Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 39 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Mairie (détruite, 2 Place du Général Saint-Pol)
    Mairie (détruite, 2 Place du Général Saint-Pol) Nogent-le-Rotrou - 2 place Général Saint-Pol - en ville - Cadastre : 1990 CE 61
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Nogent-le-Rotrou du 13ème au 18ème siècle
    Historique :
    La mairie de Nogent-le-Rotrou est installée dans une maison située sur la place Saint-Paul,entre la voûtée du 14e siècle. La tenue du Saint-Esprit est attestée dès 1648, le statut de son propriétaire à Nogent-le-Rotrou à partir de la fin du 17e siècle. Pierre Parceval est ainsi en 1693 le premier maire cité par les textes. Il obtient la perpétuité du titre en 1699. La mairie de Nogent-le-Rotrou n’est fondée que 50 ans plus tard, sous le mandat de René Pesseau. Ainsi, en 1748, la communauté des habitants de Nogent-le-Rotrou achète une maison appelée la tenue du Saint-Esprit pour l’établissement sur le cadastre ancien. La construction de la nouvelle mairie en 1858 entraîne la désaffection puis revers de cette dernière, invite à la restituer à la suite de la cave à cellule, comme c’est le cas au 3
    Référence documentaire :
    Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Ancienne mairie de Nogent-le-Rotrou/Jubault, A. Nogent-le-Rotrou : 1926. (Album Percheron, pl. 1). Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou DE SOUANCE, Hector Guillier. Nogent-le-Rotrou. Nogent-le-Rotrou : [s.n.], 1916. JUBAULT, A. Album Percheron. Nogent-le-Rotrou : G. Fauquet, 1926.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    La tenue du Saint-Esprit est attestée dès 1648, le statut de son propriétaire, prévôt du Perche disposition de l’édifice semble similaire en 1748, le premier niveau étant certainement composé d’une petite cuisine basse et d’une salle voûtée tandis que le second niveau devait accueillir les chambres hautes et le cabinet. C’est probablement à l’étage que furent installés l’hôtel de ville, le bureau général et de la recette des droits de tarif. En 1811, la mairie figure sur le cadastre ancien. Elle est . Le procès-verbal de 1857 invite à situer au second niveau le cabinet, la bibliothèque et la salle de triangulaire dont le tympan est occupé par une horloge. A droite, la façade possède une porte percée sous un -Pol et la rue Massiot. Si le bâtiment susnommé comporte un niveau de cave composé de deux salles
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 2 place Général Saint-Pol - en ville - Cadastre : 1990 CE 61
    Annexe :
    Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 9 v°. […] Item six deniers de cens au jour sainct denys sur la tenue nommee escuryes court devant jardin derriere sur la place du marché clos de murs joignant dune part par le devant bas dargent […] AM Nogent-le-Rotrou. 1 M 47 : Acquêt de l’hôtel de Ville (1748). […] Furent présente Nogent-le-Rotrou, à la stipulation et acceptation de messieurs René Pesseau, avocat en parlement -côté à l’entrée de la cour, chambre basse vis-à-vis sous la chambre haute du sieur Tabourier ; le tout du dit Nogent, et sur le derrière à la grande place du marché, d’un côté à la maison du sieur terrain commun vu ide par-dessus lequel l’on passe pour aller par la dite ruelle commune avec le dit autrefois de palis, donnant par le bout d’en-haut au ruisseau qui descend du moulin d’à-bace dans la rivière d’huine […] AD 28. 2O2521. Procès-verbal (1857). […] le corps de bâtiment servant de mairie est composée délibérations se trouve un vaste local servant de bûcher dont le plafond est clos par une voûte et dans lequel
    Aires d'études :
    Nogent-le-Rotrou
    Illustration :
    Photographie, avant 1862 (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou) ; lithographie extraite de
  • Bourg : mairie et école publique primaire mixte, actuellement groupe scolaire Robert Doisneau (1 rue de la Vieille-Cour)
    Bourg : mairie et école publique primaire mixte, actuellement groupe scolaire Robert Doisneau (1 rue de la Vieille-Cour) Margon - Bourg - 1 rue de la Vieille-Cour - en village - Cadastre : 1990 AB 57 à 59
    Historique :
