Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 20 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Mairie (détruite, 2 Place du Général Saint-Pol)
    Mairie (détruite, 2 Place du Général Saint-Pol) Nogent-le-Rotrou - 2 place Général Saint-Pol - en ville - Cadastre : 1990 CE 61
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La mairie de Nogent-le-Rotrou est installée dans une maison située sur la place Saint-Paul,entre la rue Rémi Belleau et la rue Massiot. Détruite en 1862, elle n’a été l’objet que de rares attentions de voûtée du 14e siècle. La tenue du Saint-Esprit est attestée dès 1648, le statut de son propriétaire écurie et jardin laissent à penser qu’il s’agit d’une demeure édilitaire. La charge de maire est attestée à Nogent-le-Rotrou à partir de la fin du 17e siècle. Pierre Parceval est ainsi en 1693 le premier maire cité par les textes. Il obtient la perpétuité du titre en 1699. La mairie de Nogent-le-Rotrou n’est fondée que 50 ans plus tard, sous le mandat de René Pesseau. Ainsi, en 1748, la communauté des habitants de Nogent-le-Rotrou achète une maison appelée la tenue du Saint-Esprit pour l’établissement perpétuel d’un hôtel de ville, d’un bureau général et de la recette des droits de tarif. Celle-ci est composée d’une petite cuisine basse, d’une grande voûte, d’une écurie, de chambres hautes, d’un cabinet
    Référence documentaire :
    Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou Ancienne mairie de Nogent-le-Rotrou/Jubault, A. Nogent-le-Rotrou : 1926. (Album Percheron, pl. 1). Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série B : 2721. Prcocès, Autorisation. 1693. Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série B : 2188. Rôle. 1699. Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série O : 2 O 2521. Projet (1857) et devis (1858). DE SOUANCE, Hector Guillier. Nogent-le-Rotrou. Nogent-le-Rotrou : [s.n.], 1916. MERLET, Lucien. Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Eure-et-Loir
    Dénominations :
    hôtel de ville
    Description :
    La tenue du Saint-Esprit est attestée dès 1648, le statut de son propriétaire, prévôt du Perche laissent à penser qu’il s’agit d’une demeure édilitaire. Elle est dotée de deux niveaux d’élévation sous grenier composés de chambres basses communiquant certainement avec une cave, et de salles hautes. La disposition de l’édifice semble similaire en 1748, le premier niveau étant certainement composé d’une petite le cabinet. C’est probablement à l’étage que furent installés l’hôtel de ville, le bureau général et de la recette des droits de tarif. En 1811, la mairie figure sur le cadastre ancien. Elle est . Le procès-verbal de 1857 invite à situer au second niveau le cabinet, la bibliothèque et la salle de sud de la Mairie avant sa destruction. Celle-ci est composée d’un rez-de-chaussée doté de trois arc plein-cintre menant à un niveau semi-excavé. Si l’on en croit la lithographie de Jubault, cet espace aurait été éclairé de petites fenêtres. La cave de l’ancienne mairie a été représentée avant sa
    Appellations :
    Enseigne de Saint-Esprit Hôtel de ville
    Annexe :
    Aveu de 1648 (Archives nationales), Acquêt de l'Hôtel de ville de 1748 (Archives municipales ), Procès-verbal de 1857 (Archives départementales) AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de François MAUTÉ et à celle commune entre messieurs de Saint-Gatien de Tours et nous Daupeley notaire Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 9 v°. […] Item six deniers de cens au jour sainct denys sur la tenue nommee parroisse sainct hillaire qui antiannement appartenoit a me jacques pean et jehan guerrier et de present anoble me jehan bordel prevost de la mareschaussee du perche et sa seur veuve du sieur bordel ce concistant en une maison en pavillon composee de chambres basses et hautes greniers cave grenyers cave escuryes court devant jardin derriere sur la place du marché clos de murs joignant dune part par le devant a ladicte rue st hillaire, ayant sur icelle vingt neuf piedz de longueur dautre au derriere sur la tenue precedante et d’autre costé a la tenue cyapres et premiere declaree et a celles du pot de fert et
    Illustration :
    Photographie, avant 1862 (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou) ; lithographie extraite de Plans de localisation, sur cadastre ancien et actuel. IVR24_20172800726NUDA Caves, plan schématique et photographies du n°2 place Saint-Pol et de la ue Massiot
  • Mairie-école (détruite), actuellement Hôtel de ville
    Mairie-école (détruite), actuellement Hôtel de ville La Riche - Place du Maréchal Leclerc
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    , n'a pas de lieu dédié pour les réunions du conseil municipal avant la décision de construction d'un premier bâtiment par délibération du conseil municipal en date du 3 octobre 1848, à la faveur de la la "ville-centre", Tours. Située entre la fourche composée par le chemin de Tours à Saint-Genough La construction de la mairie-école de La Riche est tardive puisque la commune, constituée en 1793 l'est de la commune, l'emplacement choisi pour son implantation est remarquable par son éloignement de et la levée de la Loire, la mairie-école était placée en retrait des voies et perpendiculairement au chemin pré-cité ; elle faisait donc face à l'église à partir de 1855. Elle était conçue selon un plan en L, avec un étage carré. En 1859, l'arrière du bâtiment était clos de mur, l'espace délimité servant de cour de récréation. Au rez-de-chaussée se trouvait la salle de la mairie (au centre) flanquée du logement du garde et de la salle de classe. Le logement de l'instituteur occupait le premier étage. Elle a
    Référence documentaire :
    Fonds Boille, père et fils (Archives départementales d'Indre-et-Loire, cote 30 J) Commune de la Riche Extra, ensemble des constructions de la Maison d'école avec annexe à construire pour l'agrandissement de la classe. Plan à l'échelle de 0.005(?) pour 1 mètre. Plan projet de l'agent [Mairie de la Riche Extra], plans, élévations dressés par Moreau (instituteur) le 28 mars 1877 . Echelle de 0.01 par mètre. (AD37 2 0 195/40) 5- La Riche-Extra (Indre-et-Loire). L'abside de l’Église et la Mairie. Carte postale, n.d., A.L.J
    Dénominations :
    hôtel de ville
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    portail de l'église et l'entrée de la nouvelle mairie ne se font donc plus face. Le bâtiment de la mairie actuelle prend la forme d'un plan en T. Il est composé d'un rez-de-chaussée surélevé et d'un étage carré . Il est fortement ordonnancé et son décor se caractérise par des appareillages de fenêtres saillants et des rythmes horizontaux et verticaux marqués. Remaniée, l'entrée actuelle de la mairie, à gauche de la façade principale, présente de grandes baies vitrées et un large escalier doublé d'une rampe
    Titre courant :
    Mairie-école (détruite), actuellement Hôtel de ville
    Illustration :
    Plans de la mairie-école signés de l'agent-voyer Loyault en 1859 (Archives départementales d'Indre Plans de la mairie-école dressés par l'instituteur en 1877 (Archives départementales d'Indre-et L'hôtel de ville depuis le flanc nord de l'église IVR24_20153700088NUC4A
  • Bourg : mairie (1 place des Martyrs de la Résistance)
    Bourg : mairie (1 place des Martyrs de la Résistance) Villedômer - 1 place des Martyrs-de-la-Résistance - en village - Cadastre : 2012 D 513
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    réalisés l'année suivante d'après les plans de Bernard Tulasne, architecte à Tours. La mairie est à cette municipal décide de transformer le presbytère, alors loué à un particulier, en mairie et de construire une école de garçons dans le jardin attenant. Des plans sont dressés par Lorion, architecte à Tours et les revendu par ce dernier à la commune en 1827. Malgré les travaux de restauration réalisés au cours du 19e époque installée dans le bâtiment accueillant l'école de garçons depuis 1863. En 1907, le conseil travaux sont attribués en août 1908 pour un montant total de 23 383,84 francs. L'édifice accueille
