Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 113 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust)
    Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust) Nogent-le-Rotrou - 1 rue Giroust - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    L’édifice est connu sous le nom de l’hôtel du Soleil d’Or depuis le 20e siècle. Il aurait pris ce nom après que des gardes de Marie de Médicis, qui portaient des cuirasses ornées d'un soleil doré , aient séjourné sur place lors de son passage à Nogent en 1579. Toutefois, la mention dans l'aveu de 1648 d'une "tenue et maison de la Fleur de Lys" correspondant à l'emplacement de l'édifice étudié, ainsi que la présence d'un cartouche portant la date de 1579 surmontée d'une fleur de lys sur la hotte de l'une des cheminées, laissent penser que l'appellation de cet hôtel a varié dans le temps. Néanmoins , l'hôtel est probablement antérieur à la date de 1579, qui a pu correspondre à une nouvelle campagne de travaux. En effet, un bail de 1578 le mentionne déjà. Un autre bail de 1648 mentionne Louis-Julien Dupin (Sieur de la Fleur de Lys) comme propriétaire du lieu. Les façades sur rue de l'édifice sont considérablement modifiées lors de la réalisation d'un alignement en 1953. Le corps de bâtiment ouest est amputé de
    Référence documentaire :
    Feuille A1. Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Fol 5 v° Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le Dossier d'alignement du 1 Giroust. Recueil de plans, cartes postales. (Archives privées). AD Eure-et-Loir. Série B : 2096. Bail de l'auberge de la Fleur de Lys. 1647-1648. AD Eure-et-Loir. Série B : 2504. Bail de la maison de la Fleur-de-Lis, rue de la Chaussée du Ruisseau, paroisse de Saint-Hilaire de Nogent. 1577-1578. AD Eure-et-Loir. Série B : 2529. Inventaire et prise des meubles et effets de Julien Dupin, avocat AD Eure-et-Loir. Série B : 2723. Procès entre François Vasseur, et François Dupin, maitre de la poste de Nogent. 1695. . (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Cartes et plans : 082.28.2023).
    Dénominations :
    garage de réparation automobile
    Description :
    documents d'archives nous permettent de connaître son apparence avant l'alignement qu'il subit en 1953 L'édifice est situé au nord du centre-ville de Nogent-le-Rotrou. Il adopte un plan en U. Des . Ainsi, au début du 20e siècle, la façade sud est composée de trois niveaux d’élévation surmontés d’un toit en croupe et d’une haute souche de cheminée en brique. Une échauguette est visible dans son angle sud-ouest. Côté ouest, la façade est composée de deux bâtiments. Le premier, au nord, possède un passage d’entrée carrossable, il est doté de deux niveaux d'élévation et de deux travées. Le second, au . En 2013, lors de la réalisation de la campagne photographique, le bâtiment est accessible par une ouverture de boutique sur le pignon nord du bâtiment ouest et depuis sa cour. Il comprend toujours trois niveaux d'élévation sous un comble, couvert de tuiles plates. Les différentes ailes sont distribuées par
    Étages :
    2 étages de comble
    Titre courant :
    Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust)
    Annexe :
    Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 5°v. AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 5°v. Item la directe justice et jurisdiction tant sur ladicte rue des ruysseaux et autres en leurs enclaves y joignant qui sont la maison de la fleur de lis et ses circonstances et deppendances. Les maisons et moullins du hault lestang et retenues des ruysseaux la maison de jehan portier et moullin dabas et sur les maisons et tenues avecq les jardins et clos du coste de la rue
    Texte libre :
    l’inventaire sommaire des archives départementales d’Eure-et-Loir. Julien Dupin, le père présumé de Louis HISTORIQUE L’édifice est connu sous l’appellation de l’hôtel du Soleil d’Or depuis le 20e siècle . Il aurait pris son nom suite à l’hébergement des gardes de Marie de Médicis lors de son passage à Nogent en 1579. La cuirasse de ses gardes, ornée d’un soleil d’or, aurait alors donné à l’édifice l’appellation qu’on lui connaît aujourd’hui. L’aveu de 1648 contient la déclaration des droits de justice et de juridiction de la "tenue et maison" de la Fleur de Lys. Celle-ci, localisée à l’emplacement du bâtiment étudié portant la date de 1579 surmontée d’une fleur de lys. Si la date susnommée peut être retenue comme celle d’une campagne de travaux, elle ne peut servir à identifier l’année de construction de l’édifice. Le terminus ante quem de ce dernier est fixé par un bail daté au plus tard de 1578 qui mentionne déjà la maison de la Fleur de Lys. Au 17e siècle, la tenue est un fief urbain situé en bordure de la seigneurie
