Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 35 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : château dit Le Clos (13 rue Neuve)
    Bourg : château dit Le Clos (13 rue Neuve) Vernou-sur-Brenne - Le Clos - 13 rue Neuve - en ville - Cadastre : 1817 G 3442 2009 AL 389
    Observation :
    Logis en brique et pierre.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Le corps de logis est construit en brique et pierre de taille et couvert d'un toit brisé en ardoise l'entrée actuelle. Deux piliers en pierre marquent l'entrée de la cour. Une ancienne dépendance, située à
  • Château de Blois
    Château de Blois Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Historique :
    des jardins. 1515, 1524 : constructions de François 1er, bâtiment sur la cour, puis bâtiment des loges château à la ville ; 1845, 1855 : restauration des bâtiments de Louis XII et de François Ier ; 1866 campagne de restauration des parties hautes du bâtiment de François 1er, restauration de l' aile Gaston d
    Référence documentaire :
    BRAHAM, A. et SMITH, P. François Mansart. Londres, Zwemmer, 1972. 1993, t. 151 IV, p. 592-603. COSPEREC, A. Une nouvelle chronologie de l'aile François Ier à Blois p. 170-173 COSPEREC, A. Le 'Grand dessein' pour le château de Blois. In : François Mansart, le GEBELIN, François. Les châteaux de la Renaissance. Paris : Les Beaux-Arts, Editions d'études et de GEBELIN, François. Les châteaux de la Loire. Paris : Alpina, 1967. p. 84-85. GUILLAUME, J. Les logis royaux, règne de François Ier. In [Catalogue d'exposition Château t. 147 IV, p. 308-323. HAMILTON-SMITH, M. François Ier, l'Italie et le château de Blois ; nouveaux p. 161-167. COSPEREC, A. Le nouveau château de Blois, 1635-1638. In : François Mansart, le génie de LESUEUR, Frédéric et Pierre. Le château de Blois. Paris : Lecesne, 1922. t.18, p. 223-426 LESUEUR, Pierre. Les jardins du château de Blois. Mémoires de la Société des
    Représentations :
    Statue équestre de louis XII ; emblèmes de louis XII ; françois ier ; anne de bretagne ; claude de
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Auteur :
    [architecte] Mansart François
    Typologies :
    brique et pierre
    Illustration :
    Plan au niveau du rez-de-chaussée établi par le corps royal du Génie. Détail : bâtiment de François l'étage en galetas du bâtiment de François 1er. IVR24_19884101142Z Plan au niveau du 4ème étage avec retombe pour l'étage de comble du bâtiment de François 1er Façades sur cour (ailes Louis XII et François Ier). (état avant restauration). IVR24_19924100163X Façades sur cour (ailes Louis XII et François Ier). (état avant restauration). IVR24_19924100158X Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. IVR24_19924100171XA Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. Vue d'ensemble de la façade dite des loges, état
  • Vaux : château, ancien château de Vaux
    Vaux : château, ancien château de Vaux Chançay - Vaux - 31 rue du Château de Vaux - en écart - Cadastre : 1816 A1 160 2009 A 308
    Historique :
    fils, François Pallu, chanoine de Saint Martin de Tours, puis évêque d'Héliopolis, vicaire apostolique
    Description :
    (nord). L'utilisation de la pierre de taille se limite à l'encadrement des baies et à une corniche sur
    Auteur :
    [propriétaire] Pallu François
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Nerra lui fit épouser Hersende, nièce de Sulpice de Buzançais, qui possédait la tour de Pierre sur les Berri (1218-1274), Jean II (1274-1301 ou 1303), Pierre Ier (1303-1322), Ingelger (1322-1373), Pierre II principale de Charlotte de Savoie, d'Anne de France (jusqu'à son mariage avec Pierre de Bourbon), de Jeanne de venir s'y installer avec son fils François. Les constructions en cours sont alors complétées . François Ier (1515-1547) Ayant passé au château d'Amboise une grande partie de son enfance, François Ier François Ier se portent sur Blois, Chambord et Romorantin. Après le départ de la cour en 1525 (à
    Référence documentaire :
    logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François octobre 1471-30 septembre 1474. Compte particulier de Pierre de Castello sommelier de l'échansonnerie du du roi Louis XI.1er octobre 1478-30 septembre 1479. 5e compte de Pierre Symart, compte des menues Archives Nationales ; KK 68. Compte de Pierre Artault, 10e compte de la dépense ordinaire de Archives Nationales, KK 69. Compte de maistre Pierre Burdelot, compte des funérailles de la reine Archives Nationales ; KK 75. Compte de Pierre Pouchiet, compte de la vénerie et fauconnerie du roi Archives Nationales ; KK 99. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1529. Archives Nationales ; KK 100. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1529. Archives Nationales ; KK 289/1. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1517-1518. Archives Nationales ; KK 289/2. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1517-1518.
