Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand
    Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand Nohant-Vic - 2 place Sainte-Anne - en village - Cadastre : 2016 0C 342 à 358
    Historique :
    Dupin, plus connue sous le pseudonyme de George Sand. Marie-Aurore de Saxe, comtesse de Horn, puis Madame Dupin de Francueil, grand-mère de George Sand, acquiert la propriété du domaine le 23 août 1793 George Sand et séjourne fréquemment à Nohant. Ayant une très bonne connaissance de la botanique, elle feuillages colorés, etc. En 2004, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de George Sand, un tulipier
    Observation :
    de la Culture. Le label de Maison des illustres lui a été attribué. Les arbres du domaine de George
    Référence documentaire :
    AURICOSTE, Isabelle, FOULON, Anne. Parc de la Maison de George Sand à Nohant étude préalable de la CAMBIUM. Domaine de la maison de George Sand : Étude Technique du patrimoine arboré. Ministère de DE BREM, Anne-Marie. La Maison de George Sand à Nohant. Paris : Centre des monuments nationaux Domaine de Georges Sand. APJRC. Avril 2008. [dossier]. -Vic, Parc de George Sand. Union Régionale des CAUE pour l'APJRC. Septembre 1994. [dossier].
    Description :
    la serre. Au nord-ouest du mur d’enceinte, une porte permet d’accéder au cimetière familial où George
    Titre courant :
    Nohant-Vic : jardin d'agrément de George Sand
    Appellations :
    Jardin du domaine de George Sand
    Illustration :
    Vue aérienne du domaine de George Sand, orthophotographie en 2010-2011 de Géo-Centre La demeure de George Sand depuis la cour d’entrée. Des massifs d'Hydrangea fleurissent les abords La tombe de George Sand dans le cimetière familial, séparé du cimetière communal, prend place sous Les deux cèdres plantés à la naissance des enfants de George Sand, à l'arrière de la demeure
  • Amboise : jardin d'agrément du château
    Amboise : jardin d'agrément du château Amboise - Château d'Amboise - en ville - Cadastre : 2019 BI 151 à 157 ; 159 à 160 ; 176 à 177 ; 194
    Historique :
    les fossés pour Roger Ducos. Vers 1840, Louis-Philippe transforme les réalisations antérieures par un décision du Comte de Paris, président de la Fondation Saint-Louis qui gère dorénavant le site. A partir de 1994, Jean-Louis Sureau, conservateur du château d’Amboise, inaugure une réhabilitation des jardins en
    Référence documentaire :
    Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI LEROUX, Jean-Baptiste, SUREAU, Jean-Louis. Jardins en Touraine. Tours : Conseil Général d’Indre-et
    Représentations :
    porc-épic de Louis XII
    Statut :
    propriété privée La Fondation Saint-Louis est une institution reconnue d’utilité publique pour
    Description :
    l'arrivée du jardinier, en témoignent certaines parties du compte de construction de 1495-1496. Louis XII porte qui semble avoir été redécouverte en 1832. Elle est surmontée du porc-épic de Louis XII, et les anciens auteurs ont sans doute attribué le jardin à Louis XII à cause de cet emblème. Il est donc impossible de connaître la part de création revenant à Charles VIII et celle appartenant à Louis XII. On Charles VIII et Louis XII, et donc que sa conversion en logis canonial soit postérieure au départ surmontée du porc-épic de Louis XII ceint d'une frise renaissante, donnait accès à une terrasse haute à
    Auteur :
    [auteur commanditaire] de Bourbon Louis-Jean-Marie
    Annexe :
    fragment de compte daté de l'année 1501 livre quelques informations sur les travaux réalisés par Louis XII ainsi dédommagé en 1496 : - Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour 1495-1496 (Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour l'année 1495-1496, f
    Texte libre :
    sur la terrasse nord face à la façade Louis XII. Respectant la structure originelle historique, cette
    Illustration :
    Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis
  • Blois : jardin d'agrément et roseraie de l'évêché
    Blois : jardin d'agrément et roseraie de l'évêché Blois - place Saint-Louis - en ville - Cadastre : 2018 DO 790
    Localisation :
    Blois - place Saint-Louis - en ville - Cadastre : 2018 DO 790
  • Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source
    Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source Orléans - Avenue du Parc floral - en ville - Cadastre : 2018 EI 28, 61
    Historique :
    pavillon est construit en 1964 par Louis Arretche avec Jean Prouvé comme collaborateur. Un second pavillon
    Précisions sur la protection :
    1967 par l'architecte Louis Arretche et par l’ingénieur Jean Prouvé. La serre-restaurant en totalité et
    Représentations :
    Cerf de Louis Leygue. Voir les annexes pour le détail de ces installations artistiques.
