Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 29 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble (7 rue de Jérusalem)
    Immeuble (7 rue de Jérusalem) Tours - Quartier sinistré nord - 7 rue de Jérusalem - en ville - Cadastre : 2010 DZ 254
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Observation :
    au 19e siècle dans les quartiers résidentiels, notamment par les quelques marches conduisant à la l'Urbanisme de 1945 à 1955. Un professeur de l’École des beaux-arts de Tours portait toutefois un patronyme
    Référence documentaire :
    Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n° IVR24_20113700657NUC2A). AC Tours. Permis de construire 1949/n°647. Reconstruction de l'îlot S, 1949-1955. Tours. Îlot S. Parcelle 262. Monsieur Dinzart / Pierre Boille. 1/50. 20 octobre 1949. 1 tirage : élévation de la façade principale (AC Tours. Permis de construire 1949/n°647).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    ne comporte donc pas de commerce en rez-de-chaussée comme les autres immeubles de l'îlot. Une régulières. L'encadrement des baies, la corniche et les souches de cheminée sont en béton. La façade sur cour cintrés surmontent cette entrée aux premier et deuxième étages : les mêmes motifs géométriques en fer plat ornent la porte d'entrée et les garde-corps. Les deux autres travées sont composées de fenêtres de forme carrée, à trois vantaux et imposte. Celles du deuxième étage présentent une barre d'appui en fer. Les
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 7 rue de Jérusalem - en ville - Cadastre : 2010 DZ 254
    Illustration :
    Tours, Permis de construire 1949/n°647). IVR24_20113700657NUC2A
  • Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33)
    Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33) Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Suite aux destructions des infrastructures ferroviaires situées au sud-ouest de la gare de Tours . Son plan fut confié à l'urbaniste Jean Dorian dans les années d'après-guerre. Le projet fut ensuite -Labourdette qui fut chargé du plan. La maîtrise d'ouvrage était assurée par l'office HLM de la ville de Tours pour la tranche 2 bis. Dans les années 1990, la rénovation des bâtiments des deux premières tranches du
    Référence documentaire :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 20587-21). (cf. illustration n , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 17956-2). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 1257 W 1). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 129). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 1257 W 1). (cf. illustration n
    Canton :
    Tours-Est ; Tours-Sud
    Description :
    triangle délimité par les voies ferrées à l'est et les deux voies structurantes du quartier, le boulevard de Lattre-de-Tassigny (nord-sud) et l'avenue du Général-de-Gaulle (est-ouest). Les immeubles se -chaussée (R+15). Une partie des R+4 est construite en accord avec la norme ECONOR. Tous les autres immeubles le sont en accord avec la norme HLM. Les façades de ces constructions sont constituées de pierre de taille dans les étages, tandis que les rez-de-chaussées reçoivent un traitement particulier (schiste ardoisier pour les R+4 et les R+10, béton avec parement de carreaux de grès cérame pour les R+15
    Auteur :
    [maître d'ouvrage] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Texte libre :
    l'ensemble de son activité de triage des wagons de marchandises. Seules étaient conservées à Tours les déplacement de la gare de Tours, qui devait dicter les caractéristiques générales du plan. La question caractère peu courant parmi les constructions de l'époque. Jacques Henri-Labourdette reprenait à Tours une . Les travaux de voiries et réseaux divers (VRD), exécutés par la ville de Tours sur les emprises d'autre de l'avenue Saint-Lazare, et une au sud-ouest, près de la ligne SNCF de Bordeaux. Les cinq tours en R+4. Les tours en R+15 (A, E, O, S et T), symboles du quartier, sont alignées suivant un axe nord Lourdement touchées par les bombardements alliés de 1943-1944, les infrastructures ferroviaires de Tours firent l'objet, à la Libération, d'un vaste plan. Celui-ci visait à la réalisation d'un quartier à partir de 1947. Lancement du secteur industrialisé de Tours Néanmoins, ce report ne signifia pas être progressivement cédées à la Ville et au ministère de la Reconstruction. Les trois parties ne
    Illustration :
    départementales d'Indre-et-Loire, section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 17956-2 contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 20587-21). IVR24_20103701532NUC1A Plan-masse général du secteur industrialisé - 11 janvier 1955. (Archives communales de Tours Plan-masse général du secteur industrialisé - 1er avril 1955. (Archives communales de Tours Plan-masse de la première tranche - 15 juillet 1955. (Archives communales de Tours, section Planning de la première tranche - 30 novembre 1955. (Archives communales de Tours, section Plan d'organisation du chantier de la première tranche - 1956. (Archives communales de Tours Vue en perspective du centre commercial - 25 juin 1958. (Archives communales de Tours, section Plan-masse général du secteur industrialisé - 27 août 1958. (Archives communales de Tours, section Plan-masse général du secteur industrialisé - 15 janvier 1959. (Archives communales de Tours
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 8)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 8) Tours - Quartier du Sanitas - rue Louis-Mirault rue Marcel-Thomas-Lavollée place Meffre rue Nioche - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    A l'automne 1959, suite à l'abandon du projet de déplacement de la gare de Tours, la municipalité décida d'une nouvelle politique qui visait à regrouper les voies ferrées afin de disposer de nouveaux terrains à bâtir. Suite au déplacement de la ligne Tours-Nantes, un espace triangulaire de deux hectares place Anne-de-Bretagne. Les travaux furent achevés en 1966. Deux immeubles de norme HLM en R+4 (quatre Sanitas au sud de l'avenue du Général-de-Gaulle et livrés en 1968 : les bâtiments 11 et 26. Enfin
    Référence documentaire :
    (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 98). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 98). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 98). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 98). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 98). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 98). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 97. Permis de construire de la troisième tranche Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 98. Permis de construire de la troisième tranche Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 101. Troisième tranche : avant-projets, plans Archives communales de Tours. Série W : 999 W 117. Permis de construire de la quatrième tranche
    Canton :
    Tours-Sud
    Description :
    Les immeubles en R+4 des troisième et quatrième tranches du Sanitas sont constitués d'une ossature porteuse formée de dalles de béton reposant sur des murs de refend. Les bâtiments sont constitués de deux également rythmer les façades, tandis que les corniches en porte-à-faux entrent en résonance avec les
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Louis-Mirault rue Marcel-Thomas-Lavollée place Meffre rue
    Texte libre :
