses Briare - place de la République - en ville
    Historique :
    Le monument en l'honneur de Jean-Félix Bapterosses, industriel fondateur de la fabrique de boutons musée) s'éloignent de plus en plus du classicisme académique pour donner le monument composite élevé sur . L'inauguration a lieu le 26 juin 1897 (messe présidée par Mgr Touchet avec cantate, discours du maire, d'un ouvrier et du directeur de l'usine, collation pour les ouvriers). Le chantier est documenté par une manufacture. Pour le centenaire de la naissance de Jean-Félix Bapterosses en 1913, une plaque décorée d'émaux
    Observation :
    appel à l'architecture qu'à la sculpture, œuvre d'un architecte académique ; le modèle en plâtre, fait unique pour tout le corpus de la Région Centre, a été présenté dans la section architecture du Salon de
    Représentations :
    boutonnière. Le piédouche du buste et l'entourage des armoiries de Briare portent un décor de feuilles de emmarchement soutient le monument d'une architecture très classique qui prend la forme d'un pavillon ouvert sur modillons avec frises d'oves et de grecques. Ornementation de médaillons de bronze et mosaïque célébrant le
    Description :
    Le monument exécuté en 1897 par Henri Chapu est placé au centre de la place de la République , devant l'église ornée de mosaïques réalisées par la Manufacture de Briare. Le buste en bronze, placé sur
    Annexe :
    ' inauguration du monument. A une heure et demie, le cortège, qui se compose de M. Le Bourdon, sous-préfet, de la de M. Gion, architecte de l’École des beaux-arts. Le buste, qui est de Chapu, est très ressemblant était accompagné de M. l'abbé d'Allaines, vicaire général de M. le curé de Briare et de nombreux Falaiseau, de Longthuit ; Lagny, vice-président du comice agricole de Gien ; Despond, maire de Beaulieu ; le à la Compagnie P.L.M. ; de Vayssier, Faulquier, Souvigny, etc., etc. Après le chant d'une cantate à des habitants de Briare qui ont pris part à la souscription, remet le monument à M. le maire de Briare souscription des employés et ouvriers de l' usine, célèbre le génie inventif de son ancien patron, et dit combien son souvenir est resté vivant dans le cœur de tous les ouvriers de la fabrique. M. le maire l'éloge de l'artiste éminent, M. Chapu, dont le buste est l'œuvre, et celui de M. Gion, l'architecte du monument. M. le sous-préfet rappelle la vie de travail de M Bapterosses, les résultats obtenus par lui, ses
    Illustration :
    Détail du buste, vu de face, avec les inscriptions sur le socle : "1813/ 1885
  • Tours : buste de Racan
    Tours : buste de Racan Tours - rue Robert Salengro - en ville
    Inscriptions & marques :
    F. Sicard 1907 (signé et daté sur le buste) - Sur le piédestal : CH. DUPUY ARCHITECTE - RACAN / POETE / 1589-1670 - Extraits de "Stances sur la retraite" - MONUMENT / ÉLEVÉ PAR SOUSCRIPTION / SOUS LE PATRONAGE / DES SOCIÉTÉS LITTÉRAIRES / SAVANTES ET SCIENTIFIQUES / INAUGURÉ LE 30 JUIN 19o7.
    Historique :
    Le buste d'Honorat de Bueil de Racan (poète, 1589-1670) est sculpté par François Sicard en 1906, le . Le monument est inauguré le 30 juin 1907. Le buste est enlevé en 1942 lors des réquisitions sous
    Représentations :
    Le piédestal est orné de reliefs engagés de fleurs et d'épis de blé.
    Description :
    Le buste en bronze est posé sur un haut piédestal en pierre calcaire.