    Illustration :
    Carte postale de la rue Giroust, vue du sud, archives privées (avant 1953). IVR24_20162801234NUCA Carte postale de la rue Giroust, vue du sud, archives privées (avant 1953). IVR24_20162801235NUCA Plans de situation. IVR24_20162801227NUDA Plan de la cave. IVR24_20132800213NUDA Plan du rez-de-chaussée. IVR24_20132800214NUDA Plan du premier niveau de comble. IVR24_20132802015NUDA Plan du second niveau de comble. IVR24_20132802017NUDA Plan de l'échauguette, élévation et détail de la face sud, vue du sud, 1906. (Médiathèque du Projet d'alignement, archives privées (1933). IVR24_20162801228NUCA Plan d'alignement, archives privées (1953). IVR24_20162801232NUCA
  • Maison (56 rue de Bourgogne)
    Maison (56 rue de Bourgogne) Orléans - 56 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1202 2012 BN 105
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Suite au ravalement des façades effectué vers 2010, le pan-de-bois de cette maison d'angle a été , le rez-de-chaussée ne semble plus avoir aucune vocation commerciale et l'ensemble de l'édifice a été
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Précision dénomination :
    maison de commerçant
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Cette maison d'angle donne à la fois sur les rues de Bourgogne et de l'Ételon. Elle est construite en pan de bois et comporte deux étages carrés et un étage de comble en surcroît à lucarnes. Le pan de bois à motif de grille est présent sur les deux étages de la façade de la rue de Bourgogne et au rez-de -chaussée de la façade de la rue de l'Ételon. Les étages supérieurs de cette dernière sont couverts d'un essentage d'ardoise. Le rez-de-chaussée, rue de Bourgogne, conserve une devanture en applique, trace d'une
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Orléans - 56 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1202 2012 BN 105
    Titre courant :
    Maison (56 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500786NUC4A Vue d'ensemble de la façade antérieure sur la rue de Bourgogne et de la façade latérale sur la rue de l'Ételon. IVR24_20144500787NUC4YY
  • Maison Rémi Belleau (détruit, 19 rue de Rhône)
    Maison Rémi Belleau (détruit, 19 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 19 rue de Rhône - en ville - Cadastre : 1990 BN 116
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    L’édifice est attribué par tradition à l’auteur de la pléiade Remi Belleau (1528-1577). D’abord endommagé durant la Seconde Guerre mondiale, il est détruit peu après 1947. Les croquis de G. Massiot permettent de situer l’édifice à l’actuel n°61 de la rue de Rhône. Sur le cadastre de 1811, il est composé de , le plan de Massiot montre des dispositions similaires. La cour centrale est desservie depuis la rue par un passage carrossable. Les marqueurs stylistiques observés ne permettent pas de dater précisément l’édifice. Son gouttereau sur rue, ses fenêtres sous linteau à arc de décharge en plein cintre de le dater du 14e siècle. Ses ouvertures sont en effet très proches de celle observée au 17 rue de Rhône, tandis que son portail rappelle celui d’une maison à Lavardin, également datée de la même période . L’édifice a ensuite fait l’objet de nombreux remaniements jusqu’au 19e siècle. Le morcellement des parcelles , la présence de trois portes sur rue et de trois escaliers sur cour invitent alors à restituer trois
    Référence documentaire :
    Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, cote 0081/028/0064. Maison Remi Belleau. Rapport de JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton, tome 2. Tours : éditions Alan LECUYER-CHAMPAGNE, Françoise. Le roman des Nogentais, de la Renaissance à la Révolution. Nogent-le
    Description :