    Quelques repères historiques Le report sine die du déplacement de la gare de Tours est décidé par décision entraîna la réévaluation de l'utilisation des espaces interstitiels, localisés entre les voies ferrées et les tranches de logements déjà en cours de réalisation dans le secteur urbain concerté du regrouper les voies ferrées afin de rendre ces espaces utilisables par l'Office HLM pour la construction de nouveaux immeubles d'habitation. Le déplacement de la ligne de Tours à Nantes autorisait la récupération de réalisation du Sanitas, les immeubles 21 à 25 et la troisième section du bâtiment N. L'ensemble évolution sensible n'est depuis intervenue. Le déplacement de la ligne de Tours à Nantes venait clore la l'étude courant 1965 : outre les bâtiments 19 et 20 déjà cités, elle comprenait deux nouveaux immeubles , numérotés 11 et 26, et conçus sur le même modèle que les bâtiments 21 à 25. Leur permis de construire fut accordé par arrêté préfectoral du 2 septembre 1965, les bâtiments 11 et 26 étant achevés en 1968, sans
    Illustration :
    Plan-masse des bâtiments 21 à 25 - 1964. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan de répartition des logements des bâtiments 21 à 25 - 1964. (Archives communales de Tours Plan du rez-de-chaussée du bâtiment 24 - 1964. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan du 1er, 2e et 3e étage du bâtiment 24 - 1964. (Archives communales de Tours, section Plan du 4e étage du bâtiment 24 - 1964. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série Plan des façades du bâtiment 22 - 1964. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série Vue de l'angle rentrant entre les bâtiments 11 et 12. IVR24_20113702337NUC2A Vue du portique joignant les bâtiments 22 et 23. IVR24_20103701545NUC2A
  • Cité H.L.M Les Amandiers (2 rue des Amandiers)
    Cité H.L.M Les Amandiers (2 rue des Amandiers) Tours - Quartier sinistré nord - 2 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 343
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    les destructions du début de la guerre. Les bâtiments sinistrés que l'on y dénombre sont intégrés dans remembrement de la zone définit ainsi en 1948 un îlot Y bordé par les rues des Amandiers, de l'Hôpiteau, de la , il est abandonné en faveur de l'édification d'un groupe d'H.L.M sur les seules parcelles arasées, à l'angle de la rue des Amandiers et du quai. La cité Les Amandiers se présente comme un programme social l'Office public d'habitations à loyer modéré de la ville de Tours. Le dépôt du permis de construire en mars 1980 d'importants travaux de réhabilitation. Un nouveau revêtement de façade, isolant les appartements au gaz a parallèlement remplacé le chauffage au charbon, et les installations électriques ont été
    Observation :
    située au sud du Jardin botanique de Tours. Réalisée par le même architecte pour l'office municipal
    Référence documentaire :
    [Vue de la cité Les Amandiers et du groupe scolaire Anatole-France depuis l'une des tours de la Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702652NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702645NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702646NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702647NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702648NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702649NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702651NUCA). Tirage : plan rehaussé de couleurs et annoté [1948]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Tours, Permis de construire 1952/n°128). (cf. illustration n° IVR24_20103702653NUCA).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    en L. Les immeubles A et B bordant la rue présentent toutefois un désaxement, qui génère un retrait béton armé. Fixé sur une ossature de bois, un assemblage de pierre reconstituée recouvre les façades groupe d'immeubles, une rampe parallèle au bâti descend vers un local à vélos qui jouxte les caves les immeubles A, B, C et D, et se remarquent par la présence d'un petit auvent et d'un emmarchement de béton. Dans chaque immeuble, un escalier en maçonnerie dessert à la fois les caves en sous-sol et les niveaux supérieurs. L'immeuble C est composé de 15 appartements, les immeubles A et D de 10 appartements
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 2 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 343
    Titre courant :
    Cité H.L.M Les Amandiers (2 rue des Amandiers)
    Appellations :
    cité H.L.M. Les Amandiers
    Annexe :
    le côté des Amandiers, sont les dimensions de cet immeuble à 4 étages, rez-de-chaussée et sous-sol en matériaux légers. Réalisé par le MRU, il est destiné à recevoir des habitants dont les maisons sont condamnées par la Reconstruction pour la réalisation des immeubles neufs dans le Nord de Tours édifice, dont l'architecte est M. Le Roy, doit être menée "tambour battant". Si les prévisions sont respectées, les 44 logements seraient habités avant la fin de l'année. On a même parlé d'un délai de 10 mois . Les marteaux-piqueurs, les compresseurs sont en pleine action. Les camions roulent sans cesse , emportant les déblais. Bientôt vont être battus et coulés les pieux classiques en béton qui porteront la les appartements. Le sous-sol comportera caves et petites dépendances, permettant de garer vélos
    Illustration :
    Vue de la cité Les Amandiers et du groupe scolaire Anatole-France depuis l'une des tours de la Plan de remembrement de l'îlot Y, [1948]. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Plan des caves, Le Roy arch., 15 février 1952. (archives municipales de Tours, Permis de construire Plan des étages, Le Roy arch., 15 février 1952. (archives municipales de Tours, Permis de Plan de la terrasse, Le Roy arch., 15 février 1952. (archives municipales de Tours, Permis de . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°128). IVR24_20103702648NUCA Tours, Permis de construire 1952/n°128). IVR24_20103702649NUCA 1952. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°128). IVR24_20103702650NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°128). IVR24_20103702651NUCA . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°128). IVR24_20103702652NUCA
  • Immeuble dit bâtiment 20 (8-10 avenue du Général-de-Gaulle)
    Immeuble dit bâtiment 20 (8-10 avenue du Général-de-Gaulle) Tours - Quartier du Sanitas - 8, 10 avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2010 CR 318
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Les études pour le bâtiment 20 débutent à l'été 1960, quelques mois avant le lancement des études construire fut accordé le 2 février 1963. Le projet ne fut toutefois pas réalisé, car les usines Billard
    Référence documentaire :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 27581-3). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 117). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 117). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 117). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 97. Permis de construire de la troisième tranche Archives communales de Tours. Série W : 999 W 117. Permis de construire de la quatrième tranche
    Canton :
    Tours-Sud
    Description :
    libre. Les bandeaux verticaux prolongeant les murs de refend y forment une nette saillie, créant un jeu allèges en grès cérame. Les dalles en béton supportant les niveaux d'étages reposent sur des murs de refend de 20 centimètres d'épaisseur. La façade nord et les pignons ouest et est sont eux porteurs, ce pendant sur la façade ouest desservent une coursive permettant l'accès à tous les logements de l'étage posteriori. Les logements, 47 au total, sont en majorité d'une seule pièce, conséquence de la proximité de
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - 8, 10 avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2010 CR
    Illustration :
