Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : gare (1 place de la Gare)
    Bourg : gare (1 place de la Gare) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Gare - en village - Cadastre : 2011 OD 1071
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La gare de Neuillé-le-Lierre a été construite sur la ligne d’État rejoignant Tours à Sargé-sur -Braye (41) inaugurée en 1894. Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay, Reugny montant global de 310 000 francs et un délai d'exécution d'un an. Le projet comprend la construction à Neuillé d'un bâtiment d'accueil des voyageurs, d'une lampisterie et d'un entrepôt de marchandises. Les trains pour voyageurs sont supprimés en 1938, et la ligne ferme définitivement dans les années 1970 . L'ancien bâtiment d'accueil des voyageurs sert de logement depuis 1976.
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    d'un toit à longs pans en ardoise. La pierre de taille est utilisée uniquement pour les chaînes La gare était constituée du bâtiment d'accueil des voyageurs, d'un entrepôt des marchandises et d'une lampisterie (pour entreposer lampes et lanternes) faisant également fonction de cabinets d'aisance sont encore visibles dans des communes proches de Neuillé-le-Lierre : Vernou-sur-Brenne, Reugny
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Gare - en village - Cadastre : 2011 OD 1071
    Titre courant :
    Bourg : gare (1 place de la Gare)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de situation de la station de Neuillé. (Collection particulière). IVR24_20133700402NUC2A Plan du rez-de-chaussée du bâtiment des voyageurs. (Collection particulière
  • Bourg : gare (2 passage de la Gare)
    Bourg : gare (2 passage de la Gare) Reugny - 2 passage de la Gare - en village - Cadastre : 2009 G 1497
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Cette gare a été construite sur la ligne de chemin de fer d’État rejoignant Tours à Sargé-sur-Braye . Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay, Reugny, Neuillé et Villedômer est d'accueil des voyageurs, d'un entrepôt de marchandises et d'une lampisterie (aujourd'hui disparue). La ligne attribué en août 1892 à Denis et Guestault, entrepreneurs à Ancenis, pour un montant global de 310 000 francs et un délai d'exécution d'un an. Le projet prévoit la construction à Reugny d'un bâtiment de chemin de fer est inaugurée en 1894. Le tronçon entre Reugny et Vouvray est officiellement l'ancien entrepôt de marchandises comme bâtiment des services techniques communaux.
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Reugny. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 194).
    Description :
    couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La pierre de taille est utilisée uniquement pour les chaînes La gare était constituée d'un ensemble de deux bâtiments : bâtiment d'accueil des voyageurs, et d'angles et l'encadrement des baies. Haut d'un étage, il comprend trois travées. Le rez-de-chaussée de la entrepôt de marchandises. Ces constructions furent édifiées selon un modèle utilisé pour cette ligne : des bâtiments identiques sont encore visibles dans des communes proches de Reugny : Vernou-sur-Brenne, Chançay façade qui donnait sur les voies est percé de trois portes.
    Localisation :
    Reugny - 2 passage de la Gare - en village - Cadastre : 2009 G 1497
    Titre courant :
    Bourg : gare (2 passage de la Gare)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Gare (en écart, lieu-dit La Gare)
    Gare (en écart, lieu-dit La Gare) Chançay - La Gare - en écart - Cadastre : 2009 B1 541 2009 B1 566 2009 B1 567
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La gare de Chançay a été construite sur la ligne d’État rejoignant Tours à Sargé-sur-Braye (41). De 1883 à 1885, son emplacement, au nord du bourg et à la limite de la commune, a fait l'objet de choix de l’État ne soit entériné. Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay à Angers. La ligne de chemin de fer est inaugurée en 1894. En 1938, le conseil municipal proteste de la ligne, notamment parce qu'elle est utilisée par l'usine Serpot. Le tronçon entre Reugny et nombreuses discussions entre la municipalité, qui la jugeait trop éloignée du bourg, et l’État, avant que le , pour un montant global de 310 000 francs et un délai d'exécution d'un an. En 1893, les travaux de contre la suppression du trafic des voyageurs. En 1972, le conseil municipal vote en faveur du maintien
    Référence documentaire :
    Chançay. Coupe et élévation de la grue hydraulique à col fixe. (Archives départementales d'Indre-et Archives communales de Chançay. Registre des délibérations du conseil municipal. 1956-1985.
