Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 25 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (56 rue de Bourgogne)
    Maison (56 rue de Bourgogne) Orléans - 56 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1202 2012 BN 105
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Suite au ravalement des façades effectué vers 2010, le pan-de-bois de cette maison d'angle a été , le rez-de-chaussée ne semble plus avoir aucune vocation commerciale et l'ensemble de l'édifice a été
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Précision dénomination :
    maison de commerçant
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Cette maison d'angle donne à la fois sur les rues de Bourgogne et de l'Ételon. Elle est construite en pan de bois et comporte deux étages carrés et un étage de comble en surcroît à lucarnes. Le pan de bois à motif de grille est présent sur les deux étages de la façade de la rue de Bourgogne et au rez-de -chaussée de la façade de la rue de l'Ételon. Les étages supérieurs de cette dernière sont couverts d'un essentage d'ardoise. Le rez-de-chaussée, rue de Bourgogne, conserve une devanture en applique, trace d'une
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Orléans - 56 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1202 2012 BN 105
    Titre courant :
    Maison (56 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500786NUC4A Vue d'ensemble de la façade antérieure sur la rue de Bourgogne et de la façade latérale sur la rue de l'Ételon. IVR24_20144500787NUC4YY
  • Maison de maître (Port Cordon)
    Maison de maître (Port Cordon) La Riche - Port Cordon - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Demeure de la deuxième moitié du 17e siècle composée d'un logement isolé au nord de la propriété (exhaussement, transformation de la toiture, percements de façade...) a perdu son intégrité originelle.
    Observation :
    Demeure du 17e siècle profondément rénovée au 20e siècle. De grande qualité, ses anciennes parties Cher, sur la commune de Ballan-Miré au lieu-dit Les Granges. (Étude souhaitable).
    Référence documentaire :
    Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Commune de la Riche, matrice des propriétés foncières, 1823-1914 (Archives départementales d'Indre Plan terrier des fiefs de la Madeleine et Port Cordon, relevant du duché de Luynes. Paroisse de la Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section B2 dite de Port Cordon du cadastre
    Titre courant :
    Maison de maître (Port Cordon)
    Illustration :
    Port Cordon sur un plan terrier de la fin du 18e siècle (Archives départementales d'Indre-et-loire Port Cordon (en haut à droite) sur une carte de 1755. IVR24_20153700004NUC Port Cordon sur le cadastre de 1808 : la demeure parcelle 659, la plus ancienne grange 664 (Archives départementales d'Indre-et-Loire) IVR24_20153700069NUCA Vue partielle nord de la demeure (1974) IVR24_19743700058Z Vue partielle est de la demeure (1974) IVR24_19743700059Z
  • Maison, actuellement immeuble (52 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (52 rue de Bourgogne) Orléans - 52 rue de Bourgogne 4 rue de l' Etelon - en ville - Cadastre : 2012 BN 327
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    observer sur le cadastre napoléonien. L'origine des fondations de la maison remonte donc probablement à l'époque moderne, voire à la fin du Moyen Age, compte tenu du caractère laniéré de cette parcelle . Néanmoins, la façade de la rue de Bourgogne a été frappée d'alignement et rebâtie, probablement à la fin du
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Cette maison forme, avec celle du 4 rue de l'Ételon à laquelle elle a été réunie à une époque , côté rue de Bourgogne, est construite en brique sur une assise en pierre de taille, alors qu'elle est en maçonnerie enduite sur le côté donnant sur la rue de l'Ételon. Elle possède un étage carré et un étage de comble en surcroît éclairé par une lucarne à ferme débordante. La couverture est à longs pans et le toit est en ardoise. Le décor de la façade sur la rue de Bourgogne est très développé grâce au jeu des différents matériaux, brique rouge, jaune, pierre de taille, cabochons émaillés. Les plates -bandes, à clé passante et pendante au rez-de-chaussée, et la frise sous la corniche ont également été exécutés avec attention. Un soupirail sur la façade permet de supposer la présence d'une cave.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Orléans - 52 rue de Bourgogne 4 rue de l' Etelon - en ville - Cadastre : 2012 BN 327
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (52 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure donnant sur la rue de Bourgogne. IVR24_20144500738NUC4A
  • Maison, actuellement immeuble (42 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (42 rue de Bourgogne) Orléans - 42 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1400 2012 BN 412, 413
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette maison pourrait dater du 17e siècle. Lors de l'inventaire mené en 1989 par Pascale Pouvreau , le rez-de-chaussée était un commerce qui a depuis été transformé en habitation. Les fiches auxiliaires cadastrales nous apprennent qu'en 1902, cette maison accueillait un commerce de papiers peints avec ses ateliers. L'édifice en fond de parcelle qui apparaissait encore sur le cadastre de 2010, a été
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    -de-chaussée en pierre de taille ouvert de deux arcades en plein cintre. Celle de gauche porte un d'une ancienne ouverture rectangulaire, probablement de type porte-cochère. La couverture est à longs pans et le toit est en ardoise. La destruction récente du bâtiment de fond de parcelle permet aujourd'hui d'observer une cage d'escalier hors-œuvre en pan de bois.
