Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison de maître (Port Cordon)
    Maison de maître (Port Cordon) La Riche - Port Cordon - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Demeure de la deuxième moitié du 17e siècle composée d'un logement isolé au nord de la propriété (exhaussement, transformation de la toiture, percements de façade...) a perdu son intégrité originelle.
    Observation :
    Demeure du 17e siècle profondément rénovée au 20e siècle. De grande qualité, ses anciennes parties Cher, sur la commune de Ballan-Miré au lieu-dit Les Granges. (Étude souhaitable).
    Référence documentaire :
    Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Commune de la Riche, matrice des propriétés foncières, 1823-1914 (Archives départementales d'Indre Plan terrier des fiefs de la Madeleine et Port Cordon, relevant du duché de Luynes. Paroisse de la Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section B2 dite de Port Cordon du cadastre
    Titre courant :
    Maison de maître (Port Cordon)
    Illustration :
    Port Cordon sur un plan terrier de la fin du 18e siècle (Archives départementales d'Indre-et-loire Port Cordon (en haut à droite) sur une carte de 1755. IVR24_20153700004NUC Port Cordon sur le cadastre de 1808 : la demeure parcelle 659, la plus ancienne grange 664 (Archives départementales d'Indre-et-Loire) IVR24_20153700069NUCA Vue partielle nord de la demeure (1974) IVR24_19743700058Z Vue partielle est de la demeure (1974) IVR24_19743700059Z
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Logis de Cosson" (8 bis sentier de Cosson) Vernou-sur-Brenne - 8bis sentier de Cosson - en ville - Cadastre : 1817 F 480 2009 AP 280
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Tours, vend Cosson à Jean Gault, maire de la ville de Tours. Le logis date de la fin du 16e ou du début L'ancien fief de Cosson appartient à la famille d'Athée dans la seconde moitié du 15e siècle, puis du 17e siècle. Il existait une carrière de pierre à Cosson à la fin du 18e siècle. Au 20e siècle, un
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 165 J. Fonds du domaine de Cosson. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Ce logis est construit en pierre de taille, à pignon découvert à rondelis, et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Le rez-de-chaussée est semi-troglodytique. L'accès à la maison se fait par le premier étage grâce à un escalier en pierre extérieur. L'étage de comble est éclairé par une lucarne haute
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 8bis sentier de Cosson - en ville - Cadastre : 1817 F 480 2009 AP 280
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Logis de Cosson" (8 bis sentier de Cosson)
    Appellations :
    Logis de Cosson
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (113 rue de la République)
    Ville : maison (113 rue de la République) Château-Renault - 113 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 709 2015 AO 246
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    probablement reconstruit peu de temps après pour servir de maison d'habitation. En 1948, l'édifice sert de bibliothèque municipale. Il accueille aujourd'hui des logements.
    Référence documentaire :
    Établissements classés. 1800-1939. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 M 258). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien. 1835-1836. Plan cadastral rénové. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 1983 W 26). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 667. Registre des augmentations et diminutions
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    C'est un édifice à un étage carré, construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes
    Localisation :
    Château-Renault - 113 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 709 2015 AO 246
    Titre courant :
    Ville : maison (113 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section B, 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Extrait du plan cadastral rénové, section E, 1948. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 1983 Plan des Manufactures Françaises Réunies, 1922. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 M 258
  • Bourg : maison (1 place de la Mairie)
    Bourg : maison (1 place de la Mairie) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    l'année suivante. Le 8 novembre 1925, le conseil municipal décide de louer l'ancien presbytère pour municipalité décide d'acquérir et de restaurer une maison du bourg pour y installer le presbytère. Cette maison fait l'objet de plusieurs campagnes de travaux tout au long du 19e siècle (1838, 1855, 1861, 1867). La , l'édifice est frappé d'alignement et fait l'objet d'une nouvelle restauration, afin d'être loué à partir de accueillir le bureau de poste. L'édifice accueille aujourd'hui la poste et des salles communales.