    La mairie-école est construite en 1879 sur les plans d'Arthur-Joseph Proust, architecte à Nogent-le -Rotrou, dressés en 1878. Les travaux sont attribués le 14 avril 1879 par adjudication à Basil Gohon , entrepreneur à Nogent-le-Rotrou. Le bâtiment comprend à l'origine deux corps alignés. Le corps nord abritait la mairie et le logement de l'instituteur (sous-sol : cave et bûcher ; rez-de-chaussée : cuisine et salle de mairie ; étage carré : deux chambres et un cabinet de toilette). Le second corps, en rez-de-chaussée ) ainsi que les deux vestiaires (garçons et filles). Le 9 juin 1909, un projet de construction d'un préau l'entrepreneur Percheron, sont réceptionnés le 23 décembre 1909. Au cours du second ou du troisième quart du 20e siècle, la salle de classe est rehaussée d'un étage carré, le préau détruit et remplacé par un bâtiment
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    -école comprend trois corps de bâtiment alignés dont la façade principale est orientée au sud-ouest. Le corps nord, à deux travées, s'élève sur trois niveaux (sous-sol, rez-de-chaussée et un étage carré). Le comprend des salles de classes et des vestiaires. Le troisième corps (remplaçant le préau détruit), en rez
    Annexe :
    provisoire est détaillée dans le rapport du 24 août 1876 de l'inspecteur public, de même que la description des lieux. Le corps de bâtiment principal comprend deux chambres, une petite chambre froide, un petit de cour ; un hangar couvert en tuile monté sur poteaux sert de préau. Le bail arrivant à échéance, la
    Illustration :
    Vue générale sud-ouest, depuis le sud. IVR24_20082800044NUCA
  • Bourg : maison d'école puis maison
    Bourg : maison d'école puis maison Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 289, 290
    Historique :
    (terrain acquis par la commune le 27 novembre 1841 à Pierre Ducoeujoly). A la fin des années 1870 , l’édifice est devenu (à nouveau) insuffisant, comme le montre un rapport d’inspection de l’école daté du 14 septembre 1878 : « Le logement de l’instituteur se compose de 2 pièces tout à fait malsaines. La salle de classe est mal entretenue : le plafond tombe, les murs en sont dégradés, les portes mal jointes. Le Proust propose de le reconstruire in situ (destruction partielle et création d’un étage). Au final, le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    de classe et la salle de la mairie, tandis que le corps latéral servait de chambre, de cellier et de bûcher. Des cabinets d’aisances sont toujours présents contre le pignon est. Les murs sont en moellons de
    Illustration :
    Plan de la maison d'école projeté dressé par l'architecte Maugey (?) le 1er mai 1841 - projet Vue d'ensemble depuis le sud. IVR24_20192800174NUCA Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20192800175NUCA
  • Bourg : mairie et école primaire, actuellement mairie (place de la Mairie)
    Bourg : mairie et école primaire, actuellement mairie (place de la Mairie) Brunelles - Bourg - place de la Mairie - en village - Cadastre : 1811 C 104, 106 1992 C1 229
    Historique :
    En 1834, la mairie, l'école (une salle de classe) et le logement de l'instituteur sont installés dans une partie des dépendances du presbytère. Au milieu du 20e siècle, le conseil municipal jugeant ainsi dressés par l'architecte entre 1856 et 1859. Le dernier projet est retenu et l'édifice est construction de la mairie-école de Champrond-en-Perchet), et à l'étage, la mairie et le logement de primaire de garçons. Le maître-maçon Émile Couillin dresse en 1892 le plan d'ensemble de la mairie-école sur lequel le mur de séparation des deux cours d'écoles (garçons et filles) a disparu. L'année logement de l'instituteur. En 1938, l'architecte Cloutier de Nogent-le-Rotrou est chargé de la construction
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    corps de bâtiments. Le corps principal, à un étage carré, présente une façade rythmée par quatre travées au rez-de-chaussée, la salle de la mairie et le logement de l'instituteur à l'étage. Le second corps baies et les chaînages d'angles, également enduits. Le toit est à longs pans et à croupes couvert en
    Illustration :
    Plan d'ensemble de la mairie et maison d'école dressé par le maître maçon Émile Couillin en 1892 Plan de la mairie et maison d'école dressé par le maître maçon Émile Couillin en 1893 (création de Vue générale depuis le nord. IVR24_20082800288NUCA Vue depuis le nord-est. IVR24_20082800289NUCA Vue depuis le sud-ouest. IVR24_20082800290NUCA
  • Bourg : mairie-école publique primaire de garçons, puis mairie-école publique primaire mixte