    Localisation :
    Orléans - 42 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1400 2012 BN 412, 413
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (42 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500737NUC4A
  • Maison, actuellement immeuble (86 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (86 rue de Bourgogne) Orléans - 86 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 2012 BN 377, 378
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cet édifice a été construit en 1860, comme l'indique la date portée sur le claveau de la baie située dans la travée centrale du premier étage. Il est très caractéristique des constructions de cette la rue de Bourgogne : en sous-sol, une cave, au rez-de-chaussée, deux chambres, un cabinet, une
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Cet édifice est construit en maçonnerie enduite avec une assise en pierre de taille à la base du dispose pas de porte piétonne mais d'une porte cochère latérale.
    Localisation :
    Orléans - 86 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 2012 BN 377, 378
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (86 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500784NUC4A Vue de détail de la fenêtre de la travée centrale au premier étage. La plate-bande porte la date de
  • Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne) Orléans - 106 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1175 2012 BN 268
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    sur l'emplacement de l'ancienne église paroissiale Saint-Victor. Il est déjà visible sur le cadastre napoléonien de 1823. L'édifice religieux a été supprimé par la Révolution et détruit peu après. Sur la façade de la rue des Pensées, les vestiges d'un piédroit de l'ancienne église sont encore visibles. Les fiches auxiliaires cadastrales indiquent qu'en 1909, la maison abrite un débit de boisson avec salle de
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne p.44 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle. Bulletin de la Société archéologique et historique de l´Orléanais, 1987, n° hors-série. 72 p.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois calcaire pierre de taille
    Description :
    Cet édifice d'angle est situé au carrefour des rues de Bourgogne et des Pensées. Rue de Bourgogne , l'édifice est construit en pan de bois à grille à deux étages carrés. Le rez-de-chaussée conserve un ancien local commercial, non occupé lors de l'étude de 2014. La parcelle se poursuit rue des Pensées où la façade est pour une partie en pan de bois à motif de grille, et pour le reste en maçonnerie enduite. La latérale permet d'avancer l'hypothèse de la présence d'une cave en sous-sol.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Orléans - 106 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1175 2012 BN 268
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne)
    Illustration :
    Vue de détail de la façade latérale au niveau du rez-de-chaussée. Trace d'une ancienne maçonnerie en pierre de taille pouvant correspondre à l'église Saint-Victor détruite vers 1800
  • Maison, actuellement immeuble de bureaux (48 rue du Bourdon Blanc)
    Maison, actuellement immeuble de bureaux (48 rue du Bourdon Blanc) Orléans - 48 rue du Bourdon-Blanc - en ville - Cadastre : 2012 BN 2
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette maison date probablement pour ses parties les plus anciennes de la fin de l'époque moderne . Elle a été fortement remaniée par des travaux d'alignement au 19e siècle. Ainsi, des archives indiquent cadastre actuel montre une modification du périmètre de la maison. Les fiches auxiliaires cadastrales évoquent l'organisation intérieure de la maison en 1908. On trouvait au fond de la cour, derrière la porte cochère, une remise et des écuries surmontées d'un grenier. Au rez-de-chaussée, une salle à manger et un vestibule sont mentionnés. Au premier, accessible par un escalier de service et un grand escalier (tous deux et un cabinet. Au-dessus, une lingerie, deux mansardes et un grenier prenaient place. Lors de l'étude , la maison abrite les bureaux de l'entreprise gérant la résidence étudiante située au 50 rue du Bourdon-Blanc. Les personnes y travaillant indiquent que la maison était celle du directeur de l'hôpital Jeanne d'Arc localisé au 50 rue du Bourdon-Blanc, mais les archives consultées n'en font pas mention.
