Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 24 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Immeuble (5 place Louis-XII)
    Immeuble (5 place Louis-XII) Blois - rive droite - 5 place Louis-XII - en ville - Cadastre : 2011 DN 349
    Historique :
    L'hôtel du Bon Conseil, implanté avant-guerre au nord de la place Louis-XII, abritait au moment de : "la maison de Bon conseil (XVIe siècle) située 11 place Louis-XII détruite en 1940 a été reconstruite
    Description :
    L'immeuble est implanté dans la partie nord de l'îlot D, entre les places Louis-XII et Valin-de-la . Sa façade principale s'ouvre au sud de la place Louis-XII, on y accède à la pharmacie du rez-de , comme cela avait été un temps envisagé par André Aubert dans son projet pour la place Louis-XII de 1942
    Localisation :
    Blois - rive droite - 5 place Louis-XII - en ville - Cadastre : 2011 DN 349
    Titre courant :
    Immeuble (5 place Louis-XII)
    Illustration :
    Porte d'entrée sur la place Louis-XII. IVR24_20124100027NUC1A
  • Immeuble (2 rue Jeanne-d'Arc)
    Immeuble (2 rue Jeanne-d'Arc) Blois - rive droite - 2 rue Jeanne-d'Arc 12 rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - en ville - Cadastre : 2010 DO 344
    Historique :
    L'immeuble situé à l'angle de la rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny et de la nouvelle rue Jeanne
    Description :
    Jeanne-d'Arc et de la rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny. Il se signale tout d'abord par sa taille
    Localisation :
    Blois - rive droite - 2 rue Jeanne-d'Arc 12 rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - en ville
    Titre courant :
    Immeuble (2 rue Jeanne-d'Arc)
    Annexe :
    -Jean à laquelle il travailla avec André Aubert, et le Cinéma Palace, implanté au coeur de l'îlot K
    Illustration :
    Façade principale sur la rue Jeanne-d'Arc, projet de L. Joubert, 1954. (Archives départementales de
  • Immeubles de la Reconstruction
    Immeubles de la Reconstruction Blois - en ville
    Référence documentaire :
    Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de
    Annexe :
    de pont et les immeubles sur la Place Louis XII ainsi que l'hôtel des Postes, il est créé une d'aménagement, notamment la Place Louis-XII et la Place formant tête de Pont Rive Droite, il sera aménagé en la place Louis-XII et entourant le château classé monument historique ne comporteront que 1 étage sur groupés autour de la place Louis-XII, Marché couvert, bureau de poste auxiliaire et les constructions à constructions à usage de commerce et d'habitation formant l'îlot compris entre la place Louis-XII et la place de la rue des Jacobins, - à l'Est, les constructions en bordure de la place Louis XII sur une et en retour sur la voie nouvelle partant de la fontaine Louis XII et aboutissant au quai de la
    Texte libre :
    place Louis-XII, aux abords du Château, furent contraints de ne comporter qu'un étage carré sur rez-de ) ou encore par une ponctuation verticale de type faux-pignon comme au 5 de la place Louis-XII. Il est s'agit de l'immeuble Girault, 2 rue Jeanne-d'Arc. De même, un seul cas a été repéré d'appartement
  • Ensemble d'immeubles du Mail Clouseau dit îlot C
    Ensemble d'immeubles du Mail Clouseau dit îlot C Blois - rive droite - mail Clouseau rue Porte-Clos-Haut rue des Rouillis rue du Père-Brottier - en ville - Cadastre : 2011 DO 96 à 105 2011 DO 134 2011 DO 763
    Historique :
    urbain serve au relogement des sinistrés. Dans cette perspective, l'architecte Louis Arretche fut , Jean Voillereau, Jean Imbert-Fabe, Lucien Joubert et Henri Jannin, puis les travaux d'assainissement et éloigné de l'intention première de "petits hôtels particuliers" de Louis Arretche même si le caractère pittoresque des façades, préconisé par l'architecte, a été suivi dans la réalisation. Louis Arretche fut