    Bourg : mairie-école publique primaire de garçons, puis mairie-école publique primaire mixte Argenvilliers - Bourg - 2 rue de la Comtesse de Mons - en village - Cadastre : 1811 H 50 1992 G 57, 58
    Historique :
    -école et approuve le projet de construction d'une nouvelle mairie-école publique primaire de garçons présenté par la municipalité. Les plans sont dressés par l'architecte nogentais Arthur-Joseph Proust et le contraint la municipalité de vendre le bâtiment et de construire une annexe à la mairie-école pour y accueillir l'école de filles. Le projet voit le jour en 1912, suivant les plans dressés par l'architecte L
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Située au centre du bourg, la mairie-école adopte un plan en "T" : - Au nord, le premier corps de cabinets). Les façades nord, est et ouest sont ordonnancées à trois travées et le rez-de-chaussée surélevé éclaire le comble. - Accolé en retour d'équerre au sud, se situe le corps de bâtiment qui abrite les deux
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord. IVR24_20092800018NUCA Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20092800019NUCA
  • Bourg : mairie-école (R.D. 922)
    Bourg : mairie-école (R.D. 922) Champrond-en-Perchet - Bourg - R.D. 922 - en village - Cadastre : 1811 B 94 2002 AA 153
    Historique :
    environnantes (Brunelles, La Gaudaine, Trizay et même Nogent-le-Rotrou). En 1880, le conseil municipal, en accord avec l'inspecteur académique et le préfet, mandate M. Manceau, architecte à Nogent-le-Rotrou, pour
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    classe. Ses dimensions (51 mètres carrés : environ huit mètres par sept) sont précisées dans le cahier
    Illustration :
    l'architecte Manceau le 4 janvier 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643 bourg dressé par l'architecte Manceau le 28 juillet 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O Vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20082800653NUCA
  • Bourg : mairie-école, actuellement mairie (rue Saint-Chéron)
    Bourg : mairie-école, actuellement mairie (rue Saint-Chéron) La Gaudaine - Bourg - rue Saint-Chéron - en village - Cadastre : 1987 A1 162
    Historique :
    l'école et le logement de l'instituteur. Les plans sont dressés par M. Goyer, instituteur à Thiron. En de soubassement est insuffisante et insalubre, et le logement de l'instituteur trop exigu. Une maison plans pour la construction d'un mur de clôture et d'un préau. Quarante ans plus tard, en 1931, le même mairie (rehaussement du logement de l'instituteur et construction d'un nouveau corps pour la mairie). Le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    bâtiments alignés. Il est difficile de connaître la fonction initiale de chaque corps tant le bâtiment a été remanié. Il est vraisemblable que le premier corps de bâtiment, situé à l'est et qui s'élève sur un étage carré, servait de logement de l'instituteur et de salle de mairie (devenus mairie uniquement). Le corps central et le corps de bâtiment occidental servait de salle de classe (en rez-de-chaussée). L'ancienne
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud. IVR24_20082800785NUCA
  • Bourg : mairie-école
    Bourg : mairie-école Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 65
    Historique :
    -situ est rejetée par le conseil municipal, lui préférant une construction ex-nihilo, sur un terrain lui appartenant face à l’école libre de filles. Le nouveau plan de 1879 est adopté : les travaux reviennent par adjudication le 26 décembre 1880 à François Riguet, entrepreneur à Souancé. Il faut attendre 1883 pour que les enfants des communes voisines reste ouvert jusqu’en 2016. Depuis, le bâtiment sert uniquement de mairie.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    en L, le bâtiment principal abrite à la fois la salle de la mairie, les salles de classe et le logement de l’instituteur. Le corps principal présente une façade sur rue ordonnancée à trois travées (une classe subdivisée en deux). L’ensemble est éclairé par de larges et grandes ouvertures. Le
  • Bourg : mairie
    Bourg : mairie Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - en village - Cadastre : 2018 B 180
    Historique :
    La mairie a été construite en 1956. Avant cela, la salle du conseil municipal se trouvait dans le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    enduit plein. Le toit à longs pans et à croupe est couvert en ardoise.