    Référence documentaire :
    Mairie, plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276. Administration communale. an XI Plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276. Administration communale. 1841-1889). Mairie, école, plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276. Administration communale Écoles. 1902-1914. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. An XI-1840. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1841-1889. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1890-1901. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Affaires communales. 1889-1936. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1858-1900. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1902-1914.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'un édifice de plan rectangulaire à étage carré et étage de comble, comprenant trois travées, construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La pierre de taille est utilisée pour les chaînes d'angles, l'encadrement des baies, le cordon et la corniche. L'étage de comble est éclairé au sud par trois lucarnes hautes, à frontons triangulaires, en pierre de taille.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Villedômer - 1 place des Martyrs-de-la-Résistance - en village - Cadastre : 2012 D 513
    Titre courant :
    Bourg : mairie (1 place des Martyrs de la Résistance)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de construction du nouveau presbytère. Élévation du presbytère, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Élévation des servitudes, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Plan du rez-de-chaussée, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Plan du premier étage, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Plan du grenier, Tulasne, 1894. (Archives départementales Projet de construction du presbytère. Plan des servitudes, Tulasne, 1894. (Archives départementales Projet de construction du presbytère. Coupe, Tulasne, 1894. (Archives départementales d'Indre-et Projet d'aménagement de l'ancien presbytère en mairie. Élévation, Lorion, 1907. (Archives Projet d'aménagement de l'ancien presbytère en mairie. Plan, Lorion, 1907. (Archives Plan du presbytère (détruit), Pallu, 1825. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276
  • Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République)
    Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République) Neuillé-le-Lierre - 2 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 139 2011 OD 414
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    1884. En 1881, le conseil municipal décide d'acquérir une maison pour servir à l'établissement de En 1842, le conseil municipal vote 1 200 francs pour la construction d'une maison pour loger le maître d'école. En 1852, le conseil municipal fait estimer l'acquisition d'une maison et les travaux municipalité n'ayant toujours pas acquis de maison d'école faute d'avoir trouvé un local convenable, fait réaliser de nouveaux plans et devis estimatif par Brutinel, agent-voyer, pour la construction d'un ensemble comprenant mairie, logement de l'instituteur et école. Une maison et dépendances sont acquises en janvier 1855, et les travaux achevés deux ans plus tard en avril 1857. Le rez-de-chaussée est alors occupé par une salle de classe mixte où les filles et les garçons sont séparés par une cloison et le logement de ) proposés par Aubert, architecte à Tours, n'ont pas abouti. En 1880, l'école des filles est installée provisoirement dans une maison louée par la municipalité, puis dans plusieurs pièces du presbytère à partir de
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Neuillé-le-Lierre, école : plans, coupes et élévations. 1852-1935. (Archives départementales Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M5. École. 1852-1935. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 1. Archives communales. Registre des délibérations. 1896-1926. Archives communales. Registre des délibérations. 1928-1959.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'un ensemble mairie-école composé de deux édifices distincts. Le premier édifice , accueillant actuellement la mairie, comprend un corps de bâtiment à un étage carré et un corps de bâtiment en rez-de-chaussée placé en retour d'équerre. L'édifice est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angle, encadrements des baies, corniches, cordon), et couvert de toits à longs pans en ardoise. Le second édifice en rez-de-chaussée et étage de comble, accueillant l'école, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angle, encadrements des baies, corniche). L'étage de comble
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 2 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 139 2011 OD 414
    Titre courant :
    Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    mairie et logement de l'instituteur, Brutinel, 1854. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Plan, Aubert, 1875. (Archives départementales Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Élévation, Aubert, 1875. (Archives Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Plan, Aubert, 1878. (Archives départementales Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Élévation, Aubert, 1878. (Archives Projet de construction d'une mairie et école de filles (non réalisé). Plan, Aubert, 1880. (Archives Projet d'école de garçons et d'école de filles. Plan, Aubert, 1881. (Archives départementales Projet d'école de garçons et d'école de filles. Plan, 1883. (Archives départementales d'Indre-et Projet de grilles à la mairie et aux écoles. Plan et élévation, 1902. (Archives départementales Projet d'acquisition d'une maison pour y installer la mairie, les écoles et le logement de
  • Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique
    Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique Céré-la-Ronde - Bourg - 4 rue Rabelais - en village - Cadastre : 2009 OC 132
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    d'une salle de mairie. Le devis est soumis à l'approbation du conseil municipal en août 1843 municipal ajourne la construction de cette seconde salle de classe, faute de moyens. En août 1897, la bâtiment, en rez-de-chaussée, est accolé au nord de la mairie et de l'école. En 1929, le conseil municipal mairie au premier étage de la maison d'école, à la place de celle du rez-de-chaussée. Un projet réalisé. En 1888, des réparations sont effectuées au logement de l'instituteur (mauvais état des planchers académique dénonce les insuffisances de l'école de garçons de Céré et demande l'installation d'une deuxième salle de classe : la classe de 45 m2 accueille alors 66 élèves ; cette situation entrave le bon fonctionnement de l'école et n'est sans doute pas étrangère à la propagation des maladies épidémiques qui conduisent parfois à la fermeture de l'école durant plusieurs semaines. Le 30 septembre 1894, le conseil préfecture accorde la somme de 200 francs pour l'installation d'une seconde classe à l'école de garçons. Le
    Référence documentaire :
    Plan du bourg de Céré, indiquant en rose le terrain à acquérir pour la construction d'une maison d'école de filles, et en bleu la partie du cimetière à retrancher pour agrandir le jardin de l'école des garçons/J. Collin, architecte, 4 juillet 1879. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 0 46-35). École de garçons ; construction d'une classe supplémentaire/Ernest Chauvigny, architecte à Montrichard, le 12 mars 1887. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 46-34).