    Les croquis de G. Massiot permettent de situer l’édifice à l’actuel n°61 de la rue de Rhône. Sur le cadastre de 1811, il est composé de cinq petites parcelles construites disposées selon un plan en U autour d’une cour postérieure. En 1947, le plan de Massiot montre des dispositions similaires. La cour centrale composée de deux niveaux d’élévation prenant place sous plusieurs toits à deux pans. Sa façade est percée d’une porte carrossable ménagée sous un arc brisé mouluré d’un chanfrein, et de trois portes piétonnes . Parmi les ouvertures de l’étage, on note la présence d’une fenêtre moulurée d’un large chanfrein et porte percée sous un arc plein-cintre doté de deux rouleaux moulurés de chanfreins. Les fenêtres de la façade sur cour sont ménagées sous des linteaux moulurés de chanfreins dont la largeur diffère d’une ouverture à l’autre. L’une des fenêtres du rez-de-chaussée (bouchée) est percée sous un arc en plein cintre . Côté est, une différence de niveau et la rupture entre les toitures permettent de distinguer la
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 19 rue de Rhône - en ville - Cadastre : 1990 BN 116
    Titre courant :
    Maison Rémi Belleau (détruit, 19 rue de Rhône)
    Annexe :
    Maison Rémi Belleau, Rapport de M. Trouvelot, 30 novembre 1947. Maison Rémi Belleau. Rapport de M . Trouvelot, 30 novembre 1947. (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, cote : 0081/028/0064 ). […] « La maison dite de Rémi Belleau, en bordure de la route nationale du Mans, près d'un pont détruit par murs, construits en mauvais matériaux nécessiteraient de gros travaux de consolidation et de reprise en sous-oeuvre pour être conservés. Au point de vue architectural, son intérêt est médiocre elle possède peu d'éléments de grand caractère. Son seul intérêt est pittoresque et d'être attribuée par les
    Illustration :
    Plans de localisation sur le cadastre ancien et le cadastre actuel. IVR24_20172800711NUDA
  • Bourg : maison de maître (2 rue de l'Église)
    Bourg : maison de maître (2 rue de l'Église) Brunelles - Bourg - 2 rue de l'Église - en village - Cadastre : 1811 C 90, 91, 92 1992 C1 25
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de maître
    Historique :
    aujourd'hui propriété communale, et le projet municipal est de la réaménager en quatre logements. De la construction présente en plan sur le cadastre de 1811 - probablement une maison datant du 16e coussinets, ainsi qu'une lucarne (remployée), à linteau en anse de panier, lui-même surmonté d'un larmier. La construction a été détruite en 1848 pour Louis Bailleau et remplacée par une maison de maître construite en
    Référence documentaire :
    Extrait du plan cadastral de 1811, commune de Brunelles, section C1. (Archives départementales Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3855 à 3 P 3865. Plans cadastraux de 1811. Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 539 à 3 P 540. Matrices cadastrales.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Située au centre du bourg, cette maison de maître présente une façade principale orientée au sud et rythmée par quatre travées. Adaptée à la pente, elle s'élève sur trois niveaux : un sous-sol à usage de cave, un rez-de-chaussée en partie surélevé et un étage carré. Deux portes en façade principale , surmontées de plates-bandes aux clés pendantes. Des pilastres toscans encadrent la façade, qui est couronnée d'une corniche moulurée. Un petit bâtiment (de fonction indéterminée), accolé à l'ouest de la maison , est en rez-de-chaussée surmonté d'un comble éclairé par une lucarne. En retour d'équerre au sud-ouest , se trouvent une grange, une écurie et une remise. Les murs sont en moellons de calcaire couvert d'un (de la maison) sont en pierre de taille, la corniche de la dépendance est en brique. Les toits sont à
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
    Typologies :
    maison de maître
    Localisation :
    Brunelles - Bourg - 2 rue de l'Église - en village - Cadastre : 1811 C 90, 91, 92 1992 C1 25
    Titre courant :
    Bourg : maison de maître (2 rue de l'Église)
    Illustration :
    Extrait du cadastre de 1811, section C. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3855 - 3865 Vue de détail de la lucarne au linteau en anse de panier. IVR24_20082800334NUCA Maison de maître, vue depuis le nord-est. IVR24_20082800335NUCA Cave voûtée sous le petit bâtiment accolé à la maison de maître. IVR24_20082800338NUCA
  • Bourg : maison (rue  de la Vieille Croix)
    Bourg : maison (rue de la Vieille Croix) Néons-sur-Creuse - Bourg - rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 C 68
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison semble dater de la seconde moitié du 19e siècle, avant 1895 (Archives municipales de
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers).