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série O : dossier 114. Voirie. Alignements et autres travaux. Rue Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 603. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue du Bourdon
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    maçonnerie enduite, la base des murs est en pierre de taille. Elle possède un étage carré et deux étages de une cour. Un préau se situe au fond de cette dernière. Deux escaliers sont conservés dans le bâtiment charpente visible par endroit est à panne. Le premier étage de comble est orné, sur la façade donnant sur la rue du Bourdon-Blanc, de trois lucarnes en pierre au décor galbé atypique.
    Étages :
    2 étages de comble
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble de bureaux (48 rue du Bourdon Blanc)
    Destinations :
    immeuble de bureaux
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500755NUC4A Vue de détail des lucarnes décorées de la façade antérieure. IVR24_20144500756NUC4A
  • Ensemble de 2 maisons (8-10 rue des Pensées)
    Ensemble de 2 maisons (8-10 rue des Pensées) Orléans - 8, 10 rue des Pensées - en ville - Cadastre : 1823 B 1169, 1170 2012 BN 240, 241
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    faire l'objet d'un programme de construction commun. Les fiches auxiliaires cadastrales nous donnent différentes pièces en rez-de-chaussée : un vestibule, un salon sur rue, une salle à manger sur cour, une cuisine au rez-de-chaussée et deux chambres accompagnées d'un cabinet au premier étage et sous les combles . Lors de l'étude de Pascale Pouvreau en 1989, celle-ci mentionne un escalier avec rampe en fer forgé et
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Répertoire des caves de l'agglomération établi par les services de Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 698. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue des Pensées
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    de taille à un étage carré et un étage de comble à lucarnes. La couverture est à longs pans brisés et ornée de motifs en arabesques. Les deux maisons possèdent des caves, dont l'une, celle du numéro 8, est recensée par les services de la défense passive au moment de la Seconde Guerre mondiale.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Ensemble de 2 maisons (8-10 rue des Pensées)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure du 10 rue des Pensées. IVR24_20144500804NUC4A
  • Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte)
    Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte) Orléans - 18, 20 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 31, 32
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    situées au 18 et au 20 rue Saint-Euverte. Les archives municipales nous apprennent que quelques années En octobre 1740, les Frères des Écoles chrétiennes, également connus sous le nom des Frères de la doctrine chrétienne, sont appelés à Orléans par l'évêque Nicolas Joseph de Pâris. La même année, ils actuels n°18 et 20 de la rue Saint-Euverte. En effet, un plan daté de 1773 dressé par P. Perdoux et un second plan daté de 1777 attestent de la présence de l'établissement à cet emplacement. Les Frères ont ensuite été chassés lors de la Révolution. Ils s'installent à nouveau rue Saint-Euverte lors du Concordat du Bourdon-Blanc et de la Treille (actuelle partie nord de la rue des Pensées) et correspondant napoléonien de 1823 indique une seule et longue parcelle correspondant à l'actuel emplacement des maisons plus tard, au moment du déménagement des Frères des Écoles chrétiennes en 1837, ce bâtiment de la rue Saint-Euverte comprenait une chapelle, 4 cellules et une chambre commune de trois lits au premier étage
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série M : 11 M 251. Bâtiments municipaux. École des Frères de la Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint Plan de la ville d'Orléans par Perdoux, gravé sur cuivre, 1778, feuille quinzième. (Archives doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Titre courant :
    Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte)
    Illustration :
    A gauche de l'abbaye Saint-Euverte sur le plan, un carré noir indique l'emplacement de l'Ecole des Vue d'ensemble des façades antérieures des maisons donnant sur la rue Saint-Euverte et de la façade
  • Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte)
    Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte) Orléans - 7, 9, 11 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 170, 171, 414, 415
