Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Illiers-Combray : jardin public du Pré Catelan
    Illiers-Combray : jardin public du Pré Catelan Illiers-Combray - route de Tansonville - en ville - Cadastre : 2016 AD 451 ; 617 ; 618
    Historique :
    l’ancienne église romane Saint-Hilaire d’Illiers, une grotte, des vases orientaux, des statues et un cabinet Jules Amiot, riche négociant d’Illiers, acquiert le terrain en 1863. Il crée un jardin d’agrément vers 1870 qu’il nomme le Pré Catelan. En référence à ses nombreux séjours en Algérie, il conçoit des propriétaire en 1964 et en 1991, le conseil municipal décide de louer le jardin au Conseil général. Trois
    Référence documentaire :
    ABDULAC, S., BLAISE, M.A., FOULON, Anne. Premier inventaire des parcs et jardins en Région Centre DESTERNES, Xavière. Inventaire des parcs et jardins en Région Centre : Illiers-Combray, Jardin du
    Description :
    Le jardin de 1,5 ha se divise en trois parties : la vallée, partie basse à l’est ; la pente, partie pigeonnier et la koubba. Le pigeonnier présente un soubassement en briques supportant un treillage de bois et une couverture en ardoise. La koubba est une fabrique dodécagonale en briques enduites de mortier permettent d’accéder au pavillon des Archers. Cette fabrique construite en briques dans une charpente de pans de bois est couverte d’une toiture en poivrière à pans en ardoise et se compose de deux niveaux sur fabrique de plan hexagonal couverte d’une toiture à pans en plaques de zinc formant un motif d’écailles. Le plateau, autrefois potager et verger du jardin, se trouve en face de cette dernière fabrique. Un bassin circulaire bordé de pommiers palissés en cordon agrémente cet espace. L’allée d’aubépines évoquée par Marcel
    Localisation :
    Illiers-Combray - route de Tansonville - en ville - Cadastre : 2016 AD 451 ; 617 ; 618
    Élévations extérieures :
    jardin en pente
    Annexe :
    vestiges de Saint-Hilaire, l’ancienne église romane d’Illiers, une grotte, des vases orientaux et des Données historiques détaillées En 1829, le propriétaire du terrain est M. Poisson, notaire à Courville-sur-Eure. Le registre cadastral définit ainsi les trois parcelles : terre, verger et pré. En 1863 oncle de Marcel Proust y crée vers 1870 un jardin d’agrément. Il le nomme le Pré Catelan en référence à d’Illiers est conçu par Jules Amiot dans un décor oriental ; il séjournait régulièrement en Algérie où , le surplus en verger, potager et petit parc, le tout d’une contenance de soixante-six ares cinquante , s’étendant d’abord en terre-plein devant le cours du Loir, s’élevait peu à peu, ici par de lentes montées, là un manège où un des chevaux du père de M. Santeuil en tournant, faisait monter l’eau du canal d’en descendant du petit pont rustique ne pouvaient accéder. » En 1914, Fernand Amiot hérite du jardin. Durant cette période, les parcelles sont toujours notées dans le registre cadastral en terre, verger et pré. En
    Illustration :
    Plan du jardin en 2007. IVR24_20172800311NUCB Vue aérienne du jardin du jardin du Pré Catelan, orthophotographie extraite en 2018 du Géo-portail Fabrique de commodités dans la partie supérieure du jardin, couverte d’une toiture à pans en
1