    Description :
    La maison est à l'angle de la rue des Riollets et de la Vieille Croix. Elle est partiellement enduite, en rez-de-chaussée. Sa toiture, à longs pans, est en tuile mécanique. Son accès est en mur
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 C 68
    Titre courant :
    Bourg : maison (rue de la Vieille Croix)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord-ouest (partie droite de la photographie). IVR24_20153600192NUC2A Vue de la maison depuis le sud-ouest (dans la gauche de la photographie). IVR24_20153600193NUC2A
  • Bourg : maison de maître (Les Ruisseaux)
    Bourg : maison de maître (Les Ruisseaux) Margon - Les Ruisseaux - en village - Cadastre : 1811 E 31 1990 AD 47
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Cette maison de maître a été construite en 1867 pour un certain Fontaine de Bizé, probablement un notable local. Une dépendance (non visible depuis la voie publique), vraisemblablement à usage de remise , se situe au sud de la maison.
    Observation :
    La propriété n'a pas été visitée lors de l'étude. Cette maison de maître, dont on connaît le commanditaire (un certain Fontaine de Bizé, probablement un notable entrepreneur ou propriétaire terrien), et l'année de construction, (1867), constitue un élément patrimonial important à l'échelle communale de part la qualité et l'originalité de sa mise en oeuvre.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir. 3 P 1809 à 3 P 1811. Matrices cadastrales.
    Description :
    la rue au nord-ouest, est encadré de deux tours d'angle hors-oeuvre, de plan octogonal. Les en moellons de silex (soubassement) et de calcaire couverts d'un enduit plein, ou en brique (tours Située en retrait par rapport à la voie, non loin du faubourg Saint-Martin (ville de Nogent-le -Rotrou), cette maison comprend un corps de bâtiment en rez-de-chaussée surélevé surmonté d'un étage carré ouvertures, quadrangulaires, sont surmontées de plates-bandes. La porte d'entrée principale, accessible par pierre de taille de calcaire. Les toits sont à longs pans et à croupes (corps de bâtiment), couverts en andésite ; un toit polygonal en ardoise couvre chacune des deux tours. Un campanile orne le faîtage du toit à longs pans ; un épi de faîtage en zinc couronne chaque tour. Un muret en moellons de calcaire l'avenue de Paris au nord-ouest par une allée de buis.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Auteur :
    [commanditaire] Fontaine de Bizé
    Typologies :
    maison de notable
    Titre courant :
    Bourg : maison de maître (Les Ruisseaux)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'allée de buis. IVR24_20082800083NUCA
  • Maison de maître (Port Cordon)
    Maison de maître (Port Cordon) La Riche - Port Cordon - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Demeure de la deuxième moitié du 17e siècle composée d'un logement isolé au nord de la propriété (exhaussement, transformation de la toiture, percements de façade...) a perdu son intégrité originelle.
    Observation :
    Demeure du 17e siècle profondément rénovée au 20e siècle. De grande qualité, ses anciennes parties Cher, sur la commune de Ballan-Miré au lieu-dit Les Granges. (Étude souhaitable).
    Référence documentaire :
    Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Commune de la Riche, matrice des propriétés foncières, 1823-1914 (Archives départementales d'Indre Plan terrier des fiefs de la Madeleine et Port Cordon, relevant du duché de Luynes. Paroisse de la Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section B2 dite de Port Cordon du cadastre
    Titre courant :
    Maison de maître (Port Cordon)
    Illustration :
    Port Cordon sur un plan terrier de la fin du 18e siècle (Archives départementales d'Indre-et-loire Port Cordon (en haut à droite) sur une carte de 1755. IVR24_20153700004NUC Port Cordon sur le cadastre de 1808 : la demeure parcelle 659, la plus ancienne grange 664 (Archives départementales d'Indre-et-Loire) IVR24_20153700069NUCA Vue partielle nord de la demeure (1974) IVR24_19743700058Z Vue partielle est de la demeure (1974) IVR24_19743700059Z
  • Maison, actuellement immeuble (52 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (52 rue de Bourgogne) Orléans - 52 rue de Bourgogne 4 rue de l' Etelon - en ville - Cadastre : 2012 BN 327
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    observer sur le cadastre napoléonien. L'origine des fondations de la maison remonte donc probablement à l'époque moderne, voire à la fin du Moyen Age, compte tenu du caractère laniéré de cette parcelle . Néanmoins, la façade de la rue de Bourgogne a été frappée d'alignement et rebâtie, probablement à la fin du