    départementales d'Indre-et-Loire, section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 27581-3 Plan du rez-de-chaussée et plan d'étage du premier projet - 1962. (Archives communales de Tours Plan des façades du premier projet - 1962. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan du rez-de-chaussée - 1965. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan d'étage courant - 1965. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan des façades - 1965. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W
  • Immeuble dit tour U (4 avenue du Général-de-Gaulle)
    Immeuble dit tour U (4 avenue du Général-de-Gaulle) Tours - Quartier du Sanitas - 4 avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2010 CR 316
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    pouvant être réalisés sur les emprises ferroviaires dans le cadre de la troisième tranche, tandis que la autorisée par les règlements d'urbanisme et de voirie entre les bâtiments, calculée pour un éclairement supporter pour l'Office HLM. Jean Royer, nouveau maire de Tours, demanda à Labourdette de déplacer la tour
    Référence documentaire :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 27581-3). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : 999 W 66. Deuxième tranche de 1 279 logements : avant Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 97. Permis de construire de la troisième tranche
    Canton :
    Tours-Sud
    Description :
    les tours en R+15 (quinze étages au-dessus du rez-de-chaussée) de la première tranche ; un escalier cage d'escalier et des ascenseurs, et par les murs de refend de 20 cm d'épaisseur, régulièrement -chaussée sont occupés par les caves des logements, l'accès au vestibule des ascenseurs se faisant par un pièces. Un même plan courant est ensuite répété pour les vingt étages d'habitation. Quatre appartements et la cuisine sont orientés sur les façades est et ouest, et les deux autres chambres sont orientées au nord et au sud. Les pièces sont ouvertes sur la totalité de leur linéaire de façade, à l'exception troisième tranche, le revêtement des allèges est constitué de carreaux de grès cérame vert sombre. Les chutes et les gaines sont regroupées autour, d'une part, d'un ensemble formé de la cuisine, du séchoir et , l'un desservant les niveaux pairs et l'autre les niveaux impairs, suivant le système déjà employé dans tournant à retours est également utilisable par les résidents. Un escalier en vis, utilisable en cas
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - 4 avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2010 CR 316
    Illustration :
    départementales d'Indre-et-Loire, section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 27581-3 Plan d'implantation - 1963. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 Plan de la façade Sud - 1963. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan des façades Nord et Ouest - 1963. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série Coupes - 1963. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97 Plan du rez-de-chaussée - 1963. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan de l'entresol - 1963. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 Plan d'étage courant - 1963. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote
  • Immeubles des troisième et quatrième tranches du Sanitas (ensemble de 12)
    Immeubles des troisième et quatrième tranches du Sanitas (ensemble de 12) Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Après son élection à la mairie de Tours en mars 1959, Jean Royer (1920-2011) baptise le nouveau également dans le cadre de cette tranche. Les rénovations intervenues dans les décennies suivantes ont peu
    Référence documentaire :
    (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 117). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 117). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 98). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 97. Permis de construire de la troisième tranche Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 98. Permis de construire de la troisième tranche Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 101. Troisième tranche : avant-projets, plans Archives communales de Tours. Série W : 999 W 117. Permis de construire de la quatrième tranche
    Canton :
    Tours-Est ; Tours-Sud
    Description :
    caractérisées par une absence d'unité spatiale, les différents immeubles étant disséminés au milieu de ceux déjà réalisés au cours des deux premières tranches de construction. Néanmoins, cinq d'entre eux, les bâtiments 18 et 19). Les sept autres (bâtiments 11 et 21 à 26) localisés plus à l'est, de part et d'autre de , on ne retrouve plus ici de référence aux matériaux traditionnels comme dans les première et deuxième tranches. Les façades n'ayant plus de rôle porteur sont rythmées de grandes ouvertures et de balcons. La
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Texte libre :
    finances municipales. Le nouveau maire de Tours décida donc, dès les premiers mois suivant son accession L'arrivée de Jean Royer et le maintien de la gare de Tours à son emplacement existant La traitement par l'Office HLM de Tours, malgré l'apport de 2 200 logements. La municipalité, dirigée par Jean l'agglomération de Tours. A moyen terme, le projet de Jean Royer consistait en l'aménagement de l'ensemble de la construction. Tours, dont le territoire communal restait encore engoncé entre la Loire et le Cher, ne disposait pour les finances municipales, a fortiori au regard de celui, très inférieur, de la viabilisation des envisageable, la demande d'HLM excédant largement celle des logements de standing, plus rentables pour les , de reporter sine die le déplacement de la gare et de concentrer son effort sur les secteurs en marge mettre davantage en avant les opérations conçues par sa propre municipalité. La mise en œuvre d'une tranche du Sanitas fut rapidement achevée, les équipes de chantier gagnant rapidement en expérience grâce
    Illustration :
    , Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 20587-21). IVR24_20103701532NUC1A universitaire - 1972. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, section contemporaine, Chambray-lès-Tours Plan-masse général du Secteur Industrialisé - 2 avril 1959. (Archives communales de Tours, section Plan-masse général du Sanitas - 10 mai 1962. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan-masse général du Sanitas - 4 janvier 1963. (Archives communales de Tours, section communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). IVR24_20113700996NUC2A Plan-masse général du Sanitas - 15 juin 1965. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan d'implantation des bâtiments 1 ter, 11 et 26 - 15 juin 1965. (Archives communales de Tours Vue générale au dernier plan du bâtiment 20 et de la tour U prise depuis les bâtiments de la cité Vue de détail des différents types de grès cérame utilisés pour les allèges des immeubles des
  • Immeuble de norme HLM en R+10 (ensemble de 3)
    Immeuble de norme HLM en R+10 (ensemble de 3) Tours - Quartier du Sanitas - 1, 3, 5 allée de Moncontour 1, 3, 5 place Anne-de-Bretagne - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    A l'instar de la séquence des tours en R+15 (rez-de-chaussée plus 15 étages) flanquant le boulevard avril 1956. Leur construction, retardée par les appels d'offres infructueux, débuta au milieu de l'année toutefois conçu sur un modèle commun au bâtiment R. Les bâtiments D, K et R furent une première fois ardoise destiné à dissimuler les cheminées, fait l'objet en 2011 d'une importante rénovation, en parallèle
    Référence documentaire :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 17956-2). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf Auteur inconnu. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série Fi, cote 102Fi22). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf
    Canton :
    Tours-Sud
    Description :
    provenant de carrières du Poitou. Chaque immeuble repose sur un niveau de sous-sol à usage de caves : les intérieur y est effectuée par des murs de refend de 25 centimètres d'épaisseur, distants de 5,50 mètres les uns par rapport aux autres. Le niveau de rez-de-chaussée reprend la même structure, les parois l'ardoise pour les dix niveaux d'étage. L'ossature du bâtiment est soulignée par la grille orthogonale formée par les nez-de-dalle et les bandeaux verticaux prolongeant les murs de refend, l'ensemble peint en ascenseur. Quatre différents plans sont employés pour les dix niveaux. Dans les bâtiments D et K, identiques respectivement : 1, 3 et 9 ; 2, 8 et 10 ; 4 et 6 ; 5 et 7. Dans tous les cas les types de logements présents les bâtiments D et K, passant de 126 à 128 logements. L'agencement des logements, tous traversants des murs de refend, qui reçoivent les chutes et conduits de ventilation. Tous les séjours sont orientés au sud, les cuisines ouvrant au nord sur les coursives. Les chambres sont équitablement réparties
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - 1, 3, 5 allée de Moncontour 1, 3, 5 place Anne-de-Bretagne - en
    Illustration :
    -Loire, section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 17956-2 Bâtiments D et K - Plan du sous-sol - Partie ouest - 1955. (Archives communales de Tours, section Bâtiments D et K - Plan du sous-sol - Partie est - 1955. (Archives communales de Tours, section Bâtiments D et K - Plan du rez-de-chaussée - Partie ouest - 1955. (Archives communales de Tours Bâtiments D et K - Plan du rez-de-chaussée - Partie est - 1955. (Archives communales de Tours Bâtiments D et K - Plan des étages 2, 4, 8, 10 - Partie ouest - 1955. (Archives communales de Tours Bâtiments D et K - Plan des étages 2, 4, 8, 10 - Partie est - 1955. (Archives communales de Tours Bâtiments D et K - Plan de la façade sud - Partie ouest - 1955. (Archives communales de Tours Bâtiments D et K - Plan de la façade sud - Partie est - 1955. (Archives communales de Tours Bâtiments D et K - Plan de la façade nord - Partie ouest - 1955. (Archives communales de Tours
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 5)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 5) Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    réalisation d'un groupe de six bâtiments en R+4, numérotés 11 à 16, disposés en quadrilatère. Seuls les n° 11 d'entre eux comportant toujours des portiques faisant la jonction avec les bâtiments adjacents. L'ajout au prévu, les bâtiments en R+4 étant réduits à neuf. L'implantation définitive des bâtiments d, e et f était toutefois déjà fixée. Ils furent les premiers lancés, leur construction débutant au milieu de tranche (bâtiments i et k-l) débuta l'année suivante et s'acheva en 1971. Les bâtiments a et b, à la place Meffre. Une première opération de rénovation remplaça en 2008 les menuiseries bois et les lors de l'étude (2011), et vise à déposer les parements en grès cérame afin de permettre l'isolation
    Référence documentaire :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 24375-7). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : 999 W 285. Pasteur : permis de construire, plans Archives communales de Tours. Série W : 999 W 296. Archives communales de Tours. Série W : 999 W 297. Pasteur : permis de construire modificatif.
    Canton :
    Tours-Est
    Description :
    Les cinq immeubles en R+4 (quatre étages au-dessus du rez-de-chaussée) réalisés dans le cadre de l'opération Pasteur reprennent les caractéristiques structurelles et esthétiques élaborées par Jacques-Henri Labourdette à partir de la troisième tranche du Sanitas. Seules les dimensions des différents éléments subsistant étant l'encadrement des balcons surplombant les halls d'entrée. Les bâtiments sont toujours formés deux logements par palier. Ces modules, au nombre de 14 répartis dans les cinq immeubles, abritent par conséquent un total de 140 logements. Les façades du rez-de-chaussée, encadrant le hall d'entrée, sont cérame. La teinte des carreaux est d'un bleu-gris identique à celui employé pour les bâtiments 19 et 20 premier étage étant remplacé par une porte-fenêtre. Les façades arrières reprennent la même typologie, le trumeau encore existant sur le modèle de la troisième et de la quatrième tranche disparaissant. Seuls les nez des dalles et les joints de dilatation viennent diviser en grille les allèges et les baies
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde - en ville
    Illustration :
    contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 24375-7). IVR24_20103701529NUC1A Plan des façades du bâtiment k-l - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan du rez-de-chaussée du bâtiment k-l - 1969. (Archives communales de Tours, section Plan d'étage courant du bâtiment k-l - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine
  • Immeuble dit bâtiment 19 (21 à 35 avenue du Général-de-Gaulle)
    Immeuble dit bâtiment 19 (21 à 35 avenue du Général-de-Gaulle) Tours - Quartier du Sanitas - 21, 23, 25, 27, 29, 31, 33, 35 avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2010 CV 464
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    déterminait l'utilisation possible des terrains libérables à court terme par les industriels n'ayant pas déménagement. Les études des plans débutèrent courant 1961, l'Office HLM envisageant un temps d'implanter dans opérationnelle du Sanitas. L'État ne fut toutefois pas en mesure de fournir les crédits nécessaires à la du bâtiment 18, dont les plans avaient été dressés cinq ans auparavant : 112 logements étaient
    Référence documentaire :
    , section contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 23114-3). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 122). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 122). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 122). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 122). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 122). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 122). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 97. Permis de construire de la troisième tranche
    Canton :
    Tours-Est
    Description :
    à chaque niveau de maintenir un jeu de creux et de pleins sur la façade. Au nord, les fenêtres ouvrant sur les pièces des logements alternent avec les baies éclairant les cages d'escalier. Dans les deux cas, les allèges des baies, aux persiennes peintes en marron, sont décorées de carreaux de grès beige en revêtement des parois porteuses des cages d'escalier situées aux extrémités du bâtiment. Les l'adjonction d'une chambre. Le séjour est systématiquement orienté au sud, ouvrant sur les balcons, les cuisines étant elles orientées au nord. Les blocs eau sont jumelées deux par deux à chaque extrémité des
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - 21, 23, 25, 27, 29, 31, 33, 35 avenue du Général-de-Gaulle - en
    Illustration :
    contemporaine, Chambray-lès-Tours, Série Fi, cote 5Fi-P35, 23114-3). IVR24_20103701530NUC1A Plan des façades du premier projet - 1962. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan d'étage courant du premier projet - 1962. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan de la façade Sud - 1966. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan de la façade Nord - 1966. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan du rez-de-chaussée (partie Ouest) - 1967. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan du rez-de-chaussée (partie Est) - 1967. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan d'étage courant (partie Ouest) - 1967. (Archives communales de Tours, section contemporaine Plan d'étage courant (partie Est) - 1967. (Archives communales de Tours, section contemporaine
