Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Groupe sculpté : Vierge de Pitié accompagnée de trois anges
    Groupe sculpté : Vierge de Pitié accompagnée de trois anges Orléans
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Représentations :
    Vierge de pitié
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Groupe sculpté : Vierge de Pitié accompagnée de trois anges
    Illustration :
    Vue d'ensemble du groupe sculpté de la Vierge de pitié. IVR24_20084500986NUCA
  • Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de Jésus au Temple, Christ Sauveur, Vierge à l'Enfant
    Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de Jésus au Temple, Christ Sauveur, Vierge à l'Enfant Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Inscriptions & marques :
    DR (monogramme de l'église) ; monogramme de la Vierge.
    Historique :
    La Morandière. Le conseil de fabrique a demandé quelques modifications du parti initial proposé par l'architecte (que l'entablement de l'autel soit élevé de 50 cm ; que la partie supérieure du table soit ajourée remontées sur la façade extérieure de l'église. Le retable a été sculpté par Lafargue, à partir des dessins de l'architecte Jules Edouard Potier de pour que les panneaux inférieurs du vitrail restent visibles). La nouvelle organisation du choeur et de ses collatéraux rendit les grilles latérales complètement inutiles : elles furent en conséquence
    Représentations :
    La scène de la Recouvrance de Jésus au Temple, parmi les docteurs, est figurée dans la niche . Dans la niche du retable du bas-côté nord, se trouve une statue dorée du Christ (de petite nature), à laquelle répond une Vierge à l'Enfant couronnée (également dorée et de petite nature) dans la niche du centrale. Elle est surmontée de deux statues représentant les prophètes, Isaïe et Jérémie, et d'une Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le retable principal occupe toute la largeur de l'église dans son extrémité orientale. Il se de pilastres et de colonnettes cannelées. Sous la voûte, d'imposants pendentifs descendent des petits triangulaires à base interrompue. Celui qui domine l'autel sud et renferme la statue de la Vierge forme un portiques latéraux. Des édicules ajourés couronnent chaque portique. Les niches latérales sont encadrées de deux retables latéraux. Ceux-ci sont entourés de deux colonnes et couronnés de feux frontons encorbellement. L'autel majeur est en marbre veiné de vert ; il est revêtu d'un treillis en cuivre doré. Les
    Auteur :
    [dessinateur] Potier de La Morandière Jules-Édouard
    Localisation :
    Orléans - 12 rue Notre-Dame-de-Recouvrance - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de trois autels et tabernacles, retables, un groupe sculpté, deux statues : Recouvrance de
    États conservations :
    Bon état global mais la peinture de l'autel nord est très écaillée.
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'autel principal, avec le groupe sculpté de la Recouvrance de Jésus au Temple Vue d'ensemble de l'autel sud, avec la statue de Vierge à l'Enfant, Sauveur du monde, couronnée Vue d'ensemble de l'autel nord, avec la statue du Christ Sauveur. IVR24_20084501161NUCA
  • Groupe sculpté : Calvaire
    Groupe sculpté : Calvaire Orléans - rue Saint-Pierre du Martroi
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Historique :
    suite de la Mission de 1823, et fut érigé au mois de juin 1824. Il fut retiré en 1830 pour être installé Cet ensemble était à l'origine placé dans le jardin, devant l'église : il fut installé à la dans le fond de l'église.
    Statut :
    propriété de la commune
    Dates :
    1816 porte la date
  • Groupe sculpté : Jésus au Jardin des oliviers
    Groupe sculpté : Jésus au Jardin des oliviers Orléans
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    La Taille Alice de
    Statut :
    propriété de la commune
  • Groupe sculpté : Education de la Vierge
    Groupe sculpté : Education de la Vierge Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La provenance du groupe est inconnue, sans doute se trouvait-il dans une salle de malades.
    Matériaux :
    bois taillé peint polychrome
    Représentations :
    Education de la Vierge, livre
    Titre courant :
    Groupe sculpté : Education de la Vierge
    Dimension :
    h = 84 ; la = 40 ; pr = 15,5
    États conservations :
    Il manque la couronne de la Vierge. Le groupe a été nettoyé en 2012.