    Description :
    La maison d’école est construite à l’angle de la rue Rabelais et de la rue de l’Église, en léger sont soulignées en pierre de taille ainsi que les encadrements des baies en plein cintre du rez-de
    Titre courant :
    Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Plan du bourg de Céré avec les deux écoles, par J. Collin, 1879. (Archives départementales d'Indre -et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700077NUCA Construction d'une classe à l'école de garçons. Plan par Ernest Chauvigny, 12 mars 1887 Vue de l'école de garçons (à droite) et de l'école de filles (en bas à gauche
  • Bourg : mairie-école de garçons, actuellement mairie
    Bourg : mairie-école de garçons, actuellement mairie Épeigné-les-Bois - 2 rue Saint-Vincent - en village - Cadastre : 2009 OA 6
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de garçons
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    L'actuelle mairie abritait également l'école de garçons en 1886, date de sa construction par Ernest
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La mairie-école comprend un bâtiment élevé d'un étage carré abritant la salle de mairie et le logement de l’instituteur, construit en moellons enduits avec chaînages d'angle et encadrements en pierre de taille de tuffeau. Le toit à longs pans et pignons découverts est en ardoise. L'élévation comprend trois travées. Sur la en façade antérieure, un cordon saillant sépare le rez-de-chaussée de l'étage , interrompu par un cartouche rectangulaire portant l'inscription "Ecole de garçons". Interrompant la corniche
    Titre courant :
    Bourg : mairie-école de garçons, actuellement mairie
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Texte libre :
    de l’église après destruction de l’ancien four à pain. Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2O maison pressentie, appartenant à Jean Barbin, accolée au croisillon sud de l’église, ne convient pas à maison utilisable. Le projet prévoit la création d’une salle de classe unique jouxtant le croisillon sud sur un cabinet, et, au fond, sur la chambre à coucher de l’instituteur, dont la taille est sensiblement équivalente à celle de la classe. Cette chambre communique au nord avec un cabinet noir pouvant servir de cuisine. 1846 : remplacement d’une grosse poutre qui vient de casser sous le plancher de la maison d’école.1855 : construction de lieux d’aisance dans la cour de la maison d’école. En 1857 l’agent voyer Auguste Alizon propose un devis estimatif pour la construction d’une école communale avec salle de mairie, revu en mars 1858. Le projet prévoit une salle de classe unique en rez-de-chaussée, divisée en 2 parties : à gauche le côté des garçons et à droite celui des filles. La salle de mairie est à l’étage. Le
    Illustration :
    Plan de la cour, par Chauvigny architecte, 1887. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours Plan par Chauvigny, architecte, 1884. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O Plan rectifié par Chauvigny architecte, 1885. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 Lieux d'aisance ; plan par Chauvigny architecte, 1884. (Archives départementales d'Indre-et-Loire , Tours, 2 O). IVR24_20093700550NUCA Vue de volume : façade sur rue et pignon. IVR24_20093700325NUCA
  • Bourg : mairie (16 rue de la Mairie)
    Bourg : mairie (16 rue de la Mairie) Chançay - 16 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2009 AD 339
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    En 1821 le local servant de mairie étant jugé trop petit, le conseil municipal décide de louer une 1948, le conseil municipal décide le transfert de la mairie dans une maison du bourg construite à la est à cette époque installée dans le bâtiment de l'école (actuel 13 rue des Écoles), puis dans celui de l'école des filles à partir de 1869. Un projet de construction d'une école de garçons et d'une . Chénelot pour un loyer annuel de 24 000 francs. Le rez-de-chaussée est utilisé comme mairie et le premier étage sert de logement pour l'institutrice adjointe. En décembre 1963, la commune décide de se porter acquéreur de cette maison et un projet d'aménagement intérieur présenté par M. Autier décorateur, est accepté en 1965. L'ancienne sirène des pompiers de Neuillé-le-Lierre est acquise et installée en 1967. Les grilles présentes devant la façade ont été supprimées, et les inscriptions de la façade gravées à l'occasion de la restauration de la mairie en 2007.
    Référence documentaire :
    Archives communales de Chançay. Registre des délibérations du conseil municipal. 1956-1985. Archives communales. Registre des délibérations du conseil municipal. 1911-1956. Archives communales. Photographies. Carte postale. (Mairie de Chançay).
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice construit en pierre de taille comprend trois travées et possède un étage carré et un étage de comble. Le toit à longs pans et croupes est couvert d'ardoises. La travée centrale comptant une entrée (rez-de-chaussée) et une baie (premier étage), est comprise dans un léger avant-corps à bossages . Les travées latérales comportent une baie au rez-de-chaussée et une baie au premier étage. La façade est interrompue par un cordon, marquant la séparation entre le rez-de-chaussée et le premier étage, et pilastres. Le mot "Mairie" est inscrit sur le linteau de la porte d'entrée, la devise "Liberté, Égalité accolades de la lucarne éclairant l'étage de comble. L'entrée est protégée par une marquise.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Chançay - 16 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2009 AD 339
    Titre courant :
    Bourg : mairie (16 rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la façade ouest, avant restauration. IVR24_20113700177NUC2A Vue de la façade est. IVR24_20113700176NUC2A
  • Bourg : mairie-école puis école, actuellement maison (20 rue de la Vieille Croix)
    Bourg : mairie-école puis école, actuellement maison (20 rue de la Vieille Croix) Néons-sur-Creuse - Bourg - 20 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 B 62
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    L'école-mairie a été construite en 1868 (Archives municipales de Néons, 1 O ; Sécheresse, Jean (Archives municipales de Néons, 1 M). Il avait été envisagé à, la fin du 19e siècle de reconstruire ou (Archives municipales de Néons, 4 M). Le bâtiment de mairie a depuis disparu. L'école a fermé au milieu du 20e siècle (elle devient en 1946 une salle de réunions), et a été convertie en habitation.