  • Immeuble de norme HLM en R+15 (ensemble de 5)
    Immeuble de norme HLM en R+15 (ensemble de 5) Tours - Quartier du Sanitas - 1 allée Camille-Lefèvre 1 place de Grandière 5 allée des Granges-Saint-Martin 1 allée de Montrésor 1 allée de Varennes - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    seconde tranche, par arrêté préfectoral du 22 avril 1959. Les cinq tours A, E, O, S et T sont mises en à celle effectuée sur la tour O. Les tours A, E et T n'ont quant à elles pas connu d'évolutions Le principe général des six tours en R+15, scandant à intervalles réguliers le flanc est du épais. Les plans définitifs furent réalisés au cours de l'été 1958. Ils sont identiques pour l'ensemble des cinq tours pouvant alors être réalisées dans le cadre de la seconde tranche du secteur tours, bien que ne s'appuyant sur aucun modèle réalisé en première tranche, puissent bénéficier du dérogation fut accordée en janvier 1959 afin de lancer, sans attendre le permis de construire, les travaux de fondations des deux premières tours, dénommées A et E, qui jouxtaient des bâtiments déjà en cours de construction. Le permis de construire est finalement accordé en même temps que les autres bâtiments de la ardoise dissimulant les souches des cheminées, et devrait faire l'objet en 2011 d'une rénovation identique
    Référence documentaire :
    Auteur inconnu. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série Fi, cote 104 Fi 397 (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 1257 W 7). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 65). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : 999 W 65. Permis de construire de la deuxième tranche de 1 Archives communales de Tours. Série W : 1257 W 2. Études de la deuxième tranche du SI, VRD Archives communales de Tours. Série W : 1257 W 7. Études de la deuxième tranche du SI.
    Canton :
    Tours-Est ; Tours-Sud
    Description :
    Les tours A, E, O, S et T sont construites sur un modèle strictement identique. Celui-ci est de 44 séparant les fenêtres jumelées. Les allèges des baies sont peintes, sur les tours O et S, dans une teinte séparent les différents pièces d'un même logement. A la différence des autres immeubles de la première et de la seconde tranche, les murs extérieurs du rez-de-chaussée ne sont pas constitués d'ardoise, mais de béton paré de carreaux de céramique noirs sur les quatre pans du bâtiment. Les façades des étages par un nez-de-dalle en béton peint en blanc, formant un ressaut de 10 cm. Les façades est et ouest planéité de la pierre de taille n'étant rompue que par les légers décrochements des fenêtres. Ces ouvertures sont organisées symétriquement autour de la cage d'escalier, et par les bandeaux verticaux bleu sombre. Celles des tours A, E et T sont toutes peintes en blanc. L'entrée du bâtiment s'effectue étages pairs, et l'autre aux étages impairs. Les séjours et les cuisines ouvrent par des porte-fenêtres
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - 1 allée Camille-Lefèvre 1 place de Grandière 5 allée des Granges
    Illustration :
    Vue générale en direction du sud-est. Les cinq tours en R+15 sont visibles au second plan le long Plan des façades - 1958. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 1257 W Plan du rez-de-chaussée - 1959. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan d'étage courant - 1959. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Vue de la construction de la tour A - 1959. (Archives communales de Tours, section contemporaine du boulevard de Lattre-de-Tassigny - 1962. (Archives communales de Tours, section contemporaine
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 20)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 20) Tours - Quartier du Sanitas - allée de l' Adjudant-Foiny allée de la Belle-Fille allée de Cangé allée de la Charparaie allée de Chaumont allée de Cheverny allée de la Devinière avenue du Général-de-Gaulle allée de Montrésor rue Nioche - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Parmi les trente immeubles de norme HLM (logements traversants) en R+4 (4 étages au-dessus du rez . Leur construction débuta à l'hiver 1958, les emménagements s'échelonnant sur les années 1959 et 1960 à retenir la seule norme HLM pour les immeubles restant à construire dans le cadre de la deuxième l'ensemble des immeubles du quartier. Ces rénovations furent particulièrement conséquentes pour les bâtiments
    Référence documentaire :
    (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 94). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 94). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf
    Canton :
    Tours-Est ; Tours-Sud
    Description :
    carrières du Poitou. Chaque immeuble repose sur un niveau de sous-sol à usage de caves : les parois effectuée par des murs de refend de 25 centimètres d'épaisseur, distants de 5,50 mètres les uns par rapport aux autres. Le niveau de rez-de-chaussée reprend la même structure, les parois extérieures étant taille, toujours de 35 centimètres d'épaisseur, se substituent ensuite à l'ardoise pour les quatre niveaux d'étage. L'ossature du bâtiment est soulignée par la grille orthogonale formée par les nez-de -dalle et les bandeaux verticaux prolongeant les murs de refend, l'ensemble peint en gris formant une 5,50 mètres, correspondant à la distance entre deux murs-de-refend consécutifs. Les quatre logements par la cage d'escalier et le séchoir, les type 2 (logements de deux pièces) étant groupés autour de celui-ci et les type 3 (logements de trois pièces) étant situés aux extrémités des coursives. Les cuisines, alignées le long des coursives, sont juxtaposées aux salles de bain, en cœur de construction. Les
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - allée de l' Adjudant-Foiny allée de la Belle-Fille allée de
    Illustration :
    Bâtiment G - plan du sous-sol - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis Bâtiment G - plan du rez-de-chaussée - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan des étages 1 et 4 - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan des étages 2 et 3 - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan des pignons ouest et est - 1955. (Archives communales de Tours, section Bâtiment G - plan de la façade sud - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - plan de la façade nord - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine Bâtiment G - coupes - 1955. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de Coupes sur conduits de fumées et ventilations - 1955. (Archives communales de Tours, section Plan des façades du bâtiment 12. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W
  • Immeubles dits opération Pasteur (ensemble de 9)
    Immeubles dits opération Pasteur (ensemble de 9) Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde rue Théophane-Vénien - en ville - Cadastre : 2010 CV 415 2010 CV 416 2010 CV 417 2010 CV 453 2010 CV 459 2010 CV 460
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    août 1968. Celui-ci prévoit l'édification de 13 bâtiments, dont les premiers sont construits dès la fin
    Référence documentaire :
    (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 285). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 285). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 117). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 1257 W 10). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : 999 W 285. Pasteur : permis de construire, plans Archives communales de Tours. Série W : 999 W 296.