    Référence documentaire :
    étude spéciale d'architecture, sur calque, 1943. Par Arretche, Louis (architecte). (Archives d'Architecture du XXe siècle. Fonds Louis Arretche, 112 IFA : 200/2). (cf. illustration n° IVR24_20114100056NUC2A). étude spéciale d'architecture, sur calque, 1943. Par Arretche, Louis (architecte). (Archives d'Architecture du XXe siècle. Fonds Louis Arretche, 112 IFA : 200/2). (cf. illustration n° IVR24_20114100053NUC2A). étude spéciale d'architecture, sur papier, 1943. Par Arretche, Louis (architecte). (Archives d'Architecture du XXe siècle. Fonds Louis Arretche, 112 IFA : 200/2). (cf. illustration n° IVR24_20114100055NUC2A). étude spéciale d'architecture, sur calque, 1943. Par Arretche, Louis (architecte). (Archives d'Architecture du XXe siècle. Fonds Louis Arretche, 112 IFA : 200/2). (cf. illustration n° IVR24_20114100059NUC2A). étude spéciale d'architecture, sur calque, 1943. Par Arretche, Louis (architecte). (Archives d'Architecture du XXe siècle. Fonds Louis Arretche, 112 IFA : 200/2). (cf. illustration n° IVR24_20114100051NUC2A).
    Auteur :
    [architecte] Arretche Louis [architecte] Voillereau Jean [architecte] Imbert-Fabe Jean
    Annexe :
    Jean Imbert-Fabe, né en 1909 Né en 1909, il se forma à l'école des beaux-arts de Paris dans -Jean à laquelle il travailla avec André Aubert, et le Cinéma Palace, implanté au coeur de l'îlot K Louis Arretche (1905-1991) Né en 1905, Louis Arretche intégra l'ecole des beaux-arts en 1923 dans Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec Vaugirard) et à des opérations de rénovation urbaine, à Rennes et Saint-Etienne notamment. Louis Arretche l'église Sainte Jeanne-d'Arc à Rouen qui réutilisait les vitraux de l'église Saint-Vincent détruite pendant
    Texte libre :
    relogement des sinistrés. L'étude spéciale d'architecture de Louis Arretche, 1943. Dans cette perspective , l'architecte Louis Arretche fut chargé de procéder à une étude spéciale d'architecture pour la création d'une Mairie. Dans son projet, Louis Arretche proposa d'élever entre la voie nouvelle et le mail Clouseau une nord du mail, Louis Arretche proposait en outre d'étendre cette ligne continue de jardins et de verdure place de la République, qui constituait le cœur du projet de Louis Arretche, fut lui aussi abandonné ce . La construction des immeubles, conçus par les architectes Jean Imbert-Fabe, Lucien Joubert, Henry Jannin, Fernand Scalliet et Jean Voillereau, puis les travaux d'assainissement et de voirie, s'étalèrent Clouseau sont bien différents de ceux que Louis-Arretche avait imaginés en 1943. Tout d'abord, leur "petits hôtels particuliers". En revanche, le caractère pittoresque des façades proposé par Louis Arretche . Louis Arretche fut finalement chargé de construire un nouvel immeuble de bureaux pour les Ponts et
    Illustration :
    Implantation de l'îlot C par rapport au projet de Louis-Arretche de 1943. IVR24_20124100364NUDA
  • Ensemble de deux immeubles (14-16 rue des Orfèvres)
    Ensemble de deux immeubles (14-16 rue des Orfèvres) Blois - rive droite - 14-16 rue des Orfèvres 15-17 rue Emile-Laurens - en ville - Cadastre : 2010 DN 312, 313
    Description :
    sur la place Louis-XII et sur deux rues : la rue des Orfèvres et la rue Emile-Laurens. Ils bénéficient
    Illustration :
    Le 16, rue des Orfèvres vu depuis la place Louis-XII. IVR24_20114100632NUC4A
  • Immeuble (3 rue des Déportés)
    Immeuble (3 rue des Déportés) Tours - Quartier sinistré nord - 3 rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 121
    Historique :
    architectes d'opération sont les associés Michel Vallée et Jean-Bernard Lissalde, également en charge de la
    Auteur :
    [architecte] Lissalde Jean-Bernard
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 5)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 5) Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde - en ville