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    bâtiment est visible sur certains plans des 17e et 18e siècles, et le cadastre napoléonien de 1823 montre office de salle de bal, puis de brasserie. La fonderie Sautelet y aurait également été installée dans le caractère relativement uniforme en matière de décor permet d'avancer l'hypothèse qu'elles ont fait l'objet d'une opération commune de lotissement, à l'époque où l'ancienne grande maison visible sur le parcellaire de 1823 a été détruite ou fortement modifiée pour être divisée. Le propriétaire du n°11 rue Saint -Euverte avait d'ailleurs indiqué, lors de l'étude de 1989, que la maison avait été construite en 1863 . Cette dernière aurait par ailleurs été occupée par des Ursulines de 1906 à 1924. La maison du 9 rue Saint-Euverte a fait l'objet de travaux de surélévation en 1945. Les fiches auxiliaires cadastrales nous apprennent que les n°7 et 9 possédaient 4 pièces au rez-de-chaussée et au premier étage, ainsi que deux
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Répertoire des caves de l'agglomération établi par les services de Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint Archives municipales d'Orléans. Série VJ : VJ 284. Rue Saint-Euverte. p.531 VERGNAUD-ROMAGNESI, Charles François. Histoire de la ville d'Orléans, de ses édifices , monumens, établissemens publics etc., avec plans et lithographies. Orléans : imprimerie de Rouzeau-Montant , 1830 (deuxième édition de l'Indicateur orléanais, augmentée d'un précis sur l'histoire de l'Orléanais ). Orléans : Les Éditions de la Tour Gile, 1996. 693 p. ISBN 2-87802-282-3. Tome IV, p.337 BIMBENET, Eugène. Histoire de la ville d'Orléans. Orléans : Imprimerie Georges p.67 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle. Bulletin de la Société archéologique et historique de l´Orléanais, 1987, n° hors-série. 72 p.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Les trois maisons sont construites en maçonnerie enduite. La mise en œuvre de l'enduit diffère en revanche pour le n°7 : celui-ci imite un appareil de pierre de taille. Les trois maisons possèdent un étage carré, un étage de comble et une couverture à longs pans recouverts d'ardoise. Le n°9 a fait l'objet d'une surélévation. Le n°11 possède une cave mentionnée dans l'inventaire établi par le Service de défense passive, tandis que des soupiraux indiquant la présence de caves sont visibles sur les façades des est en pan de bois à grille et possède un étage de comble à surcroît. Il existe manifestement un ou encore l'assise du mur en pierre de taille sont continus et au même niveau sur les trois façades
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte)
    Illustration :
    Vue des façades antérieures des trois maisons et de la façade latérale du 11 rue Saint-Euverte
  • Maison, actuellement immeuble (16 rue du Dévidet)
    Maison, actuellement immeuble (16 rue du Dévidet) Orléans - 16 rue du Dévidet 1bis rue des Ormes-Saint-Victor - en ville - Cadastre : 1823 B 1237, 1238 2012 BN 127
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette grande maison, aujourd'hui transformée en immeuble, pourrait dater de l'époque moderne. Elle qui se situe au sud du corps de logis principal ancien, a en effet été modifiée par un alignement au
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série V : VJ 177. Rue du Dévidet.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Cette parcelle se distingue par sa grande superficie. Elle est occupée par un long corps de logis est en maçonnerie enduite à un étage carré et en pierre de taille (au niveau de la porte cochère). Le partie du corps de logis située au nord-est présente un étage en surcroît avec des lucarnes pendantes . Les façades sur la cour sont en maçonnerie enduite et présentent plusieurs parties en pan de bois . Certaines sont en encorbellement et d'autres s'apparentent à des tours d'escalier. L'accès à la cour s'effectue par une porte piétonne située au nord-ouest de la parcelle et par une porte cochère à passage ancienne porte piétonne, murée lors de l'étude, est visible sur la façade donnant sur la rue des Ormes -Saint-Victor. Les façades sur la cour comportent d'anciennes ouvertures en plein-cintre au rez-de -chaussée. Les couvertures sont à longs pans et les toits en ardoise. Le corps de logis principal est (non vu), accessible par une porte sous le passage couvert, donne accès à la partie de l'immeuble
    Étages :
    2 étages de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure donnant sur la rue des Ormes-Saint-Victor et de l'entrée du Vue de la façade postérieure sur cour du 16 rue du Dévidet prise depuis la rue des Francs-Bourgeois
  • Maison, actuellement siège de l'association Maison Saint-Euverte (19 rue Saint-Euverte)
    Maison, actuellement siège de l'association Maison Saint-Euverte (19 rue Saint-Euverte) Orléans - 19 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 1823 B 1322 2012 BN 181
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    , comme peut le laisser supposer l'emplacement de la souche de cheminée centrale en milieu de toiture. Une source rapporte qu'une communauté des dames de la visitation occupait cet édifice durant le Premier composée au rez-de-chaussée d'un grand et d'un petit vestibule, d'une cuisine, d'une salle à manger, d'un salle de billard, des chambres de bonne et un grenier. La maison est aujourd'hui propriété de l’Évêché