    Annexe :
    l'état de la Grande Salle sans sa colonnade où des tailleurs de pierres réalisent une gargouille. Les XI, Charles VIII, Louis XII, François Ier et Henri II. Après les cinq campagnes de travaux, le retour d'Italie (1497-1498). Louis XII et François Ier ajoutèrent à l'ensemble leur empreinte Louis XI à François Ier, on construit sur ce site naturellement défensif où l'on préfère adapter
    Texte libre :
    , Louis Amangeart, Jacques Sourdeau, Pierre Trinqueau, Bastien François et Pierre Gadier. Aussi, y a-t-il résidence principale et le château conserva ce statut, sous François Ier (1515-1547) jusqu'à son départ pour tel que Pierre de Beaujeu, duc de Bourbon, en janvier 1498. Le bâtiment de la grande salle accueillant cour en 1560, le logis de l'Armurerie - sans doute achevé par François Ier -, sorte de salle constituaient de parfaits trompe-l'oeil d'ouvrages militaires. Pour François Gébelin : « Au point de vue des , l'apparition des formes renaissantes. En 1516, François Ier (1515-1547) fit ajouter au nouveau logis de Charles Travées ne furent construits. Le plan de François Ier manifeste cependant une innovation en matière de d'Autriche. Si l'on peut considérer que les travaux de Louis XII et François Ier se déroulèrent dans la château en 1495-1496 : Jacques Sourdeau qui fut chargé du chantier de Blois (1516-1518) et Pierre topographie du lieu exerçait ses contraintes, exigeait de trouver une solution novatrice. Sous François Ier
    Illustration :
    Vue du dépot lapidaire, pierre n° 19 : clef de voûte ornée de la salamandre de François Ier -François Ier et fondations du logis Henri II. IVR24_20083700357NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 318 : pierre d'encadrement de baie. IVR24_20093700238NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 313 : décor végétal d'une pierre d'encradrement de baie Vue du dépot lapidaire, pierre n° 309 : fragment d'une statue anthropomorphe. IVR24_20093700226NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 298 : pierre d'entablement renaissant. IVR24_20093700218NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 297 : fragment de chapiteau feuillagé. IVR24_20093700217NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 294 : fragment de décor sculpté à motifs végétals Vue du dépot lapidaire, pierre n° 286 : boulet de pierre. IVR24_20093700202NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 272: fragment de décor végétal. IVR24_20093700190NUCA
  • Oursières : château
    Oursières : château Argenvilliers - Oursières - isolé - Cadastre : 1811 H1 22 à 25 1987 ZV 23
    Historique :
    Oursières. Plus particulièrement, il s'agit de François-Jacques de Mauduison, trésorier de la collégiale
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    ordonnancées à onze travées. La travée centrale est comprise dans un avant-corps légèrement saillant en pierre , avec des planches d'envol en pierre de taille de calcaire. - Située en sous-bois à quelques mètres de douves et de murs, le domaine est accessible par un portail encadré de deux piliers en pierre de taille de grès dit "roussard" (également appelée pierre de Saint-Denis d'Authou). La grille en fer forgée calcaire couverts d'un enduit plein, à l'exception de l'avant-corps central en pierre de taille de calcaire . Le soubassement du château est en pierre de taille de grès. Les chaînages d'angle, les encadrements des baies, les corniches (moulurées ou en doucine) sont en pierre de taille de calcaire. Les toits
    Auteur :
    [commanditaire] De Mauduison François-Jacques
  • Bourg : château de Frazé
    Bourg : château de Frazé Frazé - le Bourg - 1 place du Château - en village - Cadastre : 1813 E2 312, 344, 345, 346 2016 AB 202
    Historique :
    Le châtelet, la tour Saint-François et la galerie sont construits à la fin du 15e siècle ou au
    Murs :
    grison pierre de taille grès pierre de taille calcaire pierre de taille
    Description :
    cour comprend le châtelet, la galerie ouest, la tour Saint-François, une tour nord-ouest (reconstruite parterres de buis). Les matériaux employés pour la construction des murs sont la pierre de taille de grison (soubassement des bâtiments de la haute cour), la pierre de taille de grès roussard (soubassement du pavillon du bourg), la pierre de taille calcaire et la brique. Les toits sont en tuile plate ou en ardoise.