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 M (Série M : Biens communaux, édifices). Mairie. Archives municipales de Néons-sur-Creuse ; 4 M. (série M : Biens communaux, édifices). Écoles. Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers). : Comité Municipal d'Animation de Néons-sur-Creuse, 1994 (seconde édition augmentée en 2019 par SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse l'Association touristique de Néons-sur-Creuse).
    Précision dénomination :
    de Garçons
    Description :
    L'édifice initial se composait d'une école (logement de professeur et salle de classe), d'un préau couvert et d'une mairie, petit bâtiment (détruit) situé dans l'angle nord-est de la parcelle, le long de
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 20 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 B 62
    Titre courant :
    Bourg : mairie-école puis école, actuellement maison (20 rue de la Vieille Croix)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison (ancienne école) depuis l'est. IVR24_20183600696NUCA Vue de l'ancien préau et de l'emplacement de l'ancienne mairie (détruite ; droite de l'image
  • Bourg : mairie-école, actuellement école (21-23 rue de la Mairie)
    Bourg : mairie-école, actuellement école (21-23 rue de la Mairie) Lureuil - Bourg - 21-23 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 A 567, 784, 904
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La mairie-école a été construite vers 1876-1877 (Archives Municipales de Lureuil, 4 M). La mairie a été déplacée dans le presbytère (n°6-8, rue de la Mairie ; cf dossier IA36010592) vers 1949-1950. Le
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil ; 4 M. Écoles.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 21-23 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 A 567, 784, 904
    Titre courant :
    Bourg : mairie-école, actuellement école (21-23 rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    . (Archives Municipales de Lureuil 4 M). IVR24_20153600529NUC2B Plan de localisation, de 1874, du terrain à acquérir pour la construction de la mairie-école Mairie-École, carte postale de la première moitié du 20e siècle. (LERAT 2002, p.54 Vue de l'école depuis l'ouest. IVR24_20153600489NUC2A Vue de l'école depuis le sud-ouest. IVR24_20153600490NUC2A
  • Bourg : mairie et école primaire, actuellement mairie (place de la Mairie)
    Bourg : mairie et école primaire, actuellement mairie (place de la Mairie) Brunelles - Bourg - place de la Mairie - en village - Cadastre : 1811 C 104, 106 1992 C1 229
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    En 1834, la mairie, l'école (une salle de classe) et le logement de l'instituteur sont installés dans une partie des dépendances du presbytère. Au milieu du 20e siècle, le conseil municipal jugeant plans d'une maison d'école et d'une mairie à l'emplacement de l'ancien château de Brunelles. Trois construit en 1861 conformément aux plans. Il abrite, au rez-de-chaussée, la salle de classe mixte qui accueille les enfants de Brunelles mais également ceux de Champrond-en-Perchet (jusqu'en 1886, date de construction de la mairie-école de Champrond-en-Perchet), et à l'étage, la mairie et le logement de l'instituteur. Face à l'augmentation de la population, un nouveau local (emplacement indéterminé) sert de maison d'école de filles au début des années 1890, avant la construction d'un bâtiment spécifique en 1905. A partir de cette date, la mairie-école publique primaire mixte devient alors mairie-école publique primaire de garçons. Le maître-maçon Émile Couillin dresse en 1892 le plan d'ensemble de la mairie-école
    Observation :
    Les caves voûtées de la mairie-école constituerait un vestige de l'ancien château de Brunelles.
    Référence documentaire :
    Plan de l'école-mairie, 1859, approuvé en 1861/par Vareau. (Archives départementales d'Eure-et-Loir Archives départementales d'Eure-et-Loir, 5 Fi 52. Plan de la mairie, de la maison d'école mixte et Plan d'ensemble de la mairie et de la maison d'école, 1892/par Émile Couillin, maître maçon . (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 575). Plan d'ensemble de la mairie et de la maison d'école, 1892./par Émile Couillin, maître maçon . (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 575). Plan d'ensemble de la mairie et de la maison d'école, 1868/ par Alexandre Goyet, instituteur . (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 5 Fi 52). Plan d'ensemble de la mairie et de la maison d'école, 1868./par Alexandre Goyet, instituteur . (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 5 Fi 52).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Située directement à l'ouest de l'église paroissiale Saint-Martin, la mairie-école comprend deux corps de bâtiments. Le corps principal, à un étage carré, présente une façade rythmée par quatre travées au nord, trois au sud (une travée incomplète). Il accueillait à l'origine les deux salles de classe au rez-de-chaussée, la salle de la mairie et le logement de l'instituteur à l'étage. Le second corps de bâtiment, en rez-de-chaussée, abritait la cuisine du logement de l'instituteur. L'ensemble des espaces a été modifié lors du réaménagement en mairie. Les murs sont en moellons de calcaire couverts d'un enduit plein. La corniche moulurée est en pierre de taille de calcaire, tout comme les encadrements des
    Localisation :
    Brunelles - Bourg - place de la Mairie - en village - Cadastre : 1811 C 104, 106 1992 C1 229
    Titre courant :
    Bourg : mairie et école primaire, actuellement mairie (place de la Mairie)
    Illustration :
    deux pièces au rez-de-chaussée au détriment de la salle de classe). (Archives départementales d'Eure-et Plan d'ensemble de la propriété destinée à une maison d'école et mairie dressé par l'architecte Vareau en 1859. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 575). IVR24_20082800947NUCB Plan du projet de construction de la mairie, de la maison d'école et du logement de l'instituteur dressé par l'architecte Vareau en 1859. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 575 Mairie et de la maison d'école, plan d'ensemble et des abords dressés par Alexandre Goyet , instituteur, en 1868. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 5 Fi 52). IVR24_20082800948NUCB Mairie et de la maison d'école, plans et élévation dressés par Alexandre Goyet, instituteur, en 1868. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 5 Fi 52). IVR24_20082800949NUCB Plan d'ensemble de la mairie et maison d'école dressé par le maître maçon Émile Couillin en 1892
  • Bourg : mairie (rue Rabelais)
    Bourg : mairie (rue Rabelais) Céré-la-Ronde - Bourg - 5 rue Rabelais - en village - Cadastre : 2009 OC 151