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Cette maison forme, avec celle du 4 rue de l'Ételon à laquelle elle a été réunie à une époque , côté rue de Bourgogne, est construite en brique sur une assise en pierre de taille, alors qu'elle est en maçonnerie enduite sur le côté donnant sur la rue de l'Ételon. Elle possède un étage carré et un étage de comble en surcroît éclairé par une lucarne à ferme débordante. La couverture est à longs pans et le toit est en ardoise. Le décor de la façade sur la rue de Bourgogne est très développé grâce au jeu des différents matériaux, brique rouge, jaune, pierre de taille, cabochons émaillés. Les plates -bandes, à clé passante et pendante au rez-de-chaussée, et la frise sous la corniche ont également été exécutés avec attention. Un soupirail sur la façade permet de supposer la présence d'une cave.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Orléans - 52 rue de Bourgogne 4 rue de l' Etelon - en ville - Cadastre : 2012 BN 327
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (52 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure donnant sur la rue de Bourgogne. IVR24_20144500738NUC4A
  • Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully)
    Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully) Nogent-le-Rotrou - 22, 24, 26, 28, 30, 32, 34 rue Sully - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de bénédictines
    Historique :
    Le prieuré est fondé par Jehan de Loubes, Baron de Saulce et par sa femme, Barbe du Bellay entre 1635 et 1639. Les bénédictines sont installées dans la maison de la « croix d’or » située rue Gloriette (actuellement rue de Sully). En 1648, la propriété est décrite comme disposant d’une cour et de jardins. La chapelle est attestée à partir de 1660, son emplacement est inconnu. La communauté se développe durant la d’un enclos de maisons, d’une chapelle, d’un cimetière, de deux champs et de jardins s’étendant jusqu’à sœurs et les quatre converses sont expulsées. Les bâtiments sont vendus à titre de bien national comme d'être de nouveau reconvertis en maisons. Le site a entièrement été rénové en 1991.
    Référence documentaire :
    Feuille A2. Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Fol 10 r° Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le -et-Loir, archives ecclésiastiques, Série H. Chartres : Impr. Garnier, 1897 (réédition de 1978). AD Eure-et-Loir. Série H : 5055-5119. Prieuré de Nazareth de Nogent-le-Rotrou. Porte de l'ancien couvent [...] de Nazareth. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint p. 162. DE SOUANCE, Hector Guillier. Nogent-le-Rotrou. Nogent-le-Rotrou : [s.n.], 1916. p. 2-4. DE SOUANCE, Hector Guillier. Le monastère de Notre-Dame de Nazareth à Nogent-le-Rotrou p. 198. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer p. 51. LECUYER-CHAMPAGNE, Françoise. L’organisation urbaine et l’Aveu de 1648. In : LECUYER -CHAMPAGNE, Françoise. Le roman des Nogentais, de la Renaissance à la veille de la Révolution. Nogent-le
    Description :
    L’ancien prieuré de Nazareth est situé entre les numéros 26 et 28 de la rue de Sully. Les bâtiments portail situé au numéro 28 de la rue de Sully et d’autre part, grâce à une entrée secondaire au nord (aujourd'hui bouchée), accessible par la ruelle de Nazareth.
    Titre courant :
    Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth , actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully)
    Appellations :
    maison de la Croix d'or auberge de Nazareth
    Annexe :
    Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 10 r°. [...] Item troys deniers de cens et vingt deux sols six deniers de rente au jour sainct denys pour raison de la maison court et jardin appellez la croix dor de ayant sur icelle trente troys piedz de longueur et dautre par le derriere au champ du noyer et a la tenue de la teste noyre et aux tenues du dauphin, le porc espy, de sainct jacques et autres, d’un costé a la susdicte tenue de lormarin et ausdictes tenues sainct jacques, porcespy et autres et dautre
    Vocables :
    Notre-Dame de Nazareth
    Texte libre :
    Historique Une fondation percheronne Le 11 juillet 1632, l’assemblée des habitants de Nogent-le -Rotrou prononce un avis favorable à l’installation d’un nouveau prieuré pour femmes dédié à Notre-Dame de Nazareth. Le 22 avril 1635, le vicaire général de l’évêque de Chartres effectue une visite préalable à l’installation des religieuses. La fondation est confirmée par la ratification effectuée par l’évêque de Chartres de Loubes, chevalier et baron de Saulce (22 km au sud de Nogent) et par sa femme, Barbe du Bellay. Il relève de la baronnie de Nogent-le-Rotrou auquel il doit hommage, la fondation est de fait approuvée par Maximilien de Béthune (1559-1641), Duc de Sully et marquis de Nogent-le-Rotrou. Les fondateurs ont manifestement un droit de présentation sur les administrateurs du prieuré. Les deux premières prieures, Guionne du Bellay, prieure de 1635 à 1643 et Gabrielle de Loubes, prieure de 1643 à 1694, sont toutes deux issues des familles des fondateurs. Outre les sœurs qui occupèrent la fonction de prieure, Jean de Loubes
    Illustration :