  • Bourg : mairie-école puis mairie (23 rue de la Mairie)
    Bourg : mairie-école puis mairie (23 rue de la Mairie) Tournon-Saint-Martin - Bourg - 23 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 AA 125
    Historique :
    déjà installée sur cette parcelle. Détruite en 1956, elle se trouvait à l'entrée du parking actuel, le
    Référence documentaire :
    photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B
  • Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls)
    Bourg : mairie-école, actuellement école (1 allée des Tilleuls) Le Boulay - 1 allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 2015 A 179 2015 A 180
    Historique :
    Le 22 novembre 1845, la commune acquiert une maison appartenant à René Bedois, ancien charpentier , pour 3 000 fr, dans le but d'y installer une école. Cette maison a été construite par les parents du vendeur peu après 1811, date à laquelle ils achètent le terrain. L'édifice est composé de deux chambres à couchant, une petite écurie, grenier et comble sur le tout, couvert en tuiles, cour devant ces bâtiments . Le 12 juin 1860, un devis est dressé et prévoit la transformation de la salle de classe en mairie et la construction d'une classe et d'un logement pour l'instituteur pour 7 690 francs. Le projet prévoit et 0,25 en entablement sur la façade sud. Le devis prévoit également la provenance de certains -Renault… Les travaux sont adjugés le 24 février 1861 à Pierre Ambrogi, entrepreneur à Château-Renault et sont réceptionnés provisoirement le 25 mai 1862. Un devis supplémentaire est dressé le 4 avril 1863 par Raphaël Sauger pour 300 francs. Il prévoit le changement d'emplacement de la mairie et de la chambre de
    Référence documentaire :
    Le Boulay, projet d'extension de la mairie-école, plan, élévations et coupes. 1931. (Archives Le Boulay, projet d'école. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28).
    Localisation :
    Le Boulay - 1 allée des Tilleuls - en village - Cadastre : 2015 A 179 2015 A 180
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de la mairie école. Plan dressé par Raphaël Sauger le 12 juin 1860 , le 12 juin 1860. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 030 28).. IVR24_20153700778NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR24_20153700933NUCA Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR24_20153700934NUCA
  • Bourg : mairie-école, actuellement mairie
    Bourg : mairie-école, actuellement mairie Frazé - le Bourg - 2 place du Château - en village - Cadastre : 2016 AB 16
    Historique :
    charges sont commandés par le conseil municipal à M. Favé, agent-voyer à Brou. Les travaux sont adjugés , pour la somme de 13 140 francs. L'édifice est reconstruit en 1861, comme le montre la date portée sur ; - la cour de récréation est également insuffisante ; - enfin, le mobilier est hors d'usage. La salle de , adjugés le 11 janvier 1885 à Jean-Baptiste Bret, entrepreneur à Brou, sont réalisés la même année. Depuis
    Description :
    niveaux. Au rez-de-chaussée se trouvent la salle de classe et le logement de l'instituteur (devenus respectivement la salle du conseil municipal et le secrétariat de la mairie) ; à l'étage, les chambres et la . Les encadrements des baies, les chaînages d'angle, les souches de cheminée sont en brique. Le décor brique encadrant cette dernière. Le toit à longs pans et à croupes est couvert en ardoise.
    Localisation :
    Frazé - le Bourg - 2 place du Château - en village - Cadastre : 2016 AB 16
    Illustration :
    rouge : le nouvel édifice à reconstruire) dressé par par l'agent-voyer Favé en 1859 (AD d'Eure-et-Loir Vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20162801104NUCA Façade postérieure, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20162800027NUCA
  • Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République)
    Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République) Neuillé-le-Lierre - 2 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 139 2011 OD 414
    Historique :
    En 1842, le conseil municipal vote 1 200 francs pour la construction d'une maison pour loger le maître d'école. En 1852, le conseil municipal fait estimer l'acquisition d'une maison et les travaux 1855, et les travaux achevés deux ans plus tard en avril 1857. Le rez-de-chaussée est alors occupé par une salle de classe mixte où les filles et les garçons sont séparés par une cloison et le logement de 1884. En 1881, le conseil municipal décide d'acquérir une maison pour servir à l'établissement de réceptionnés définitivement en 1886. Le bâtiment construit en 1857 réaménagé accueille alors la mairie, l'école des filles et le logement de l'institutrice, et la nouvelle construction, l'école des garçons et le filles en 1895. La grille est ajoutée en 1902. Le préau de l'école des filles est détruit, les plans de
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, école : plans, coupes et élévations. 1852-1935. (Archives départementales Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1).