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Le 14 mai 1864, le conseil municipal délibère pour établir la mairie au premier étage de l'école de premier octobre 1864, suivi d'effet. Le 23 juin 1929, le conseil municipal examine les plans de conseil municipal vote la somme de 35000 francs pour la construction de la nouvelle mairie (emprunt). Le tables, chaises…). Le 10 février 1935, le conseil municipal décide de faire bloquer, empierrer et garçons, à la place de celle installée au rez-de-chaussée. Ce projet fait l'objet d'un devis estimatif le construction d'une nouvelle mairie selon la proposition de René Boucheron, architecte départemental. Le 18 mai 1930, après avoir pris connaissance du devis de l’architecte concernant le projet de construction d’une mairie, le conseil municipal, considérant le prix trop élevé, décide d’ajourner le projet ; ce dernier 11 mars 1934, est votée la somme de 1500 francs pour l’aménagement de la nouvelle mairie (achat de goudronner la cour de la mairie.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 46-33. Projet de construction d'une mairie par René
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    L'édifice, orienté nord-sud, construit en pierre de taille en deux parties de hauteur inégale, est implanté en retrait de la rue Rabelais. La façade principale de la salle de réunion, à l'est, est percée d'une porte centrale encadrée de deux baies et surmontée d'un fronton brisé. Le toit à longs pans et toit à longs pans percé de deux lucarnes.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Construction d'une mairie : plan, coupe, élévation, dressé le 2 juin 1932. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700081NUCA
  • Bourg : mairie-école (R.D. 922)
    Bourg : mairie-école (R.D. 922) Champrond-en-Perchet - Bourg - R.D. 922 - en village - Cadastre : 1811 B 94 2002 AA 153
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    (garçons et filles) de Champrond-en-Perchet de six à quatorze ans vont dans les écoles des communes environnantes (Brunelles, La Gaudaine, Trizay et même Nogent-le-Rotrou). En 1880, le conseil municipal, en qu'il dresse les plans et devis d'un projet de bâtiment faisant office de mairie et d'école publique primaire mixte. En 1883, l'adjudication de la construction revient à M. Chevron-Tonnellier, entrepreneur , pour la somme de 25 149, 46 francs. Les travaux, réalisés conformément au cahier des charges de l'adjudication, seront terminés en 1886 comme l'atteste l'examen des matrices du cadastre de 1811. Plusieurs adjonctions (usage probablement de sanitaires) datent vraisemblablement du 3e quart du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 600 à 3 P 601. Matrices cadastrales de 1811. ./par Manceau (architecte). 4 janvier 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643). Plan pour l'installation de la mairie-école de Champron-en-Perchet/par Manceau (architecte). 28 juillet 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643). Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643. Mairie-école : travaux, devis, plans. 1879-1882.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Située sur la route départementale 922, en retrait de la voie publique, la mairie-école comprend un premier bâtiment à usage de mairie (au rez-de-chaussée) et de logement de l'instituteur (étage carré). Lui est adjoint une aile en retour d'équerre en rez-de-chaussée, au nord-est, à fonction d'unique salle de . L'ensemble des murs est en moellons de calcaire couverts d'un enduit plein, à l'exception du soubassement en moellons de silex ; les encadrements des baies, les chaînages d'angle et la corniche surmontée d'un bandeau . L'ensemble est ceint par un muret en moellon de calcaire et silex et fermé par une grille en fer forgé.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Précision localisation :
    Communauté de communes du Perche
    Illustration :
    Projet de construction d'une école mixte et mairie, plan du terrain à acquérir dressé par l'architecte Manceau le 4 janvier 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643 Projet de construction d'une école mixte et mairie, plan de localisation prévue par rapport au bourg dressé par l'architecte Manceau le 28 juillet 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O Vue de trois-quart depuis l'ouest. IVR24_20082800654NUCA Vue partielle de l'élévation sud-est (classe et cour). IVR24_20082800655NUCA
  • Bourg : mairie (1 rue Anatole-France)
    Bourg : mairie (1 rue Anatole-France) Vernou-sur-Brenne - 1 rue Anatole-France - en ville - Cadastre : 2009 AN 158
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Avant la construction de la mairie à son emplacement actuel, le conseil municipal s'est réuni à la d'après les plans de Bernard Guérin, architecte à Tours. Ces plans sont cités mais n'ont pas été retrouvés architecte à Tours, prévoyant la construction et la restauration de la salle d'asile, de la mairie et des fin du 18e siècle dans l'ancien auditoire de la halle située à côté de l'église (vendue comme bien . En 1821, un premier projet (non réalisé) prévoit la création d'une halle, à l'extrémité de l'emplacement laissé libre par le transfert de l'ancien cimetière au lieu-dit La Croix-Buisée en 1814. En 1826 , débutent les travaux d'un "ensemble de constructions communales" composé d'une halle, d'une mairie, d'une école et d'un hospice. Les travaux sont exécutés par Châtain, entrepreneur de travaux publics à Vernou . Achevé en 1828, l'ensemble connaît de nombreuses modifications pendant cinquante ans, dont de nouveaux travaux d'agrandissement des écoles entrepris à partir de 1834. En 1860, un cabinet destiné à renfermer la
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Vernou-sur-Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Carte postale. (Collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne). Plans et élévations, administration communale. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 270). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 270. Administration communale. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    De chaque côté de la façade, se trouve un pavillon avec porte d'entrée et quatre pilastres à bossages au rez-de-chaussée, fenêtre et quatre pilastres au premier étage, cordons et fronton triangulaire . La partie centrale de la façade est composée au rez-de-chaussée de cinq arcades (dont deux sont aujourd'hui disparues. Au premier étage, des fenêtres surmontées de frontons triangulaires ou cintrés situées