  • Dreux : statue, La Fille prodigue ou Les Trois Ages de la vie
    Dreux : statue, La Fille prodigue ou Les Trois Ages de la vie Dreux - square de la République - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    est la traduction en marbre d'un plâtre exposé au Salon de 1908, déposé au musée du Havre et détruit lors des bombardements de 1944.
    Matériaux :
    marbre taille avec mise au point
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Dreux - square de la République - en ville
    Titre courant :
    Dreux : statue, La Fille prodigue ou Les Trois Ages de la vie
    Dimension :
    la 115.0 centimètre statue
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue de trois quarts arrière avec le visage de la jeune femme. IVR24_20122800053NUC4A Détail de la terrasse gauche avec signature du sculpteur et date. IVR24_20122800038NUC4A Vue d'ensemble de trois quarts droit. IVR24_20122800036NUC4A Vue d'ensemble de trois quarts gauche. IVR24_20122800037NUC4A
  • Orléans : fontaine monumentale, La Source humaine
    Orléans : fontaine monumentale, La Source humaine Orléans - 10 rue Pierre 1er de Serbie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    de leur volume et de la multitude des fragments). La traduction en marbre du couronnement de cette l'île de la Cité à Paris, à l'emplacement de l'ancienne morgue détruite. La commande des deux groupes de la fontaine est décomposée en 6 parties de 1914 à 1922, sans doute afin d'échelonner les acomptes dans la "zone", espace gagné sur les anciennes fortifications de Paris. A la fin de 1925, l'ensemble est intégré aux demandes de dépôts de l’État à la Ville d'Orléans pour les jardins, hôtel de ville , musée et École des beaux-arts de la ville, et figure officiellement dans l'arrêté de dépôt du 1er mars . Cette fontaine monumentale néo-baroque constitue l'élément fort de la scénographie du parc depuis son fontaine est commandée par l’État le 2 mai 1910 pour 17 000 Francs, alors que la fontaine est exposée au Salon. Le Sous-secrétaire d’État aux Beaux-arts envisage en 1912 d'installer ce groupe à l’extrémité de , pour une somme finale de 120 000 Francs : 1ère partie du 1er groupe (7 mai 1914), 2e partie du 1er
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : - Œuvre décorative de volume exceptionnel, conforme à une certaine exagération néo-baroque de la sculpture du début du XXe siècle. La composition des groupes ne relève pas de l'académisme monumental de la IIIe République par le réalisme de détail et s'inscrit dans une veine plus subversive de la représentation de la femme en statuaire. - Œuvre qui est de fait quasiment indéplaçable et qui constitue un élément d'identité fort du parc Pasteur qui accueille ce dépôt de l’État depuis son ouverture.
    Référence documentaire :
    dépôt des marbres offertes à la ville pour les jardins. 1er mars 1926.
    Représentations :
    Toutes les femmes sont nues, certaines ont les jambes couvertes d'un voile. Les femmes de la grotte , amusement). La figure isolée en hauteur porte sur la tête une urne se vidant sur son épaule gauche (symbolisant la source), et paraît plus apaisée malgré sa position (jambe droite repliée, main gauche portant l'urne au-dessus de sa tête, main droite sur son épaule) dénotant une date d’exécution bien antérieure
    Statut :
    propriété d'un établissement public de l'Etat dépôt du Centre national des arts plastiques-fonds
    Description :
    La fontaine monumentale est composée d'un massif rocheux artificiel et de sculptures en marbre de Carrare blanc, réparties en deux groupes de six figures féminines émergeant de la grotte et d'une figure
    Localisation :
    Orléans - 10 rue Pierre 1er de Serbie - en ville
    Titre courant :
    Orléans : fontaine monumentale, La Source humaine
    États conservations :
    fissures de petite taille parsèment toutes les parties en marbre. De nombreuses coulures apparaissent sur les deux groupes au contact de l'eau ; de nombreuses
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Détail de la statue de couronnement. IVR24_20174500009NUCA Vue d'ensemble de face. IVR24_20124500158NUC4A
  • Tours, Lycée Grandmont : groupe sculpté,
    Tours, Lycée Grandmont : groupe sculpté, "L'Indre et la Loire" Tours - avenue de Sévigné - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Historique :
    La Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics donne son accord pour l’œuvre de l'artiste Michel Saint-Olive le 19 juin 1962 et l'arrêté est signé le 6 août 1962 par la groupe sculpté s'élève à 58 238 NF. Il est réparti entre la ville de Tours qui souhaite prendre part à ce représenter les cours d'eau de l'Indre et de la Loire et notamment la tranquillité et la fluidité de ces eaux Direction générale des Arts et des Lettres représentant le Ministère des affaires culturelles. Le coût de ce projet et l'État, à hauteur de 50% pour chacune des parties. À travers cette œuvre, l'artiste a souhaité . Cette statue évoque les paysages de Touraine.