    Description :
    construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La pierre de taille est utilisée La gare était constituée du bâtiment d'accueil des voyageurs, d'un entrepôt des marchandises, d'une lampisterie (pour entreposer lampes et lanternes) faisant également fonction de cabinets d'aisance, d'un pour cette ligne : des stations identiques sont encore visibles dans des communes proches de Chançay . Le rez-de-chaussée est percé de trois portes, dont deux ont été transformées en fenêtres.
    Localisation :
    Chançay - La Gare - en écart - Cadastre : 2009 B1 541 2009 B1 566 2009 B1 567
    Titre courant :
    Gare (en écart, lieu-dit La Gare)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la gare, réalisé à partir d'un extrait du plan cadastral de Coupe et élévation de la grue hydraulique à col fixe. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S Vue de la lampisterie, depuis l'ancienne voie ferrée. IVR24_20113700241NUC2A Vue du bâtiment des voyageurs depuis la route départementale 46. IVR24_20113700238NUC2A
  • Bourg : gare de Frazé - Montigny
    Bourg : gare de Frazé - Montigny Frazé - au nord-est du Bourg - - en village - Cadastre : 2016 OB 473
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Les enquêtes parcellaires pour la construction de la ligne de chemin de fer La Loupe - Brou ) soient construits. Si la ligne de voyageurs s'arrête en 1936 (reprise par un service d'autobus), le service marchandise perdure jusqu'en 1971 (démantèlement de la ligne et privatisation de la gare par la (seconde section, joignant Thiron-Gardais à Brou) débutent en 1895. Il faut attendre 1899 pour que la gare (desservant les bourgs de Frazé et de Montigny-le-Chartif) ainsi qu'un petit bâtiment (lampisterie et cabinets suite). Au cours du quatrième quart du 20e siècle, la gare est transformée en habitation (agrandissement d'ouvertures, pose d'huisseries contemporaines et de volets roulants).
    Référence documentaire :
    Archives départementales d´Eure-et-Loir, 5 S 243. Chemin de fer.
    Description :
    La station de Frazé - Montigny se situe au nord-est du bourg, à moins de 500 mètres. Sous un même gare et la salle d'attente des voyageurs. L'étage était réservé au logement du chef de gare. Les murs pierre de taille calcaire, les chaînages d'angle en brique. Les toits sont à longs pans couverts en toit, le bâtiment principal abritait au rez-de-chaussée, le hall à marchandises, le bureau du chef de sont en moellons de silex couverts d'un enduit plein. Les encadrements des baies sont en brique et en
    Titre courant :
    Bourg : gare de Frazé - Montigny
    Illustration :
    Plan de l'emplacement projeté pour la station de Frazé, dressé en 1895 par M. Goury du Roslan Plan du chemin d'accès projeté à la station de Frazé - Montigny, dressé en 1899 par l'agent voyer Détail du plan du chemin d'accès projeté à la station de Frazé - Montigny, dressé en 1899 par
  • Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls)
    Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls) Villedômer - 15 avenue des Tilleuls - en village - Cadastre : 2012 D 1584
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La commune de Villedômer possédait autrefois deux gares : la gare dite de Crotelles (aujourd'hui détruite) sur la ligne Brétigny-la Membrolle, et la gare dite de Villedômer-État, construite sur la ligne de chemin de fer Tours-Sargé inaugurée en 1894. Le lot prévoyant la construction des stations de , entrepreneurs à Ancenis, pour un montant global de 310 000 francs et un délai d'exécution d'un an. La ligne est déclassée en 1975 et la gare transformée pour accueillir une classe maternelle à partir de septembre 1976 . Une seconde classe est ouverte entre 1979 et 1989 dans un préfabriqué. La première classe rejoint
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Archives communales de Villedômer.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pierre de taille est utilisée uniquement pour les chaînes d'angles et l'encadrement des baies. Haut d'un La gare était constituée du bâtiment d'accueil des voyageurs et d'une lampisterie (pour entreposer lampes et lanternes), faisant également fonction de cabinets d'aisance. Ces constructions furent édifiées communes proches de Villedômer : Vernou-sur-Brenne, Reugny, Chançay ou Neuillé-le-Lierre. Le bâtiment d'accueil des voyageurs est construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La
    Titre courant :
    Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Carte postale, début du 20e siècle. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700397NUC2AB Façade ouest, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700408NUC2A Pignon nord, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700409NUC1A Façade est, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700410NUC2A Pignon sud, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700411NUC1A Coupe transversale, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700412NUC1A Plan du rez-de-chaussée, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700413NUC2A Plan du premier étage, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700414NUC2A
  • Bourg : gare
    Bourg : gare Thiron-Gardais - Bourg - Avenue de la Gare - en village - Cadastre : 2014 ZB 180, 182
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La ligne de chemin de fer reliant La Loupe à Brou est inaugurée en 1899, date de la construction de ). Si la ligne de voyageurs s'arrête en 1936 (reprise par un service d'autobus), le service marchandise perdure jusqu'en 1971 (démantèlement de la ligne et privatisation de la gare par la suite). Au cours du l'ancienne gare et des bâtiments annexes (lampisterie, bureau de maintenance, station de pompage, toilettes quatrième quart du 20e siècle, la gare est transformée en habitation (nouveaux percements et agrandissement
    Parties constituantes non étudiées :
    station de pompage
    Référence documentaire :
    Archives départementales d´Eure-et-Loir, 5 S 242. Chemin de fer (commune de Saint-Denis-d’Authou). Archives départementales d´Eure-et-Loir, 5 S 243. Chemin de fer. LECOMTE, Jacky. Le Perche de gare en gare. (Collection Mémoire en Images). Saint-Cyr-sur-Loire
    Description :
    baies font alterner la pierre de taille calcaire (?) et la brique. La même pierre de taille est mise en Située au nord du bourg, la gare de Thiron-Gardais comprend quatre bâtiments : - Le bâtiment principal abrite, au rez-de-chaussée, le hall à marchandise, le bureau du chef de gare et la salle d'attente station de pompage. L'eau provenant de la Thironne était pompée jusqu'au château d'eau (commune de Saint l'ancienne voie de chemin de fer (démontée), se situe l'ancien bureau de maintenance de la ligne (séparé en des voyageurs. L'étage est réservé au logement du chef de gare. - À proximité du bâtiment principal à l'ouest, se trouve la lampisterie et les toilettes. - Un peu plus loin, à l'ouest, se situe l'ancienne -Denis-d'Authou) pour alimenter les locomotives à vapeur. - Au nord du bâtiment, de l'autre côté de bureau et atelier). Les murs sont en moellons de grès en gros appareils jointoyés pour le soubassement et en tout-venant couvert d'un enduit plein (station de pompage) ou à pierre vue. Les encadrements des
    Localisation :
    Thiron-Gardais - Bourg - Avenue de la Gare - en village - Cadastre : 2014 ZB 180, 182
    Illustration :
    plan de localisation des bâtiments de la gare (fond : plan cadastral de 2014 Plan des ouvrages à exécuter : ponceau sur la Thironne et chemin d'accès (actuel avenue de la Gare Vue générale de la gare depuis le nord-est (carte postale, 1er quart 20e siècle Gare, détail de la mise en oeuvre des matériaux de l'angle nord-ouest. IVR24_20142800283NUC2A Gare, angle nord-ouest, détail de l'indicateur d'altitude. IVR24_20142800284NUC2A Station de pompage, vue depuis le nord. IVR24_20142800286NUC2A Bureau de maintenance, vue depuis le sud. IVR24_20142800287NUC2A
  • Gare
    Gare Blois - place de la Gare - en ville - Cadastre : 1970 plan STU
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Lors de l' ouverture de la voie ferrée entre Orléans et Tours, on construit un embarcadère, en 1844 lignes vers Vendôme et Romorantin. La nouvelle gare, située au sud-ouest de l' embarcadère, est , ponts enjambant la voie ferrée, immeubles et implantation d' édifices industriels.
    Référence documentaire :
    p. 132 BERGDOLL, B. La ville au 19e siècle, architecture publique et urbanisme. In : Blois, un amphithéâtre sur la Loire. p. 579-584 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 331-332, p. 372 COSPEREC, Annie. Blois : la forme d'une ville. Paris : Imprimerie nationale p. 147 GUIGNARD, B. L'ancienne et la nouvelle gare. In : Blois un amphithéâtre sur la Loire.
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Blois - place de la Gare - en ville - Cadastre : 1970 plan STU
    Illustration :
    Nouvelle gare construite en 1890. Vue des quais et de la voie ferrée, prise depuis le pont Gambetta Nouvelle gare construite en 1890. Façade sud-est, vue prise de la place. IVR24_19914100338XA Nouvelle gare construite en 1890. Façade sud-est, vue prise de la place. IVR24_19914100337X
1