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de construction d'une halle (non réalisé). Plan du bourg, 1821. (Archives Départementales Projet de construction d'une halle et de six maisons (non réalisé), 1821. (Archives Départementales Projet de construction et de restauration, Jousset, 1875. Plan du premier étage. (Archives Projet de construction et de restauration, Jousset, 1875. Élévation de la façade. (Archives Projet de construction et de restauration, Jousset, 1875. Coupe transversale. (Archives Plan de localisation des constructions communales au 19e siècle, réalisé à partir d'un extrait du plan cadastral de 2009. Dessin, A. Paucton. (Pays Loire Touraine). IVR24_20113700051NUC1A Légende du plan de localisation des constructions communales. IVR24_20113700052NUC1A Extrait du plan d'alignement, sections F et G, 1836. (Archives Départementales d'Indre-et-Loire, 2 Projet de construction et de restauration, Jousset, 1875. Extrait du plan du rez-de-chaussée
  • Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls)
    Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls) Le Boulay - 1 allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 2015 A 179 2015 A 180
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    définitivement en mai 1866. En 1908, le conseil municipal vote en faveur de la transformation de l'ancien vendeur peu après 1811, date à laquelle ils achètent le terrain. L'édifice est composé de deux chambres à . Le 12 juin 1860, un devis est dressé et prévoit la transformation de la salle de classe en mairie et la construction, à l'est du bâtiment d'origine, d'une classe (aile droite) de 11 m sur 7 m et à l'ouest d'un corps de bâtiment destiné à servir de logement pour l'instituteur (aile gauche) de 8,70 m sur 6,70 m. L'aile droite aura deux entrées l'une près de l’angle nord-ouest pour les filles et l'autre près de l'angle sud-ouest pour les garçons, elle sera éclairée par cinq croisées, dont trois à l'est son entrée à l'est, au nord une boulangerie servant de cuisine et un vestibule contenant un escalier pour arriver au grenier. La seconde chambre destinée à l'instituteur et la salle de la mairie se trouveront dans l'ancien bâtiment. Sous la partie nord de la classe sera fait une cave de six mètres de
    Référence documentaire :
    Le Boulay, projet d'extension de la mairie-école, plan, élévations et coupes. 1931. (Archives Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 030 29. Bâtiments école de filles Dame Marie. Le Boulay, projet d'école. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 030 M4. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 030 27. Bâtiments mairie. 1861-1890. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 030 28. Bâtiments école mixte. 1843-1934. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 030 36. Bâtiments, baux. An XIII-1935.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    L'édifice est en rez-de-chaussée construit en moellon crépi, pierre de taille (encadrements des baies) et brique (encadrements des baies, chaînes d'angle) couvert de toits à longs pans et noues en
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Ambrogi Pierre [entrepreneur de maçonnerie] Houssinot Louis
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet d'extension de la mairie-école. Plan, élévations et coupes, juin 1931. (Archives Plan du 31 mai 1843. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28). IVR24_20153700777NUCA Projet d'agrandissement de la mairie école. Plan dressé par Raphaël Sauger le 12 juin 1860 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28). IVR24_20153700886NUCA Projet d'agrandissement de la mairie-école. Plan, élévation et coupes, dressés par Raphaël Sauger , le 12 juin 1860. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28).. IVR24_20153700778NUCA
  • Bourg : mairie (place du Général Leclerc)
    Bourg : mairie (place du Général Leclerc) Auzouer-en-Touraine - place du Général Leclerc - en village - Cadastre : 1835 B3 394 2014 B 226
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    municipalité fait dresser par Raphaël Sauger, agent-voyer, un devis et des plans des travaux qu'elle propose de du serre-bois et de l'écurie qui menacent ruine à l'ouest du presbytère, la réparation des murs de (carrelage, peinture, enduit, couverture). Les travaux réalisés par Belami, pour la somme de 6 599,51 francs , sont réceptionnés en février 1867. Après la séparation de l’Église et de l’État, le presbytère est loué par la commune, et sert de bureau de poste à partir de 1912. C'est à cette époque que le jardin placé devant l'édifice est transformé en place. En 1920, l'édifice est décrit comme composé au rez-de-chaussée d'une salle d'attente, du bureau de poste, d'un vestibule, d'une salle à manger, d'une cuisine, d'un office ; à l'étage de deux chambres à feu, deux cabinets et vestibule et au-dessus un grenier ; cave sous
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Auzouer-en-Touraine. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Auzouer-en-Touraine, école de garçons. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 10 25). Presbytère, Auzouer-en-Touraine. Plans, coupe et élévation. (Archives départementales d'Indre-et Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 10 D1. Registre des délibérations du conseil municipal. 1814-1823. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 10 29. Presbytère.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan rectangulaire à un étage carré, construit en moellon enduit et couvert d'un pierre de taille. Deux lucarnes hautes, à toit à croupes en ardoise, éclairent le grenier côté sud . L'édifice est prolongé par deux corps de bâtiment en rez-de-chaussée, en moellon enduit et brique (chaînes
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan du bourg, (non daté) vers 1842. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 10 25 Plans, coupe et élévation, dressé par Raphaël Sauger le 6 mai 1863. (Archives départementales Carte postale, début 20e siècle. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 10
  • Bourg : mairie et école publique primaire, actuellement mairie et maison
    Bourg : mairie et école publique primaire, actuellement mairie et maison La Croix-du-Perche - Bourg - 3 rue de l'Église - en village - Cadastre : 1814 C2 271 2013 AB 67
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    municipal charge M. Desmares, architecte à Brou, de dresser les plans de transformation de la propriété en remplacée d’urgence. L’année suivante, le Comte de Kerdréan, maire de la commune, vend à la municipalité une demeure lui appartenant pour en faire la maison d’école mixte et abriter une salle de mairie. Située directement au sud-ouest de l’église paroissiale, cette propriété semble être liée à l’ancien prieuré dépendant de l’abbaye de Thiron. Elle pourrait remonter, concernant les parties les plus anciennes, au plus figurant en plan sur le cadastre de 1814 ainsi que sur les plans d’architecte. En 1878, le conseil maison d’école mixte et salle de mairie, ainsi que de rédiger le cahier des charges. Les travaux /ou nouveaux percements), la réfection des planchers, la clôture de la cour et sa division (cour des garçons, cour des filles). Peu de temps après l’aménagement de la mairie-école (date inconnue mais avant le 5 mars 1881, date du récolement et décompte des travaux), le conseil municipal charge en 1883 Jean