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    La maison est construite en maçonnerie enduite à un étage carré et un étage de comble à lucarnes
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Maison, actuellement siège de l'association Maison Saint-Euverte (19 rue Saint-Euverte)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500806NUC4A
  • Maison, actuellement établissement administratif (1bis rue Saint-Euverte)
    Maison, actuellement établissement administratif (1bis rue Saint-Euverte) Orléans - 1bis rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 407, 408, 409, 166
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    d'histoire de l'Orléanais. Les fiches auxiliaires cadastrales conservées aux Archives municipales d'Orléans identifiée en tant que place Saint-Euverte, elle apparaît déjà bien délimitée sur le plan de Fleury de 1640 . En 1839, M. Brossard de Nogent, alors propriétaire des n° 1 et 3 rue Saint-Euverte, demande et obtient que la Ville d'Orléans lui concède une partie du terrain de la place située devant les deux maisons qu'il possède. Par superposition du cadastre actuel avec le cadastre napoléonien de 1823, on se rend compte que l'emprise au sol de l'édifice actuel correspond grossièrement avec le périmètre de deux probablement été construit entre 1839 (et l'acquisition d'une partie des terrains de la place par M. Brossard de Nogent) et les années 1870. Les sources indiquent qu'en 1877 la maison appartenait à M. Brossard de Corbigny et qu'en 1879 elle disposait d'un jardin, d'écuries et d'une remise. Une partie d'une ferme de la charpente est visible au niveau du mur de la façade orientale, ainsi qu'une maçonnerie de
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Répertoire des caves de l'agglomération établi par les services de Archives municipales d'Orléans. Série O : dossier 114. Voirie. Alignements et autres travaux. Rue Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint Figure de la ville d'Orléans / Jean Fleury. 1640. (Bibliothèque municipale d'Orléans, Rés ZHOO34).
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Ce vaste édifice est construit en maçonnerie de moellons enduite à un étage carré et un étage de la travée la plus à l'est a disparu, du fait de leur construction. Du côté de la rue Saint-Euverte étant traversante, l'arrière de la maison est également accessible depuis la rue Desfriches. L'ensemble ordonnancées sur les façades antérieures et postérieures et à l'alternance de lucarnes et d'oeils-de-boeuf au niveau de l'étage de comble. Sur la façade nord, la porte centrale comporte un encadrement architecturé . Deux pilastres à chapiteaux ioniques supportent une corniche dotée de frises à motifs de feuilles et de palmettes. Les fenêtres des deux façades sont en outre agrémentées de chambranles moulurés. La façade initialement être présentes au rez-de-chaussé, mais qu'elles ont été transformées en fenêtres. Inversement, la porte aujourd'hui visible devait faire office de fenêtre à l'origine. Deux cages d'escalier sont en outre visibles de l'extérieur, de part et d'autre de la travée centrale. Une cave à double niveau a par
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    A droite, devant l'Abbaye Saint-Euverte, la place Saint-Euverte figurée sur le plan de Fleury, 1640 Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500799NUC4A Vue d'ensemble de la façade postérieure prise depuis la rue Desfriches. IVR24_20144500810NUC4A
  • Maison (24 rue Desfriches)
    Maison (24 rue Desfriches) Orléans - 24 rue Desfriches - en ville - Cadastre : 1823 B 1292 2012 BN 204
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    L'observation de la façade de cette maison laisse penser que cette dernière a probablement été deux niveaux qui pourrait avoir appartenu à un édifice plus ancien. L'emprise au sol de la maison actuelle est en effet la même que celle du bâtiment visible sur le cadastre napoléonien de 1823. Les fiches auxiliaires cadastrales indiquent par ailleurs que celle-ci existe déjà en 1863 et possède au rez-de-chaussée
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 636. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Desfriches
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    un étage carré, est construite en maçonnerie enduite avec une assise en pierre de taille à la base du mur. Elle possède également un étage de comble. Elle a subi des extensions successives vers l'arrière de la parcelle. Une cave à deux niveaux, dont le supérieur est plafonné, se trouve également sous
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500764NUC4A
  • Maison, actuellement immeuble (21 rue Desfriches)
    Maison, actuellement immeuble (21 rue Desfriches) Orléans - 21 rue Desfriches - en ville - Cadastre : 2012 BN 211
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    , le rez-de-chaussée du bâtiment sur rue constitue un magasin, tandis que l'aile gauche est occupé par