    Plans de situation. IVR24_20152800416NUDA Portail de Nazareth, vue de l'est (avant 1904). IVR24_20152800419NUCA Portail de Nazareth, vue de l'ouest (1905). IVR24_20152800417NUCA Aile ouest, vue de l'ouest (avant et après restauration). IVR24_20152800420NUCA Aile ouest, vue de l'est. IVR24_20152800486NUCA Aile ouest, vue de l'est (avant et après restauration). IVR24_20152800421NUCA Cheminée de l'aile en retour sur cour. IVR24_20152800425NUCA Hôtel des trois Maillets, n°20 rue de Sully, vue du sud-est. IVR24_20162801552NUCA Maisons situées du n°22 au n°24, rue de Sully, vues du sud-est. IVR24_20152800487NUDA Maisons situées du 30 au 34 rue de Sully, vues du nord. IVR24_20172800127NUCA
  • Maison, actuellement immeuble (42 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (42 rue de Bourgogne) Orléans - 42 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1400 2012 BN 412, 413
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette maison pourrait dater du 17e siècle. Lors de l'inventaire mené en 1989 par Pascale Pouvreau , le rez-de-chaussée était un commerce qui a depuis été transformé en habitation. Les fiches auxiliaires cadastrales nous apprennent qu'en 1902, cette maison accueillait un commerce de papiers peints avec ses ateliers. L'édifice en fond de parcelle qui apparaissait encore sur le cadastre de 2010, a été
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    -de-chaussée en pierre de taille ouvert de deux arcades en plein cintre. Celle de gauche porte un d'une ancienne ouverture rectangulaire, probablement de type porte-cochère. La couverture est à longs pans et le toit est en ardoise. La destruction récente du bâtiment de fond de parcelle permet aujourd'hui d'observer une cage d'escalier hors-œuvre en pan de bois.
    Localisation :
    Orléans - 42 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1400 2012 BN 412, 413
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (42 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500737NUC4A
  • Maison, actuellement immeuble (86 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (86 rue de Bourgogne) Orléans - 86 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 2012 BN 377, 378
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cet édifice a été construit en 1860, comme l'indique la date portée sur le claveau de la baie située dans la travée centrale du premier étage. Il est très caractéristique des constructions de cette la rue de Bourgogne : en sous-sol, une cave, au rez-de-chaussée, deux chambres, un cabinet, une
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Cet édifice est construit en maçonnerie enduite avec une assise en pierre de taille à la base du dispose pas de porte piétonne mais d'une porte cochère latérale.
    Localisation :
    Orléans - 86 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 2012 BN 377, 378
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (86 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500784NUC4A Vue de détail de la fenêtre de la travée centrale au premier étage. La plate-bande porte la date de
  • Bourg : maison (22 rue de l'École)
    Bourg : maison (22 rue de l'École) Néons-sur-Creuse - Bourg - 22 rue de l'École - en village - Cadastre : 2015 C 112
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La construction de la maison a commencé en 1942 mais seuls les murs extérieurs et les toitures sont terminés quand prend fin la seconde Guerre mondiale (son commanditaire, un réfugié du nord de la France
    Observation :
    Observations limitées et réalisées depuis l'entrée de la propriété.
    Référence documentaire :
    Photographie de la construction de la maison dite du réfugié, s.d. (Archives municipales de Néons
    Description :
    La maison à un étage de comble se compose d’un corps principal de bâtiment, auquel s’ajoutent ailes et annexes de formes diverses et formant des décrochements : appentis contre le mur-pignon, pièce "tourelle", en appentis au dessus de la remise (semi-enterrée). Une grande lucarne double à la capucine éclaire l’étage de comble. La partie ouest de la maison n’a pu être observée.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 22 rue de l'École - en village - Cadastre : 2015 C 112
    Titre courant :
    Bourg : maison (22 rue de l'École)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Photographe prise lors de la construction de la maison vers 1942. (Archives municipales de Néons Vue de la maison depuis le nord. IVR24_20153600153NUC2A
  • Bourg : maison (4 rue de la Mairie)
    Bourg : maison (4 rue de la Mairie) Lureuil - Bourg - 4 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 B 501
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    milieu du 20e siècle un café et, en 1885, la forge d’un maréchal ferrant (Archives municipales de Lureuil siècle. L’atelier accolé au nord de la maison date de la seconde moitié du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil, 1 O. Voirie. Bourg de Lureuil. [ca 1950]. Carte postale. (Collection privée).