    Référence documentaire :
    Archives communales de La Croix-du-Perche. Grands travaux. Archives départementales d´Eure-et-Loir. 3 P 6522 - 6529. Plans cadastraux de 1814. Archives départementales d’Eure-et-Loir. 2 O 1129. Maison d’école et mairie. 1838-1932.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    La mairie-école se situe à proximité immédiate de l’église paroissiale, au sud-ouest. Elle comprend trois corps de bâtiments formant un ensemble en "L". L’aile principale, comprenant deux corps alignés classe au rez-de-chaussée et une partie du logement de l’instituteur à l’étage (chambres et sanitaires ). Ses façades est et ouest sont rythmées par trois travées d’ouvertures. Le corps nord, en rez-de -chaussée, abrite sous le même toit une partie du logement de l’instituteur (cuisine / salle à manger , chambre), ainsi que la salle de mairie. L’aile est ne comprend qu’un seul corps de bâtiment. En rez-de de silex couverts d’un enduit plein. Les encadrements des baies et les chaînages d’angle sont en , la cour, entourée d’un mur de clôture, est divisée en deux (cour des filles / cour des garçons). Un préau couvert d’un toit en appentis se trouve à l’est de la cour des garçons. Un second bâtiment, à l’ouest de la mairie-école, abrite la salle des fêtes (anciennement le réfectoire scolaire et un préau
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    La Croix-du-Perche - Bourg - 3 rue de l'Église - en village - Cadastre : 1814 C2 271 2013 AB 67
    Illustration :
    Plan cadastral de 1814, assemblage des sections A2, B1 et C2. (Archives départementales d´Eure-et par l’architecte Desmares en 1878. (Archives communales de La Croix-du-Perche). IVR24_20132800341NUC2A l’architecte Desmares en 1877. (Archives communales de La Croix-du-Perche). IVR24_20132800342NUC2A l’architecte Wilhelm en 1928, plans du rez-de-chaussée et de l’étage à construire. (Archives départementales , plan, coupe et élévation. (Archives communales de La Croix-du-Perche). IVR24_20132800353NUC2A , détail du plan de situation. (Archives communales de La Croix-du-Perche). IVR24_20132800354NUC2A Maison à transformer en maison d’école et mairie, plan de distribution avant les travaux, dressé Projet d’aménagement d’une école mixte et salle de mairie dressé par l’architecte Desmares en 1878 , plan. (Archives départementales d’Eure-et-Loir, 2 O 1129). IVR24_20132800343NUC2A Projet d’aménagement d’une école mixte et salle de mairie dressé par l’architecte Desmares en 1878
  • Bourg : maison d'école puis maison
    Bourg : maison d'école puis maison Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 289, 290
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Dès 1834, l’instruction publique est dispensée aux enfants des communes de Trizay, Coutretôt, Saint -Serge et Saint-Jean-Pierre-Fixte dans une maison située à la Grande Borde au sud du bourg de Trizay mairie de la nouvelle commune de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge (suite à la fusion de 1835), une maison » ? certainement l’architecte) présente l’emprise au sol du futur édifice, de sa cour et du jardin de l’instituteur , l’édifice est devenu (à nouveau) insuffisant, comme le montre un rapport d’inspection de l’école daté du 14 septembre 1878 : « Le logement de l’instituteur se compose de 2 pièces tout à fait malsaines. La salle de Proust propose de le reconstruire in situ (destruction partielle et création d’un étage). Au final, le (qui abritait originellement une partie du logement de l’instituteur a été détruite dans les années
    Référence documentaire :
    Archives départementales d’Eure-et-Loir, 4 Z 175. Église de Trizay, ancien cimetière de Saint-Serge Archives départementales d’Eure-et-Loir; 2 O 3462. Mairie-école de Trizay. CALLAUD, Yves. Trizay-Coutretôt-Saint-Serge - 1835-2015 - Histoire de la commune. Juin 2015, 38 p.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Construite au nord de la ferme dite « la métairie » au bourg, l’ancienne mairie-école comprend deux corps de bâtiment (sur les trois existants). Elle conserve l’ancien corps central qui abritait la salle de classe et la salle de la mairie, tandis que le corps latéral servait de chambre, de cellier et de bûcher. Des cabinets d’aisances sont toujours présents contre le pignon est. Les murs sont en moellons de calcaire couverts d’un enduit plein. Les encadrements des baies et les chaînages d’angle sont en pierre de taille calcaire (à l'exception de quelques ouvertures en brique). Les toits sont à longs pans et à croupe
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    . (Archives municipales de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge). IVR24_20192800173NUCA Plan de la maison d'école projeté dressé par l'architecte Maugey (?) le 1er mai 1841 - projet réalisé. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 4 Z 175). IVR24_20192800172NUCA Reconstruction de la maison d'école : projet non retenu dressé par l'architecte Proust en 1878
  • Bourg : mairie-école
    Bourg : mairie-école Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 65
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    En 1878, l’ancienne maison d’école (mairie, école de garçons et logement de l’instituteur), qui -situ est rejetée par le conseil municipal, lui préférant une construction ex-nihilo, sur un terrain lui appartenant face à l’école libre de filles. Le nouveau plan de 1879 est adopté : les travaux reviennent par travaux soient terminés, comme en atteste la réception définitive datée du 1er octobre de cette même année . En 1904, l’école devient mixte mais les travaux de transformation ne se font qu’en 1909. En 1955, un bâtiment servant de cantine scolaire est construit au nord de l’école. L’établissement qui accueillait les enfants des communes voisines reste ouvert jusqu’en 2016. Depuis, le bâtiment sert uniquement de mairie.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d’Eure-et-Loir; 2 O 3462. Mairie-école de Trizay. Archives départementales d'Eure-et-Loir ; 3 P 2901-2907. Matrices cadastrales de la commune de Archives départementales d'Eure-et-Loir ; 3 P 5637-5645. Plans cadastraux des communes de Trizay , Coutretôt et de Saint-Serge. 1811-1812. CALLAUD, Yves. Trizay-Coutretôt-Saint-Serge - 1835-2015 - Histoire de la commune. Juin 2015, 38 p.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La mairie-école se situe au cœur du bourg de Trizay. L’ensemble comprend deux bâtiments construits en vis-à-vis et ménageant une cour fermée de murets de clôture et accessible par un portail. De plan en L, le bâtiment principal abrite à la fois la salle de la mairie, les salles de classe et le logement de l’instituteur. Le corps principal présente une façade sur rue ordonnancée à trois travées d’ouvertures. Il est destiné à l’habitation de l’instituteur (salle, cuisine et trois chambres à l’étage carré ), à l’exception d’une salle du rez-de-chaussée surélevé servant de mairie. En retour d’équerre au sud -ouest est accolé un second corps en rez-de-chaussée surélevé à usage de vestiaire et de salles de classe (une classe subdivisée en deux). L’ensemble est éclairé par de larges et grandes ouvertures. Le bâtiment secondaire, en rez-de-chaussée, servait de bûcher et de cave à l’instituteur, ainsi que de préau et cabinet d’aisance pour les enfants. Les murs sont en moellons de calcaire couverts d’un enduit à
