Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 49 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières)
    Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières) Nogent-le-Rotrou - 3 rue des Poupardières - en ville
    Historique :
    l’édifice étudié. Ils appartiennent alors à Louise Le Sueur qui les tient de son père, Jean Le Sueur. Louise
    Référence documentaire :
    AD Eure-et-Loir. Série B : 2574. Procès entre Jean Lesueur, sieur de Vaupousteau, et Denis Hubert p.95 ; p.224 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le
    Description :
    L’édifice est implanté au sein d’un îlot situé au pied du château Saint-Jean et borde la rue des
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Jean [propriétaire] Le Sueur Louise
    Texte libre :
    l’emplacement de l’édifice étudié. Ils appartiennent à Louise Le Sueur qui les tient de son père Jean Le Sueur . Louise est l’épouse de Jouachim de Lespinay, écuyer et sieur de Montgobert. Le couple possède plusieurs , Jean le Sueur, est connu pour sa charge de conseiller du Roi et d’élu du Perche, mais aussi pour avoir du château Saint-Jean, il est circonscrit par les rues du Paty, Bourg-le-Comte, Poupardières et du par les rues Saint-Laurent et Bourg-le-Comte reliant l’ancien prieuré-doyenné de Saint-Denis aux marches du Château Saint-Jean. Composition d’ensemble La parcelle qui accueille l’édifice occupe une
    Illustration :
    Aquarelle, face ouest, vue du sud-ouest, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Massiot
  • Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust)
    Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust) Nogent-le-Rotrou - 1 rue Giroust - en ville
    Historique :
    travaux. En effet, un bail de 1578 le mentionne déjà. Un autre bail de 1648 mentionne Louis-Julien Dupin
    Référence documentaire :
    p.238 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Auteur :
    [propriétaire] Dupin Louis-Julien
    Texte libre :
    comme l’auberge de la Fleur de Lys. Son propriétaire, Louis-Julien Dupin (sieur de la Fleur de Lys), est l’inventaire sommaire des archives départementales d’Eure-et-Loir. Julien Dupin, le père présumé de Louis fils présumé de Louis-Julien, est cité dans un procès en 1695, il exerce la fonction de maître des
  • Hôtel de Saumery
    Hôtel de Saumery Blois - 1 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 503
    Historique :
    Charron, bailli de Blois et seigneur de Menars, les boiseries attribuées à Jean Mosnier auraient été
    Référence documentaire :
    p. 562-563 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol.
    Localisation :
    Blois - 1 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 503
  • Hôtel Hurault de Vibraye
    Hôtel Hurault de Vibraye Blois - 4 rue Haute - en ville - Cadastre : 1810 A 1270
    Historique :
    La construction de cet hôtel est contemporaine du règne de Louis XII, entre 1498 et 1514 ; la présence des monogrammes de Louis XII et d' Anne de Bretagne, ainsi que celle d' un porc-épic sur la façade
    Représentations :
    Initiales de louis XII et d' anne de bretagne entrelacées avec une cordelière.
    Illustration :
    Façade est, fenêtre du rez-de-chaussée. Détail : larmier avec monagrammes de Louis XII et Anne de
  • Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty)
    Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Historique :
    ancienne et remonter au 13e ou au 14e siècle. En 1748, l'édifice appartient au maître Jean Goislard, sieur
    Description :
    plateau Saint-Jean situé à l'est. Il est composé de trois bâtiments disposés autour d'une cour arrière qui
    Auteur :
    [propriétaire] Goislard Jean
    Annexe :
    chemin neuf montant du bourg leconte a st jean d’un bout ladicte halle du bourg le conte et dautre bout a
    Texte libre :
    Louise Le Sueur. Le couple possède plusieurs propriétés à Nogent-le-Rotrou, dont certaines sont situées Saint-Jean à l’est. La rue des Marches, également située à l’est, prend place le long des pentes du plateau Saint-Jean. Elle borde le second niveau des bâtiments de l’édifice, situés en fond de cour. La rue Marches permet un accès direct mais non carrossable au château Saint-Jean situé sur le plateau. L’édifice sur une cave creusée dans la craie à silex du plateau Saint-Jean. Seuls les bâtiments situés au n°5 étudiée n’est autre que Jean Goislard, également sieur du Puy. Dès lors, si l’on retient la datation de la
    Illustration :
    Faces est et nord, vue des marches Saint-Jean (nord-est). IVR24_20162801327NUCA
  • Hôtel Sardini
    Hôtel Sardini Blois - 7 rue du Puits Châtel - en ville - Cadastre : 1980 DO 576
    Historique :
    règne de Louis XII pour Pierre Bernelet, décor 1ère Renaissance des deux étages de galerie inspiré de la galerie de l' aile Louis XII du château de Blois, chapelle avec peintures murales ; 4e quart 16e siècle
    Référence documentaire :
    entre Jacques-Florent Belot et Jean-Raymond de Saintonge. 6 mai 1722. p. 557 et p. 588 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847 p. 98 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois p. 59 DUPRE, L. Un oratoire du temps de louis XII. La semaine religieuse du diocèse de Blois. 1877
  • Hôtel d'Amboise
    Hôtel d'Amboise Blois - 6 place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 413
    Historique :
    4e quart 15e siècle : ensemble de la construction pour Jacques de Dinteville Grand Veneur de Louis
    Référence documentaire :
     ; fol. 36 Bail emphytéotique à Jacques de Dinteville, grand veneur de Louis XII, le 16 avril 1499. p. 143-144 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 421 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois
  • Hôtel Salviati
    Hôtel Salviati Blois - 18 rue Saint Lubin - en ville - Cadastre : 1810 A 995
    Référence documentaire :
    p. 561 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 243 BODIN, L. Testament de Jean Salviati. Annales fléchoises. 1909.