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, maison 1 place de la Mairie, plan. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 Neuillé-le-Lierre, Maison place de la Mairie, plan, profil de la corniche. 1828 et 1838. (Archives Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 3. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 1. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 4. Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M4.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan rectangulaire, en rez-de-chaussée, construit en moellon enduit et pierre de
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
    Titre courant :
    Bourg : maison (1 place de la Mairie)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Profil de la corniche, 1838. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M4 Extrait du plan cadastral napoléonien, section D1, 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Plan, par Pallu, 1828. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M4 Plan, 1884. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). IVR24_20123700529NUC2A Plan, 1906. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 4). IVR24_20123700530NUC2A Détail de la corniche. IVR24_20123700533NUC2A
  • Bourg : maison (2 impasse de la Forge)
    Bourg : maison (2 impasse de la Forge) Céré-la-Ronde - 2 impasse de la Forge - en village - Cadastre : 1826 C3 1860
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Cette maison, située en partie basse du bourg, date de la fin du 15e ou du début du 16e siècle. On observe cependant sur les murs les traces de nombreux remaniements. La croisée de l'étage sur la façade
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Maison de plan rectangulaire, en moellons, avec encadrement des baies, chaînages d'angle et souche de cheminée en pierre de taille. L'étage est desservi par un escalier intérieur. Le toit à longs pans est couvert en tuile plate et ne possède pas de lucarne. L'ensemble en mauvais état est en cours de
    Localisation :
    Céré-la-Ronde - 2 impasse de la Forge - en village - Cadastre : 1826 C3 1860
    Titre courant :
    Bourg : maison (2 impasse de la Forge)
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, section C du bourg, feuille 3, 1826. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20113703179NUCA Vue de volume, pignon et façade antérieure. IVR24_20083700521NUCA
  • Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin)
    Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin) Villedômer - 5 rue Jean-Moulin - en village - Cadastre : 2012 D 470
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    1887, proposé par Labadie, architecte à Tours, est approuvé en 1911. Les travaux sont réceptionnés définitivement le 23 novembre 1913. Le logement de l'institutrice est aujourd'hui une habitation privée.
    Référence documentaire :
    Écoles. 1902-1914. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1902-1914.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan rectangulaire, à étage carré construit en moellon enduit, couvert d'un toit à pierre de taille. Un cordon en brique matérialise la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage. Une corniche en pierre de taille couronne l'édifice.
    Titre courant :
    Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de logement de l'institutrice. Élévation de la façade ouest, Labadie, 1911. (Archives Projet de construction d'un logement de l'institutrice. Plans du rez-de-chaussée, du premier étage et coupe transversale, Labadie, 1911. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276 Projet de construction d'un logement de l'institutrice. Élévation de la façade sud, Labadie, 1911 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). IVR24_20133700406NUC2A
  • Bourg : moulin dit moulin Garnier (21 route de Château-Renault)
    Bourg : moulin dit moulin Garnier (21 route de Château-Renault) Vernou-sur-Brenne - 21 route de Château-Renault - en ville - Cadastre : 1817 F 341, 343 2009 AN 119, 116
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Deux moulins étaient situés de part et d'autre de la Brenne : le moulin Garnier et le moulin Griard . Le moulin Garnier, à l'ouest de la Brenne, était un moulin à foulon au 16e siècle : il fut transformé en moulin à blé en l'an V. Il est prolongé par un corps de logis du milieu du 18e siècle et un pavillon du milieu du 20e siècle. L'ensemble sert aujourd'hui de maison d'habitation et chambres d'hôtes . Le moulin Griard, situé à l'est de la Brenne, probablement construit au 18e siècle, fut utilisé comme en 1962, a été remis en eau en 1986. D'après les titres de propriété, il semble qu'en réalité le
    Référence documentaire :
