Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Moulins de Grandin, actuellement maison (ruelle Grandin)
    Moulins de Grandin, actuellement maison (ruelle Grandin) Nogent-le-Rotrou - ruelle Grandin - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La première mention des moulins date de 1216 : le quart des usines est alors cédé à Eudes Grandin . Durant la première partie du 19e siècle (cf. plan de 1858), les moulins, l’un à tan (bâtiment 1) et la conservation de certains de ses bâtiments, en partie démantelé. Il n’accueille plus aujourd’hui par Thomas, comte du Perche. Elles sont au nombre de deux, l’une est à fouler les draps, l’autre à l’autre à farine (bâtiment 2), sont implantés de part et d’autre du bras est de l’Huisne. Le déversoir du bâtiment 2 est condamné avant 1858 tandis que le bras est de l’Huisne est détourné avant 1897 dans le déversoir du bâtiment 2, donnant à la rivière le coude qu’on lui connaît aujourd’hui. Le site a été, malgré
    Référence documentaire :
    Plan géométrique de la rivière d'Huisne / Jolly (ingénieur ordinaire). Première moitié du 19e Fol n° 52-53. AN. Série P : article 938. Déclaration de l’abbaye Nostre-Dame des Clairetz. 1680. Plan des usines de Grandin. 1858. Plan et coupe. (Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série 7 Charte X (1217), charte XX (1235). DE SOUANCE, Hector Guillier. Abbaye royale de Notre-Dame des Clairets : histoire et cartulaire, 1202-1790. Vannes : Impr. de Lafolye, 1894.
    Murs :
    grès pierre de taille calcaire pierre de taille
    Description :
    en moellons de calcaire, la pierre de taille (calcaire et roussard) est réservée aux éléments Les anciens moulins (bâtiments 1 et 2) sont implantés au bord de l’Huisne. La rivière forme un coude au contact de la parcelle abritant les bâtiments 2 et 3. Des vestiges d’anciennes vannes sont partie détruit. On peut tout au plus relever la présence d’anciennes machines, de quelques piédroits , contreforts arasés et cloisons en bois. L’ancien canal de fuite et la turbine sont encore en place. Les visibles à cet endroit. Les moulins sont accessibles par la ruelle Grandin. Le bâtiment 1 est en grande moulurés en quart-de-rond et d’un hangar disposé dans le prolongement de l’usine. Le bâtiment est construit porteurs. Le bâtiment 2 a été en partie reconstruit. Ses façades mélangent ainsi moellons de silex
    Auteur :
    [propriétaire] Abbaye royale de Notre-Dame des Clairets
    Titre courant :
    Moulins de Grandin, actuellement maison (ruelle Grandin)
    Appellations :
    moulins de Grandin
    Annexe :
    le comte nostre moulin a bled de grandin situé en la paroisse de St-Hilaire composé dune maisons arp[tenances] les dit[ites] choses entourrées des deux costés de la rivière duigne et abouttant dun Declaration de l’abbaye Nostre-Dame des Clairetz, 1680. fol n°52 et 53. AN. Série P : article 938 . Declaration de l’abbaye Nostre-Dame des Clairetz, 1680. fol n°52 et 53. [...] En les bourg de Nogent et Bourg bord au pont de St-Hilaire douttre bout au pasturail depend[ant] des moulins du pont de Bois [...]
