Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 45 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Orléans : groupe sculpté, La Sculpture
    Orléans : groupe sculpté, La Sculpture Orléans - - 10 rue Pierre 1er de Serbie - en ville
    Inscriptions & marques :
    L. FAGEL (sur le côté droit de la plinthe).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Ce groupe en marbre de la Sculpture, allégorie des arts, des sciences et des techniques, est
    Référence documentaire :
    dépôt des marbres offertes à la ville pour les jardins. 1er mars 1926.
    Représentations :
    La Sculpture, nue et allongée, tient un maillet de la main droite, le ciseau qu'elle tenait de
    Description :
    Le groupe en marbre est posé sur un haut socle. La femme et le buste sont sculptés, le reste du
    Titre courant :
    Orléans : groupe sculpté, La Sculpture
    Dimension :
    la 256.0 centimètre
  • Groupe sculpté : Education de la Vierge
    Groupe sculpté : Education de la Vierge Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    La provenance du groupe est inconnue, sans doute se trouvait-il dans une salle de malades.
    Représentations :
    Education de la Vierge, livre
    Titre courant :
    Groupe sculpté : Education de la Vierge
    Dimension :
    h = 84 ; la = 40 ; pr = 15,5
    États conservations :
    Il manque la couronne de la Vierge. Le groupe a été nettoyé en 2012.
  • Tours : esquisse du monument Pour la Patrie
    Tours : esquisse du monument Pour la Patrie Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Esquisse pour le monument Pour la Patrie commandé en 1898 à François Sicard par l'Association des anciens élèves du lycée Descartes à Tours, pour honorer leurs condisciples tombés lors de la Guerre de 1870. Ce monument, inauguré en 1904, est exposé dans la cour d'honneur du lycée.
    Représentations :
    Un soldat en pied, protège la Patrie figurée sous l'aspect d'une jeune fille assise au premier plan.
    Statut :
    propriété de la commune Inv. 988-3-1
    Titre courant :
    Tours : esquisse du monument Pour la Patrie
    Dimension :
    la 9.5 centimètre
  • Orléans : fontaine monumentale, La Source humaine
    Orléans : fontaine monumentale, La Source humaine Orléans - 10 rue Pierre 1er de Serbie - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    de leur volume et de la multitude des fragments). La traduction en marbre du couronnement de cette fontaine est commandée par l’État le 2 mai 1910 pour 17 000 Francs, alors que la fontaine est exposée au l'île de la Cité à Paris, à l'emplacement de l'ancienne morgue détruite. La commande des deux groupes de la fontaine est décomposée en 6 parties de 1914 à 1922, sans doute afin d'échelonner les acomptes dans la "zone", espace gagné sur les anciennes fortifications de Paris. A la fin de 1925, l'ensemble est intégré aux demandes de dépôts de l’État à la Ville d'Orléans pour les jardins, hôtel de ville , musée et École des beaux-arts de la ville, et figure officiellement dans l'arrêté de dépôt du 1er mars 1926. La fontaine monumentale fait donc partie des différentes œuvres livrées en mars 1926 sans encombre (les deux blocs pèsent 16 tonnes), mais son montage nécessite la demande en mai d'une photographie à l'administration des Beaux-Arts pour bien assembler les différentes parties qui la composent
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : - Œuvre décorative de volume exceptionnel, conforme à une certaine exagération néo-baroque de la sculpture du début du XXe siècle. La composition des groupes ne relève pas de l'académisme monumental de la IIIe République par le réalisme de détail et s'inscrit dans une veine plus subversive de la représentation de la femme en statuaire. - Œuvre
    Référence documentaire :
    dépôt des marbres offertes à la ville pour les jardins. 1er mars 1926.
    Représentations :
    Toutes les femmes sont nues, certaines ont les jambes couvertes d'un voile. Les femmes de la grotte , amusement). La figure isolée en hauteur porte sur la tête une urne se vidant sur son épaule gauche (symbolisant la source), et paraît plus apaisée malgré sa position (jambe droite repliée, main gauche portant
    Description :
    La fontaine monumentale est composée d'un massif rocheux artificiel et de sculptures en marbre de Carrare blanc, réparties en deux groupes de six figures féminines émergeant de la grotte et d'une figure
    Titre courant :
    Orléans : fontaine monumentale, La Source humaine
    Illustration :
    Détail de la statue de couronnement. IVR24_20174500009NUCA
  • Tours : maquette du monument Pour la Patrie
    Tours : maquette du monument Pour la Patrie Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    anciens élèves du lycée Descartes, pour honorer les anciens élèves tombés lors de la Guerre de 1870. Le monument inauguré en 1904 est toujours visible dans la cour d'honneur du lycée.