    Canton :
    Tours-Est
    Description :
    petite place quadrangulaire au milieu des immeubles. Si les bâtiments en R+4 reprennent globalement l'esthétique des immeubles des troisième et quatrième tranches, les R+6 présentent une nouvelle enveloppe
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde rue
    Texte libre :
    voie de passage pour les habitants de l'agglomération de Tours, seuls les résidents ayant vocation à y Tours-Nantes. La récupération de ces terrains n'était pas prévue lors de la mise en place du secteur HLM relança les études au printemps 1965, une fois réglée la question foncière. L'opération Pasteur délimité par la rue Jules-Guesde au nord, Théophane-Vénien à l'est, du Sanitas à l'ouest, et par les voies ville de Tours ayant décidé la création d'un collège de 600 élèves en limite sud du quartier. Le nombre (bâtiments i, j, k et m). La faillite de l'entrepreneur Créola, pilote de l'opération, stoppa les travaux , fut remplacé en 2008-2009 par des menuiseries PVC blanches. L'OPAC de Tours a enfin engagé, début 2011 panneaux de grès cérame sur les murs pignons, et leur remplacement, après isolation extérieure, par des répétition de plans-types. Les espaces de stationnements sont dispersés en petits lots immédiatement au pied typologie générale des logements constitue, pour les immeubles en R+4 et R+6, une évolution mineure du
    Illustration :
    Avant-projet par Michel Marconnet - 23 juillet 1962. (Archives communales de Tours, section Plan-masse - 15 juin 1965. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 Plan-masse - Hiver 1967. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W Elévations d'ensemble - 18 mars 1967. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W Plan-masse - 19 juillet 1967. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan-masse - 10 mai 1968. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W Plan de situation - 1er juillet 1968. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W Façades types - 1er juillet 1968. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W
  • Ensemble de 6 immeubles dit îlot Constantine (2 à 16 rue Constantine)
    Ensemble de 6 immeubles dit îlot Constantine (2 à 16 rue Constantine) Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 16 rue Constantine - en ville - Cadastre : 2010 DZ 42 à 48
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    reconstruction. L'architecte en chef Pierre Patout en esquisse les plans généraux à partir de 1952. Il s'interroge longuement sur le gabarit des immeubles et leur insertion au sein de l'entrée nord recomposée. Les modification majeure depuis son achèvement. Les immeubles d'habitation et les boutiques installées dans
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 20 mars 1952, rectifié les 20 juillet 1952, 30 juillet et 30 août 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 811). (cf Tirage : plan dressé le 20 mars 1952, rectifié les 20 juillet 1952, 30 juillet et 30 août 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 810). (cf Tours, Permis de construire 1954/n°186). (cf. illustration n° IVR24_20103701911NUC2A). AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 14. Îlot A.B.C rue Constantine, 1953 AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 23. Îlot Constantine AC Tours. Permis de construire 1954/n°186. Reconstruction de l'îlot A.B.C, 1954. Îlot Constantine / Pierre Patout. 1:200. 20 mars 1952, rectifié les 20 juillet 1952, 30 juillet et 30 août 1953. 2 tirages : plan masse, élévations des façades sur rue et sur parc (AC Tours. 149 W 23
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    l'est d'une large voie de desserte empruntée par les véhicules pour rejoindre des emplacements de stationnement, situés à découvert ou aménagés en rez-de-jardin. Les édifices sont strictement réservés à plan en T, il se caractérise par un avant-corps débordant dont les trois côtés sont entièrement -carré. Son entrée est située au centre de la façade nord. Les cinq immeubles suivants forment un front
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 16 rue Constantine - en ville - Cadastre : 2010 DZ 42 à 48
    Illustration :
    municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 810). IVR24_20103701729NUC2A de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 811). IVR24_20103701728NUC2A Tours, Permis de construire 1954/n°186). IVR24_20103701911NUC2A
  • Ensemble de 8 immeubles dit îlot rue du Commerce (3 à 25 rue du Commerce)
    Ensemble de 8 immeubles dit îlot rue du Commerce (3 à 25 rue du Commerce) Tours - Quartier sinistré nord - 3 à 25 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 2010 DZ 30 à 38, 48
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    reconstruction en 1950. L'architecte en chef Pierre Patout en dresse les plans généraux dès mars 1952, et ceux-ci sont modifiés jusqu'en juillet 1954. Les immeubles et espaces commerciaux destinés aux sinistrés sont
    Référence documentaire :
    Ville de Tours. Îlot Commerce / Pierre Patout. 1:200. 12 mars 1952, rectifié les 15 décembre 1952 Dans les ruines de Tours : l'hôtel Gouïn, son passé, son présent, son avenir. La Dépêche, 5 août Tirage : plan dressé le 12 mars 1952, rectifié les 15 décembre 1952, 7 et 15 juillet 1954. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 787). (cf Tirage : plan dressé le 12 mars 1952, rectifié les 15 décembre 1952, 7 et 15 juillet 1954. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 786). (cf Photogr. pos. : n. et b., [1940]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray Photogr. pos. : n. et b., [196?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Espoir, 104 Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi album 13). (cf. illustration n° IVR24_20113701502NUCA). AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 14. Îlot A.B.C rue du Commerce, 1955.