    Description :
    Il s'agit d'un ensemble mairie-école composé de deux édifices distincts. Le premier édifice ardoise. Le second édifice en rez-de-chaussée et étage de comble, accueillant l'école, est construit en
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 2 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 139 2011 OD 414
    Illustration :
    Projet d'acquisition d'une maison pour y installer la mairie, les écoles et le logement de Projet d'acquisition d'une maison pour y installer la mairie, les écoles et le logement de Projet d'acquisition d'une maison pour y installer la mairie, les écoles et le logement de les écoles et le cimetière, Aubert, 1881. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1
  • Bourg : mairie-école de garçons, actuellement mairie
    Bourg : mairie-école de garçons, actuellement mairie Épeigné-les-Bois - 2 rue Saint-Vincent - en village - Cadastre : 2009 OA 6
    Description :
    La mairie-école comprend un bâtiment élevé d'un étage carré abritant la salle de mairie et le de taille de tuffeau. Le toit à longs pans et pignons découverts est en ardoise. L'élévation comprend trois travées. Sur la en façade antérieure, un cordon saillant sépare le rez-de-chaussée de l'étage
    Texte libre :
    vendue à la commune le 17/07/1843 selon l'acte signé chez maître Frédéric Huches à Francueil le 10/09 /1843. En 1844 le devis d’une maison d’école est dressé par l’agent-voyer Payard pour rendre cette maison utilisable. Le projet prévoit la création d’une salle de classe unique jouxtant le croisillon sud servir de cuisine. 1846 : remplacement d’une grosse poutre qui vient de casser sous le plancher de la mairie, revu en mars 1858. Le projet prévoit une salle de classe unique en rez-de-chaussée, divisée en 2 parties : à gauche le côté des garçons et à droite celui des filles. La salle de mairie est à l’étage. Le procès verbal d’exécution provisoire est signé le 1er mai 1859 par Auguste Alizon et le procès verbal de réception définitive des travaux le 21 janvier 1860. Ce bâtiment accueille actuellement l'école maternelle . Ces travaux coûteraient peu. Le département et l’Etat pourraient concourir à la dépense. C’est installer une école de filles et le logement de l’institutrice. Le bail est signé pour 3 ans le 21 juin 1880
  • Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique
    Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique Céré-la-Ronde - Bourg - 4 rue Rabelais - en village - Cadastre : 2009 OC 132
    Historique :
    Jusqu'en 1846, la commune loue dans le bourg une maison à usage d'école. Le 21 juin 1843, l'agent -voyer Boutier dresse le devis estimatif des travaux à faire pour la construction d'une maison d'école et d'une salle de mairie. Le devis est soumis à l'approbation du conseil municipal en août 1843 ; l'adjudication des travaux a lieu le 21 avril 1844. La réception définitive des travaux a lieu le 18 juillet 1846 salle de classe : la classe de 45 m2 accueille alors 66 élèves ; cette situation entrave le bon conduisent parfois à la fermeture de l'école durant plusieurs semaines. Le 30 septembre 1894, le conseil préfecture accorde la somme de 200 francs pour l'installation d'une seconde classe à l'école de garçons. Le bâtiment, en rez-de-chaussée, est accolé au nord de la mairie et de l'école. En 1929, le conseil municipal décide de construire une nouvelle mairie mais le projet est ajourné faute de moyens. Finalement, une nouvelle mairie est construite le long de l'actuelle rue Rabelais en 1934. Les locaux de l'école de garçons
    Référence documentaire :
    Plan du bourg de Céré, indiquant en rose le terrain à acquérir pour la construction d'une maison d'école de filles, et en bleu la partie du cimetière à retrancher pour agrandir le jardin de l'école des Montrichard, le 12 mars 1887. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 46-34).