    Représentations :
    Un soldat en pied, protège la Patrie figurée sous l'aspect d'une jeune fille assise au premier plan
    Statut :
    propriété de la commune Inv. 988-3-1
    Titre courant :
    Tours : maquette du monument Pour la Patrie
    Illustration :
    Tête de la femme assise aux pieds de la Patrie. IVR24_20103701168NUC2A
  • Dreux : statue, La Fille prodigue ou Les Trois Ages de la vie
    Dreux : statue, La Fille prodigue ou Les Trois Ages de la vie Dreux - square de la République - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    est la traduction en marbre d'un plâtre exposé au Salon de 1908, déposé au musée du Havre et détruit
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Dreux - square de la République - en ville
    Titre courant :
    Dreux : statue, La Fille prodigue ou Les Trois Ages de la vie
    Dimension :
    la 115.0 centimètre statue
    Illustration :
    Vue de trois quarts arrière avec le visage de la jeune femme. IVR24_20122800053NUC4A Détail de la terrasse gauche avec signature du sculpteur et date. IVR24_20122800038NUC4A
  • Bourges : groupe sculpté, Femme à la carpe ou La Pêcheuse et l'enfant
    Bourges : groupe sculpté, Femme à la carpe ou La Pêcheuse et l'enfant Bourges - boulevard de la République - en ville
    Inscriptions & marques :
    F.E. POPINEAU (signé sur la plinthe gauche).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Bourges - boulevard de la République - en ville
    Titre courant :
    Bourges : groupe sculpté, Femme à la carpe ou La Pêcheuse et l'enfant
  • Orléans, Lycée Benjamin Franklin : groupe sculpté,
    Orléans, Lycée Benjamin Franklin : groupe sculpté, "La Jeunesse" Orléans - 21 bis rue Eugène-Vignat - en ville
    Inscriptions & marques :
    Sur la base : Gili / Susse fondeur Paris.
    Historique :
    Ce projet de Marcel Gili est validé le 12 avril 1956 par la Commission nationale des travaux de
    Référence documentaire :
    technique d'Orléans. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1951-1960. Archives départementales du Loiret, Coligny 1341 W 26 : Coupure de presse La République du Centre départementales du Loiret, Coligny 1341 W 26. Coupure de presse La République du Centre, 16 septembre 1965
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    L’œuvre est implantée dans la cour de l'établissement, près du gymnase. Elle consiste en un bassin masculines nues représentant "La Jeunesse".
    Titre courant :
    Orléans, Lycée Benjamin Franklin : groupe sculpté, "La Jeunesse"
    Dimension :
    la 1.1 mètre sculpture h 0.6 mètre base de la sculpture
    États conservations :
    altération chromatique de la surface (?) altération de l'épaisseur de la matière altération biologique de la matière Le bassin de la fontaine n'est plus alimenté en eau. La sculpture présente des fissures.