    Texte libre :
    Saint-François (en référence à la cordelière en pierre sculptée de Saint-François d’Assise qui ceinture , Catherine Charlotte de Gramont hérite de ses parents du domaine de Frazé. Elle épouse Louis François duc de . Proviennent de la démolition 31 700 ardoises, 33 000 briques, 132 pieds cubes de pierre dure et 2 500 pieds cubes de pierre tendre. En 1765, devant maître Clos, notaire à Paris, M. de Villeroi vend le domaine de cuite en partie inférieure ; de même pour la pierre de taille calcaire plus calibrée en partie concernent quelques parties de murs en brique ainsi que les encadrements d’ouverture en pierre de taille linteau d’une porte). Les pierres d’encadrements des baies en calcaire et les frontons triangulaires, trop trois autres angles - dont la tour Saint-François au sud-est -, l’imposant logis seigneurial occupant le galerie ouest, la tour nord-ouest reconstruite en 1780, la tour Saint-François et une échauguette en lieu de passage, est occupé par la salle du portier chauffée par une cheminée monumentale en pierre de
    Illustration :
    Anciens communs, châtelet et tour Saint-François, vue générale depuis le sud-ouest Châtelet et tour Saint-François, vue d'ensemble depuis le sud-ouest. IVR24_20162801083NUCA Tour Saint-François et église paroissiale Notre-Dame. IVR24_20172800412NUCA Tour Saint-François, corps nord du pavillon du bourg et jardin au premier plan, vue générale depuis Tour Saint-François et tourelle d'escalier, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20162801031NUCA Tour Saint-François, vue de détail des mâchicoulis et de la mise en oeuvre. IVR24_20162801036NUCA Tour Saint-François, vue de détail des mâchicoulis. IVR24_20162801034NUCA Tour Saint-François, vue de détail de la mise en oeuvre et de la cordelière de saint François Tour Saint-François, intérieur, vue de la cheminée. IVR24_20162801051NUCA Tour Saint-François, intérieur, vue de détail du piédroit de la cheminée. IVR24_20162801052NUCA
  • Ville : logis du château, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Ville : logis du château, actuellement hôtel de ville (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 174 2014 AD 16
    Représentations :
    cintré orné d’oves, dards et modillons. Armoiries de François-Louis Rousselet, vice-amiral et maréchal de
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    , construit en moellon enduit ou crépi et pierre de taille (encadrement des baies, corniches) et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Cinq tourelles en pierre de taille couvertes d'un toit conique en ardoise vis en pierre. La petite aile triangulaire, au nord, est construite en moellon enduit et pierre de
  • Jallanges : château dit château de Jallanges
    Jallanges : château dit château de Jallanges Vernou-sur-Brenne - Jallanges - en écart - Cadastre : 1817 C1 639, 640 2009 C 1528, 1452
    Référence documentaire :
    François Rabelais, CESR : 2008. architecturales. Tours : Mémoire de maîtrise d'histoire de l'art et d'archéologie : Université François Rabelais
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Ensemble de bâtiments construits en brique et pierre et couverts de toits en ardoise. Au sud de la tourelles à damier de brique et pierre. L'aile ouest des communs est percée par un passage surmonté d'un arc et pierre de taille. La façade est ornée d'un fronton courbe couronné d'une croix. La porte d'entrée
  • Beauregard : château dit château de Beauregard
    Beauregard : château dit château de Beauregard Villedômer - Beauregard - en écart - Cadastre : 1835 D 946 1835 D 947 1835 D 948 1835 D 949 1835 D 950 1835 D 951 2014 D 1704 2014 D 1705 2014 D 988 2014 D 992 2014 D 994
    Historique :
    époque. Le 28 décembre 1701, deux lots sont constitués pour François de Mareschau, chevalier seigneur de Corbeil, commissaire d'artillerie et François Guillemard, écuyer de Longueville, héritiers de François
    Murs :
    pierre moellon crépi pierre moellon enduit pierre pierre de taille
    Description :
    corniche en pierre de taille entoure l'édifice. Une tourelle d'escalier carrée est adossée au pavillon nord . Le pavillon nord, à un étage carré et étage de comble, est construit en brique et pierre de taille est également à un étage carré et étage de comble, construite en brique et pierre de taille construite en pierre de taille et brique (partie centrale) et en pan de fer et verre (parties latérales). Le