    Moulins de la Brenne, plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5575). JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Vernou-sur-Brenne, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1817. (Archives départementales d'Indre Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5575. Moulin Garnier. VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Description :
    Le moulin Garnier se compose d'un bâtiment principal, situé à l'ouest de la Brenne, prolongé à l'ouest par un corps de logis et un pavillon construits en moellon enduit. Le bâtiment principal, à étage carré et étage de comble, est couvert d'un toit à longs pans à pignon couvert et à croupe en tuile mécanique. A l'intérieur se trouvent deux cheminées de la fin du 16e siècle. Le corps de logis est couvert
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 21 route de Château-Renault - en ville - Cadastre : 1817 F 341, 343 2009 AN
    Titre courant :
    Bourg : moulin dit moulin Garnier (21 route de Château-Renault)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section F, 1817. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Plan du moulin, 1852. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5575). IVR24_20103702213NUC1A Le moulin Garnier. Détail. Vue de la roue et des vannes. IVR24_20103700524NUC2A
  • Bourg : école primaire, actuellement maison (13 rue des Écoles)
    Bourg : école primaire, actuellement maison (13 rue des Écoles) Chançay - 13 rue des Écoles - en village - Cadastre : 1816 A2 1722 2009 AD 219
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    En 1833, le conseil municipal décide d'acquérir une portion de maison appartenant à Pierre Fillet départementale. En 1877, le conseil municipal propose de transférer l'habitation de l'instituteur (qui est pour la somme de 1 600 francs, afin d'y établir une école primaire et le logement de l'instituteur. Des travaux de restauration et de construction d'un premier étage sont réalisés en 1842-1843 par Guillaume Lebègue, maître maçon à Vernou, pour la somme de 3 275,52 francs. Le rez-de-chaussée est alors divisé en deux pièces (classe de filles et classe de garçons) par une cloison, dans laquelle est placée l'estrade permettant à l'instituteur de surveiller les deux classes. Le premier étage est construit pour accueillir le logement de l'instituteur. L'école primaire de Chançay reste une école mixte jusqu'à la construction d'une école de filles entre 1869 et 1872. A partir de cette date, elle n'accueille plus que les garçons. La même année, une cour est créée pour empêcher les garçons de continuer de jouer sur la route
    Référence documentaire :
    École mixte de Chançay. Plans et élévation. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 052 35. Mairie et école de garçons. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 052 38. École de garçons. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 052 36. École mixte.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'une maison comprenant un étage carré et étage de comble, construite en moellon enduit et pierre de taille (premier étage côté jardin), couverte d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. L'étage de comble est éclairé par une lucarne haute couverte d'un toit à deux pans. La distribution intérieure se fait par un escalier situé dans un corps de bâtiment en retour d'équerre par rapport à la façade. Un escalier extérieur en pierre permet d'accéder au jardin depuis le rez-de-chaussée.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de l'école, réalisé à partir d'un extrait du plan cadastral de , Pallu, 1833. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700116NUC2A Projet de réparations et de constructions à l'école. Extrait du plan du rez-de-chaussée, Gayard , 1842. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700117NUC1A Projet de réparations et de constructions à l'école. Extrait du plan du premier étage, Gayard, 1842 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700118NUC1A Projet de réparations et de constructions à l'école. Extrait du plan en élévation du côté de la rue , Gayard, 1842. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700119NUC2A
  • Bourg : maison (1 rue Lucien-Arnoult)
    Bourg : maison (1 rue Lucien-Arnoult) Vernou-sur-Brenne - 1 rue Lucien-Arnoult - en ville - Cadastre : 1817 F 190 2009 AM 178
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    conseil municipal vota sa transformation en bureau de poste, qui devint effective le 1er janvier 1925. La . Elle fut, de l'époque de sa construction jusqu'en 1923, le presbytère de Vernou. Le 14 avril 1924, le Poste occupe toujours le rez-de-chaussée mais l'ancien logement du receveur, situé à l'étage, est