  • Hôtel Denis Dupont
    Hôtel Denis Dupont Blois - 2 rue Saint Honoré - en ville - Cadastre : 1980 DN 92
    Référence documentaire :
    p. 555 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 472-473 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de
  • Hôtel dit Maison du Chapitre, groupe scolaire dit institution Delfeuille, actuellement maison dite l'association des dames institutrices (2 rue Bourg-le-Comte)
    Hôtel dit Maison du Chapitre, groupe scolaire dit institution Delfeuille, actuellement maison dite l'association des dames institutrices (2 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 2 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    , puis sa fille, Louise Hubert, en 1648. Néanmoins, les origines de l'édifice remontent à la deuxième
    Référence documentaire :
    Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le p.17 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Description :
    -Comte, l'un des axes majeurs de Nogent-le-Rotrou reliant le château Saint-Jean à l'abbaye Saint-Denis
    Auteur :
    [propriétaire] Hubert Louise
    Texte libre :
    principaux de Nogent-le-Rotrou reliant le prieuré-doyenné de Saint-Denis au pied du château Saint-Jean. Le propriétaire de l’édifice est Louise Hubert, veuve du sieur de Villeroussien et fille de Denys Hubert. Le première à l’est offre une vue sur le château Saint-Jean tandis que la seconde à l’ouest offre une vue sur l’hôtel du Bailli et le prieuré-doyenné de Saint-Denis. La cheminée est composée d’un faux manteau château Saint-Jean. Si l’on tient compte de la présence d’une cheminée datée entre la seconde moitié du
    Illustration :
    Dessin de la façade sud, vue du sud, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Massiot Dessin des façades sud et est sur cour, vue du sud, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Aquarelle de la façade nord, vue du nord, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Massiot
  • Hôtel dit Château-Gaillard (29 allée du Pont Moulin)
    Hôtel dit Château-Gaillard (29 allée du Pont Moulin) Amboise - 29 allée du Pont Moulin - en ville
    Historique :
    est juste, Château-Gaillard, datant du règne de Louis XII (1498-1515) et commandité par René de Savoie
    Référence documentaire :
    BOSSEBOEUF, Louis-Auguste. Amboise, le château, la ville et le canton. Tours : Société Archéologique de Touraine, 1897. notes de Louis Palustre, 616 p.