    Illustration :
    Vue de détail : la marque du fondeur. IVR24_20144500003NUCA Vue de détail : la main qui saisit l'oreille présente une fêlure dans le bronze
  • Orléans : groupe sculpté, Jason et la Toison d'Or
    Orléans : groupe sculpté, Jason et la Toison d'Or Orléans - 1 rue Fernand Rabier - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature : A. LANSON (sur la terrasse) ; inscription de fondeur : CH. C. / 609 / F. BARBEDIENNE . Fondeur / Paris (sur la terrasse).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Alfred-Désiré Lanson, boursier de la ville d'Orléans, de remporter le Premier Prix de Rome de sculpture le 8 mai 1876, dont le sujet est "Jason enlève la Toison d'Or, après avoir endormi, au moyen d'un la Villa Médicis. Ce groupe (Inv. 1705) est exposé dans le jardin Hardouineau à Orléans pendant la
    Représentations :
    Jason tenant une épée (cassée) dans la main droite, brandit de l'autre main la Toison d'or arrachée
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Orléans : groupe sculpté, Jason et la Toison d'Or
    Dimension :
    la 85.0 centimètre la 56.0 centimètre
    Illustration :
    Détail du visage et de la Toison. IVR24_20124500017NUC2A Détail de la signature : A. LANSON. IVR24_20124500021NUC2A
  • Tours, Lycée Grandmont : groupe sculpté,
    Tours, Lycée Grandmont : groupe sculpté, "L'Indre et la Loire" Tours - avenue de Sévigné - en ville
    Historique :
    La Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics donne son accord pour l’œuvre de l'artiste Michel Saint-Olive le 19 juin 1962 et l'arrêté est signé le 6 août 1962 par la groupe sculpté s'élève à 58 238 NF. Il est réparti entre la ville de Tours qui souhaite prendre part à ce représenter les cours d'eau de l'Indre et de la Loire et notamment la tranquillité et la fluidité de ces eaux
    Référence documentaire :
    Tours, Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    précisément de la Rotonde (salle d'exposition). Ce groupe sculpté relié sur socle représente deux silhouettes une pierre calcaire, probablement de la pierre de Chauvigny. La signature de l'artiste est visible sur
    Titre courant :
    Tours, Lycée Grandmont : groupe sculpté, "L'Indre et la Loire"
    États conservations :
    altération biologique de la matière L’œuvre présente un bon état général malgré une certaine altération biologie de la matière due à la
  • Tours : projet (?) pour la statue d'Alfred de Vigny
    Tours : projet (?) pour la statue d'Alfred de Vigny Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    à Alfred de Vigny réalisé par François Sicard pour la ville de Loches et inauguré en 1909, ou d'un autre projet, tel celui envisagé en 1897 par la Ville de Tours et finalement abandonné.
    Représentations :
    Alfred de Vigny est représenté assis et accoudé à un arbre, dans l'attitude de la mélancolie
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tours : projet (?) pour la statue d'Alfred de Vigny
    Dimension :
    la 34.0 centimètre
  • Tours : modèles des groupes pour la fontaine Archibald de Sydney
    Tours : modèles des groupes pour la fontaine Archibald de Sydney Tours - 18 place François Sicard - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Ensemble des modèles en plâtre pour la fontaine Archibald exécutée par François Sicard et élevée à
    Statut :
    propriété de la commune Inv. 1930-204-1
    Description :
    permettre la fonte des bronzes.
    Titre courant :
    Tours : modèles des groupes pour la fontaine Archibald de Sydney
    Texte libre :
    La fontaine Archibald est commandée par Jules-François (ou John Feltham Archibald, 1856-1919 l'alliance franco-australienne pendant la Première Guerre Mondiale. Elle est conçue par les architectes réalisation suscite les réactions élogieuses des critiques au Salon de 1930, où les trois groupes et la figure
  • Aubigny-sur-Nère : groupe sculpté, Le Passé et l'Avenir ou La Défense nationale 1870-1871
    Aubigny-sur-Nère : groupe sculpté, Le Passé et l'Avenir ou La Défense nationale 1870-1871 Aubigny-sur-Nère - Les Grands-Jardins - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature et date sur la plinthe senestre : "Mme Vve Ch-E QUINQUAUD 1901" ; Titre sur la plinthe le socle avant : "DON DE L'ETAT" ; Inscription sur la base senestre du socle : "CARRIERE / DE LA [BIC
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    de Tananarive (Madagascar). L'arrêté du 29 janvier 1902 commande la transcription en marbre marbre est achevé en 1904, année de son exposition au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts (n °2066), et entre au Dépôt des marbres (n°1871), après son exposition. A la suite de la demande du député du Cher H. Maret, la Ville d'Aubigny-sur-Nère obtient le dépôt du groupe en 1905 (lettre du 5 août 1905 du Sous-secrétaire d’État aux Beaux-arts au préfet), après que l'attribution en 1902 de la statue commandés autour de 1900 en hommage aux morts de la Guerre de 1870, et son installation dans un jardin dès création, vers celle d'une sculpture purement décorative. La mention "don de l’État" du socle est erronée groupe est aujourd'hui le seul ornement de statuaire publique de la ville d'Aubigny-sur-Nère.
    Référence documentaire :
    p.38-39 CHAMBRION, Matthieu. Statues dans la ville. Un musée à ciel ouvert en Région Centre-Val de
    Représentations :
    Le groupe représente une allégorie des ravages de la Guerre de 1870 : un enfant nu accourt vers sa mère, en l'absence du père de famille. La femme en habit de paysanne des années 1870 est assise sur un canon de la Guerre de 1870, et sur la terrasse dextre sont placés deux écus brisés aux armes de la
    Description :
    coupés, qui se rétrécit au-dessus de la base.