    Description :
    La maison, orientée nord-sud, est en retrait par rapport de la rue de la Mairie et perpendiculaire à la ruelle menant à la place de l’église. Elle est enduite et à un étage carré. Elle se compose de trois bâtiments accolés, formant un carré. Le corps principal de bâtiment, parallèle à la rue de la
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 4 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 B 501
    Titre courant :
    Bourg : maison (4 rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La maison et l'ancienne forge sont visibles dans la droite de cette vue aérienne du bourg, datée du Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20153600528NUC2A Vue de l'édifice depuis le sud-ouest. IVR24_20153600527NUC2A
  • Bourg : maison (2 impasse de la Fontaine)
    Bourg : maison (2 impasse de la Fontaine) Néons-sur-Creuse - Bourg - 2 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 25
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers).
    Description :
    Cette maison, globalement orientée nord-sud, est alignée à l’impasse de la Fontaine. Elle est enduite et en rez-de-chaussée. Son accès principal est en mur gouttereau (ouest). La toiture, en tuile plate, est à longs pans, à une croupe. Elle se compose de deux pièces, toutes deux équipées d’une
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 2 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 25
    Titre courant :
    Bourg : maison (2 impasse de la Fontaine)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le sud-ouest. IVR24_20153600090NUC2A Vue de la maison depuis le nord-ouest. IVR24_20153600091NUC2A
  • L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle)
    L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle) Nogent-le-Rotrou
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Référence documentaire :
    Fol.34 recto Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent siècles à Châteauneuf. In GALINIE, Henri (éd.). Tours antique et médiéval. Lieux de vie, temps de la ville : 40 ans d'archéologie urbaine. Tours, FERACF, 2007. (supplément à la Revue Archéologique du Centre de p. 9-23 GUILLAUME, Jean, TOULIER, Bernard. Tissu urbain et types de demeures, le cas de Tours. In architecturales et morphologiques. Thèse de doctorat : Histoire de l'art : Tours, Université François Rabelais du colloque L’hôtel particulier des capitales provinciales, une ambition française. (Paris, Cité de p.109 ASKLUND, Jacques, BONTEMPS, Daniel. Beaugency, l’évolution d’une ville en Val de Loire. Lyon p.67 CLABAUT, Jean-Denis. Les caves médiévales de Lille. Villeneuve-d'Ascq : Presses universitaires DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. p. 191-206 DEFORGE, O. La maison urbaine au temps des foires de Champagne. L'exemple de Provins. In
    Titre courant :
    L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle)
    Texte libre :
    , et Tours sur des hôtels dès le 15e siècle- est ici basée sur quatre caractéristiques de l’hôtel l’image de ce qu’on peut observer à Tours, Beaugency et Saumur. Les éléments d’inspiration antique , l’utilisation de pierre de taille sur la façade antérieure ou sur les tours d’escalier ainsi que de décors , par comparaison avec ceux observés dans les villes de Beaugency, Tours ou Saumur, peuvent être datés , sélectionnées et monographiées de même fonction. « L’intérêt d’une telle étude pour l’architecture est de faire décline plusieurs types et sous-types morphologiques et fonctionnels, de l’hôtel particulier à la maison à deux travées et accès latéral. Cette méthode permet d’aborder la question de la transformation des place, tant du point de vue des pôles attracteurs de population que des matériaux mis en œuvre. L'étude a été organisée chronologiquement ( I - du 12e au 14e siècle, II - de la seconde moitié du 15e, III pour la période...". Le nombre total des édifices repérés dans le cadre de cette étude sur la ville de
    Illustration :
    Carte de localisation des édifices étudiés. IVR24_20172800193NUDA Maison à pignon en retrait de la rue, 3 rue du Paty. IVR24_20162801297NUCA Maison à pignon en retrait de la rue, caves, 11 rue du Paty. IVR24_20162801397NUCA Maison à gouttereau tourné vers la rue, 17 rue de Rhône. IVR24_20132800092NUC4A Hôtel avec portail sur rue (type 1a), Hôtel dit Méréglise, 9 rue de Rhône. IVR24_20132800168NUC4A Hôtel situé 10 rue de Rhône, face ouest, crossettes. IVR24_20162801845NUCA L'Hôtel dit Tour de Montgaudry (détruit), vues du nord et du sud. IVR24_20172800754NUCA Maison Saint-Etienne en pan de bois, détruite. IVR24_20172800715NUCA
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Logis de Cosson" (8 bis sentier de Cosson) Vernou-sur-Brenne - 8bis sentier de Cosson - en ville - Cadastre : 1817 F 480 2009 AP 280
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Tours, vend Cosson à Jean Gault, maire de la ville de Tours. Le logis date de la fin du 16e ou du début L'ancien fief de Cosson appartient à la famille d'Athée dans la seconde moitié du 15e siècle, puis du 17e siècle. Il existait une carrière de pierre à Cosson à la fin du 18e siècle. Au 20e siècle, un