  • Villiers : château de Villiers
    Villiers : château de Villiers Luzillé - Villiers - isolé - Cadastre : 1823 A2 814-818 2009 WS 2
    Historique :
    Villiers constituait un fief dont le premier seigneur connu, François Dubois, est cité en 1666 et
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    d'un étage de comble. L'édifice est construit en pierre de taille de tuffeau et couvert d'un toit à , subsistent les piliers d'un portail en pierre de taille. Juste à côté, se dresse un colombier en moellons écurie, le tout couvert en ardoise. Au sud, une vaste grange en pierre de taille avec une croupe au sud récent. Au centre de la cour subsistent les vestiges d'un puits circulaire en pierre de taille. Un petit
  • Madères : château dit des Madères
    Madères : château dit des Madères Vernou-sur-Brenne - Les Madères - en écart - Cadastre : 1817 G 3259 2009 AK 204
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    étage carré et étage de comble édifié sur une terrasse. L'édifice est construit en pierre de taille et
  • Côte : château dit château de La Côte
    Côte : château dit château de La Côte Reugny - La Côte - en écart - Cadastre : 1819 H2 643 2009 YE 997
    Représentations :
    médaillon représentant un profil à l'antique (François 1er couronné de lauriers ?) figurent également dans
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    comble, construit en moellon enduit et pierre de taille. Le toit à longs pans est couvert d'ardoise et . Une corniche en pierre de taille et trois niches (dont une murée) ornent la façade. L'angle sud-ouest est occupé par une tour carrée de deux étages carrés, en pierre de taille, couverte d'un toit en pavillon. Un cordon en pierre de taille marque la séparation entre les étages. Le rez-de-chaussée est tourelle en pierre de taille couverte d'un toit en poivrière en ardoise qui reposait à l'origine sur un encorbellement. Les séparations entre les différents niveaux sont marquées par deux cordons en pierre de taille . Une corniche en pierre de taille couronne la tourelle. La charpente est à chevrons-portant-fermes. Une nord-ouest. Construite en moellon enduit et pierre de taille, elle est couverte d'un toit à longs pans d'une pierre d'évier. La charpente de cette aile comprend 11 fermes, dont 9 complètes et les 2 autres de comble, en moellon enduit et pierre de taille et couverte d'un toit à longs pans en ardoise est
    Texte libre :
    logis sud, élevé d'un étage carré et d'un étage de comble, est construit en moellon enduit et pierre de et croisillon à l'origine. Une corniche en pierre de taille et trois niches (dont une murée) ornent la façade. L'angle sud-ouest est occupé par une tour carrée de deux étages carrés, en pierre de taille, couverte d'un toit en pavillon. Un cordon en pierre de taille marque la séparation entre les sud-est est occupé par une tourelle en pierre de taille couverte d'un toit en poivrière en ardoise qui deux cordons en pierre de taille. Une corniche en pierre de taille couronne la tourelle. La charpente est placée en retour d'équerre au nord-ouest. Construite en moellon enduit et pierre de taille, elle au-dessus de l'évacuation d'une pierre d'évier. La charpente de cette aile comprend 11 fermes, dont 9 étage carré et étage de comble, en moellon enduit et pierre de taille et couverte d'un toit à longs pans modifications (suppression des meneaux et croisillons au rez-de-chaussée et étage). Une corniche en pierre de
  • Bourg : château, ancien château des Archevêques (rue Pasteur)
    Bourg : château, ancien château des Archevêques (rue Pasteur) Vernou-sur-Brenne - rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1817 F 179 2009 AM 174, 175, 176, 448, 199, 443
    Murs :
    pierre
  • Biard La Chapelle : château
    Biard La Chapelle : château Céré-la-Ronde - Biard La Chapelle - isolé - Cadastre : 2009 OG 230
    Murs :
    pierre de taille
  • Beauchêne : château de Beauchêne
    Beauchêne : château de Beauchêne Luzillé - Beauchêne - isolé - Cadastre : 2009 OH 1408
    Historique :
    Fabvier, veuve du maréchal Duroc, en 1850. Elle le vendit en 1865 à l’homme de lettres Pierre-François la carte de Cassini. En 1849, le domaine appartenait à François Nicou, avocat à Blois, qui le met en