    Titre courant :
    Aubigny-sur-Nère : groupe sculpté, Le Passé et l'Avenir ou La Défense nationale 1870-1871
    Dimension :
    la 127.0 centimètre statue seule
    Dates :
    1901 porte la date
    Illustration :
    " et "DON DE L'ETAT" sur la plinthe et la face avant du socle. IVR24_20121800917NUC4A Vue d'ensemble du groupe de trois-quarts droit, avec le titre sur la plinthe avant "LE PASSE ET L'AVENIR" et la signature sur la plinthe : "MME VVE CH. E. QUINQUAUD 1901". IVR24_20121800920NUC4A Vue de trois quarts arrière gauche, avec les armes de l'Alsace et de la Lorraine sur le côté gauche Détail du socle, avec l'inscription : "CARRIERE DE LA P?CH?". IVR24_20121800922NUC2A
  • Orléans : groupe sculpté, Cadmos combattant le serpent de la source de Dircé
    Orléans : groupe sculpté, Cadmos combattant le serpent de la source de Dircé Orléans - 1 rue Fernand Rabier - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    le ministre de la Maison de Louis XVIII et placé au Louvre. De 1832 à 1836, il orna le jardin privé
    Représentations :
    dépouille de lion dont la crinière repose sur le bras, tandis que le reste de la peau se déploie derrière le
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Orléans : groupe sculpté, Cadmos combattant le serpent de la source de Dircé
    Dimension :
    la 168.0 centimètre
    États conservations :
    L'épiderme du marbre est usé, il manque l'arme tenue dans la main droite. La jambe droite est prise
    Illustration :
    Vue arrière : tête du serpent, dos de Cadmos avec la dépouille de lion. IVR24_20124500005NUC2A
  • Tours : fontaine dite monument François Sicard (partiellement détruite)
    Tours : fontaine dite monument François Sicard (partiellement détruite) Tours - 26 boulevard Heurteloup - en ville - Cadastre : 2012 DW 601
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    La fontaine Sicard est exécutée d'après la fontaine Archibald élevée en 1932 à Sidney. Cette éditeur australien, afin de commémorer l'alliance franco-australienne pendant la Première Guerre Mondiale . La volonté d'honorer la mémoire de François Sicard (1862-1934) par l'une de ses oeuvres-phare est forte et le projet voit le jour à peine deux ans après la mort de l'artiste : ses amis, en accord avec sa famille, choisissent les modèles au tiers de la fontaine Archibald de Sydney (1932), augmentés de . L'ensemble, produit par la famille, les amis, une souscription et deux subventions successives (1936 et 1938 la Préfecture de Tours (angle nord-est). Il constitue l'un des rares ensembles à ne pas être touché par la mobilisation des métaux non ferreux sous l'Occupation. Il est l'objet d'un vol dans les années
    Représentations :
    Au centre de la composition, Apollon, portant la lyre, se dressait au sommet d'un haut pylône
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La fontaine, connue par des plans et des photographies, est exécutée sur le modèle de la fontaine
    Précision localisation :
    Jardin de la préfecture
    Dimension :
    la 800.0 centimètre
    Origine :
    lieu de provenance jardin de la Préfecture de Tours
    Illustration :
    Salon de 1930 : détail des groupes en bronze destinés à la fontaine Archibald élevée à Sidney Salon de 1930 : la fontaine Archibald élevée à Sydney (gravure reproduite dans L'Illustration, n Vue d'ensemble de la fontaine dans le jardin de la Préfecture à Tours. Photographie ancienne
  • Dreux : groupe sculpté, Au but
    Dreux : groupe sculpté, Au but Dreux - rue de Châteaudun rue des Gaults - en ville
    Inscriptions & marques :
    A. BOUCHER - F. BARBEDIENNE Fondeur / PARIS (sur la base).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Statut :
    propriété de la commune
    Précision localisation :
    Parc de la mairie
    Dimension :
    la 55.0 centimètre
  • Tours : groupe sculpté, Diane chasseresse
    Tours : groupe sculpté, Diane chasseresse Tours - boulevard Heurteloup - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant la technique F. Sicard (sur un côté de la plinthe). CIRE PERDUE L. GATTI.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Modèle au tiers en bronze du groupe exécuté par François Sicard pour la fontaine Archibald élevée à Sydney en 1932. Ce groupe ornait, avec les groupes de Pan et de Thésée et le Minotaure, la fontaine François Sicard, élevée en 1938 dans l'angle nord-est du jardin de la Préfecture de Tours, en hommage à l'oeuvre du sculpteur tourangeau. Après le démantèlement de la fontaine, les groupes furent déposés à l'hôtel de ville où ils se trouvent toujours. Le modèle en plâtre pour la fontaine Archibald est conservé
