Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source
    Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source Orléans - Avenue Parc floral - en ville - Cadastre : 2018 EI 28, 61
    Historique :
    pavillon est construit en 1964 par Louis Arretche avec Jean Prouvé comme collaborateur. Un second pavillon 1997 par Jean Grelier et redessiné en 2015, la serre aux papillons conçue par Felice Fanuele inaugurée
    Observation :
    Jean Prouvé est l'un des artisans principaux. Créé en 2016, ce label est également décerné par le
    Précisions sur la protection :
    1967 par l'architecte Louis Arretche et par l’ingénieur Jean Prouvé. La serre-restaurant en totalité et
    Auteur :
    [] Grelier Jean
  • Blois : jardin d'agrément et roseraie de l'évêché
    Blois : jardin d'agrément et roseraie de l'évêché Blois - place Saint-Louis - en ville - Cadastre : 2018 DO 790
    Historique :
    la terrasse basse sur le coteau qui dominait le bas-bourg Saint-Jean. Vers le milieu du 18ème siècle siècle, l’évêque May de Termont fait appel à Jean-Baptiste Collet, architecte et contrôleur des bois. Un jardin anglais est créé en 1883. En 1921 est inaugurée la statue de Jeanne d’Arc, créée par
    Référence documentaire :
    Saint-Jean, 8 août 1787.
    Description :
    par le belvédère qui accueille la sculpture équestre de Jeanne d’arc (étudiée). Il permet d’accéder à
    Auteur :
    [] Collet Jean-Baptiste
    Texte libre :
    -bourg Saint-Jean. Le prolongement des murs de soutènement des deux terrasses représentait une les réalisations voisines de Marigny au château de Menars, il engagea Jean-Baptiste Collet, architecte travaux plus tardifs de Mgr de Thémines, il appartient, en fait, aux aménagements de Jean-Baptiste Collet grand escalier, enjambant le bas-bourg Saint-Jean et escaladant le coteau, qui aurait constitué, depuis -est de la ville et le bas-bourg Saint-Jean aurait été coupé de toute communication avec la ville basse et plans : n°510, projet pour rampe pour relier les jardins au Bas-Bourg Saint-Jean, 8 août 1787. BM
1