    Illustration :
    Plans de situation. IVR24_20162801795NUDA Plan des moulins de Grandin (première moitié du 19e siècle, AD 28, série 7 S 74, n°8529 Plan des usines de Grandin (1858, AD 28, série 7 S n°75). IVR24_20162801796NUCA Anciennes vannes alimentant un canal de décharge, cours de l'Huisne actuel. IVR24_20162801797NUCA Bâtiment n°4 de l'île Grandin. IVR24_20162801802NUCA
  • Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire)
    Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 3 rue Saint-Hilaire - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    des Clairets en 1274. La maison est citée dans le cartulaire de l'abbaye en 1645, Elle constitue alors escalier en vis, ont permis de dater la maison entre la seconde moitié du 15e siècle et la première moitié du 16e siècle. La datation est confirmée par le type de charpente employée. La maison Saint-Quentin est attestée par les textes en 1190. Rotrou IV confirme alors la donation d’une maison située près du pont Saint-Hilaire à Payen de Saint-Quentin. Celle-ci est cédée à l’abbaye un fief urbain. La tradition locale reconnaît l’édifice situé au 3 rue Saint-Hilaire comme la maison son emplacement, il n’est pas possible de confirmer avec certitude cette hypothèse. Elle reste néanmoins probable puisque la maison est située près du pont Saint-Hilaire. Les premiers marqueurs stylistiques observés (linteau en accolade, porte moulurée de baguettes, fenêtre croisée, fenêtre simple et portes moulurées de chanfreins), associés à une tour d’escalier hexagonale demi-hors-œuvre contenant un
    Référence documentaire :
    charte I, LVI et CXXVII. DE SOUANCE, Hector Guillier. Abbaye royale de Notre-Dame des Clairets : histoire et cartulaire, 1202-1790. Vannes : Impr. de Lafolye, 1894.
    Représentations :
    visible sur la crossette nord-est tandis qu'un animal non identifié à la gueule béante est figuré sur la
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    cour, les ouvertures se font plus hétérogènes. On retiendra la présence d’un décor de baguettes sur la bâtiment 2 (pignon sud) et au second niveau de la tour d’escalier. Des placards muraux sont conservés au serviette sont également conservées au second niveau de la tour d’escalier. Leur encadrement est composé La maison est implantée sur une parcelle étroite entre la rue Saint-Hilaire, une cour et un jardin gouttereau sur rue, tandis que le second se développe à la perpendiculaire du premier. Une tour d’escalier d’élévation assis sur un niveau de soubassement. Les toits sont à deux versants (1 et 2) et croupe polygonale (3) à fortes pentes. On accède à la maison depuis une porte latérale sur rue. La distribution verticale est assurée par un escalier en vis. La cour, située en contrebas, est accessible par un escalier associé à des rampes droites afin de pouvoir desservir le second niveau. Une petite construction carrée est accolée au sud du bâtiment 2, avec laquelle il communique au second niveau. La façade sur rue est
    Auteur :
    [] Abbaye royale de Notre-Dame des Clairets
    Annexe :
    Robert de Saint-Quentin de la donnation faite à Payen de Saint-Quentin, son père, par Rotrou comte du Charte de confirmation (1190). Charte de confirmation, 1190, cartulaire des Clairets, BNF. FONDS et traduction : DE SOUANCE, Hector Guillier. Abbaye royale de Notre-Dame des Clairets : histoire et Charte de donation (1274). Charte de donation, 1274, cartulaire des Clairets, BNF. FONDS LATIN. L de Nogento-Rotrodi, in burgo-novo, in censiva dictorum monialium, juxta domum defuncti Rodulphi : DE SOUANCE, Hector Guillier. Abbaye royale de Notre-Dame des Clairets : histoire et cartulaire, 1202 -1790, Vannes : Impr. de Lafolye, 1894. Charte LVI, pp.141-143.
    Illustration :
    Face sud, niveau 1, porte de la tour d'escalier. IVR24_20162801598NUCA Bâtiment 2, vue intérieure, niveau 3, détail de la charpente. IVR24_20162801605NUCA Tour d'escalier, vue intérieure, niveau 3, détail de la charpente. IVR24_20172800011NUCA Plans de situation. IVR24_20162801958NUDA Bâtiments 1 et 2, face sud, rez-de-chaussée, vue du sud. IVR24_20162801595NUCA Bâtiment 1, vue intérieure, niveau 1, détail d'une fenêtre bouchée sur la rue Saint-Hilaire
1