Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 5 immeubles d’État (16 à 24 rue du Commerce )
    Ensemble de 5 immeubles d’État (16 à 24 rue du Commerce ) Tours - Quartier sinistré nord - 16 à 24 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 2010 DZ 70 à 74
    Historique :
    Ces cinq immeubles marquent le commencement de la reconstruction du quartier sinistré nord. Formant la première unité de chantier de l'îlot D, ils constituent le tout premier essai de reconstruction planchers, les charpentes, les façades et les encadrements de baies montre également le volonté de diminuer les prix de revient. Le procédé consistant à grouper deux immeubles autour d'un escalier commun et Lépingle, placés sous la houlette d'André Le Roy, architecte conseil de l'Association syndicale de remembrement. Les fondations débutent au printemps 1947, un an après le terrassement du terrain. En avril premières pierres de l'ensemble. En septembre 1947, la maçonnerie atteint le niveau des charpentes. Le gros -œuvre est achevé en 1948, peu avant le dépôt du permis de construire des immeubles restants de l'îlot
    Observation :
    l’État dans le quartier sinistré nord.
    Référence documentaire :
    Extrait de tirage : plan dressé le 10 juin 1947. Par Le Roy, André (architecte). (archives Extrait de tirage : plan dressé le 10 juin 1947. Par Le Roy, André (architecte). (archives Ville de Tours. Îlot D / André Le Roy. 1:200. 10 juin 1947. 2 tirages : plans, coupes et élévations [Vue de l'ensemble d'immeubles réalisé, depuis le cloître de l'abbaye Saint-Julien] / Bernard Vitry André Le Roy). Enfin ! La reconstruction commence dans le quartier Nord de Tours. La Nouvelle République, 21 mars
    Description :
    Alignés sur la rue du Commerce, les cinq immeubles forment majoritairement le côté nord de l'îlot D front bâti très homogène où les mêmes caractéristiques formelles se répètent. Le gros-œuvre est constitué d'une ossature porteuse en béton armé et d'une maçonnerie de moellons. Le rez-de-chaussée taille couronne ce niveau. Les façades postérieures donnant sur le cœur d'îlot sont revêtues d'un simple
    Auteur :
    [architecte] Le Roy André
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives départementales Plan des étages (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives départementales d'Indre-et Elévation des façades rue du Commerce (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Elévation des façades postérieures (extrait), André Le Roy arch., 10 juin 1947. (archives Vue de l'ensemble réalisé (au second plan), depuis le cloître de l'abbaye Saint-Julien, [1948
1