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    1879. (Archives municipales de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge). IVR24_20192800168NUCA par Jules-françois Robbé, alors maire de la commune. (Archives départementales d’Eure-et-Loir, 2 O Plan de localisation de l'emplacement projeté de la maison d'école à reconstruire, dressé en 1880 Projet d'école de garçons avec mairie (projet retenu et réalisé) dressé par l'architecte Proust en Bâtiment principal, vue générale de l'escalier tournant en bois. IVR24_20192800171NUCA
  • Bourg : mairie, école (12 rue Gambetta)
    Bourg : mairie, école (12 rue Gambetta) Reugny - 12 rue Gambetta - en village - Cadastre : 2009 G 1480, 1479
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    En l'an XI, l'instituteur qui habite dans le presbytère doit trouver une maison servant de logement et de salle de classe. En 1833, l'école de garçons devient communale et l'école de filles, tenue par plusieurs reprises, continue d'accueillir quelques filles. En 1843, le conseil municipal fait estimer une maison appartenant aux époux Galois pour "l'approprier à la tenue de l'école communale, au logement de du marché, composée de chambres à feu, chambres froides, cabinets lieux d'aisances, caves, granges : démolition de la cuisine, construction de la salle de classe, réparations au logement pour l'instituteur , aménagement de la salle du conseil. Un plan daté de 1846, réalisé par Brutinel, géomètre et agent-voyer du canton de Vouvray, permet de comprendre l'organisation des bâtiments à l'époque. La maison donnant sur la place de l'église est occupée au rez-de-chaussée par trois pièces dont deux à cheminées pour l'instituteur et un vestibule ; l'étage occupé par deux chambres à cheminées et un cabinet. La salle de classe
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Reugny. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 194). Reugny, École. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M10). Reugny, école, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M11). Reugny, école, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 194 7). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 194 M 10. École. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 194 7. Écoles. TRICOT, Louis. La commune de Reugny de 1795 à 1914. Notes dactylographiées, 1972.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le corps de bâtiment principal, de plan rectangulaire, est construit en moellon enduit et couvert d'angles, l'encadrement des baies, le cordon et la corniche sont en pierre de taille. Le bâtiment en retour d'équerre au sud-est, en rez-de-chaussée, est construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans et à croupe en ardoise. Le bâtiment en retour d'équerre au nord-est, en rez-de-chaussée surmonté d'un , l'encadrement des baies et les corniches de ces deux bâtiments sont en pierre de taille.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet d'établissement d'une mairie-école. Plan du rez-de-chaussée, Brutinel, 1846. (Archives Projet d'établissement d'une mairie-école. Plan de l'étage, Brutinel, 1846. (Archives Projet d'agrandissement de la classe de garçons. Plan, Belami, 1874. (Archives départementales Projet d'agrandissement de la classe de garçons. Coupe transversale, Belami, 1874. (Archives Projet de cantine de l'école de garçons. Plan, Jeannot, 1955. (Archives départementales d'Indre-et Projet de construction d'une classe de filles. Plan, élévation et coupes, non signé, non daté (vers 1865). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M10). IVR24_20113700473NUC1A Carte postale, début 20e siècle. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 194 Détail de la façade ouest. IVR24_20123700265NUC2A Détail de la façade postérieure de la mairie-école. IVR24_20123700268NUC2A
  • Bourg : mairie-école, actuellement mairie
    Bourg : mairie-école, actuellement mairie Frazé - le Bourg - 2 place du Château - en village - Cadastre : 2016 AB 16
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Les archives font mention d'un premier établissement scolaire sur la place du château faisant l'objet de réparations en 1823. Suite à la réunion des écoles (école communale et école libre) vers 1850 , l'unique salle de classe devient trop petite et la reconstruction in situ de la maison d'école qui abrite charges sont commandés par le conseil municipal à M. Favé, agent-voyer à Brou. Les travaux sont adjugés , pour la somme de 13 140 francs. L'édifice est reconstruit en 1861, comme le montre la date portée sur une pierre de taille calcaire ornant la façade principale. Un rapport de l'inspection primaire du 27 juin 1882 précise que "l'installation matérielle de cette école est défectueuse à un triple point de vue : - il n'existe pour deux maîtres qu'une seule salle de classe et cette salle est trop petite ; - la cour de récréation est également insuffisante ; - enfin, le mobilier est hors d'usage. La salle de , or les présences ont été de 89 à 91 élèves." La municipalité charge alors M. Desmares, architecte à
    Description :
    respectivement la salle du conseil municipal et le secrétariat de la mairie) ; à l'étage, les chambres et la niveaux. Au rez-de-chaussée se trouvent la salle de classe et le logement de l'instituteur (devenus mairie (servant de salle annexe). Les façades sont ordonnancées : cinq travées d'ouvertures au nord et au sud, trois à l'est et à l'ouest. Les murs sont en moellons de silex couverts d'un enduit à pierre vue . Les encadrements des baies, les chaînages d'angle, les souches de cheminée sont en brique. Le décor , très sobre, se limite aux bandeaux de brique séparant les niveaux, à la corniche à cinq rangs ainsi que , sur la façade principale, au fronton triangulaire surmontant la travée centrale et aux deux jambes de
    Illustration :
    Plan général de l'emplacement de la mairie-école projetée (en gris : l'ancien établissement ; en Plan de la mairie-école avant les travaux d'agrandissement, dressé en 1882 par M. Desmares Projet d'agrandissement de la mairie-école dressé en 1882 par M. Desmares, architecte à Brou (AD Projet révisé d'agrandissement de la mairie-école dressé en 1885 par M. Desmares, architecte à Brou Vue d'ensemble du monument aux morts et de la mairie-école. IVR24_20162801105NUCA
1