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    rectangulaire régulier, flanqué à l'est du corps de l'hôtel Gouïn. Élevés sur un sous-sol de caves, les situé le plus à l'est compte un étage-carré réservé à l'habitation. Les cinq immeubles suivants moellons. Un enduit ciment recouvre les façades sur rue. Côté jardin, un plaquis de pierre calcaire revêt
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 3 à 25 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 2010 DZ 30 à 38
    Illustration :
    Vue de l'hôtel Gouïn après les bombardements de juin 1940. (archives municipales de Tours, Fonds municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 786). IVR24_20113700764NUC2A municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 787). IVR24_20103701717NUC2A Vue de la façade principale de l'hôtel Gouïn reconstruit, [196?]. (archives municipales de Tours municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi album 13). IVR24_20113701502NUCA
  • Ensemble de 13 immeubles (2 à 14 place Anatole-France ; 1 à 6 avenue André-Malraux)
    Ensemble de 13 immeubles (2 à 14 place Anatole-France ; 1 à 6 avenue André-Malraux) Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 14 place Anatole-France 1 à 6 avenue André-Malraux - en ville - Cadastre : 2010 DY 228 à 239
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    -France, ainsi qu'à des immeubles d'habitation érigés entre les rues Benjamin-Constant, Voltaire et le quai. Treize immeubles composent cet ensemble, destinés à remplacer les édifices sinistrés lors des constituent les première et deuxième unités de chantier de l'îlot V, lancées respectivement en 1951 et en 1952 année pour une valeur de plus de 160 millions de francs. Les travaux sont entamés dès 1953. Les
    Référence documentaire :
    DELILLE, Jean. Les îlots "nord" de Tours vont enfin sortir de terre. L'Echo de Touraine, 5 avril Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 23 . Impr. photoméc. : n. et b., 1959. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf Tirage : plan, [février 1952]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours Tours, Permis de construire 1952/n°710). (cf. illustration n° IVR24_20113701471NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°710). (cf. illustration n° IVR24_20113701470NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°710). (cf. illustration n° IVR24_20113701469NUCA). AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 22. Îlot V, 1950 AC Tours. Permis de construire 1951/n°19. Reconstruction de l'îlot V, parcelles 310 à 315, 1951 AC Tours. Permis de construire 1952/n°710. Reconstruction de l'îlot V, parcelles 316 à 319, 1952
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    . Les immeubles sont longés sur l'arrière par une voie établie en pourtour du cœur de cet îlot fleuve et de la nature meuble du terrain, les bâtiments sont édifiés sur des fondations spéciales associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Les façades principales donnant sur la de larges fenêtres à quatre vantaux. Les trois étages supérieurs, élevés en retrait de la façade de comble percé d'une grande lucarne rentrante avec terrasse. Les façades latérales et postérieures de pierre. Pour les autres immeubles, leurs façades sur jardin reprennent en soubassement et en rez dans les combles, présente une succession de lucarnes rentrantes. L'ensemble est coiffé de toits à du côté est s'effectue de plain-pied avec la place Anatole-France. Les entrées des immeubles donnant monumental. Les immeubles présentent en majorité des halls d'entrée de grandes dimensions, avec un traitement
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 14 place Anatole-France 1 à 6 avenue André-Malraux - en
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1951/n°19 et 1952/n°710) Le
    Illustration :
    municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701469NUCA de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701470NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701471NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701472NUCA Vue de l'ensemble réalisé, depuis la place Anatole-France, [1959]. (archives municipales de Tours
  • Immeubles
    Immeubles Blois - en ville
    Référence documentaire :
    LESUEUR, Frédéric. Notes archéologiques sur les ruines de Blois. Blois : éditions du jardin de la
    Description :
    chemin de fer pour le premier et dans la ville haute, aux alentours de la place de la République pour les pour chaque immeuble. Outre les caractéristiques du bâti, l'attention a été concentrée sur quelques éléments plus spécifiques de l'architecture étudiée. En particulier, ont été relevés les dispositifs mis en reconstruction de Charles Nicod, nommé architecte en chef de la reconstruction de Blois en 1941, et les négociations qui le conditionnèrent éclairent la logique de l'implantation de ces constructions. Les sources , les permis de construire n'ont malheureusement pas été conservés. Ne pouvant bénéficier de cette , quelques avant-projets. Cela explique que nous n'avons pas pu identifier les architectes de chacun des du cabinet de René Erre puis Lucien Joubert, ainsi que les reportages photographiques documentant la renseignent essentiellement les bâtiments disparus. Elle serait néanmoins intéressante à mener pour prendre par des exemples, en soulignant les caractéristiques récurrentes ou en faisant ressortir les exemples
    Annexe :
    Programme d'aménagement de Blois (extraits) Les extraits suivants sont tirés du programme d'architecture. Art 9/1 - Ordonnances nouvelles. - Pour l'ensemble des immeubles bordant les places formant tête de pont et les immeubles sur la Place Louis XII ainsi que l'hôtel des Postes, il est créé une ordonnance d'architecture. Les façades des immeubles seront construites, pour tous leurs détails l'Administration. Les matériaux de façade et de toiture fixés pour cet ensemble, seront obligatoirement employés . Les constructions devront être achevées dans le délai de 2 ans à dater de l'approbation des dessins portique, est fixée à 4m. Les points d'appui soutenant la façade laisseront pour les piétons un passage de 3m50. Les points d'appui seront espacés de 3m80 au moins et de 4m au plus. Chapitre 10 : disciplines d'architecture. art 10/1 - Quartiers neufs. - Pour tous les îlots bordant les places et voies nouvelles à ouvrir dans les quartiers sinistrés, il sera établi des dessins spéciaux pour la disposition
    Texte libre :