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien de 1817. Section F. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Vernou sur-Brenne, extrait du plan cadastral napoléonien, section F. 1817. (Archives Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 270. Administration communale. VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Maison construite en moellon enduit avec chaînes d'angles en pierre de taille. Elle possède un sur la rue Lucien Arnoult a été ouverte en 1924, lors de l'aménagement en bureau de poste. L'entrée se faisait auparavant par la porte donnant sur le parvis de l'église.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section F, 1817. (Archives départementales d'Indre-et-Loire
  • Maison : cave (12 quai Charles Guinot)
    Maison : cave (12 quai Charles Guinot) Amboise - 12 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    L'actuel hôtel de Bellevue est construit sur plusieurs parcelles, de tailles inégales, dont certaines joignent la rue de la Concorde. Ce secteur a été particulièrement touché au XIXe siècle par les travaux de réalignement et aucun indice ne peut laisser imaginer une demeure de la fin du Moyen Âge à cette adresse. Cependant les caves, ainsi que celles des n°50-52 rue de la Concorde, qui dépendent en partie de l'hôtel, constituent les vestiges médiévaux les plus appréciables de cet ensemble.
    Référence documentaire :
    Amboise : Hôtel de Bellevue, lithographie, n.s., n.d. (Bibliothèque municipale de Tours : L. A . Amboise : Hôtel de Bellevue ; R. 1, Ic. 2216).
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    de la Concorde. Construites en pierre de taille de tuffeau, elles sont couvertes de voûtes en berceau surbaissé très communes qui sans constituer un élément de datation, ne peuvent pas, non plus, être incompatibles avec une datation de la fin du Moyen Âge. Les voûtes reposent sur des murs en moellons dont la facture diffère de celle de ces dernières. Il semble que les voûtes aient été remontées sur des soubassements plus anciens. Leurs aménagements sommaires se limitent à quelques étagères de bois ou de brique, à un puits et à de nombreuses niches. L'une de ces niches disposait d'un volet, disparu, mais dont les gonds sont restés en place. Enfin, un petit placard mural (40 cm x 50 cm) présente un état de conservation exceptionnel. Il est bordé d'un gros tore en pierre. À gauche de l'ouverture, la gâche monolithe , qui recevait le pêne, a été taillée dans l'encadrement en pierre. Ce type de placard se rencontre
    Illustration :
    Vue ancienne de la façade sur Loire de l'hôtel du Lion d'or. IVR24_19843701493X Vue de la partie est de la façade des 12 et 13 quai Charles Guinot : à l'extrémité gauche, la porte Vue générale de la cave du 13 quai Charles Guinot. IVR24_20073700906NUCA Vue rapprochée de l'arc doubleau de la cave du 13 quai Charles Guinot. IVR24_20073700907NUCA
  • Bourg : mairie (10 rue Nationale)
    Bourg : mairie (10 rue Nationale) Reugny - 10 rue Nationale - en village - Cadastre : 2009 G 543
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Sous la Révolution, la mairie est établie dans une salle du presbytère. A partir de 1801, elle va changer d'emplacement à de nombreuses reprises en fonction des municipalités, les maires successifs ayant pris l'habitude de louer à la commune une ou deux pièces de leur maison pour servir de mairie. A partir de 1844, une salle réservée à la mairie est située au premier étage du bâtiment servant au logement de l'instituteur et donnant sur la place de l'église. La maison dans laquelle se trouve l'actuelle , en contrepartie de l'entretien de sa tombe. Lorsqu'elle décède en 1937, la commune accepte le legs partie du mobilier et des éléments de décor présents dans la mairie ont fait partie du legs.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 194 M 10. TRICOT, Louis. La commune de Reugny de 1795 à 1914. Notes dactylographiées, 1972.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est à étage carré et étage de comble, possédant un soubassement côté rue, construit en moellons enduits, en brique et pierre de taille (façade est, sur rue), et couvert d'un toit brisé en d'entrée (rez-de-chaussée) et une baie (étage). Au rez-de-chaussée et à l'étage, se trouvent, de part et d'autre de cette travée centrale, deux baies jumelées. Deux balcons en fer forgé sont placés devant les baies jumelées de l'étage. La façade sur rue est décorée de motifs géométriques, réalisés en briques rouges et bleues. Le rez-de-chaussée est précédé d'une terrasse à laquelle on accède par à un escalier à deux montées, à double volée. L'étage de comble est éclairé, côté rue, par une lucarne à fronton cintré et deux lucarnes plus petites à oculus. Un cordon en pierre de taille et des chapiteaux placés dans les chaînes d'angles marquent la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage. Les chaînes d'angles et une corniche en pierre de taille sont présents sur les quatre façades.