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    enduit et les angles sont renforcés par un chaînage en pierre de taille. Seule la façade antérieure du nouveau corps de logis, orientée au sud, est bâtie entièrement en pierre en taille. Sa composition sobre
  • Montpoupon : château de Montpoupon
    Montpoupon : château de Montpoupon Céré-la-Ronde - Montpoupon - en écart - Cadastre : 2010 OE 376
    Historique :
    époque date également le chemin de ronde dont les mâchicoulis en pierre de taille portent un décor de la famille de La Motte Saint-Pierre. A partir de 1872, Émile Léon de La Motte Saint-Pierre (maire de
    Référence documentaire :
    BABELON, Jean-Pierre. Châteaux de France au siècle de la Renaissance. Flammarion : Picard, 1989. LA MOTTE SAINT-PIERRE, Solange de. Le château de Montpoupon (Indre-et-Loire). Vieilles maisons
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    haute cour est précédée d'un châtelet d'entrée. Celui-ci est constitué d'une tour carrée en pierre de et est couronné par un chemin de ronde dont les mâchicoulis en pierre de taille portent un décor de
  • Vallière : château dit château de La Vallière
    Vallière : château dit château de La Vallière Reugny - La Vallière - en écart - Cadastre : 1819 E 123, 124, 125, 126 2009 ZD 87
    Historique :
    Conti, fille naturelle et légitimée de Louis XIV, et les terres à son frère Jean-François de La Baume Le
    Représentations :
    interrompue par une table de pierre. L'ensemble est couronné d'un fronton courbe brisé décoré de motifs pilastres à chapiteau dorique et surmontée d'une table de pierre où figure la devise des la Baume le Blanc
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pierre de taille à bossage. Elle a conservé ses deux portes (charretière et piétonne) en plein cintre et servant de pigeonnier est construite en moellon enduit et pierre de taille recouverte d'un toit en l'intérieur de la cour, est construite en moellon enduit et pierre de taille est couverte d'un toit en enduit et pierre de taille couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise, auquel sont accolés à l'étage. Une corniche en pierre s'interrompt au niveau de deux baies des combles, ce qui indique que les corps de logis est construite en moellon enduit et pierre de taille et couverte d'un dôme en ardoise consoles. Les pavillons sont également construits en moellon enduit et pierre de taille et couverts de rectangulaire, en rez-de-chaussée et étage de comble, construit en moellon enduit et pierre de taille et couvert découvert. Le comble est éclairé par deux lucarnes interrompant l'avant-toit en pierre à fronton
  • Étoile : château dit de l’Étoile
    Étoile : château dit de l’Étoile Vernou-sur-Brenne - L'Étoile - chemin du Clos à l'Étoile - en ville - Cadastre : 1817 G 3446 2009 AL 209
    Historique :
    aile en retour d'équerre à l'ouest à la fin du 19e siècle. Des pierres extraites du coteau auraient servi pour la construction de la cathédrale de Tours, les pierres étant acheminées par la Cisse
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    sud-ouest. A l'angle nord-est, se trouve une tourelle recouverte d'un dôme en pierre surmonté d'un l’Étoile ?) sont présentes en fer forgé sur deux cheminées et en pierre sculptée sur une lucarne. De
  • Razay : château de Razay
    Razay : château de Razay Céré-la-Ronde - Razay - isolé - Cadastre : 1826 E3 270, 274 2009 OE 485
    Historique :
    connu est Pierre de Pons, mort en 1512. En 1574, le château est vendu ou saisi au bénéfice de Nicolas de
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    perpendiculairement et formant une composition complexe. L'aile est-ouest comprend : un pavillon en pierre de taille triangulaire, couvert en tuile plate et dont le pignon est accolé à une demi tour en pierre de taille couverte moellon jusqu'aux deux-tiers de sa hauteur et en pierre de taille pour le tiers supérieur ; elle est
  • Bourg : château dit l'Hôtel-Noble (11 rue Aristide-Briand)
    Bourg : château dit l'Hôtel-Noble (11 rue Aristide-Briand) Vernou-sur-Brenne - 11 rue Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1817 F 59, 60, 61 2009 AC 131
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Ancien logis, à plan en L, construit en moellon enduit et pierre de taille couvert de toit à longs