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 636. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Desfriches
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Cette maison est construite en maçonnerie enduite avec une assise en pierre de taille à la base du mur. Elle possède un étage carré et un étage de comble à lucarnes. La couverture est à longs pans et le toit est en ardoise. La façade ne dispose pas de porte piétonne mais d'une porte cochère centrale , qui a conservé ses chasses-roues. Un soupirail est situé sur la partie gauche de la façade, indiquant
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure IVR24_20144500803NUC4A
  • Maison (18 rue des Pensées)
    Maison (18 rue des Pensées) Orléans - 18 rue des Pensées - en ville - Cadastre : 1823 B 1164 2012 BN 236
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette maison date peut-être de la première moitié du 16e siècle pour ses parties les plus anciennes postérieure, les baies du rez-de-chaussée sont en effet typiques de la Renaissance, tout comme la porte appartenu un temps aux Cours du Bourdon-Blanc, l'école située de l'autre côté de la rue des Pensées.
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 698. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue des Pensées
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    enduite et pierre de taille, possède un étage carré et un étage de comble éclairé de lucarnes sur la
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500765NUC4A Vue de la façade antérieure. IVR24_20144500766NUC4A
  • Maison (16 rue Saint-Euverte)
    Maison (16 rue Saint-Euverte) Orléans - 16 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 33
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    cadastrale donne, en effet, les premières informations à partir de 1876. Le rez-de-chaussée comptait alors 4 pièces, de même que les premier et deuxième étages où étaient également situés deux cabinets. Enfin, une
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison est construite en pierre de taille. Elle possède un étage carré et un de comble en surcroît éclairé par des lucarnes. Sa couverture à longs pans brisés est recouverte d'ardoise. La façade de l'édifice située côté rue compte 4 travées ordonnancées et un balcon au premier étage. Le décor de la façade est sobre : chambranles des fenêtres à crossettes, corniche à modillons, mais la pierre de taille lui confère néanmoins un statut de construction bourgeoise. La maison possède une aile en retour donnant sur le jardin situé à l'arrière de la parcelle, côté boulevard Aristide-Briand, et une cave.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500730NUC4A
  • Grange, actuellement maison (26 rue des Pensées)
    Grange, actuellement maison (26 rue des Pensées) Orléans - 26 rue des Pensées - en ville - Cadastre : 1823 B 1160 2012 BN 202
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 698. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue des Pensées Archives municipales d'Orléans. Série J : VJ 265. Rue des Pensées.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    construit en maçonnerie enduite et possède un rez-de-chaussée et un étage de comble en surcroît. La façade cintre, d'une ancienne porte cochère remaniée, d'un oculus et d'une porte-fenêtre. La façade de la rue Desfriches comporte trois lucarnes pendantes. Les 3 baies en rez-de-chaussée et les oculi de cette façade
    Étages :
    étage de comble
  • Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans Orléans - Cadastre : 2012 BN
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série M : 11 M 251. Bâtiments municipaux. École des Frères de la Archives départementales du Loiret. Série J : J 171. Actes de vente de 1764 et 1765. Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 698. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue des Pensées Archives municipales d'Orléans. Série O : dossier 9. Voirie. Alignements et autres travaux Archives municipales d'Orléans. Série O : dossier 114. Voirie. Alignements et autres travaux Renaissance. Rennes : Presses universitaires de Rennes, Tours : Presses universitaires François-Rabelais de doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823. ALIX, Clément. Aspects de la construction dans l'habitat orléanais (13e-16e siècles). [en ligne] In . [en ligne]. Paris : Institut national d'histoire de l'art, 2007 [17.09.2018]. Accès Internet : < http ALIX, Clément. Les Maisons en pan de bois d'Orléans du 14e au début du 17e siècle : bilan de treize
    Murs :
    calcaire pierre de taille pan de bois enduit pan de bois
    Description :
    utilisés pour le gros œuvre. Toutefois, on a pu confirmer dans quelques cas qu’il s’agissait de moellons de pierre calcaire. Le pan de bois, apparent ou enduit, est également présent dans le périmètre étudié, de même que les appareils de pierre de taille calcaire. A partir du 19e siècle, le recours à la brique est plus fréquent. Elle permet alors de développer des décors recherchés pour quelques maisons bourgeoises.