    Matériaux :
    bronze fondu à la cire perdue
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    la 134.5 centimètre
    Illustration :
    Détail de la signature du sculpteur. IVR24_20123700969NUC4A Détail de la marque de fondeur. IVR24_20123700970NUC4A
  • Tours : groupe sculpté, Thésée et le Minotaure
    Tours : groupe sculpté, Thésée et le Minotaure Tours - boulevard Heurteloup - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Modèle au tiers en bronze du groupe exécuté par François Sicard pour la fontaine Archibald élevée à Sydney en 1932. Ce groupe ornait, avec les groupes de Pan et de Diane chasseresse, la fontaine François Sicard, élevée en 1938 dans l'angle nord-est du jardin de la Préfecture de Tours, en hommage à l'oeuvre du sculpteur tourangeau. Après le démantèlement de la fontaine, les groupes furent déposés à l'hôtel de ville où ils se trouvent toujours. Le modèle en plâtre pour la fontaine Archibald est conservé au
    Matériaux :
    bronze fondu à la cire perdue
    Représentations :
    Thésée est représenté en symbole de la guerre, une épée dans une main, agrippant de l'autre une
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    la 140.0 centimètre
  • Tours : groupe sculpté, Pan, chèvre, chevreaux et bouc
    Tours : groupe sculpté, Pan, chèvre, chevreaux et bouc Tours - boulevard Heurteloup - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Modèle au tiers en bronze du groupe exécuté par François Sicard pour la fontaine Archibald élevée à Sydney en 1932. Ce groupe ornait, avec les groupes de Thésée et le Minotaure et Diane chasseresse, la fontaine François Sicard, élevée en 1938 dans l'angle nord-est du jardin de la Préfecture de Tours, en hommage à l'oeuvre du sculpteur tourangeau. Après le démantèlement de la fontaine, les groupes furent déposés à l'hôtel de ville où ils se trouvent toujours. Le modèle en plâtre pour la fontaine Archibald est
    Matériaux :
    bronze fondu à la cire perdue
    Représentations :
    Pan, agenouillé au centre, retient un bouc par une corne de la main gauche ; l'autre main est posée
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    la 134.5 centimètre
  • Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de Jésus au Temple, Christ Sauveur, Vierge à l'Enfant
    Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de Jésus au Temple, Christ Sauveur, Vierge à l'Enfant Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Inscriptions & marques :
    DR (monogramme de l'église) ; monogramme de la Vierge.
    Historique :
    La Morandière. Le conseil de fabrique a demandé quelques modifications du parti initial proposé par l'architecte (que l'entablement de l'autel soit élevé de 50 cm ; que la partie supérieure du table soit ajourée pour que les panneaux inférieurs du vitrail restent visibles). La nouvelle organisation du choeur et remontées sur la façade extérieure de l'église.
    Représentations :
    La scène de la Recouvrance de Jésus au Temple, parmi les docteurs, est figurée dans la niche . Dans la niche du retable du bas-côté nord, se trouve une statue dorée du Christ (de petite nature), à laquelle répond une Vierge à l'Enfant couronnée (également dorée et de petite nature) dans la niche du
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le retable principal occupe toute la largeur de l'église dans son extrémité orientale. Il se de pilastres et de colonnettes cannelées. Sous la voûte, d'imposants pendentifs descendent des petits triangulaires à base interrompue. Celui qui domine l'autel sud et renferme la statue de la Vierge forme un
    Auteur :
    [dessinateur] Potier de La Morandière Jules Édouard
    États conservations :
    Bon état global mais la peinture de l'autel nord est très écaillée.
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'autel principal, avec le groupe sculpté de la Recouvrance de Jésus au Temple Vue d'ensemble de l'autel sud, avec la statue de Vierge à l'Enfant, Sauveur du monde, couronnée Vue d'ensemble de l'autel nord, avec la statue du Christ Sauveur. IVR24_20084501161NUCA
1 2 3 Suivant