    Illustration :
    Détail : le buste. IVR24_20123700799NUC4A Détail du buste côté est : signature du sculpteur et date à la base du buste ; inscriptions sur le Détail de l'ornementation sur le socle (face). IVR24_20123700801NUC4A
  • Janville : monument au poète Colardeau
    Janville : monument au poète Colardeau Janville - place d'Orléans - en ville
    Historique :
    -1776) est née en 1900. Le projet est confié en 1902 à l'architecte Raoul Brandon, dessiné l'année suivante et sculpté par Raoul Verlet ; l'inauguration a lieu le 29 mai 1904. Le musée d'Orsay conserve une
    Représentations :
    Une bergère en pied, en costume du 18e siècle, pose sa tête contre le piédestal qui soutient le buste sur piédouche du poète Colardeau. L'ensemble est posé sur une coquille rocaille géante. Le
  • Chartres : monument à Louis Pasteur
    Chartres : monument à Louis Pasteur Chartres - place de la République - en ville
    Inscriptions & marques :
    . Hohwiller - fondeur Paris" ; inscription concernant l'iconographie (sur le cartouche sous le buste
    Historique :
    Le monument à Louis Pasteur de Chartres est un hommage aux effets bénéfiques des recherches du contre le charbon du mouton, à laquelle Pasteur n'a cependant pas pris part directement. La souscription lancée par le comité à l'initiative du projet recueille 11 301 francs au 28 juin 1901, alors que la dépense pour le projet de Paul Richer est évaluée à 18 550 francs. Ce dernier, sculpteur proche de Jules 1902. Le monument est inauguré le 7 juin 1903 sur la place Saint-Michel à Chartres (décision du 12 mars . L'enlèvement des bronzes sous l'Occupation touche le monument qui perd son grand relief (poids du bronze francs nécessaire, le fondeur Hohwiller est chargé des nouveaux bronzes, qui sont inaugurés le 8 octobre
    Observation :
    non simplement le grand homme) et du contexte artistique (avec la fusion des socles et des statues relief de Paul Richer, qui s'inscrit dans le corpus des monuments officiels créés par et autour de Jules
    Représentations :
    Beauce d'où émergent à gauche un village et à droite la cathédrale de Chartres. Le buste de Pasteur qui surmonte le monument est une représentation à l'antique du scientifique, identifié par sa coiffure moderne et le cartouche.
    Description :
    Le monument se compose d'une partie architecturée d'une monumentalité académique en pierre , encadrant un grand relief en bronze, couronné du buste en marbre de Louis Pasteur, légèrement penché vers le
    Annexe :
    découverte du microbe du charbon annoncée à l'Académie des sciences le 18 février 1881 et les expériences faites en Eure-et-Loir, sous les auspices du Conseil général et particulièrement l'expérience faite le 26 juillet 1881 à la ferme de Lambert, commune de Barjouville qui démontra le caractère contagieux de l'épidémie charbonneuse et l'efficacité de l'inoculation du virus. Le professeur Proust de l'académie de médecine disait en présence de la statue : « Le souvenir qu'elle doit fixer, l'évènement qu'elle relate, il définitivement fixé place Saint Michel le 12 mars 1902. L'inauguration eut lieu le dimanche 7 juin 1903, lors du comice agricole. Sur l'estrade on remarquait MM. Roujon, directeur des Beaux-Arts, représentant le sciences, délégué de l'Institut et de la Société de Biologie, le Dr Proust, le Dr Roux, le Dr Chamberland , représentant le Gouvernement. Le sculpteur du monument est le docteur Paul Richer de l'Académie de Médecine. La feuillage. Le sujet représenté sur le bronze a un caractère local. C'est la plaine de Beauce, au nord de
    Illustration :
    Le monument Pasteur place Saint-Michel, son premier emplacement. (L'Illustration, n° 4164, 23 Vue latérale de la partie architecturale et du buste couronnant le monument. IVR24_20122800159NUC4A
  • Dreux : monument à Louis Terrier (partiellement détruit)
    Dreux : monument à Louis Terrier (partiellement détruit) Dreux - place Pierre-Sémard - en ville
    Inscriptions & marques :
    R. MARX / 98 (sur le buste) - A LOUIS TERRIER / SES AMIS ET SES CONCITOYENS / 1854 - 1895 / MAIRE DE DREUX / ANCIEN MINISTRE DU COMMERCE ET DE L’INDUSTRIE (sur le piédestal).
    Historique :
    Monument élevé par souscription publique, exécuté par Eugène-Edouard Avard et inauguré le 29 octobre 1899. Le buste en bronze est fondu en 1942, mais le socle et la figure de l'adolescent sont conservés. En 1943, le buste est remplacé par une version en pierre sculptée par Roger Marx.
    Représentations :
    L'adolescent, au pied du monument, tend une branche de laurier vers le buste placé au sommet du
    Description :
    Le monument est constitué d'un buste en pierre (à l'origine en bronze), placé au sommet d'un haut socle sculpté en pierre, au pied duquel se tient une statue en bronze d'adolescent tourné vers le buste.
  • Meung-sur-Loire : monument à Jehan de Meung
    Meung-sur-Loire : monument à Jehan de Meung Meung-sur-Loire - place du Maupas - en ville
    Inscriptions & marques :
    Charles Desvergnes - A / JEHAN DE MEUNG (devant, sur le socle).
    Historique :
    Le monument complet (buste et socle) à Jehan de Meung, poète du XIIIe siècle, est commandé en 1897 à Charles Desvergnes et inauguré en 1908. Le buste avait été réquisitionné en 1943 mais ne fut
    Représentations :
    Le poète s'incline légèrement vers la jeune fille appuyée sur une architecture d'église et tendant
    Description :
    Le buste en bronze, plus grand que nature, est placé sur un haut socle en pierre architecturé orné
    Illustration :
    Vue partielle, le buste. IVR24_20124500198NUC4A
1 2 3 Suivant