Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 5)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 5) Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde - en ville
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde - en ville
  • Immeubles dits opération Pasteur (ensemble de 9)
    Immeubles dits opération Pasteur (ensemble de 9) Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde rue Théophane-Vénien - en ville - Cadastre : 2010 CV 415 2010 CV 416 2010 CV 417 2010 CV 453 2010 CV 459 2010 CV 460
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde rue
  • Immeubles des troisième et quatrième tranches du Sanitas (ensemble de 12)
    Immeubles des troisième et quatrième tranches du Sanitas (ensemble de 12) Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Historique :
    Après son élection à la mairie de Tours en mars 1959, Jean Royer (1920-2011) baptise le nouveau Jean Royer en 1963 pour la partie nord-est du secteur. La quatrième tranche débute, quant à elle, en
    Texte libre :
    L'arrivée de Jean Royer et le maintien de la gare de Tours à son emplacement existant La traitement par l'Office HLM de Tours, malgré l'apport de 2 200 logements. La municipalité, dirigée par Jean l'agglomération de Tours. A moyen terme, le projet de Jean Royer consistait en l'aménagement de l'ensemble de la terrains situés le long du Cher. La récupération des emprises ferroviaires, bien que demeurant pour Jean de la commune, et sur la rénovation du centre-ville ancien. Jean Royer fit également le choix de , le Sanitas constitue un héritage politique douloureux pour Jean Royer, qui s'attachera toujours à pouvoir déménager à Saint-Pierre-des-Corps. Espérant un règlement rapide de la situation, Jean Royer fit des espaces libres Le report de la réalisation des bâtiments 19 et 20 incita Jean Royer à utiliser
  • Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33)
    Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33) Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Historique :
    . Son plan fut confié à l'urbaniste Jean Dorian dans les années d'après-guerre. Le projet fut ensuite
    Texte libre :
    1959, le maire Jean Royer écarta ainsi d'emblée Jacques Henri-Labourdette de l'opération d'aménagement construire le 22 avril 1959, un mois après l'élection de Jean Royer, nouveau maire de Tours. Il est à noter assurer la bonne compréhension de l'ensemble des bâtiments devant être réalisés. Jean Royer, appréciant réclamées par Jean Royer, qui les généralisa à partir de la seconde tranche. Les allèges en verre armé des jusqu'au début des années 1990 à l'ensemble des bâtiments des première et seconde tranches. Jean Royer date sur les bâtiments R et S. La nouvelle municipalité de Jean Germain, élu en 1995, interrompit
  • Immeuble dit tour U (4 avenue du Général-de-Gaulle)
    Immeuble dit tour U (4 avenue du Général-de-Gaulle) Tours - Quartier du Sanitas - 4 avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2010 CR 316
    Historique :
    supporter pour l'Office HLM. Jean Royer, nouveau maire de Tours, demanda à Labourdette de déplacer la tour
  • Immeuble dit bâtiment 18 (place Saint-Paul)
    Immeuble dit bâtiment 18 (place Saint-Paul) Tours - Quartier du Sanitas - place Saint-Paul - en ville - Cadastre : 2010 CV 462
    Historique :
    qu'ayant obtenu l'accord de Jean Royer, il se heurta aux réticences des conseillers municipaux, qui
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 8)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 8) Tours - Quartier du Sanitas - rue Louis-Mirault rue Marcel-Thomas-Lavollée place Meffre rue Nioche - en ville
    Texte libre :
    Jean Royer à l'automne 1959, quelques mois seulement après son élection à la tête de la mairie. Cette
1