Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Gaillard : maison de maître
    Gaillard : maison de maître La Croix-du-Perche - Gaillard - isolé - Cadastre : 1814 C1 120 2013 ZM 59
    Historique :
    D’après Édouard Lefèvre, les environs de l’étang de Gaillard étaient, au haut Moyen-Âge , l’emplacement du "Château-Gaillard", une forteresse contenant le bourg primitif de la Croix-du-Perche. Il et la place de la maison-fort de Gaillard, entourée de bois et d’étangs profonds remplis de poissons
    Description :
    Cette maison de maître se situe au sud de l’étang de Gaillard, à proximité de la ferme du même lieu
    Localisation :
    La Croix-du-Perche - Gaillard - isolé - Cadastre : 1814 C1 120 2013 ZM 59
    Titre courant :
    Gaillard : maison de maître
  • Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte)
    Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 4 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    contrat de mariage avec Jacques Aubin, sieur des Epinais, est daté de 1647. En 1648, la tenue est composée
    Référence documentaire :
    AD Eure-et-Loir. Série B : 2618. Contrat de mariage entre Jacques Aubin et Françoise Michelet. 1647.
    Auteur :
    [propriétaire] Aubin Jacques
    Texte libre :
    Michelet dont le contrat de mariage avec Jacques Aubin, sieur des Epinais est daté de 1647. En 1648, la
  • Maisons et fermes à La Croix-du-Perche
    Maisons et fermes à La Croix-du-Perche La Croix-du-Perche
    Texte libre :
    . Quelques maisons, notamment deux sélectionnées, se situent hors du bourg (maison de maître à Gaillard et moitié du 19e siècle. Plusieurs fermes, à l’instar de celles de La Léonie ou de Gaillard, sont non (trois travées au bourg et à La Pihourdière, sept travées à Gaillard). Au bourg, plusieurs maisons taille de calcaire importé (logis prieural du bourg, à La Chesnaye, au Moulin Gaillard, au Parcouvert et nombreuses fermes (Gaillard, La Pihourdière, Le Coudray, Les Charmois, Chevilleau). Couvertures : Les toits Charonnières, à Chevilleau, à Gaillard, à La Léonie). Les couvertures sont majoritairement en tuile plate Charmois, Les Charonnières, Chevilleau, Le Coudray, Gaillard, Les Grandes Guinières, La Léonie, La
    Illustration :
    Gaillard, ferme en "U" : plan schématique au sol. IVR24_20132800320NUD Gaillard, ferme en "U", vue d'ensemble des bâtiments. IVR24_20132800321NUC2A
  • Maison (29 rue Saint-Euverte)
    Maison (29 rue Saint-Euverte) Orléans - 29 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 193
    Référence documentaire :
    p.67 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe
  • Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne)
    Maison, actuellement immeuble (106 rue de Bourgogne) Orléans - 106 rue de Bourgogne - en ville - Cadastre : 1823 B 1175 2012 BN 268
    Référence documentaire :
    p.44 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe
  • Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte)
    Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte) Orléans - 7, 9, 11 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 170, 171, 414, 415
    Référence documentaire :
    p.67 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe
  • Maison, actuellement établissement administratif (1bis rue Saint-Euverte)
    Maison, actuellement établissement administratif (1bis rue Saint-Euverte) Orléans - 1bis rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 407, 408, 409, 166
    Historique :
    1960 d'après l'article de 1987 de l'abbé Louis Gaillard dans le Bulletin de la société d'archéologie et
1