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Annexe :
    , représentation : lyre, partition, feuilles de chêne, feuilles de laurier, inscription : Fanfare municipale de : doré, 1887, l = 100 cm, la = 100 cm, inscription : Union musicale de Reugny Indre-et-Loire 1887 , limite 19e-20e siècle, l = 80 cm, la = 80 cm, représentation : fusils, cible, feuilles de chêne, feuilles de laurier, inscription : Société de tir de Reugny (I. et L.), travail, patrie.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la façade est. IVR24_20113700508NUC2A Vue de la façade ouest. IVR24_20123700315NUC2A Plaque commémorative des morts de la Première Guerre mondiale. IVR24_20163702338NUCA Vue d'ensemble de l'escalier. IVR24_20163702342NUCA Détail de la rampe d'escalier. IVR24_20163702341NUCA Pompe Bodin, cour à l'arrière de la mairie. IVR24_20163702554NUCA
  • Maison (11 rue Manuel)
    Maison (11 rue Manuel) Amboise - 11 rue Manuel - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Située du côté non aligné de la rue Manuel, au sein du faubourg Saint-Denis, la maison avait été choisie parmi cinq autres par Jacqueline Melet-Samson pour représenter l'architecture de la fin du Moyen
    Référence documentaire :
    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, 81/037/0010. Édifices de la ville d'Amboise . Rapports des restaurations de la tour de l'Horloge (1937 et 1983) ; dossier sur le manoir de La Menaudière sur le manoir dit « Le Sauvage » (1947) ; dossier sur les vieilles maisons en pan de bois : 11,13 et MELET-SAMSON, Jacqueline. Le développement historique de la ville d'Amboise des origines à la fin du XVIIIe siècle. Paris : Thèse de l’École des Chartes, 1972, 3 vol., 425 p., 40 p. et 63 p . (photographies sur microfilm), [manuscrit dactylographié conservé aux Archives nationales : AN, AB XXVIII (543) ].
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    La maison présentant sa façade de rive (6,25 m) sur la rue s'élève sur deux niveaux, plus un niveau de comble à surcroît. Il est fort possible qu'il ait perdu sa lucarne. Le toit aujourd'hui couvert en partie basse en ardoise devait l'être en tuile plate, comme le haut du toit. Le bas du toit est percé de deux velux. Le pan de bois à grille présente un hourdis de briques dont la mise en oeuvre est soignée . Au rez-de-chaussée, les trois poteaux élargis répartis le long de la façade ont été tronqués, si bien laisse discerner aucun détail. La porte d'entrée prend place à gauche de la façade et une grande baie aux indique la présence d'une cave. On se trouve en effet dans un secteur assez éloigné de la Masse. Le premier étage et le surcroît qui se trouve à son aplomb sont en encorbellement sur le rez-de-chaussée. La reposant sur des poteaux élargis. Les sablières sont moulurées d'une succession de tores et de cavets dont le profil est d'inspiration gothique. À l'étage, le pan de bois à grille est contre-venté de deux
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue générale du 11 rue Manuel dont la façade est à rive sur rue, en pan de bois à grille Détail de la façade : le premier étage. IVR24_20073700607NUCA Détail de la façade : la porte d'entrée. IVR24_20073700608NUCA Détail de la façade. IVR24_20073700609NUCA Relevé photogrammétrique de la façade du 11 rue Manuel. IVR24_20083700803NUD
  • Bourg : maison (8 rue Lucien-Arnoult)
    Bourg : maison (8 rue Lucien-Arnoult) Vernou-sur-Brenne - 8 rue Lucien-Arnoult - en ville - Cadastre : 1817 F 198 2009 AN 153
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Maison construite après la démolition d'une maison plus ancienne en 1888. Le rez-de-chaussée est utilisé comme boulangerie dès la construction de cette maison à la fin du 19e siècle.