    Texte libre :
    recherches en archives sur l’ensemble du bâti, le doute demeure pour la désignation de certains édifices. Il grande majorité des constructions de ce secteur urbain, puisque que nous en avons comptabilisées 262 sur les 302 édifices ayant fait l’objet d’un repérage systématique. Les immeubles ont été écartés de ce . Il faut noter que le repérage ayant été systématique sans pouvoir être toujours accompagné de architecturales des maisons relevées lors de l’enquête de terrain. Pour cela, une grille de repérage a permis d’enregistrer diverses informations allant de l’organisation des parcelles et du bâti sur celles-ci, aux élévations des façades et à leurs ouvertures, ou encore aux matériaux de construction et à leur mise en œuvre . Une attention a également été apportée à la présence éventuelle de caves, confirmée par la rencontre avec les habitants ou supposée par l’existence de soupiraux sur les façades principales. Ces éléments doivent permettre de caractériser dans ses grandes lignes l’ensemble des maisons qui composent l’essentiel
    Illustration :
    Carte recensant les matériaux de construction des maisons du quartier Saint-Euverte Carte indiquant les périodes de constructions principales (supposées ou attestées) de l'ensemble Vue d'ensemble de la façade en pan de bois enduit du 94 rue de Bourgogne, datée de 1445 par Vue d'ensemble de la façade antérieure du 2bis rue Saint-Michel, dont la charpente à entrait Vue de la partie droite de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue de la partie gauche de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue d'ensemble de la façade antérieure de la maison du 18 rue de l'Etelon construite en retrait par Vue d'ensemble de la façade antérieure de la maison du 52 rue Saint-Euverte sous laquelle se situe deux niveaux de cave dont l'un à voûte d'ogives. IVR24_20144500757NUC4A
  • Maison (4 rue du Bourdon-Blanc)
    Maison (4 rue du Bourdon-Blanc) Orléans - 4 rue du Bourdon-Blanc - en ville - Cadastre : 1823 B 1115 2012 BN 276
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette maison a pu être construite au 18e siècle ou plus tôt au cours de l'époque moderne. La toujours la même. Elle a toutefois été fortement remaniée par la suite. La grille d'imposte au-dessus de la sur la façade de la maison, Edouard Fournier, historien, y serait né le 15 juin 1819. Les sources lieux. La maison comportait alors un atelier en rez-de-chaussée et deux pièces par étage supérieur. La plaque couvrant le soupirail au milieu de la façade antérieure rappelle qu'un ferronnier d'art a occupé
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 603. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue du Bourdon
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    scène de la vie sociale marteau La grille en fonte, située sous la vitrine, présente un artisan en train de forger une pièce de
    Murs :
    calcaire pierre de taille enduit pan de bois enduit (?)
    Description :
    ancien. Elle comporte deux étages carrés. Le rez-de-chaussé est construit en pierre de taille appareillée conservée. Les deux étages pourraient être en pan de bois enduit. La cour, en arrière du bâtiment donnant porte piétonne est surmontée d'une grille d'imposte en fer forgé à chiffres. Le soupirail de la cave est
    Illustration :
    Façade sur rue, rez-de-chaussée et premier étage. IVR24_19774500757X Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500768NUC4A Vue de détail du rez-de-chaussée avec la porte et la vitrine. IVR24_20144500770NUC4A Vue de détail du soupirail d'aération au décor historié. IVR24_20144500771NUC4A Vue de détail de la plaque commémorative à la mémoire d'Edouard Fournier, historien, né dans cette