    Description :
    -chaussée. Le toit à longs pans et croupes est couvert en ardoise. La façade antérieure présente trois
  • Bourg : mairie-école, actuellement école (21-23 rue de la Mairie)
    Bourg : mairie-école, actuellement école (21-23 rue de la Mairie) Lureuil - Bourg - 21-23 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 A 567, 784, 904
    Historique :
    été déplacée dans le presbytère (n°6-8, rue de la Mairie ; cf dossier IA36010592) vers 1949-1950. Le local libéré fut alors transformé en cantine scolaire (qui devait être initialement aménagée dans le
    Référence documentaire :
    p.54 LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton
    Illustration :
    Vue de l'école depuis le sud-ouest. IVR24_20153600490NUC2A
  • Bourg : mairie (rue Rabelais)
    Bourg : mairie (rue Rabelais) Céré-la-Ronde - Bourg - 5 rue Rabelais - en village - Cadastre : 2009 OC 151
    Historique :
    Le 14 mai 1864, le conseil municipal délibère pour établir la mairie au premier étage de l'école de garçons, à la place de celle installée au rez-de-chaussée. Ce projet fait l'objet d'un devis estimatif le premier octobre 1864, suivi d'effet. Le 23 juin 1929, le conseil municipal examine les plans de construction d'une nouvelle mairie selon la proposition de René Boucheron, architecte départemental. Le 18 mai 1930, après avoir pris connaissance du devis de l’architecte concernant le projet de construction d’une mairie, le conseil municipal, considérant le prix trop élevé, décide d’ajourner le projet ; ce dernier est revu et le cahier des charges approuvé par le préfet le 17 octobre 1932. Le 19 mars 1933 : le conseil municipal vote la somme de 35000 francs pour la construction de la nouvelle mairie (emprunt). Le tables, chaises…). Le 10 février 1935, le conseil municipal décide de faire bloquer, empierrer et
    Description :
    d'une porte centrale encadrée de deux baies et surmontée d'un fronton brisé. Le toit à longs pans et
    Illustration :
    Construction d'une mairie : plan, coupe, élévation, dressé le 2 juin 1932. (Archives
  • Bourg : mairie-école (6-8 route de Rosnay)
    Bourg : mairie-école (6-8 route de Rosnay) Lingé - Bourg - 6-8 route de Rosnay - en village - Cadastre : 2015 AB 573 1813 A 704, 705
    Historique :
    La mairie-école a été construite vers 1876 à l'emplacement de bâtiments figurés sur le plan
    Référence documentaire :
    LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton
    Illustration :
    Les bâtiments aujourd'hui disparus sont portés sur le plan cadastral de 1813 (parcelles A 707, 708 ), dans le centre de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 96). IVR24_20163601048NUC1A La mairie-école, avant son remaniement, est visible dans le bas de cette vue aérienne du bourg Vue de la partie école depuis le sud. IVR24_20163601034NUC2A
  • Bourg : ferme, puis mairie-école, actuellement maisons (6-8 route de Martizay)
    Bourg : ferme, puis mairie-école, actuellement maisons (6-8 route de Martizay) Lingé - Bourg - 6-8 route de Martizay - en village - Cadastre : 2015 358, 574-578, 637 1813 A 693, 694
    Illustration :
    Un bâtiment est porté sur le plan cadastral de 1813 (parcelles 693, 694), dans le centre de l'image maisons et salle de classe", le 2 février 1858. (Archives départementales de l'Indre, 2 O/96/4 Vue des deux maisons depuis le sud-ouest. IVR24_20163601538NUC2A Vue de la remise (ancienne étable ?) et d'un toit à porcs depuis le sud-ouest Vue d'une étable et d'un toit à porcs depuis le sud-ouest. IVR24_20163601536NUC2A
  • Bourg : école, presbytère, mairie
    Bourg : école, presbytère, mairie Sublaines - Bourg - en village
    Historique :
    correspond à l'actuelle sacristie. En 1854, la commune signe le procès-verbal de réception définitive des d'élèves. Le plan initial a été modifié en 1853 avec la proposition de supprimer la cuisine (pièce est) et de transformer le pignon en appentis (salle de classe). Les fenêtres de l'étage devaient être mentionnent, en 1859, la construction d'une boulangerie au presbytère. En 1856, le curé occupe le logement commune décide de louer une maison dans le bourg pour y installer l'école avec deux salles de classe l'absence de logement, puisque le seul logement communal était occupé par le curé. Suite au déménagement de salle de classe. Une nouvelle école est construite en 1878 le long de la route de Loches (voir dossier
    Description :
    Maison construite en moellon enduit avec chaînage en pierre de taille harpé aux angles. Le logis prolonge le logis de chaque côté, à l'est et à l'ouest, dans l'alignement de celui-ci. Le logis est couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Le décor de la façade est constitué de deux cordons, l'un au-dessus
    Illustration :
    , agent-voyer le 5 juillet 1853. Ech. 0,01 pour 1. IVR24_20103702050NUCA . Guérin, architecte agent-voyer, le 8 novembre 1852. (Noter que ce plan indique également l'emplacement de . Guérin, architecte agent-voyer, le 8 novembre 1852 : détail de l'école, de la cour et du jardin Projet de maison d'école : plans, coupe, élévation par L. Guérin, architecte agent voyer ; le 14 cuisine et remplacement du pignon par un appentis sur la classe). L. Guérin, architecte agent voyer, le 8 Projet de maison d'école, détail : coupe sur le logis par L. Guérin, architecte agent voyer ; le 14