    Matériaux :
    pierre taillé
    Référence documentaire :
    Tours, Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970. Archives nationales, 19880466 art.41. Projet de 1% artistique au lycée mixte, parc de Grandmont à
    Représentations :
    corps de face de dos effet de ligne effet de mouvement groupe de figures homme femme
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    précisément de la Rotonde (salle d'exposition). Ce groupe sculpté relié sur socle représente deux silhouettes une pierre calcaire, probablement de la pierre de Chauvigny. La signature de l'artiste est visible sur L’œuvre est implantée sur une pelouse en face de l'élévation sud du bâtiment C (externat) et plus horizontales (masculine et féminine) juxtaposées mesurant trois mètres de long environ. Le matériau utilisé est
    Localisation :
    Tours - avenue de Sévigné - en ville
    Titre courant :
    Tours, Lycée Grandmont : groupe sculpté, "L'Indre et la Loire"
    États conservations :
    altération biologique de la matière L’œuvre présente un bon état général malgré une certaine altération biologie de la matière due à la présence de mousse végétale.
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan-Dessin de situation datant de 1962. Archives nationales : 19880466 art.41 Vue de situation. IVR24_20163700010NUCA Vue générale nord : revers de l'oeuvre. IVR24_20143703068NUCA Vue de détail. IVR24_20163700014NUCA Vue de détail : signature. IVR24_20163700013NUCA
  • Montargis : groupe sculpté, Le Chien de Montargis
    Montargis : groupe sculpté, Le Chien de Montargis Montargis - rue du Faubourg de la Chaussée - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    THIEBAUT et FILS (sur la terrasse, à droite) - Le chien de Montargis (sur la terrasse, devant et derrière). marque de fondeur Gustave Debrie / sculpteur / Paris 1874 (signé et daté sur la terrasse, à gauche) - Fdu par
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    commandé à la fonderie Thiébaut et attribué officiellement le 4 octobre à la ville de Montargis. En 1941
    Référence documentaire :
    p. 22-25 TOURLOURAT, Roger. L’Histoire de la statue du Chien de Montargis pendant l’Occupation
    Représentations :
    attaque aussi l'homme à la gorge, il y est figuré de la même taille que l'homme et fort éloigné de ce La gravure d'Androuet du Cerceau de 1730 ne semble pas avoir inspiré le sculpteur : si le chien y ou la scène du combat est figurée de manière similaire à la statue, le chien attaquant également dernier. La revue Lecture pour tous, d'octobre 1902 (donc postérieure à la statue), présente une gravure l'homme à la gorge, mais dans un corps à corps étroit.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Montargis - rue du Faubourg de la Chaussée - en ville
    Titre courant :
    Montargis : groupe sculpté, Le Chien de Montargis
    Dimension :
    la 66.0 centimètre plinthe
    États conservations :
    Coupure/couture bien visible à mi-cuisse, avec clous de réparation. Croisillon (?) au niveau du
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Le groupe dans le jardin de l'hôtel Durzy : carte postale ancienne, Léon et Levy, n° 35, avant Le groupe dans le jardin de l'hôtel Durzy. Au fond, les ruines du château de Lorris ; à droite Vue d'ensemble de l'arrière du groupe. IVR24_20134500023NUC4A Vue d'ensemble de l'arrière du groupe. IVR24_20134500024NUC4A
1