    Référence documentaire :
    l'architecte Paul Raffet, 101p. [1881-1900...]. (Société archéologique de Touraine, Tours). RAFFET, Paul , 101p. [1881-1900...]. (Société archéologique de Touraine, Tours). Vernou sur-Brenne, extrait du plan cadastral napoléonien, section F. 1817. (Archives Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et RAFFET, Paul. Compositions et Dessins de Paul Raffet. Document manuscrit présentant les oeuvres de . Compositions et Dessins de Paul Raffet. Document manuscrit présentant les oeuvres de l'architecte Paul Raffet
    Représentations :
    . Les baies situées au premier étage sont surmontées de plates-bandes à clef passante et pendante. Le décor de l'avant-corps est traité avec un parement à bossages en pointe de diamant un-sur-deux (rez-de -chaussée) et à bossages continus en table (étage). Sur cet avant-corps, la séparation entre le rez-de
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Maison construite en pierre de taille (façade, rue Lucien-Arnoult) et moellon enduit, couverte d'un la séparation entre le rez-de-chaussée et le premier étage, et surmontée d'un entablement, dont la frise est ornée de spirales carrées sculptées. Au centre de la façade, la porte d'entrée, une fenêtre et
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section F, parcelle 198. 1817. (Archives départementales
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "La Brifauderie" (18 rue Neuve) Vernou-sur-Brenne - 18 rue Neuve - en ville - Cadastre : 1817 G 493, 496 2009 AM 41
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Cet ancien domaine faisait partie du fief de Quincampoix. Le nom proviendrait d'un sieur Briffault . Cette construction a été augmentée en 1876. Elle est aujourd'hui occupée par une maison de retraite de et brique recouverte de tuile plate date probablement du 18e siècle.
    Référence documentaire :
    JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Maison comprenant un étage carré en moellon enduit, à l'exception de la façade ouest sur le jardin construite en pierre de taille. La pierre de taille a également été utilisée pour les chaînes d'angles, le
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vernou-sur-Brenne, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1817. (Archives départementales d'Indre Vue de la façade ouest et extension 20e siècle. IVR24_20103700494NUC2A Vue de l'ancienne dépendance. IVR24_20103700495NUC2A
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Prieuré" (7 rue Aristide-Briand) Vernou-sur-Brenne - 7 rue Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1817 F 220, 221, 222 2009 AC 84
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    la seconde moitié du 18e siècle, le premier étage de la maison a accueilli une étude de notaire. La
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien de 1817. Section F. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Vernou sur-Brenne, extrait du plan cadastral napoléonien, section F. 1817. (Archives VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Cette maison est en pierre de taille : la façade possède un cordon, une corniche et un balcon. Une
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Pavillon du Clos" (19 rue du Clos) Vernou-sur-Brenne - 19 rue du Clos - en ville - Cadastre : 2009 AL 437
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    de sa propriété du Clos, dont il a été séparé au milieu du 19e siècle. Une cheminée est construite au 18e siècle. Jean-Sully Mounet, dit Mounet-Sully, sociétaire de l'Académie française, en fut le
    Référence documentaire :
    JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Vernou-sur-Brenne, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1817. (Archives départementales d'Indre VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    ouest. Une ancienne fenêtre de la façade est a été murée lors de la construction de la cheminée.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section G, 1817. (Archives départementales d'Indre-et-Loire
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Les Perce-Neige" (13 rue Anatole-France) Vernou-sur-Brenne - 13 rue Anatole-France - en ville - Cadastre : 1817 F 255, 260 2009 AN 588
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    achevée en 1838 et augmentée en 1843. Elle est à cette époque la propriété de notaires de Vernou, Me Perce-Neige avant de devenir chambres d'hôtes.