  • Triguères : jardin d'agrément du Grand Courtoiseau
    Triguères : jardin d'agrément du Grand Courtoiseau Triguères - - chemin rural Courtoiseau - en écart - Cadastre : 2018 ZY 35 ; 36 ; 48 à 51 ; 53 ; 54 ; 170
    Historique :
    -Louis Désiré Dupré de Saint-Maur, agronome. Ce dernier finit de transformer le manoir en demeure de -Léon Gérault-Richard, Jean Jaurès, Georges Clemenceau, Aristide Briand, Aristide Bruant, Guillaume Apollinaire, Hervé Bazin, Félicien Marceau, Louis Pauwels, Jean d’Ormesson, François Nourissier, Emmanuel
  • Villandry : parc et jardin d'agrément du château
    Villandry : parc et jardin d'agrément du château Villandry - 3 rue Principale - en village - Cadastre : 2016 AI 123 ; 259 à 265 ; 267 ; 274 ; 355 à 356 ; 358
    Historique :
    marquis en 1760, puis agencé dans un style régulier. Pièce d’eau en forme de miroir Louis XV, parterres chambres, parmi lesquelles le jardin du Soleil inauguré en 2008, œuvre du paysagiste français Louis Benech
    Référence documentaire :
    NOURRY, Louis-Michel. Les Jardins de Villandry, la nature mise en ordre. Paris : Belin-Herscher
    Description :
    . Imaginé par Joachim Carvallo, sa réalisation est confiée aux architectes-paysagistes Louis Benech et Alix
    Auteur :
    [architecte paysagiste] Benech Louis
  • Jalognes : parc et jardin d’agrément du château de Pesselières
    Jalognes : parc et jardin d’agrément du château de Pesselières Jalognes - Château de Pesselières - en village - Cadastre : 2016 F 131 ; 134 à 136 ; 200 ; 211 à 213 ; 356 ; 360 ; 362 ; 365 à 367 ; 390 à 391
    Historique :
    paysagiste nivernais, Louis Cottin, entreprend de grands travaux qui donnent aux parc, jardins, potagers et
    Référence documentaire :
    Plan du projet / Louis Cottin pour Jean-Baptiste Collard, 1882. 1 plan : en coul. [Échelle non
    Auteur :
    [paysagiste] Cottin Louis
    Illustration :
    Plan du projet de Louis Cottin pour Jean-Baptiste Collard. 1882. (Archives privées du château de
  • Chaumont-sur-Loire : parc et jardin d'agrément du château
    Chaumont-sur-Loire : parc et jardin d'agrément du château Chaumont-sur-Loire - Le château - en village - Cadastre : 2016 AD 262 2016 AE 119 à 120 ; 122 à 125 ; 127 ; 195 ; 197 à 198 2016 ZB 1
    Historique :
    du Goualoup est une extension du domaine aménagée par le paysagiste Louis Benech en 2012, à
    Auteur :
    [architecte paysagiste] Benech Louis
  • Tours : jardin d’agrément des Prébendes d'Oé
    Tours : jardin d’agrément des Prébendes d'Oé Tours - rue Roger Salengro - en ville - Cadastre : 2018 DT 726 à 730
    Référence documentaire :
    NOURRY, Louis-Michel. Analyse paysagère du parc des Prébendes d’Oé à Tours. DIREN Centre. 1992.
    Description :
    ; le monument en l’honneur de Pierre de Ronsard sculpté par Georges Delpérier en 1924 ; une stèle
  • Lémeré : jardin d’agrément du château du Rivau
    Lémeré : jardin d’agrément du château du Rivau Lémeré - Le Coudray - - isolé - Cadastre : 2016 B 116 ; 118 à 127 ; 546 ; 549 ; 551
    Référence documentaire :
    BOSSEBOEUF, Louis-Auguste. Le château du Rivau, histoire et monuments. Tours : P. Bousrez, 1902. 24
  • Apremont-sur-Allier : jardin d’agrément dit parc floral
    Apremont-sur-Allier : jardin d’agrément dit parc floral Apremont-sur-Allier - Bourg - - en village - Cadastre : 2016 B 250 à 263 ; 264 à 272 ; 306 à 307 ; 319 à 320 ; 340 à 341 ; 348 ; 353 ; 355 ; 367 à 369
    Historique :
    destruction pendant la guerre entre Louis XI et Charles le Téméraire. En 1894, la famille Schneider acquiert
  • Chançay : parc et jardin d'agrément du château de Valmer
    Chançay : parc et jardin d'agrément du château de Valmer Chançay - Valmer - - isolé - Cadastre : 2018 B 143 à 164 ; 166 ; 168 à 184 ; 703 à 707 ; 712 à 714
    Référence documentaire :
    LEROUX, Jean-Baptiste, SUREAU, Jean-Louis. Jardins en Touraine. Tours : Conseil Général d’Indre-et
  • Bouges-le-Château : parc et jardin d'agrément du château
    Bouges-le-Château : parc et jardin d'agrément du château Bouges-le-Château - 15 rue du Château - en village - Cadastre : 2016 E 1; 2; 5; 11; 13; 20; 394 à 397; 496 à 499 2016 A 21 2016 ZA 30; 31; 37 38; 47; 48
    Référence documentaire :
    COCHET, Vincent. Le château de Bouges. Collab. Jean-Louis Libourel. Itinéraires. Paris : Centre des
1