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 165 J. Fonds du domaine de Cosson. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Ce logis est construit en pierre de taille, à pignon découvert à rondelis, et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Le rez-de-chaussée est semi-troglodytique. L'accès à la maison se fait par le premier étage grâce à un escalier en pierre extérieur. L'étage de comble est éclairé par une lucarne haute
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 8bis sentier de Cosson - en ville - Cadastre : 1817 F 480 2009 AP 280
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Logis de Cosson" (8 bis sentier de Cosson)
    Appellations :
    Logis de Cosson
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine)
    Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine) Néons-sur-Creuse - Bourg - 12 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 35 1812 B 548
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    escalier d’accès à la maison était perpendiculaire au mur gouttereau (Archives municipales de Néons, 1 O). La maison semble en grande partie figurer sur le plan cadastral de 1812. Possiblement attribuable du 18e siècle pour ses parties les plus anciennes, elle a été modifiée à partir de la première moitié
    Observation :
    Observations réalisées uniquement de la voie publique. Propriété inaccessible.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    Description :
    enduite et en rez-de-chaussée surélevé avec un possible étage de soubassement (ou un sous-sol). Un lucarne à linteau délardé, couverte en bâtière. Une étable est accolée au nord, en retrait de l’élévation ouest de la maison. Elle est partiellement enduite et couverte de tuiles plates.
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé étage de soubassement
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 12 impasse de la Fontaine - en village - Cadastre : 2015 B 35 1812 B
    Titre courant :
    Bourg : maison (12 impasse de la Fontaine)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600028NUC2A La maison est en grande partie portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle B 548), dans le haut Vue de la ferme depuis le sud-ouest. IVR24_20153600164NUC2A Vue de la ferme depuis le sud. IVR24_20153600154NUC2A
  • Bourg : maison (50 place de l’Église)
    Bourg : maison (50 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 50 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 450
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    "construction nouvelle" en 1862 et plusieurs "augmentations" de construction en 1865, 1866 et 1869.
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil ; 1 G 3 ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de diminution.
    Description :
    La maison est orientée est-ouest, perpendiculaire à l’axe de la route. Elle est enduite et en rez -de-chaussée à comble à surcroît. Les élévations se dressent sur des solins de mur. Son accès
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 50 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 450
    Titre courant :
    Bourg : maison (50 place de l’Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord. IVR24_20153600578NUC2A
  • Ville :  maison (113 rue de la République)
    Ville : maison (113 rue de la République) Château-Renault - 113 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 709 2015 AO 246
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    probablement reconstruit peu de temps après pour servir de maison d'habitation. En 1948, l'édifice sert de bibliothèque municipale. Il accueille aujourd'hui des logements.
    Référence documentaire :
    Établissements classés. 1800-1939. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 M 258). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien. 1835-1836. Plan cadastral rénové. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 1983 W 26). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 667. Registre des augmentations et diminutions
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    C'est un édifice à un étage carré, construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes
    Localisation :
    Château-Renault - 113 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 709 2015 AO 246
    Titre courant :
    Ville : maison (113 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section B, 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Extrait du plan cadastral rénové, section E, 1948. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 1983 Plan des Manufactures Françaises Réunies, 1922. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 M 258
  • Bourg : maison (40 place de l’Église)
    Bourg : maison (40 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 40 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 373
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil ; 1 G 3 ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de diminution.
    Description :
    La maison, enduite et à rez-de-chaussée à comble à surcroît, est implantée perpendiculairement à la
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 40 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 373
    Titre courant :
    Bourg : maison (40 place de l’Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le sud-ouest. IVR24_20153600559NUC2A Vue de la maison (à gauche) et de sa dependance (au fond), depuis l'ouest. IVR24_20153600560NUC2A
1 2 3 4 6 Suivant