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde - en ville
  • Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 8)
    Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 8) Tours - Quartier du Sanitas - rue Louis-Mirault rue Marcel-Thomas-Lavollée place Meffre rue Nioche - en ville
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Louis-Mirault rue Marcel-Thomas-Lavollée place Meffre rue
    Texte libre :
    Jean Royer à l'automne 1959, quelques mois seulement après son élection à la tête de la mairie. Cette
  • Ensemble de 3 immeubles dit îlot N
    Ensemble de 3 immeubles dit îlot N Blois - rive droite - 2, 6, 8 rue Saint-Martin - en ville - Cadastre : 2010 DN 215 à 216 2010 DN 908
    Description :
    Les trois immeubles appelés"îlot N" sont implantés au nord de la place Louis-XII, en contrebas de
    Auteur :
    [propriétaire] Baillargeat Louis
  • Ensemble d'immeubles (1, 3, 5, 7 rue de la Chaîne)
    Ensemble d'immeubles (1, 3, 5, 7 rue de la Chaîne) Blois - rive gauche - 1, 3, 5, 7 rue de la Chaîne - en ville - Cadastre : 2010 DE 36 à 39
    Référence documentaire :
    Projet d'aménagement du café, sur papier, 1951. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte). (Archives Coupes, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P. (architecte Coupes, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P. (architecte Façades sur rue, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P. (architecte Façades sur cour, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P plan du sous-sol, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P plan du rez-de-chaussée, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P plan du premier étage, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P plan du deuxième étage, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P plan du troisième étage, sur papier, 1949. Par Imbert-Fabe, Jean (architecte) ; Charbonnier, P
    Auteur :
    [architecte] Imbert-Fabe Jean
    Annexe :
    Jean Imbert-Fabe, né en 1909 Né en 1909, il se forma à l'école des beaux-arts de Paris dans
  • Immeuble (35 rue Nationale)
    Immeuble (35 rue Nationale) Tours - Quartier sinistré nord - 35 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DZ 107
    Historique :
    Jean Marconnet, associés à Paul Leseurre. Tous trois dressent les plans de l'immeuble en décembre 1948
    Référence documentaire :
    ) ; Marconnet, Jean (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean ) ; Marconnet, Jean (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean ) ; Marconnet, Jean (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de ) ; Marconnet, Jean (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de ) ; Marconnet, Jean (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de ) ; Marconnet, Jean (architecte) ; Leseurre, Paul (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de Tirage : plan dressé le 10 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet Jean
    Auteur :
    [architecte] Marconnet Jean
  • Ensemble de 5 immeubles d’État (16 à 24 rue du Commerce )
    Ensemble de 5 immeubles d’État (16 à 24 rue du Commerce ) Tours - Quartier sinistré nord - 16 à 24 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 2010 DZ 70 à 74
    Historique :
    , Robert Vivier, préfet d'Indre-et-Loire, et Jean Meunier, maire de Tours, viennent sceller les deux
    Référence documentaire :
    Samedi MM. Vivier et Jean Meunier posèrent les premières pierres du quartier nord de Tours. La
    Auteur :
    [personnage célèbre] Meunier Jean
  • Immeuble dit opération Blaise Pascal (place Neuve)
    Immeuble dit opération Blaise Pascal (place Neuve) Tours - Quartier du Sanitas - place Neuve - en ville - Cadastre : 2010 CR 351 2010 CR 352
    Historique :
    Denis Ranjard et des parisiens Vincent Sabatier et Jean Tribel (déjà auteurs, à Tours, de la nouvelle