    Référence documentaire :
    JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    compose d'un étage carré et étage de comble, tandis que les ailes en retour d'équerre ne possèdent qu'un pans et croupes en ardoise. La séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage carré est marqué par un
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison (3 rue Lucien-Arnoult)
    Bourg : maison (3 rue Lucien-Arnoult) Vernou-sur-Brenne - 3 rue Lucien-Arnoult - en ville - Cadastre : 1817 F 186 2009 AM 455
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    la fabrique de Vernou. Il était également propriétaire de la maison située au 17 rue de la
    Référence documentaire :
    JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Vernou sur-Brenne, extrait du plan cadastral napoléonien, section F. 1817. (Archives VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Description :
    C'est une maison construite en moellon enduit, comprenant un étage carré et un étage de comble . Une lucarne en façade interrompant l'avant-toit, en pierre de taille, possède une fenêtre à meneau. La façade est de la maison, donnant sur le jardin, a conservé une partie en pan de bois. Une cave voûtée est présente sous la longueur de la maison.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section F, parcelle 186. 1817. (Archives départementales
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Mesnil" (18 rue Anatole-France) Vernou-sur-Brenne - 18 rue Anatole-France - en ville - Cadastre : 1817 F 261 2009 AM 73
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Le cadastre napoléonien de 1817 indique qu'une construction était située au bord de la rue. La maison actuelle, en retrait de la rue, a été reconstruite d'après Jeanson en 1834-1835 pour Me Giberton , notaire à Vernou. La maison a été utilisée comme logement de fonction des instituteurs, de la fin des
    Référence documentaire :
    JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2860. Registre présentant les augmentations et
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Maison construite en moellon enduit avec chaînes d'angles en pierre de taille. Le corps central est composé d'un rez-de-chaussée surmonté de deux étages, ce qui est rare à Vernou, et couvert d'un toit à longs pans et croupes. De chaque côté, est accolée une aile en rez-de-chaussée couverte d'un toit à longs pans. Les éléments décoratifs se limitent à une corniche sur les différents corps de bâtiment. La ; sur la façade au premier étage, on voit les vestiges de deux anciennes persiennes et un petit balcon
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Maisons, fermes
    Maisons, fermes Luzillé
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Référence documentaire :
    . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, Série 2 O). Plan de situation d'une cave nouvellement construite au lieu-dit La Rabottière. Février 1910
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, Série 2 O). IVR24_20103702026NUCA Pigeonnier aménagé en haut de la tourelle. IVR24_20093701222NUCA Maison, rue du Temple : lucarne avec piédroits accostés de volutes. IVR24_20093701225NUCA Maison dite le Chalet, rue de l'Eglise. IVR24_20103700714NUCA Le bourg. Rue de l'Eglise. IVR24_20093700573NUCA Plate-bande de la baie d'une maison du bourg portant la date 1896. IVR24_20093700576NUCA Ferme à l'angle de la rue Bretonneau et de la rue de la Mairie. Grange : façade sur cour Ferme à l'angle de la rue Bretonneau et de la rue de la Mairie. Pignon de la grange Ferme à l'angle de la rue Bretonneau et de la rue de la Mairie. Détail du pignon portant la date Maison en rez-de-chaussée avec comble à surcroît. IVR24_20103700704NUCA