    1- Conception : un projet associant plan de zonage et programme réglementaire Les définit les secteurs dévolus aux logements collectifs. Sur la rive droite, ils comprennent la ville basse servitudes architecturales qui traduisent la volonté que les constructions nouvelles s'intègrent formellement assurée. a- Intégration formelle : homogénéité des matériaux, des formes, des couleurs Pour les , animation verticale et horizontale, formes des couvertures, couleurs (voir les extraits du programme d'aménagement : art 10/1, dans les annexes en bas de page). L'objectif était de concevoir des quartiers nouveaux homogènes dans les formes et les couleurs des façades sur rue. La reconstruction des quartiers centraux, que archéologique fut définie à cet effet et soumise à un ensemble de règles plus contraignantes. Les injonctions de la région » selon une mise en œuvre conforme aux modes de construction locaux (voir les extraits du programme d'aménagement : art 10/2, dans les annexes en bas de page). Enfin, il fut prévu que
    Illustration :
    Les architectes en charge de la reconstruction des immeubles. IVR24_20124100674NUDA Le plan de zonage de Charles Nicod définit les zones de construction de logements collectifs, 1942 utilisés pour les fondations, 3-06-1947. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44 Vue du chantier de construction de l'îlot d'Etat J, au second plan, les pieux frettés en attente, 3 Projet de Paul Robert-Houdin pour une séquence d'immeubles donnant sur les quais de Loire
  • Ensemble de deux immeubles (13-15 rue des Amandiers)
    Ensemble de deux immeubles (13-15 rue des Amandiers) Tours - Quartier sinistré nord - 13, 15 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 290, 292
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    . Les plans qu'il dresse fin janvier 1954 révèlent toutefois quelques ajustements concernant la la construction des deux immeubles en 1956. Les buanderies initialement prévues dans les combles sont installées en sous-sol et les logements réservés aux directeurs sont agrandis d'une pièce. Les deux
    Observation :
    apparente sur les autres bâtiments du groupe scolaire.
    Référence documentaire :
    Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356). (cf. illustration n° IVR24_20103701837NUC2A). Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356). (cf. illustration n° IVR24_20103701836NUC2A). AC Tours. 4 M 355-362. Groupe scolaire Anatole-France, 1940-1981. AC Tours. Permis de construire 1955/n°621. Reconstruction du groupe scolaire Anatole-France Ville de Tours. Groupe scolaire Anatole France Voltaire / Henry Lhéritier de Chézelle, Henri Taté l'ensemble de logements (AC Tours. 4 M 356). A la rentrée d'octobre, le groupe scolaire Anatole-France-Voltaire ouvrirait les portes de ses
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    . Une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons constituent le gros-œuvre. Toutes les façades trois groupes de travées distincts et encadrés par des tuyaux de descente. Les fenêtres à deux vantaux
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 13, 15 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 290
    Illustration :
    1954. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356 1954. (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356
  • Immeuble dit bâtiment h (9 rue Maurice-Bedel)
    Immeuble dit bâtiment h (9 rue Maurice-Bedel) Tours - Quartier du Sanitas - 9 rue Maurice-Bedel - en ville - Cadastre : 2010 CV 459
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Le principe de la réalisation d'une nouvelle tour à l'extrémité sud du Sanitas, après les cinq Michel Marconnet était alors chargé de réaliser une esquisse indiquant les possibilités d'utilisation des Tours à Nantes. Cette dernière devait en effet être déplacée de manière imminente. Cette esquisse fut prévoyait pas initialement la réalisation de tours, le plan-masse étant uniquement constitué de bâtiments l'opération, conduisit rapidement à reprendre les études du bâtiment, qui passa de 12 à 14 étages, permettant rénovation remplaça en 2008 les menuiseries bois et les persiennes peintes en marron par des ensembles en PVC de teinte blanche. Une seconde campagne est en cours lors de l'étude (2011), et vise à déposer les
    Référence documentaire :
    (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n Archives communales de Tours. Série W : 999 W 285. Pasteur : permis de construire, plans Archives communales de Tours. Série W : 999 W 296. Archives communales de Tours. Série W : 999 W 297. Pasteur : permis de construire modificatif.
    Canton :
    Tours-Est
    Description :
    boulevard de Lattre-de-Tassigny, légèrement désaxée par rapport à l'alignement des cinq tours de la deuxième que de grès-cérame. Deux teintes sont employées : beige pour les pignons et les trumeaux, et bleu-gris pour les allèges des baies. Celles-ci, en PVC blanc, reçoivent des persiennes de même matériau et de repris pour les quatorze niveaux d'élévation. Il est formé de deux doublets d'appartements de trois et cinq pièces, disposés en miroir autour du noyau formé par la cage d'escalier et les deux ascenseurs. Un escalier en vis est en outre adjoint à partir du dixième étage, et sert d'issue de secours pour les niveaux du type 3 (logement de trois pièces) orienté au nord-est. Les cuisines sont près de deux fois plus grandes que dans les bâtiments en R+4 et R+6 (respectivement quatre et six étages au-dessus du rez-de uniquement dans les séjours dans les autres bâtiments. Les surfaces des séjours (18,7 m²), et surtout celles
    Auteur :
    [commanditaire] Ville de Tours, OPMHLM
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - 9 rue Maurice-Bedel - en ville - Cadastre : 2010 CV 459
    Illustration :
    Plan des façades - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W Plan du rez-de-chaussée - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote Plan d'étage courant - 1969. (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote
  • Immeuble (3 rue des Carmes)
    Immeuble (3 rue des Carmes) Orléans - 3 rue des Carmes - en ville
    Historique :
    Reconstruction d'Orléans. L'immeuble du numéro 3, édifié par les architectes Paul A. Leroux et Faraut logements, dévolu dès l'origine à la vaste opération de relogement des personnes sinistrées par les
    Description :
    , joue sur le rythme paratactique des ouvertures, toutes identiques, scindant les dix travées en trois sections inégales : de gauche à droite, respectivement cinq, une et quatre travées, toutes les ouvertures étant alignées en hauteur, sur les trois niveaux. La travée isolée s'inscrit dans le prolongement de la fenêtre en ciment vient discrètement souligner les horizontales des trois niveaux, au-dessus du bandeau du