    Auteur :
    [architecte] Tribel Jean
  • Immeubles dits opération Pasteur (ensemble de 9)
    Immeubles dits opération Pasteur (ensemble de 9) Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde rue Théophane-Vénien - en ville - Cadastre : 2010 CV 415 2010 CV 416 2010 CV 417 2010 CV 453 2010 CV 459 2010 CV 460
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - rue Jean-Aubry rue Maurice-Bedel rue Jules-Guesde rue
  • Ensemble de dix immeubles dit îlot Q
    Ensemble de dix immeubles dit îlot Q Blois - rive gauche - rue de la Chaîne rue des Alliés avenue du Président-Wilson rue Sainte-Anne - en ville - Cadastre : 2010 DE 31, 32 2010 DE 34 à 39 2010 DE 436 2010 DE 511, 512
    Référence documentaire :
    carte postale Louis Lenormand à Orléans. Par Lenormand, Louis (photographe). (Collection
    Auteur :
    [architecte] Imbert-Fabe Jean
  • Immeuble (7 rue du Poids-du-Roi)
    Immeuble (7 rue du Poids-du-Roi) Blois - rive droite - 7 rue du Poids-du-Roi - en ville - Cadastre : 2010 DO 371
    Référence documentaire :
    Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de
  • Immeuble (6 rue des Orfèvres)
    Immeuble (6 rue des Orfèvres) Blois - rive droite - 6 rue des Orfèvres - en ville - Cadastre : 1980 DN 320
    Annexe :
    -Jean à laquelle il travailla avec André Aubert, et le Cinéma Palace, implanté au coeur de l'îlot K
  • Immeuble (3 rue Henry-Drussy)
    Immeuble (3 rue Henry-Drussy) Blois - rive droite - 3 rue Henry-Drussy - en ville - Cadastre : 2010 DO 352
    Annexe :
    -Jean à laquelle il travailla avec André Aubert, et le Cinéma Palace, implanté au coeur de l'îlot K
  • Immeubles des troisième et quatrième tranches du Sanitas (ensemble de 12)
    Immeubles des troisième et quatrième tranches du Sanitas (ensemble de 12) Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Historique :
    Après son élection à la mairie de Tours en mars 1959, Jean Royer (1920-2011) baptise le nouveau Jean Royer en 1963 pour la partie nord-est du secteur. La quatrième tranche débute, quant à elle, en
    Texte libre :
    L'arrivée de Jean Royer et le maintien de la gare de Tours à son emplacement existant La traitement par l'Office HLM de Tours, malgré l'apport de 2 200 logements. La municipalité, dirigée par Jean l'agglomération de Tours. A moyen terme, le projet de Jean Royer consistait en l'aménagement de l'ensemble de la terrains situés le long du Cher. La récupération des emprises ferroviaires, bien que demeurant pour Jean de la commune, et sur la rénovation du centre-ville ancien. Jean Royer fit également le choix de , le Sanitas constitue un héritage politique douloureux pour Jean Royer, qui s'attachera toujours à pouvoir déménager à Saint-Pierre-des-Corps. Espérant un règlement rapide de la situation, Jean Royer fit des espaces libres Le report de la réalisation des bâtiments 19 et 20 incita Jean Royer à utiliser
  • Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33)
    Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33) Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Historique :
    . Son plan fut confié à l'urbaniste Jean Dorian dans les années d'après-guerre. Le projet fut ensuite
    Texte libre :
    1959, le maire Jean Royer écarta ainsi d'emblée Jacques Henri-Labourdette de l'opération d'aménagement construire le 22 avril 1959, un mois après l'élection de Jean Royer, nouveau maire de Tours. Il est à noter assurer la bonne compréhension de l'ensemble des bâtiments devant être réalisés. Jean Royer, appréciant réclamées par Jean Royer, qui les généralisa à partir de la seconde tranche. Les allèges en verre armé des jusqu'au début des années 1990 à l'ensemble des bâtiments des première et seconde tranches. Jean Royer date sur les bâtiments R et S. La nouvelle municipalité de Jean Germain, élu en 1995, interrompit