    Annexe :
    Anne de Lascaris, fille de Jean-Antoine de Lascaris, comte de Tende, et veuve de Louis de Clermont planta l'oranger sur les bords de la Loire. À la mort de Charles VIII, le roi Louis XII, attiré vers , auxquelles correspondent quatre lucarnes élégantes. La partie de l'est se rapporte au règne de Louis XII France. À l'intérieur, on remarquait les armes de France entourées des lettres L et A, initiales de Louis terrasse et en face du mur du jardin. René, dit le grand bâtard de Savoie - frère consanguin de Louise de de Mayeux, qui fut dominicain, confesseur d'Anne de Bretagne, de Charles VIII et de Louis XII, évêque Françoise de la Marck, dans un accès de jalousie, et en 1577, épousa Louise de Savonnières. À leur tour, ses
  • Hôtel de Michel Gaillard ou du Gros Tournoi
    Hôtel de Michel Gaillard ou du Gros Tournoi Blois - 9 rue Anne de Bretagne - en ville - Cadastre : 1810 A 999
    Historique :
     : construction d' un logis avec tourelle attribué à Michel Gaillard général des finances des rois Louis XI et
    Référence documentaire :
    p. 560-561 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 444 BERNIER, Jean. Histoire de Blois, contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois
  • Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty)
    Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 6 rue du Paty - en ville - Cadastre : 1990 BO 56
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Louise
  • Hôtel dit Méréglise, maison dite la Grande Maison (9, rue de Rhône)
    Hôtel dit Méréglise, maison dite la Grande Maison (9, rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 9 rue de Rhône - en ville
    Référence documentaire :
    Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le Hôtel de Méréglise / Auteur inconnu. [s.d.]. Aquarelle. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Hôtel de Méréglise. 20e siècle. Impr. photoméc., carte postale. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent
    Description :
    L'hôtel est situé au pied du château Saint-Jean, à l'angle formé par la rue de Rhône et la rue du
    Illustration :
    Aquarelle, face nord, vue du nord, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou, fonds Aquarelle, faces est et sud, vue de l'est, date inconnue. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le Carte postale, face est, vue de l'est, 20e siècle. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou
  • Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage)
    Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage) Amboise - rue du Sevrage - en ville
    Historique :
    Charles VIII (1483-1498). Le lieu est par ailleurs connu par les écrits de Louise de Savoie, mère de
    Référence documentaire :
    BOSSEBOEUF, Louis-Auguste. Amboise, le château, la ville et le canton. Tours : Société Archéologique de Touraine, 1897. notes de Louis Palustre, 616 p.
    Description :
    Sauvage comprend un grand corps de logis élevé, dans le style Louis XI, dont la façade a été refaite de réellement ce qu'entend l'auteur par « style Louis XI ». La situation excentrée du Sauvage est bien conforme
  • Hôtel dit Mauduison, immeuble à logements (détruit, 83-85 rue Gouverneur)
    Hôtel dit Mauduison, immeuble à logements (détruit, 83-85 rue Gouverneur) Nogent-le-Rotrou - 83 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BE 74, 143
    Historique :
    jardins situés sur les pentes du plateau Saint-Jean. Le statut du mari de Louyse Aubin (noble, notaire et
    Référence documentaire :
    -château Saint-Jean).
    Description :
    Saint-Jean.
    Illustration :
    Dessin et aquarelle, plan et façade sur cour, vers 1950. (Musée du château Saint-Jean Crossette sculptée (lévrier), vue d'ensemble. (Musée du château Saint-Jean). IVR24_20132800027NUC4A Crossette sculptée (lévrier). (Musée du Château Saint-Jean). IVR24_20132800028NUC4A
  • Hôtel, actuellement presbytère
    Hôtel, actuellement presbytère Blois - 4 rue Porte Clos Haut - en ville - Cadastre : 1980 DO 94
    Historique :
    ) ; 1er quart 20e siècle : presbytère de la paroisse Saint Louis vers 1905.
  • Hôtel Phellipeaux
    Hôtel Phellipeaux Blois - 4 rue des Papegaults - en ville - Cadastre : 1980 DO 438
    Illustration :
    Pignon nord sur cour, vue prise depuis les Grands Degrés Saint-Louis. IVR24_19834100230X
  • Hôtel Morin, ancien Hôtel de ville, actuellement Musée (10-11 quai Charles-Guinot)
    Hôtel Morin, ancien Hôtel de ville, actuellement Musée (10-11 quai Charles-Guinot) Amboise - 10-11 quai Charles-Guinot - en ville
    Historique :
    comptes de l'argenterie. Ils fournissent notamment la cour de Louis XI et Charlotte de Savoie. Il semble
    Référence documentaire :
    guerre : rempart, pavillon Penthièvre, tour Heurtault, écuries Louis-Philippe, chapelle, logis François tour de l'Horloge (1956) ; rapport sur la remise en état de la chapelle Saint-Jean, 1963 ; rapport sur p. 111. PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Le Guide du patrimoine Centre Val de Loire. Paris
    Annexe :
    . ». Pour l'abbé Bosseboeuf, Pierre Morin serait le frère de Jehan Morin, pour Jean-Phillipe Aubert ce
  • Hôtel de Villebresme ou maison de Denis Papin
    Hôtel de Villebresme ou maison de Denis Papin Blois - 13 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 449
    Historique :
    partie du bâtiment nord intégrée lors de la construction du numéro 7 place Saint-Louis, bâtiment est annexe au numéro 16 grands degrés Saint-Louis), reprise des fenêtres du rez-de-chaussée et des
    Illustration :
    Bâtiment sud, élévation sur les Grands-Degrés Saint-Louis. . IVR24_19874100062X Bâtiment sud, pavillon sud-est, sur Grands-Degrés Saint-Louis. IVR24_19834100364X
1 2 3 Suivant